Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

PROCES YVAN COLONNA
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Nos passions... Sans limite ! -> Vive la Corse, terre de résistance !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 21:19 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

En Corse, l'affaire Colonna est bien plus qu'un procès


Publié le samedi 10 novembre 2007 à 05H27

L'opinion publique insulaire suivra avec une avidité les débats parisiens
Sur l'île, la Ligue des droits de l'Homme a fait placarder des affiches sur des panneaux publicitaires afin de revendiquer un procès équitable.

Sur l'île, la Ligue des droits de l'Homme a fait placarder des affiches sur des panneaux publicitaires afin de revendiquer un procès équitable.

© AFP

Des affiches en bord de route, une pétition que plus d'un habitant sur dix a signée, des brochures pour résumer la "chronique d'une erreur judiciaire commanditée" et un webmilitantisme sur www.yvan-colonna.com... Plus qu'une affaire de justice, une introspection collective. Comme le procès de la catastrophe de Furiani, la comparution d'Yvan Colonna devant la cour d'assises spéciale de Paris pour l'assassinat du préfet de Corse Claude Érignac, sera, pour l'île, bien plus qu'un procès, un véritable événement politique.

Le mouvement nationaliste, fortement impliqué dans les actions de soutien, n'est pas le seul intéressé par les audiences qui se tiendront du 12 novembre au 14décembre. "Le procès est attendu par l'ensemble des Corses qui vont suivre les débats avec avidité", pronostique Patrick Lalande, procureur général de la cour d'appel de Bastia. Et quelle que soit l'issue du procès, le haut magistrat envisage des conséquences importantes. "Une condamnation devrait entraîner un durcissement du mouvement nationaliste et de la clandestinité. Un acquittement aurait des répercussions lourdes pour l'État en Corse. Il serait perçu par la majorité de la société corse comme un recul surtout si les débats focalisent sur les dysfonctionnements policiers, judiciaires..."

Pour l'instant, les Corses s'accordent, bien au-delà du mouvement nationaliste, autour de la revendication d'un procès équitable. C'est le sens de l'opération conduite par la Ligue des droits de l'Homme qui a fait placarder, sur une soixantaine de panneaux publicitaires, des affiches orange portant le visage souriant d'Yvan Colonna et reproduisant un article de la Déclaration universelle des droits de l'Homme sur la présomption d'innocence et la tenue d'un procès équitable.

"Des principes admis par 80% des Corses", selon un élu. Seuls les nationalistes se positionnent sur le combat de l'innocence. C'est aussi le credo d'un comité de soutien au berger de Cargèse, créé en 2006 et présidée par Christine Colonna, la soeur de l'accusé et conseillère territoriale Unione naziunale à l'Assemblée. Cette revendication d'un procès équitable a réuni 31000 signatures au bas d'une pétition. Mais à chacun sa notion de procès équitable. Partisans de l'innocence d'Yvan Colonna, l'aile indépendantiste des nationalistes la résume à l'acquittement.

Prenant le relais de sa délégation corse, la Fédération internationale des droits de l'Homme a annoncé la création d'une mission d'observation. Des avocats étrangers assisteront aux audiences pour en vérifier le bon déroulement. Le temps a passé depuis l'interpellation du commando Érignac. Le doute s'est instillé dans les esprits , attisé par la personnalité d'Yvan Colonna, rebelle défiant la police durant des années en se cachant dans les bergeries corses et bénéficiant des solidarités réservées jadis aux bandits corses.

Aux quasi-certitudes de son appartenance au commando Érignac succède désormais l'idée que le berger serait peut-être bien innocent. L'acquittement en appel des deux enseignants considérés comme les commanditaires de l'assassinat fait que cette hypothèse touche désormais tous les secteurs de la société corse. Il est temps que le procès s'ouvre...
Luc Leroux

_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Nov - 21:19 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 21:44 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

véro a écrit:
arrêtez patrice !
Je veux bien qu'il soit "présumé" coupable, mais il est très trsè présumé.
moi, c'est Madame Erignac et ses enfants qui me touchent par leur très grande dignité !
Et quoi ! On flingue les préfets dans un état de non-droit où les nationalistes feraient la loi !
Je déteste le nationalisme, il n'y a pire déclencheur de guerres!



