Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là !
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Le Retour du Journal Express de PG avec son Billet d'Humeur Maussade
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 00:53 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Rien à voir ! Et alors ?



Ma nièce Aurore ce soir... Plus intéressant que l'émission de notre bon Daniel Schneidermann hier.

Et de loin !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 20 Nov - 00:53 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 02:41 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Et voilà le N° 50, deux pour le prix d'un, vous êtes gâtés, non?



Deuxième version, bien mieux, non ?



Et le texte (sans celui de mon ami Jérôme, allez donc acheter son bouquin...)


Mes amis vous êtes des génies,

Mes ennemis vous êtes des génisses dont je boufferais volontiers le foie… Au vinaigre de framboise !

Bon ! Je vous ai infligé ma nièce exquise, pour tout dire je trouve ça beaucoup plus intéressant que la ridicule émission sur le film mainstream “Les Intouchables” !

Déjà parler d’un machin pareil ce n’est pas franchement brillant. Pourquoi pas une émission sur Mireille Mathieu ou sur Cloclo pendant qu’on y est ?

De quoi va-t-on parler la semaine prochaine pour sonder encore plus bas ? De l’anorgasmie chez les femmes excisées, ou de l’humour de Jean-Marc Morandini. C’est la même chose ? Je sais !

Comble absolu du néant cérébral de Daniel Schneidermann : on invite Rafik Djoumi, sorti du formol pour l’occasion. Seul “spécialiste” du cinéma connu par la rédaction d’@si. Enfin spécialiste c’est peut-être un peu excessif, jusqu’à maintenant il avait vu deux films : Avatar et Tintin. C’est court. Là, bien obligé, il est allé se faire chier devant “Les Intouchables”, dans un cinoche plein de femmes voilées, le tout pour toucher sa pige. Pauvre chou ! Et il s’est emmerdé à cent sous de l’heure… Même pas de performance capture dans cette bouse ! Rhôôôhhh trop ringardos !

Je vais vous dire un truc : je n’ai pas vu “Les Intouchables” et je pense que je ne le verrai jamais, je n’ai pas un besoin maladif de faire le mouton de panurge et de me joindre aux enthousiasmes des incultes…

Même si le film est probablement sympathique, c’est très insuffisant pour moi. Comment aimer (je résume) Karl Dreyer, Buster Keaton, Mankiewicz, les frères Marx, Renoir, Truffaut, Pialat… Et tant d’autres… Et s’extasier devant cette sympathique petite histoire facile sur le blanc riche cassé avec le noir fauché et en forme. Le thème lui-même est stupide, ou trop facile, et même si les acteurs sont très bons – ce que je crois volontiers – comment sauver une idée aussi niaise du naufrage ? La fréquentation massive des salles confirme que nous avons beaucoup d’ânes en France. Ce n’est pas une découverte ni un scoop !

Voilà aucun merci pour une émission sans le moindre intérêt à propos d’un film niais, avec un prétendu critique cinématographique qui ferait bien d’aller à l’école, histoire de découvrir ce qu’est le cinéma…

Pendant ce temps le monde dans lequel nous vivons s’écroule. Ce qui n’est pas une surprise et ce qui est bien fait. Mais ce qui mériterait peut-être des développements en lieu et place de l’adhésion badaude au misérable succès du jour.

Mes amis bisous, mes ennemis ZOU !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 22 Nov - 00:32 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Mes amis, je suis en rage…Pas contre vous, bien-sûr, contre mes ennemis, escrocs au petit pied comme vous l’allez voir !

Bordel à cul de balayette à chiotte et de capote anglaise usagée…

Cré vains Dieux, sac à papier, je m’irrite, je m’agace, peut-être même m’exaspere-je. Au point où j’en suis…

Voici le N° 51...



Voilà l’affaire : j’avais fait une émission spéciale, le N° 49…

Sur les citations apocryphes je recommande un peu de prudence, et si possible du talent :

Pastiches et Mélanges

La couverture (ignoble) pose à la fois un problème esthétique et un problème de droits (l’auteur du cliché et celui du naze qui a tout bousillé sur Photoshop ne sont pas cités...) Daniel veut bien prendre du pognon, mais, si possible, pas en donner !
Voici ce que j’écrivais :

@si sort un livre, transcription d’une improbable interview de Nicolas Sarkozy, réalisée à l’Elysée par… à priori, Daniel Schneidermann.Les 22 premières pages (sur 96) sont accessibles ICI, et c’est assez gratiné je vous le garantis.

L’affaire est présentée très sérieusement comme ayant eu lieu “en vrai”. Même si le site, ayant fait une demande, ne s’attendait pas à être reçu…

J’avoue avoir un léger doute : tout ceci est-il réellement plausible, Nicolas Sarkozy a-t-il réellement reçu le capitaine déchu du bateau lavoir ?

Nous le saurons bientôt, internet ne manquera de nous faire savoir si cette opération a un fondement dans la réalité ou s’il s’agit d’un vaste trucage. Quelques photos de Daniel, au bras de l’homme aux talonnettes sur le perron de l’Elysée n’auraient pas été superflues pour achever de me convaincre !

