Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

PROCES YVAN COLONNA
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Nos passions... Sans limite ! -> Vive la Corse, terre de résistance !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 16:21 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

MengWan a écrit:
Hospitalité sélective, bien sûr !

Nationalisme et racisme sont étroitement imbriqués.

Le patriotisme, c'est aimer son pays.
Le nationalisme, c'est détester celui des autres. Charles de Gaulle


salut , maitre , moi pas comprendre !
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Nov - 16:21 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 16:28 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

CANTA U POPULU CORSU le plus grand groupe corse , nationaliste de toujours , humaniste à jamais cherchez du racisme ..................

http://www.dailymotion.com/related/3152948/video/x19gjq_brahim-izri-canta-u…
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 16:35 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Il y a beaucoup plus de corses installés en France continentale que de "français" installés en Corse. (plusieurs centaines de milles, plus d'un million dans le monde entier).

Il existe des gens qui font réellement des choses pour cette île, ils ne portent pas de cagoule et n'assassinent personne.

Voici un exemple d'activités très intéressantes :

http://www.corsicadiaspora.com/m_reseau/experiences.php

NB:Qui a entendu parler d'habitation d'un corse plastiquée par des continentaux ?
Sur le continent, les corses sont traités comme tous les autres français, personne ne cherche à les terroriser.
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 16:46 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

CHE a écrit:
Betty Boop a écrit:
Okay
"Si j'ai hébergé Yvan Colonna, je l'assume totalement", a déclaré Patrizia Gattaceca interrogée au téléphone par l'AFP, "d'abord parce que c'est ma conscience qui m'a dicté de le faire, aussi parce que j'ai obéi à une règle d'or en Corse, celle de l'hospitalité, et enfin c'est parce que je suis intimement convaincue qu'il est innocent". http://afp.google.com/article/ALeqM5iLeEpPN3_SZLOorYOAcMFsULqh3w

Un peu de provocation, est-ce cela l'hospitalité corse ?
http://www.afrik.com/article7558.html

Je taquine Che, avec beaucoup de tendresses. Smile


salut so , c'est de bonne guerre de faire passer les corses pour des racistes , incroyable ! il y en a ,comme partout mais si je dis qu'il y en a moins qu'ailleurs ,on ne me croirait pas , c'est comme ça , les corses en ont l'habitude , il faut savoir que la corse est en voie de" libanisation " la population autochtone d'origine subie depuis l'annexion son extinction programmée ,nous en sommes presque arrivé à l'apothéose . 90 000 autochtones , 140 000 français ,et de 30 à 40 000 tunisiens ,marocains etc ...... le français ne comprendra jamais l'énorme portée de ces chiffres qu'il trouvera "normal " car il pratique la négation pure et simple , le peuple corse n'existe pas ! à partir de ce constat le problème de la reconnaissance ne se pose même plus dans sa logique d'état de droit et de la république une et indivisible , il ne reste que le conflit et la répression !


Comme je te le disais, O Che, je te taquinais.
Comme tu sais, je pense que, fréquemment nationalisme rime avec racisme.
D'ailleurs, en dehors de De Gaulle, MengWan et moi-même, un dictionnaire donne pour synonymes à raciste : xénophobe, intolérant, nationaliste, antisémite, sectaire...

Mais je ne pense pas que les Corses soient plus ou moins racistes que les autres Français, je l'espère tout au moins ; je ne parle que de la France néanmoins, je n'ignore pas que la xénophobie n'est pas l'exclusivité des Français.

Il est aussi certain qu'un acte d'hostilité envers un étranger est plus visible sur une île que sur un continent.

Toutefois, le nationalisme doit exacerber le racisme en Corse.
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 18:04 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

MengWan a écrit:
Hospitalité sélective, bien sûr !
Nationalisme et racisme sont étroitement imbriqués.

