Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> La Politique intérieure, source de rigolades sans fin...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 14:01 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant


Beaucoup d'entre nous se posent des questions sur les prisons Françaises

Ce fil est fait pour en parler : est-il acceptable de faire moisir tant de gens pendant des années en préventive (présumés innocents, faut-il le rappeler ?) Surpopulation, conditions de vie misérables... Est-ce digne de nous ?

D'autre part qu'est-ce qui mérite réellement le trou ?

Pourquoi tant d'escrocs à grande échelle sont-ils en liberté alors que les voleurs de poules croupisse éternellement dans des culs de basse fosse ?

Pourquoi 25% des jeunes noirs sont embastillés aux États Unis, pourquoi les prisons françaises sont-elles pleines de noirs et d'arabes ?

Sont-ils réellement plus chiants que les autres, ou sont-ils victimes du "délit de faciès" ?

Ou bien sont ils mal adaptés à nos usages...

C'est le moment d'en parler ici !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Nov - 14:01 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 14:47 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

Pour les préventives, je crois qu’elles sont parfois nécessaires, mais elles devraient se faire ailleurs qu’avec des prisonniers condamnés. Peut-être est-ce pour eux que le bracelet électronique est souhaitable.

Mais pour les préventives et la longueur, avant leur passage devant un tribunal, c’est le système judiciaire et sa longueur à traiter une affaire qu’il faut revoir. (Somme toute, en France, c’est toute l’administration qui faut revoir : on a de tout dans le public, mais rien ne fonctionne réellement correctement).

Les prisons ont pour but, je pense, de sanctionner un délinquant ou un criminel, pour le délit ou le crime qu’il ou elle a commis. Pour protéger la société de ce délinquant ou criminel et pour faire en sorte que ce délinquant ou criminel puisse sortir un jour avec la capacité de se réadapter à la société, en respecter les règles. Puisque de toute façon, chez nous, normalement nous ne faisons pas plus de 22 ans de prison (quelque soit l’horreur du crime et le nombre de victimes).

Nos prisons sont tous le contraire : elles ne protègent pas la société du criminel ou du délinquant puisque ; en règle générale, on en sort complètement détruit de nos geôles ou alors pire qu’à notre arrivée. Et donc elles ne réadaptent pas l’individu, elles achèvent de le dé-sociabiliser.

Le problème USA et France est différent. D’abord nous n’avons pas le même passé ségrégationniste. Ce qui, quand même change beaucoup de choses. Nous n’avons pas (encore) une société composée de communauté contrairement aux USA. Nous sommes une communauté.

Ensuite, notre Justice n’a pas de plaider coupable (quoique, ça va sans doute changer si j’ai bien compris avec Sarkozy) pour avoir une peine moins lourdes (sans passer par le procès), nos juges et procureurs ne font pas de politique (normalement).

En dehors de cela, comme nous en parlions avec MengWan, sur le fil blanchitude, plus on est foncé de peau, plus on est pauvre, le plus souvent.

Et la pauvreté a souvent un lien de causalité avec la délinquance. Quand, en plus, il faut payer pour avoir un bon avocat… les chances de ne pas passer par la case prison s’amoindrissent considérablement. Aux USA, elles doivent être quasi nulles, et ils ont en plus la peine de mort !

Donc je pense plus que pour ce qui concerne la France, c'est une question d'abandon, de ne rien avoir fait pour considérer les "fils et petits fils" d'"Africains" comme des Français. D'ailleurs, même après deux ou trois générations, même dans le métissage, ils sont toujours considérés comme des immigrés ou enfants issus de l'immigration... Cela en dit long, très long, sur la réelle volonté de la France à les faire s'intégrer dans notre société.

Aux USA : la société est raciste. Le résultat est là.
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 14:56 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

salut , pour les prisonniers politiques corses la préventive peut dépasser les septs ans !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Conditions de durée [modifier]

La Convention européenne des droits de l'homme prévoit dans son article 5 que le délai doit être raisonnable :

« Toute personne arrêtée ou détenue, dans les conditions prévues au paragraphe 1.c du présent article, doit être aussitôt traduite devant un juge ou un autre magistrat habilité par la loi à exercer des fonctions judiciaires et a le droit d'être jugée dans un délai raisonnable, ou libérée pendant la procédure. La mise en liberté peut être subordonnée à une garantie assurant la comparution de l'intéressé à l'audience. »

