Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Bandits de la Finance...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Crise ou escroquerie ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 17 Mai - 15:30 (2010)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance... Répondre en citant


_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Mai - 15:30 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Lun 17 Mai - 23:06 (2010)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance... Répondre en citant

pour éviter le Sida utilisez des préservatifs..
dommage ce n'est pas valable quand vous vous faites "b....z" par les banquiers....

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 18 Mai - 12:25 (2010)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance... Répondre en citant

C'est exactement ça Mimi...

Tiens, voici l'avis de Mélenchon :

Résumons. Les Etats de la zone euro viennent de creuser de 440 milliards leur dette publique en une nuit. Ca c'est fort! Alors qu'on ne trouvait pas le premier euro pour les Grecs! Là, d'un coup, hop! 750 milliards sont disponibles que le contribuable est prêt à donner pour sauver qui on voudra: des fainéants grecs, des irresponsables espagnols, des gréviculteurs français, bref tous les "pigs" du monde sont dorénavant à l'abri. On croit rêver! 



Il a fallu un mois pour trouver 25 milliards dont la Grèce avait besoin à un taux non prohibitif. Entre temps, le mal s’étant aggravé, il fallu en rassembler putativement 110, moyennant primes et récompenses pour les généreux sauveteurs. Il ne fallut pas moins d'une semaine supplémentaire de tergiversations. Et comme ces sottises ont trop duré, le sytème a failli s'effondrer parce qu'un trader a mal tapé sa commande sur son clavier! Génial! A partir de là, ça devenait sérieux. Plus question des fichus grecs et de leur retraite à 43 ans, à moins que ce soit à 33 ans! Le trouilomètre s'est dégradé chez les belles personnes qui se régalaient la veille encore de voir les grecs privés de leur treizième mois à 750 euros bruts par tête. Là ce sont les milliards des précieux qui étaient en cause.

Il n’aura donc fallu que deux nuits pour trouver 750 milliards. Et  pour sauver qui ? Ceux là même qui ont déclenché une nouvelle fois l’incendie. Les pauvres banques, les malheureux assureurs, les pitoyables traders! Ainsi, les Etats ne sont plus seulement les garants et les exécutants de la construction du merveilleux marché libre et non faussé. Ils en sont directement protagonistes. Ils fabriquent des lignes de crédits chaque fois que le casino coule ! Les mêmes ahuris qui se régalaient des mesures de sanction contre les paresseux grecs ne disent plus mot quand les Etats creusent leur dette publique de 440 milliards supplémentaires au seul profit du système financier international.

Et les sanction contre les « marchés » voyous ? Nul n'en propose. Les 27 ne trouvent pas une seconde pour édicter la moindre règle, même minime, pour lutter contre la spéculation. Par exemple pour avancer la date d’application des mesurettes concernant les agences de notation déjà en route dans les interminables tuyaux institutionnels européens. Ou pour avancer la date d’application  des petites réglounettes européennes contre la titrisation des assurances sur le défaut des dettes publiques. Rien ! Rien de rien. Du fric, de l’oseille, des montagnes de fric pour le système et des sacrifices pour les peuples. Tant et si bien que la démonstration qui devait être faite selon laquelle les déficits étaient la faute des peuples et que le marché, dans son infinie sagesse et grâce à sa merveilleuse main invisible libre et non faussée, les sanctionnaient objectivement, se retourne en son contraire. Les marchés c’est n’importe quoi et les sacrifices il n’y a pas de raison de les faire !