Le patriotisme, c'est aimer son pays.
Le nationalisme, c'est détester celui des autres. Charles de Gaulle

Charles (le notre ; pas le prince) a très souvent dit (en plus d'en avoir fait) des choses justes.
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 20:05 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

le mot "nationalisme" s'accompagne "obligatoirement" par xénophobie , et on l'assimile volontiers à l'extrême droite !
si vous comprenez le nationalisme corse (revendication identitaire) de cette manière vous pouvez les traiter aussi facilement de fascistes!
il n'en est rien , je dirait même que les natios corses sont des patriotti qui ont droit à leur nation !
donc quand vous entendez" nationalistes corses " c'est dans ce second sens qu'il faut le comprendre !
le tibet est un pays occupé pour les tibétains et le reste du monde , les chinois affirme qu'il n'est qu'une région de la république .
l'algérie ,état souverain et reconnu comme tel était avant son indépendance un département français à part entière, pendant la guerre les forces françaises "officiellement " ne faisaient que du maintien de l'ordre !
p mandes france 1954" l'algérie c'est la france on ne transige pas lorsqu'il s'agit de défendre l'intégrité de la république !!!!!"
c pineau à l'ONU en 57 " nous n'accepterons jamais la compétence des N U à l'égard d'un problème interne !"


la france avec son arrogance habituelle bafoue les textes des nations unies !

http://157.150.195.10/esa/socdev/unpfii/fr/drip.html
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:11 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

J’entends la différence que tu fais avec le nationalisme corse et les « autres » nationalismes. En somme, le nationalisme corse, serait du patriotisme. Je me sens l’âme patriote, à tel point que je suis en opposition avec l’image de la France qu’est entrain de fabriquer Nicolas Sarkozy aux yeux du reste du monde (voir le sujet de MengWan sur l’ONU). 
 
Par contre, je suis en opposition, et cela vivement, avec la comparaison faite avec les Tibétains ou les Algériens, pour ce qui est de l’histoire moderne de la France.  
 
Quoi qu’il se soit passé par le passé (aujourd’hui lointain, mais dont je comprends le besoin de reconnaissance), la France, aujourd’hui, ne considère pas les Corses ou une autre partie de sa population hors du continent (je pense aux DOM-TOM), comme des citoyens de seconde zone.  
 
Nous avons tous et toutes les mêmes droits, les mêmes devoirs, ceux que nous garantit notre (très belle) Constitution http://www.conseil-constitutionnel.fr/textes/constit.htm. Nous sommes tous des citoyen(e)s de la République Française. 
 
Tout comme la France d’aujourd’hui a peu de chose de similaire avec la Chine moderne, le sort réservé aux corses n’a rien de comparable avec celui des tibétains ou des algériens avant leur indépendance. Et tant mieux pour les Français dont les Corses. 

_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 09:46 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Ceci dit, et encore une fois, il est tout à fait normal d'aimer de façon spéciale une région particulière de son pays, qu'on l'habite oubien qu'on y ait des origines.

Cet amour ne doit pas cependant dépasser les limites de la tolérance et ne doit jamais déboucher sur la violence.

Les gens dont j'ai cité le site participent au développement de l'île où ils ont des attaches, même s'ils vivent sur le continent ...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 14:59 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Betty Boop a écrit:
J’entends la différence que tu fais avec le nationalisme corse et les « autres » nationalismes. En somme, le nationalisme corse, serait du patriotisme. Je me sens l’âme patriote, à tel point que je suis en opposition avec l’image de la France qu’est entrain de fabriquer Nicolas Sarkozy aux yeux du reste du monde (voir le sujet de MengWan sur l’ONU).
Par contre, je suis en opposition, et cela vivement, avec la comparaison faite avec les Tibétains ou les Algériens, pour ce qui est de l’histoire moderne de la France.
Quoi qu’il se soit passé par le passé (aujourd’hui lointain, mais dont je comprends le besoin de reconnaissance), la France, aujourd’hui, ne considère pas les Corses ou une autre partie de sa population hors du continent (je pense aux DOM-TOM), comme des citoyens de seconde zone.
Nous avons tous et toutes les mêmes droits, les mêmes devoirs, ceux que nous garantit notre (très belle) Constitution http://www.conseil-constitutionnel.fr/textes/constit.htm. Nous sommes tous des citoyen(e)s de la République Française.
Tout comme la France d’aujourd’hui a peu de chose de similaire avec la Chine moderne, le sort réservé aux corses n’a rien de comparable avec celui des tibétains ou des algériens avant leur indépendance. Et tant mieux pour les Français dont les Corses.


salut so , la comparaison est tout à fait valable , une partie des corses revendiquent leur attachement à leur nation , c'est incroyable comme la propagande à gravé dans la mémoire collective française ce NEGATIONNISME borné , en faisant un "chantage" démocratique sur le thème "la république une et indivisible" à partir de la tout dialogue est impossible et découle inévitablement sur la violence !