La France, après avoir été condamnée plusieurs fois par la Cour européenne des droits de l'homme, a réalisé plusieurs modifications, en particulier avec la loi de 1996 :

* Pour les crimes:

La durée normale de la détention provisoire est d'un an, sauf si le juge de la détention et des libertés rend, après débat contradictoire, une ordonnance motivée de prolongement de 6 mois en 6 mois. La détention ne peut cependant pas excéder 2 ans si la peine encourue est inférieure à 20 ans et 3 ans quand la peine encourue est supérieure à 20 ans. Ces délais passent à 3 et 4 ans lorsque l'infraction a été commise hors du territoire national ou lorsque la personne est poursuivie pour un crime relevant de "la grande criminalité" ( livre II et IV du Code pénal, trafic de stupéfiants, terrorisme, proxénétisme, extorsion de fonds, bande organisée).

* Pour les délits :

La détention provisoire ne peut excéder 4 mois si le mis en examen encourt une peine inférieure à 5 ans et qu'il n'a pas déjà été condamné pour un crime ou un délit de droit commun à une peine supérieure à 1 an sans sursis. Dans tout les autres cas, comme en matière criminelle, le juge peut émettre une ordonnance motivée pour prolonger la détention mais cette fois de 4 mois en 4 mois et avec pour maximum 1 an au total et 2 ans pour les infractions relevant de la grande criminalité.

Lorsque les investigations du juge d'instruction doivent être poursuivies, et que la mise en liberté du mis en examen entrainerait un risque d'une particulière gravité, la chambre de l'instruction, saisie par une ordonnance motivée du JLD, peut décider d'une prolongation exceptionnelle de 4 mois, renouvelable une fois en matière criminelle. La détention provisoire peut donc avoir au maximum une durée de 28 mois pour les délits et de 56 mois pour les crimes.

Il existe un cas particulier, celui des personnes exerçant l'autorité parentale sur un enfant de moins de 10 ans et habitant avec celui-ci. Dans ce cas, on évite au maximum la mise en détention provisoire grâce au placement sous surveillance électronique qui est parfois utilisé dans d'autre cas où la situation familiale la rend préférable.

Effets de la détention provisoire [modifier]

Elle doit s'effectuer dans un quartier spécial d'une maison d'arrêt dans des conditions, en principe, plus libérales que pour un condamné. Le juge d'instruction peut, si cela est nécessaire, décider la mise au secret du mis en examen pour une durée de dix jours renouvelable une seule fois.

À tout moment, la mise en liberté est possible soit sur décision du juge d'instruction, soit sur réquisition du procureur de la république, auquel cas le juge doit transmettre la réquisition dans les 5 jours au JLD, qui lui doit rendre sa décision dans les 3 jours. La demande peut aussi émaner de la personne placée en détention provisoire, dans ce cas, le dossier doit être communiqué par le juge d'instruction au procureur de la république pour sa réquisition. Excepté si le juge d'instruction donne une suite favorable à la demande, il doit la transmettre avec un avis motivé au JLD dans les cinq jours suivant la communication de la demande au procureur, le délai est encore de 3 jours pour la réponse du JLD. Si le détenu ne reçoit pas de réponse dans les délais, il peut directement saisir la chambre de l'instruction qui doit répondre dans un délai de vingt jours (si le juge d'instruction s'oppose à la mise en liberté, le délai passe à quinze jours). Si la chambre de l'instruction ne respecte pas les délais, le détenu est de droit remis en liberté, sauf si des vérifications ont été ordonnées ou si des circonstances imprévisibles empêchent le respect des délais.

Si le juge d'instruction n'a pas interrogé le détenu durant une période supérieure à 4 mois, celui-ci peut réclamer sa mise en liberté à la chambre de l'instruction, dont le délai de réponse est là aussi de 20 jours.

La détention cesse, soit par une ordonnance de règlement du juge d'instruction, soit par la comparution devant le tribunal (si le juge émet une ordonnance motivé dans ce sens).

Si le procès aboutit à un non lieu, une relaxe ou un acquittement (de manière définitive), l'ancien détenu peut depuis 1970, en vertu des articles 149 et suivants du Code de procédure pénale [1], saisir le premier président de la Cour d'appel pour demander une indemnité en compensation du préjudice subi. La décision peut faire l'objet d'un recours auprès de la Commission nationale de réparation de la détention provisoire qui dépend de la Cour de cassation.