Jusqu'à la Banque Centrale Européenne et ses mannequins en plomb, Trichet le bien nommé et les autres faces de pierre,  qui commencent à faire, trop tard, ce qu’ils auraient dû faire au début et ce pourquoi on nous a bien ri au nez : acheter elle-même les obligations des Etats ! Où sont passés les super intelligents qui nous narguaient ? Les super économistes qui glosaient sur les dettes publiques excessives et le rempart de la banque centrale ? Pschitt ! Disparus ! On ne tardera pas à les revoir sur tous les plateaux de télé réciter la leçon ! Et quand je m’y trouverai, peut-être,  pour expliquer les évènements autrement, surement qu’on me retaillera un plateau spécial du type Guillaume Durand avec sept personnes, sept, pour me contrer en psalmodiant comme des moulins la vulgate libérale ! Notons que dans cet épisode particulièrement misérable de la vie de l’économie de casino que défendent sans trêve ni repos toutes les élites, quelques personnages surfaits sont ramenés à leur juste proportion.

Ainsi de la Merkel et de son équipe de lourdauds. La super madame Merkel, avait été encensée par tous les commentateurs en mal de maman-qui- donne-la-fessée  pour avoir refusé de financer ces fainéants de grecs ! Un mois après sa sottise rustique éclate aux yeux du commun ! Elle est la principale responsable, du point de vue de l’Europe actuelle, du désastre en cours. Tous ses atermoiements n’avaient d’autres causes que son horizon borné par la survie de sa coalition dans une élection locale. Bien sûr, maints petits malins voyaient bien, cependant,  comment l’agonie grecque profitait sans le 
dire au modèle économique allemand tout entier fondé sur l’export en améliorant le taux de change. Un euro un chouia plus faible de quelques dollars, c’est autant de gagné en compétitivité sur le marché des marchandises libres et non faussées.  Cela, bien sûr en dépit  des discours de façade. Sans oublier que les grands comptes qui se retiraient de la dette grecque, espagnole et portugaise se repliaient sur les titres français et allemands générant de savoureuses économies de poche par la baisse des taux auxquels ils étaient admis ! Passons !

Tout cela « c’est de la technique » et il n’y a pas le temps de l’expliquer aux idiots que les rédactions médiatiques pensent avoir au bout de leur porte voix. Reste l’essentiel : la Merkel s’est pris une rouste ! Evidemment les griots prétendent que c’est à cause de sa faiblesse pour la Grèce. Malfaisant et égarant ces commentateurs ne quittent pas une seconde la ligne argumentaire qu’ils répètent depuis le début des évènements. Se risquent-ils à dire ce qui se serait passé, inclus dans cette élection, si la Grèce avait été mise en cessation de paiement ? Combien de banques allemande et française auraient bu la tasse ? Ouf ! C’est fini ! Elle a enfin perdu ses élections locales ! Elle consent donc à signer le bon de sortie des pompiers !  Trop tard pour sa réputation. Ce n’est pas trop grave ! Mais trop tard peut-être pour nous tous !
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 20 Mai - 00:46 (2010)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance... Répondre en citant

"Les finances publiques doivent être saines, le budget doit être  
équilibré, la dette publique doit être réduite, l'arrogance de 
l'administration doit être combattue et contrôlée, et l'aide aux pays 
étrangers doit être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite. 
La population doit encore apprendre à travailler au lieu de  
vivre de l'aide publique."

Cicéron - 55 AVANT JÉSUS CHRIST - 

la crise dure depuis 2065 ANS ! 
  

C'est rassurant
non ?
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Jeu 20 Mai - 23:15 (2010)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance... Répondre en citant

Je regarde de temps en temps, sur "Russia Today" une émission financièro-iconoclaste
où on parle "d'armes de destruction financière massive" et autres amuse-gueule ...
(le "Keiser Report")

C'est en anglais et présenté par un spécialiste américain ...



Okay
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 20 Mai - 23:29 (2010)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance... Répondre en citant

Très intéressant... Je n'ai encore regardé que quelques minutes, mais c'est une gourmandise !

Il semble que l'armée soit venue à bout des gredins qui semaient la merde à Bangkok... C'est une excellente nouvelle !

Par ailleurs l'écroulement de l'économie mondiale (très prévisible) semble bien partie !