JE RAPPELLE LES FAITS HISTORIQUES ET INCONTESTABLES :

_ en 1768 la république corse , la première démocratie à voir le jour , bien avant la révolution française ÉTAIT UN PAYS LIBRE de plus de dix ans !

_ gènes à l'agonie et ruinée ,conclut avec la france un traité ,le traité de versailles , genes dans cet accord donnait "l'autorisation " à la france d'envoyer ses troupes pour reconquérir la corse ,en stipulant bien qu'après rembourssement de sa dette les français quitteraient l'ile !
louids XV qui avait d'autres plans dont l'annexion à pris les corses et les gènois pour des cons en conquérant l'ile par la violence pour se l' appropriée DÉFINITIVEMENT , LE TRAITE DE VERSAILLES FUT BEL ET BIEN UN TRAITE DE DUPES !
_ la conquête de la corse fut sanglante , malgré l'héroïsme des troupes corses le combat était perdu d'avance devant l'une des plus grandes armées du monde !
_ la répression fut extrêmement horrible et dura des dizaines d'années
tortures
pendaisons
villages brulés, rasés
troupeaux décimés
pillages et viols
déportation dans les bagnes et galères
exils
le mot qui résume tout cela , GENOCIDE .

de toute façon ,il est clair que le français moyen se complait dans le négationnisme , il fait fi de l'histoire corse , la résistance ancestrale se résume à maffieux , terroristes ,abrutis et se nourrit de clichés , à moins de détruire les quelques dizaines de milliers de natios une fois pour toute soit le veux secret de tout francèse ,et même ! il ne pourra jamais comprendre que cela ne s'arrêtera jamais , il y a un gouffre d'incompréhension entre corses et français !



_
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news


Dernière édition par CHE le Lun 12 Nov - 19:34 (2007); édité 3 fois
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 15:06 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Sans hâte, avec sa démarche habituelle, légère et nonchalante, les yeux plissés sous l'effet du soleil mais sans doute aussi de la fatigue, Patricia Gattaceca a rejoint hier matin, à sa descente d'avion, la plateforme de Bastia-Poretta où patientaient ses proches et ses amis. Son cercle « rapproché », une trentaine de personnes parmi toutes celles, très nombreuses, qui lui ont exprimé son soutien ces jours derniers et bien sûr, Patrizia et Lydia Poli du groupe Soledonna, ses complices de toujours, sur la scène comme dans la vie.
La chanteuse a été accueillie par des applaudissements et un petit bouquet de nepita, parfums de la terre corse et de la liberté au terme de 72 heures de garde à vue à Bastia et à Paris où elle avait été transférée. Mise en examen samedi, par le juge d'instruction, Gilbert Thiel, pour « recel de malfaiteur, auteur ou complice d'un crime puni d'au moins 10 ans de réclusion, en lien avec une entreprise terroriste », l'artiste a reconnu avoir hébergé durant sa cavale, Yvan Colonna, l'assassin présumé du préfet Claude Erignac dont le procès d'assises débute ce matin à Paris.
Elle a été relâchée sous contrôle judiciaire dans la journée. « Merci à tous, merci pour cette mobilisation, tout mon cœur vous appartient, je suis à vous, vous êtes à moi. Sans vous, je ne serais pas là aujourd'hui, croyez-moi ! a t-elle affirmé, adressant une pensée à son fils, Domenicu Santini, 19 ans, incarcéré à Fleury-Merogis à la suite de sa mise en examen, dimanche dernier, pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme et détention d'engins explosifs et d'armes ». « Qu'on me le rende vite ! », s'est écriée la chanteuse qui a réitéré ses précédentes déclarations : « j'assume car je n'ai fait que mon devoir, j'ai expliqué mes actes devant la police.
J'ai aidé Yvan Colonna pour trois raisons : j'ai fait ce que me dictait ma conscience, d'autre part, je ne voulais pas déroger à la loi de l'hospitalité et enfin, j'ai l'intime conviction qu'il est innocent ».