Si le procès aboutit à une condamnation, la période de détention provisoire est intégralement déduite de la peine à effectuer.

En outre, la loi du 15 juin 2000 a aussi institué la Commission de suivi de la détention provisoire auprès du ministère de la Justice.
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 22:31 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant


Putain ! C'est ignoble !

Et c'est en totale infraction avec les règles européennes au nom desquelles nous (contribuables) payons d'énormes pénalités...

Seulement le gouvernement s'en fout bien de ce que ça nous coûte, lui il s'augmente, toujours sur nos impôts, de 70% (Ministres) ou 172%  (Président)...

Houpi, on ne manque pas de pognon en France (mais on se demande qui le fabrique...)

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 23:20 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

Il y a des gens qui jugent un pays selon l'état de ses chiottes et de ses prisons ...

Dans cette perspective, comment situer la France ?

J'ai peur que le "Pays de droits de l'Homme" ne soit pas à la hauteur souhaitée.
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 23:26 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

Pour le message "précédent" je me risque à dire ce que je pense, si j'en ai le droit ...

Lorsque Mr Michu tue Me Michu, on le met en prison mais on pourrait presque le laisser en liberté avec un "bracelet" en attendant le jugement.

Car les "Mr Michu" ne sont pas des individus dangereux une fois leurs crimes accomplis, les meurtriers "ordinaires" récidivent peu.

Les terroristes sont des gens très dangereux, comme les maffieux, car ils ont des moyens de pression et sur les témoins, sur les enquêteurs et sur les juges.

Menacer de mort un juge d'instruction et des témoins peut-il être suffisant pour que la Justice devienne inopérante ?
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 00:36 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant


Totalement d'accord !

Le problème c'est le risque d'erreur judiciaire ! Surtout dans l'hystérie anti-terroriste actuelle...

Guantanamo me semble être un bon exemple de cet écueil, de cette folie punitive, de cette spirale de la violence qui entraîne la violence...


Guantanamo

***



_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 00:48 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

Comparer les prisons françaises et Guantanamo, n'est-ce pas un peu "pousser le bouchon" ?

Les mecs, à Guantanamo, ils ne sont plus "à portée" de leurs petits copains, ils sont torturés quand même !

L'équivalent, ce serait si on créait un camp pour les corses à Cayenne ...

De plus, et c'est l'essentiel, c'est la Justice qui s'occupe des affaires chez nous, et par l'armée par des "procédures" très spéciales.

Si on met tout dedans, il ne tiendra jamais le coup, vot'sac !
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 00:56 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant


Je ne suis pas certain que la justice française soit tellement plus "claire" que l'américaine...

Notre préventive qui s'étire sans fin pour que les magistrats puissent profiter de leurs RTT, pendant que des présumés innocents croupissent dans les culs de basse fosse... C'est pas un peu ignoble quand même ?

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 00:59 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

On n'est pas tout clair, m'enfin à Guantanamo, c'est pas "la Justice américaine" que je sache.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 09:59 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant


C'est un peu l'armée Américaine quand même... Un peu beaucoup !

Par ailleurs c'est vrai que nous n'avons plus de prison style Guantanamo, mais on a été assez bons là-dedans !

Par exemple ici : Poulo Condor

Et je n'ai pas l'impression que notre police ou notre justice s'adoucissent depuis le début du règne de Flic Ier !
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 11:40 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

J'en avais entendu parler, de ce bagne.

C'était un tel modèle qu'un hommage a été rendu à la France lorsqu'il a été réutilisé par les cocos pour "rééduquer" ...


Dernière édition par MengWan le Ven 9 Nov - 13:26 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 11:54 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

Oui, c'était un truc bien dégueulasse très apte à plaire aux camarades bolchos !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 13:28 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

Est-ce un hasard, je sais que pulau (poulo ?) veut dire île en malais ...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 14:13 (2007)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ? Répondre en citant

C'est pas un hasard du tout, tu n'est pas franchement un "bleu" en Asie du Sud-Est !

En Vietnamien, on dit "dao", par exemple dao Phu Quoc, cette île où on fait le meilleur nuoc mam, et depuis laquelle Bao veut t'appeler : "Monsieur Meng, vous nous entendez ?"

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:01 (2016)    Sujet du message: Les prisons Françaises sont-elles dignes de nous ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> La Politique intérieure, source de rigolades sans fin... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com