J'ai vendu mes actions avant hier, demain j'achète des pièces d'or.

Prudence élémentaire, me semble-t-il !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Jeu 20 Mai - 23:45 (2010)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance... Répondre en citant

Pour l'or, j'espère (sorry) que c'est trop tard ...

Les spéculateurs font très fort en ce moment pour récupérer le fric qu'ils ont perdu sur notre
dos à tous ...

Ce qui m'étonne, c'est de voir la veulerie de tous les chefs d'Etat sauf Merkel (la seule "qui en a")

Neutral
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 22 Mai - 13:50 (2010)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance... Répondre en citant

Pour la veulerie nous sommes évidemment d'accord. Mais ce n'est pas une découverte...

Une seule chose est certaine : j'ai vendu mes actions au sommet de la courbe, en début de semaine (plus haut cours historique de cette action)

Aujourd'hui elles ont perdu 10% par rapport au prix que j'ai obtenu.

Mon oncle polytechnicien m'a toujours dit que s'il avait connu le cours de la bourse du lendemain il aurait arrêté de travailler très vite.

On n'est jamais sûr de rien. Mais on peut avoir des intuitions et regarder les indicateurs... Qui sont tous au rouge, y compris le plus inquiétant, celui qui a pour libellé :

POSSIBILITÉ D'INTERVENTION DES ÉTATS

Parce que celui là ne clignote plus, il est au rouge fixe : les États Européens viennent de poser sur la table 750 milliards virtuels (puisqu'ils n'en ont pas la queue d'une)

Seulement la remontée des bourses obtenue (10%) n'a tenu qu'une semaine, c'est peu !

Et c'était la dernière cartouche, mouillée. Maintenant il va falloir se battre contre la spéculation et les déficits grandissants à la main. Autant dire qu'il s'agit de vider l'océan à la petite cuillère.

Bonne chance les gars !

Voilà qui me fait penser à cette excellente histoire :

Hitler réalise que faute de marine capable d'envahir l'Angleterre la bonne idée serait d'assécher la mer. Il dispose donc ses troupes le long des côtes de la Manche et le l'Atlantique et, au commandement : "Buvez ! Buvez ! Buvez !"

Churchill, averti de l'opération par ses espions dispose ses hommes face à la France et, au commandement : "Pissez ! Pissez ! Pissez !"

Cette histoire m'enchante par son côté absurde mais aussi par l'idée de faire boire de l'urine aux Allemands (amis Teutons, si vous me lisez, pardon !)

Mais revenons à notre pognon.

Le scénar pratiquement inévitable est que l'Espagne, le Portugal ou l'Italie, voire la France va devoir faire face à une échéance insurmontable.

Appel au secours,

Pas de réponse,

Défaut de paiement,

Écroulement de la valeur des obligations émises depuis des années par ce pays (et par les autres qui font défaut également en se montrant incapables de secourir le failli),

D'où écroulement des banques dont l'essentiel des actifs est constitué d'obligation émises par des États Souverains.

Ensuite on entre dans l'inconnu : fermeture des banques, inflation massive... Enfin on ne sait plus où on va !

Reste l'or qui n'est pas sujet à production inconsidérée (très difficile d'imprimer un lingot !)

On verra, beaucoup prévoient que le kg qui est passé de 24.000 à 32.000 € en trois mois montera assez vite autour de 50.000 €

Ou plus ou beaucoup moins, rien n'est jamais certain, c'est d'ailleurs ce qui rend la vie intéressante : il faut observer, réfléchir, ressentir, agir et essayer de ne pas trop se tromper...

Et en matière de pognon c'est vraiment chacun pour sa gueule, tout le monde essaie de faire les poches du voisin,

Jeu de cons mais l'oseille porte ça avec lui, cet égoïsme fondamental.

Il faut se défendre, autrement on perd tout très vite !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:07 (2016)    Sujet du message: Les Bandits de la Finance...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Crise ou escroquerie ? Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com