Hélène ROMANI
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 18:40 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

O Che, je suis certainement soumise à la propagande française ; mais il me semble que tu l’es toi au discours du FLNC.  
 
Où me suis-je prononcée sur la nécessité ou non d’un devoir de mémoire à l’égard de l’Histoire Corse ?  
 
Aussi terrible et sanglante soit-elle, aussi cruellement qu’elle puisse être ressentie dans le cœur des corses, tu me parles d’une (très) vieille histoire.  
 
Une histoire où nous étions encore sous une Monarchie absolue, datant du 15ème siècle -puisque Louis XI fut roi de France entre 1461-1483. Et pour 1768 sous Louis XV - puisque roi de France entre 1715 (bien qu’il commença à régner réellement en 1725) et 1774.  
 
Donc (je me répète), tu ne peux rapprocher la situation de la Corse en 2007 et la façon dont elle est traité par la République Française dans notre histoire moderne (20ème et début 21ème siècles) avec l’état du Tibet en 2007 et la manière dont il est considéré par la Chine dans l’histoire moderne (20ème et début 21ème siècles).  
 
Tout comme tu ne peux confronter la Corse avec l’Algérie et leur histoire moderne. Le nationalisme algérien s’est développé au début des années 1920 au sein de la bourgeoisie musulmane et ils (les Algériens) ont obtenu (après la plus longue guerre de décolonisation) leur indépendance en 1962.  
 
Pendant la Révolution française, la Corse, en vertu du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, est devenue un département français. Et la majorité des Corses ont conservé pour la France un attachement et un intérêt profonds, en dépit de divergence. Ce n’est que dans les années 1960, pour des questions économiques, que le développement des courants autonomistes et indépendantistes ont pris une importance particulière.  
 
Tu ne peux donc trouver une similitude, entre les motivations algériennes et corses pour leur volonté d’indépendance (dans l’histoire moderne : 20ème siècle) ; tu ne peux trouver une ressemblance dans la réponse apportée par la France à cette volonté d’indépendance (dans l’histoire moderne : 20ème siècle).   
 
Tu ne peux non plus trouver une analogie entre les raisons tibétaines et corses pour leur volonté d’autonomie (dans l’histoire moderne : 21ème siècle) ; ni de corrélation entre la réponse française et chinoise à cette volonté indépendantiste (dans l’histoire moderne 21ème siècle).  
 
Et cela s’est aussi des faits historiques et incontestables que chacun de nous peut constater de visu.  

_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 19:13 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

c'est bien ce que je répète , quels que soient les arguments des patriotti MODERNES ,jamais en france la corse ne sera considérée comme une nation , ni à présent ,ni par le passé , ceci est une grave erreur car dans la corse profonde ,ponte novu c'etait hier !
que la majorité des corses soient asservis et cela se comprend après presque trois siècle de démolition de sa culture , mais les représentants du peuple corse , de la nation corse seront toujours présents de siècle en siècle , et même la répression la plus féroce n'en viendra à bout piu ché mai resistenza ,résistance plus que jamais .

_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 19:25 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

"Yvan Colonna est victime de la Raison d’État" par Philippe Gras

Impression

Deux jours avant le référendum local sur le statut de la Corse, Yvan Colonna est arrêté par les hommes du RAID en planque aux abords de la bergerie au lieu-dit Monti-Barbatu, situé sur la commune d’Olmetto. C’est un super coup pour le ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy. Le résultat du scrutin rejette le processus de Matignon et maintient le statut quo ante dans l’île. L’arrestation du berger de Cargèse a eu lieu à l’issue d’une longue traque et d’opérations policières en cascade, maintenant une forte pression dans l’île de beauté. Il faut dire que le jeu en valait la chandelle : l’assassinat du préfet, Claude Érignac, le 6 février 1998, était le symbole fort de la lutte armée nationaliste, en même temps, comme on l’apprit ensuite, le fait d’une action spontanée de personnes déçues par les luttes intestines des nationalistes corses. Yvan Colonna, ancien militant, fils d’un ancien membre de l’Assemblée nationale, apparaît alors comme un coupable idéal. Fabienne Giovannini, rédactrice en chef du journal Arriti, demande un procès équitable pour l’auteur présumé de l’attentat contre le préfet Érignac, et brosse pour Le MAGue un tableau de l’enquête plein de zones d’ombres.