salut , tu peux dormir tranquille véro ,ton état de droit veille et condamne , les six membres du commando érignac ont pris de quinze ans à perpète !!!
pour colonna c'est une autre histoire ,la france entière la déjà condamné à la prison à vie d'où sa fuite dans le maquis , il n'y a AUCUNE preuves matérielles ,que des soupçons , avec l'appuie de sarko le futur dictateur qui clame en méprisant la présomption d'innocence " nous avons arreté l'assassin du préfet " personne ne parle de la balistique , le tireur était plus grand que colonna !
dix témoins ont vu deux hommes sur les lieux , le juge thiel veut absolument en rajouter un troisième ,je te laisse deviner qui !
ceci dit , humainement parlant je suis peiné pour la famille érignac .


PROCES COLONNA - jour #4 - 15 novembre 2007 - "Le tireur était de grande stature"




Cela ressemble à un coup de théâtre. Interrogé au quatrième jour de l'audience de la Cour d'assise spécialement composée, le docteur Paul Marcaggi, le médecin légiste qui a examiné le cadavre du préfet Claude Erignac, vient de déclarer que "le tireur était un sujet de grande stature." Or, Yvan Colonna ne mesure qu'1m72.




Dans la salle où la presse peut assister à la retransmission des débats, la phrase prononcée par le docteur Paul Marcaggi a été ponctuée d'exclamations sourdes. "Je suis formel, a déclaré le médecin : compte tenu des éléments constatés sur place, le sujet [le tireur, ndlr] était un homme de grande stature."
Pour illustrer son propos, M. Marcaggi détaille longuement l'angle des tirs et la position du préfet Claude Erignac au moment où les balles mortelles l'ont atteint et mime, le bras tendu, le geste de l'assassin.
"L'homme était au moins aussi grand que le préfet, poursuit le médecin; il est établi que M. Erignac mesurait 1m83." La "révélation" - en réalité déjà évoquée en cours d'instruction sans que des investigations complémentaires n'aient lieu - s'appuie sur les constatations : un orifice d'entrée "parfaitement horizontal" et une position en surplomb du préfet, qui enjambait l'arrête d'une marche au moment de son assassinat. "Une scène de cirme n'est jamais figée" explique ensuite le légiste. Mais la difficulté, elle, est de "taille" : Yvan Colonna ne mesure 1m72.
"Ces éléments sont importants, ils auraient pu être corroborrés pas la reconstitution mais on nous l'a systématiquement refusée" a alors expliqué Maître Antoine Sollacaro.

_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news


Dernière édition par CHE le Jeu 15 Nov - 21:43 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 22:10 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

bonsoir
je lis tous vos commentaires,je ne sais que penser toutefois ceux qui croient en son innocence savent le défendre becs et ongles
j'ai entendu son ami et médecin convaincu que yvan colonna n'est pas l'homme que l'on accuse
ainsi que monseigneur gaillot dire qu'il est aussi certain de cette innocence
 c'est une histoire très compliquée pour laquelle il faut bien sur trouver le coupable mais tant que les preuves formelles ne sont pas données on peut espèrer pour ce procès
 dans les deux cas les familles veulent la vérité
_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 22:46 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

CHE a écrit:
c'est bien ce que je répète , quels que soient les arguments des patriotti MODERNES ,jamais en france la corse ne sera considérée comme une nation , ni à présent ,ni par le passé , ceci est une grave erreur car dans la corse profonde ,ponte novu c'etait hier !que la majorité des corses soient asservis et cela se comprend après presque trois siècle de démolition de sa culture , mais les représentants du peuple corse , de la nation corse seront toujours présents de siècle en siècle , et même la répression la plus féroce n'en viendra à bout piu ché mai resistenza ,résistance plus que jamais .

O Che,

Je n’arrive pas du tout à te suivre, dans ton raisonnement.

Je ne nie pas l’histoire Corse, je t’explique simplement que cette histoire est ancienne et que la Corse était confrontée avec une autre France, celle d’une Monarchie Absolue. Elle-même la Corse était autre.

Je t’explique que le Tibet, c’est aujourd’hui, là, en 2007, que ce peuple souffre de maltraitance et que cette souffrance n’a rien à voir avec la « souffrance » de la Corse aujourd’hui en 2007.

De même que la France (même si tu l’estime bananière) de 2007 n’a absolument rien à voir avec la Chine de 2007 (pour preuve, Colonna ne risque pas la peine de mort).

Et dire cela pour toi c’est nier la Corse, son passé ?

L'obstination et l'exagération ne peuvent que nuire à la "cause" Corse.
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 23:14 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

véro a écrit:
arrêtez patrice ! Je veux bien qu'il soit "présumé" coupable, mais il est très trsè présumé.
moi, c'est Madame Erignac et ses enfants qui me touchent par leur très grande dignité !
Et quoi ! On flingue les préfets dans un état de non-droit où les nationalistes feraient la loi !
Je déteste le nationalisme, il n'y a pire déclencheur de guerres!




Bonsoir Véro,


Présumé par qui ? par ceux que ça arrange d'avoir "chopé" l'assassin ! Sarko par exemple qui s'est vanté, devant les caméras de télévision - en tant que Ministre de l'Intérieur - d'avoir capturé "l'assassin du Préfet Erignac"

Ce brave gars - aujourd'hui, hélas, président - mérite le tribunal pour non respect de la présomption d'innocence : il a voté ou fait voter ces Lois si peu respectées : il est donc particulièrement ignoble qu'il les foule au pied !

Madame Erignac est certainement très touchante, mais je pense que son mari a bien fait chier les Corses... De quel droit ? Celui du plus fort, je suppose !

Ce n'est pas celui que je préfère !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 23:28 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Je pense, comme véro, qu'à partir du moment où on tue des préfets, c'est la barbarie qui s'installe.

Erignac, d'après tous les dires, était de plus un homme tolérant et diplomate qui se promenait dans les rues sans escorte, sans garde-du-corps et c'est à cause de çà qu'il a été tué.

Je me questionne, il me paraît invraisemblable que l'on aille chercher un berger vaguement "bas de plafond" comme bouc émissaire pour un crime de ce degré !

Si bouc émissaire il devait y avoir, on aurait choisi quelqu'un de plus haute volée ...

De toutes façons, le procès se déroulera et, s'il n'est pas de preuves, le type sera acquitté, la Justice française sait reconnaître ses erreurs, elle.

S'il est condamné, je souhaite que ce soit "à perpétuité" mais avec une peine de sûreté maximale, voire qu'il accomplisse toute sa peine pour, en y travaillant, dédommager un peu la famille de la victime.

S'il est acquitté, je suis opposé au versement de toute sorte d'indemnité car on ne "cavale" pas 4 ans lorsqu'on est innocent, on se désigne !

Et qu'on ne parle pas de victimes, de ce que le pôvre aurait eû à subir, faudrait-il croire que parmi les "nationalistes" corses, seules les femmes -comme cette chanteuse- ont des couilles ?
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 23:33 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Je me joins à Vero et à MengWan.

Je n’ai pas d’a priori sur la culpabilité ou non de Colonna. Et je m’en fiche. Je remarque seulement une chose Patrice, tu condamnes fermement et refuse obstinément la présomption d’innocence aux membres de l’Arche de Zoé, mais réclame pour Yvan Colonna cette présomption d’innocence. Quelle ironie !
 

Lorsqu’on s’attaque à un préfet ou à tout autre représentant de l’Etat, il est normal que les sanctions soient plus sévères que pour tout autre citoyen, puisque c’est contre la fonction de l’Etat qu’on s’en prend, donc, en quelque sorte, contre la Nation.
 

Cela me fait aussi doucement rigoler de parler de justice à deux vitesses concernant Yvan Colonna, lui qui a toujours bénéficié de la protection du statut de député (socialiste) de son père Jean-Hugues Colonna, lorsqu’on le soupçonnait d’être impliquée dans plusieurs attentats dans la région de Cargèse.
 

Et puis cet enfant de chœur, militant indépendantiste, proche du FLNC, devra également répondre d’ «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » pour l’attaque d’une gendarmerie en Corse du Sud (1997) où l’arme qui a servi (plus tard) à tuer le préfet avait été dérobée.
 

Colonna est présumé innocent. S’il ne voulait pas que l’opinion publique le pense coupable, il n’aurait pas dû fuir pendant 4 ans.
 

L’opinion publique ne fait pas un procès. Ce n’est pas elle qui fait le procès.
 

Ce ne sont pas non plus ses complices et amis corses, qui l’ont dénoncé comme étant le tueur du préfet Erignac, qui vont instruire son procès.
 