Le MAGue : Vous soutenez un comité de vigilance pour un procès équitable d’Yvan Colonna, pourquoi craignez-vous qu’il n’en soit pas ainsi ?

Fabienne Giovannini : De par la personnalité de la victime, le préfet Érignac, c’est tout de suite devenu une affaire d’État. En un an et demi, 349 militants sont mis en garde à vue, 42 sont incarcérés. Des noms sont jetés en pâture à l’opinion, certains feront jusqu’à 2 ans de prison à tort. Aucun mea culpa n’interviendra jamais sur la piste agricole. De même, Vincent Andriuzzi et Jean Castela sont condamnés à 30 ans de prison en première instance alors qu’ils clament leur innocence. Ils sont acquittés après 7 et 8 ans de prison, et si la loi sur les Cours d’Assises n’avait pas changé, ils n’auraient jamais pu faire appel et seraient encore en prison aujourd’hui !

Le MAGue : Pourquoi tant d’émotion autour de cette affaire ?

Fabienne Giovannini : À la mi-mai 1999, un mois après l’affaire des paillotes, le préfet Bonnet et ses complices sont en prison. L’arrestation du commando et la désignation d’Yvan Colonna comme l’assassin du préfet permet au pouvoir de reléguer au second plan cette affaire et les questions de fond qu’elle aurait dû susciter par rapport à l’action de certains services de l’État dans l’île… Deux ministres de l’intérieur successifs, Jean-Pierre Chevènement et Nicolas Sarkozy font pression sur le dossier et parlent de l’assassin du préfet. D’emblée, le postulat de la culpabilité d’Yvan Colonna est posée. La justice viole les trois principes cardinaux : présomption d’innocence, séparation des pouvoirs et secret de l’instruction. De nombreuses fuites rendent publics des éléments de l’instruction, bien sûr uniquement à charge. Mais quand la défense demande la publicité des débats pour répondre aux mises en cause, cela lui est refusé. La présomption d’innocence est bafouée par tous les pouvoirs : exécutif, législatif (commission sénatoriale), ou judiciaire (le procureur Dinthillac est à la fois enquêteur, chef de la gendarmerie, procureur… et l’ami personnel de Claude Erignac).

Le MAGue : Les charges qui pèsent sur Yvan Colonna vous semblent-elles insuffisantes ?

Fabienne Giovannini : Nous dénonçons une instruction uniquement à charge. Aucun témoin oculaire du crime (ils sont pourtant 10) n’a vu plus de deux hommes sur les lieux. Or la juge s’obstine à y impliquer une troisième personne. Un témoin qui a dévisagé le tueur à deux mètres de la scène n’a pas reconnu Yvan Colonna comme l’assassin du préfet. Son témoignage n’est pas retenu. Sans relâche, Colonna a réclamé une reconstitution de la scène du meurtre. Cela lui a toujours été refusé, sans explication.

Le MAGue : Pensez-vous que l’instruction n’a pas été faite correctement ?

Fabienne Giovannini : Dès le mois d’octobre 1998, la DNAT et les RG placent des balises sous les voitures de nombreux nationalistes de Cargese et ordonnent des écoutes téléphoniques dans l’environnement proche de Ferrandi. Les résultats innocentent Colonna. Roger Marion, chef de la DNAT et demandeur des écoutes, le commissaire Colombani, numéro 3 des RG confirment chacun, sous serment, devant les députés de l’assemblée nationale (commission d’enquête parlementaire) que Colonna n’a jamais été soupçonné… La défense a demandé en vain à plusieurs reprises le versement dans la procédure des comptes-rendus de filature et écoute, mais celles-ci auraient été perdues. Dès la mise en cause d’Yvan Colonna, les enquêteurs qui ont recueilli plusieurs témoignages concordant faisant état de sa présence à Cargese au moment de l’assassinat vont exercer des pressions sur ces témoins pour les convaincre de revenir sur leurs dépositions, etc, etc…

Le MAGue : Et pourtant, dès le départ, le Commando Erignac a désigné Yvan Colonna comme l’homme ayant tiré sur le préfet !