Donc, la présomption d’innocence, il en bénéficie dans l’enceinte du tribunal ; et c’est cela qui compte.
 

Durant son procès, qui va durer trois mois, il aura droit à une défense (avocats …), et plus de 100 personnes viendront témoigner à charge ou à décharge.
 

S’il est reconnu coupable du meurtre, il sera condamné à la prison à perpétuité avec une peine de sûreté (la prison à vie n’existe pas réellement en France). S’il est reconnu coupable de complicité de meurtre, comme les autres membres, il sera condamné à une lourde peine de prison.
 

Pour Claude Erignac, combien de temps à duré son procès ?
Combien de témoins ?
Combien d’avocats ?
Quelle présomption d’innocence ?
Quelle peine lui a été infligée ?
Savait-il même de quoi on l’accusait et pourquoi il a été condamné à la peine de mort ?
 

 
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 00:22 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant


"En juillet 1768, suite au traité de Versailles, la France rachète à Gênes ses droits sur l'île. En fait, au départ il sagit seulement d'une délégation, la France est chargée d'administrer la Corse durant dix ans et de la pacifier. Gênes étant dans l'incapacité de rembourser à la France ses frais, l'île devint au bout de dix ans, propriété de la France."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Corse#Les_interventions_fran.C3…


Pourquoi les Corses s'estimeraient-ils heureux d'avoir été vendus aux Français et de devoir s'infuser leur insupportable (et très coûteuse) administration ?

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...


Dernière édition par Patrice Guyot le Mar 13 Nov - 00:40 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 00:30 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Parce que c'est toujours mieux que de supporter l'insupportable et très coûteuse administration de la Mafia. Mort de Rire
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 00:39 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant


Ah ! Si tu nous parles des Pasqua (père ou fils) voire des Tibéri (mari, femme ou fils) évidemment c'est autre chose !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 01:00 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

A ce compte là (remonter à 1768 !), la moitié des français aurait le droit de tuer des préfets, des policiers.

Cette même moitié aurait le droit de plastiquer les maisons de gens "venus d'ailleurs", de les terroriser, de les racketter.

Cà ne tiens pas tout çà ...

Je suis persuadé que si les indépendantistes corses voulaient vraiment l'indépendance, ils l'auraient obtenue depuis fort longtemps, grâce à leur insularité.

Une marche vers l'indépendance se construit petit à petit, par l'organisation parallèle des fonctions régaliennes de l'Etat, en commençant par l'enseignement, et pas par une violence maffieuse.
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 01:38 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

J’ai la même conviction que MengWan.
 

Quant à la "remontée" dans l’Histoire de France, c’est ce que je tente, vainement, d’expliquer à mon très cher Che.
 

Je me demande, d’ailleurs, si un pays au monde aurait la même géographie, les mêmes frontières, si on remontait 239 ans en arrière ?
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 12:45 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

Betty Boop a écrit:

J’ai la même conviction que MengWan.


Quant à la "remontée" dans l’Histoire de France, c’est ce que je tente, vainement, d’expliquer à mon très cher Che.


Je me demande, d’ailleurs, si un pays au monde aurait la même géographie, les mêmes frontières, si on remontait 239 ans en arrière ?
pour l'histoire de france et de corse il s'agit bien de louis XV et non de louis XI "QUI LUI" n'a rien à voir avec la corse ....
mais en ce qui concerne yvan colonna il avait peut-être des raisons valables pour fuir sinon il aurait été assassiné à son tour pour qu'il se taise ..enfin je suppose..
et on va peut-être assister à un retournement de situation et savoir "qui" a intêret à le faire passer pour coupable!!
_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 14:03 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant


La vraie question n'est-elle pas : Erignac couchait-il avec la femme d'Yvan Colonna ?

Parce qu'autrement je vois mal Colonna tuer le préfet à bout portant, il ne me semble pas que ce soit son style...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 14:12 (2007)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA Répondre en citant

alors ça !!! Mr. Green je n'y avais pas pensé....trop fidèle pour commettre ce genre d'ânerie Mr. Green

tu as de drôles d'idées!! Mort de Rire
_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:45 (2016)    Sujet du message: PROCES YVAN COLONNA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Nos passions... Sans limite ! -> Vive la Corse, terre de résistance ! Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 3 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com