Fabienne Giovannini : Ses membres sont arrêtés le 21 mai 1999 et c’est durant la garde à vue qu’ils font ces révélations mais ils innocentent Colonna par la suite à plusieurs reprises avant, pendant leur procès et après. La défense de Colonna affirme que des pressions ont été exercées et que les mises en cause recèlent de nombreuses contradictions et incohérences. C’est au terme d’un processus de navettes entre différents gardés à vue que le nom de Colonna est apparu en procédure. C’est une technique dangereuse qui a déjà conduit à de nombreuses erreurs judiciaires en France.

Le MAGue : Sa fuite n’est-elle pas un aveu ?

Fabienne Giovannini : Yvan Colonna ne fuit pas à l’arrestation du commando, ni même au moment où un mandat d’arrêt est délivré le 24 mai. C’est seulement le 26 mai, quand il découvre sa photo à la une d’un grand quotidien, avec en titre : WANTED tueur de Préfet qu’il prend la décision de prendre le maquis, persuadé qu’il est victime d’une injustice. Beaucoup de gens, en Corse, en sont convaincus, et s’il a été aidé dans sa cavale c’est bien pour cela mais aussi en vertu d’une règle ancestrale d’hospitalité en Corse. C’est ainsi que pendant l’Occupation, par exemple, aucun Juif n’a été livré aux autorités sur notre territoire. C’est important de le rappeler.

Le MAGue : Que va-t-il se passer pour Yvan Colonna maintenant ?

Fabienne Giovannini : Le Comité Yvan Colonna, ses avocats, Yvan Colonna lui-même en sont persuadés : si le procès est équitable, si les arguments de la défense sont pris en compte, le procès ne peut conduire qu’à l’acquittement. La crainte du contraire est telle que même la Fédération Internationale des Droits de l’Homme a lancé une mission d’observation sur ce procès à l’instar de ce qu’elle fait dans certaines dictatures…





Au fond, cet homme a-t-il abattu le préfet ?
Puisqu’il a fui, le doute au mieux n’est pas possible,
Certains l’ont dit de suite, il est aussi leur cible
Et son procès après quatre ans les satisfait.

Mais beaucoup pour ce crime ont depuis déjà fait
De la prison pour rien, et c’est inadmissible !
Il faut que quelqu’un paye, et c’est irréversible,
On ne peut pas laisser sans blâme un tel forfait.

Mais de l’assassinat, n’était-il pas capable ?
Si c’est un activiste, il est déjà coupable
Et de sa part, ne pouvait-on s’attendre à moins ?

Au sein du groupe, on ne sait pas s’il est du nombre
D’après certains rapports qu’en ont faits les témoins,
Ce meurtre est politique, alors il reste une ombre…



le 12/11/200
7
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 20:41 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Il me semble qu'il y a un espoir pour que ce procès inique attire l'attention des Français sur le déni de justice dont souffre la Corse !

Mais ce n'est pas gagné : lorsqu'un Préfet se fait buter notre excellente République cherche un coupable, à tout prix et même hors de prix...

Un bouc...

émissaire !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
véro


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 56

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 21:08 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

arrêtez patrice !
Je veux bien qu'il soit "présumé" coupable, mais il est très trsè présumé.
moi, c'est Madame Erignac et ses enfants qui me touchent par leur très grande dignité !
Et quoi ! On flingue les préfets dans un état de non-droit où les nationalistes feraient la loi !
Je déteste le nationalisme, il n'y a pire déclencheur de guerres!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:42 (2016)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Nos passions... Sans limite ! -> Vive la Corse, terre de résistance ! Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 2 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com