La vérité sur une interview rêvée Oh ! Combien !

Déjà plus de 1500 commandes ($$$) de notre "Interview impossible", le nouveau livre de notre envoyé spécial au Sarkozistan. Mais à notre légitime satisfaction s'est mêlée une certaine inquiétude, en recevant certaines de vos premières réactions à notre mail de présentation du livre. Daniel Schneidermann ne sait pas écrire, mais ce n'est pas un scoop !

Je passe sur des réactions attendues, du genre de celle-ci: "Finalement, il ne manque plus qu'un mensuel, une encyclopédie de l'antisarkoziste absolu ou encore un "sarkozy, pour les nuls". On pourrait aussi lancer une ligne de vêtements "I fuck sarkozy" ou du papier WC avec sa tête". (Je suis acheteur... Et puis non, je n'ai pas envie d'infliger ça à mon trou de balle)

OK. Classique. Mais d'autres réactions m'ont inquiété. "Les réponses de Sarkozy sont déconcertantes, quasi-irréelles, j'ai envie d'y croire, et en même temps, surtout pas". Ou encore: "Juste une question : c'est une vraie interview ou un fake ? les première pages sont vraiment étonnantes. Trop ?" Ou enfin: " Est il la transcription d'une interview REELLE avec "l'homme fort" ??? si elle est réelle, c est proprement hallucinant ses réponses..."

A vrai dire, j'étais certain que le caractère de pastiche serait évident pour tout le monde. Mais l'ironie, le second degré, sont toujours des exercices à risque. Il ne faut jamais trop présumer de l'identité des références entre émetteur et récepteur d'un message, de la sensibilité à l'ironie de ceux qui vous lisent. Alors, puisque ambiguïté il y a, je vais vous confier un secret, à ne répéter à personne: oui, cette interview impossible est un pastiche ou, comme on dit aujourd'hui, un fake. Et si la lecture des extraits donnés sur le site a pu induire en confusion, eh ! bien je le prends comme un hommage au pasticheur.

C'est une interview idéale, celle que nous sommes sans doute quelques journalistes à rêver de faire un jour pour amener l'homme fort sortant à rendre des comptes. Mais nous ne la ferons jamais, l'accès au Chef étant limité à quelques stars triées sur le volet, sélectionnées pour, justement, les questions qu'elles ne poseront pas, les relances qu'elles ne feront pas. Tout est organisé, et tout le sera, pour que le président sortant ne soit jamais confronté à un véritable questionnement journalistique.

Puisque l'exercice est impossible dans la réalité, me suis-je dit, autant l'imaginer, et tant qu'à faire, en fixer les règles. Si je me trouvais en face de lui, avec tout le temps nécessaire, et une règle du jeu simple: l'échange, quoiqu'il arrive, sera publié dans son intégralité ? Quelles questions résumeraient le mieux le quinquennat, en quelques heures, et une centaine de pages ?
Buté, hostile, habile: au sommet de son art !

Pas de problème pour les questions, elles sont venues toutes seules. Les souvenirs les plus marquants d'un mandat très violent, insultant pour beaucoup d'entre nous, bousculant nos valeurs et nos représentations, nous faisant parfois nous sentir étrangers dans notre propre pays, sont revenus en masse. Il a suffi de laisser remonter les sidérations, les stupéfactions, les colères.

Restait à imaginer les réponses. Une interview réussie, c'est une rencontre, un match. Pour que le match soit spectaculaire, il fallait que l'interviewé soit à la hauteur. Je me suis donc demandé quelle serait, à chaque question, sa réponse la plus vraisemblable, et je l'ai rédigée sous sa forme la plus percutante. Je l'ai voulu au sommet de son art, parfois buté et hostile, parfois déroutant de sincérité, parfois très habile, au risque, parfois, qu'il remporte des victoires sur son questionneur. Et je dois avouer que plus d'une fois, il m'a séché, comme ce serait sans doute le cas si l'exercice avait lieu "en vrai". Au total, qui remporte le match ? Certains d'entre nous, dans l'équipe, en lisant le texte, ont craint de le voir parfois trop convaincant. Je ne sais pas si je dois prendre ça pour un compliment... Bref, si vous voulez vous faire une opinion par vous-même, et vous prémunir contre les éléments de langage de la campagne, (ce que je ne saurais trop vous conseiller) c'est par ici.

PS: à propos d'interview, mais des vraies, celles-ci, nous mettons en ligne ce week-end les versions intégrales de deux interviews de nos chroniques de la semaine. Je vous recommande l'intégrale de l'interview du gestionnaire de portefeuille-prophète de malheur Olivier Delamarche, par Maja Neskovic. A regarder sous douze couettes, avec un stock de pâtes et de riz dans le cellier. A écouter aussi, dans la dernière chronique d'Anne-Sophie Jacques, le dézingage intégral, avec de vrais soupirs à l'intérieur, d'une vidéo virale par l'économiste Henri Sterdyniak.

Par Daniel Schneidermann le 19/11/2011

Je rappelle malgré tout que cette fausse interview est présentée, jusque dans l’avant-propos signé par cet escroc de Schneidermann, comme ayant eu lieu sous l’impulsion de cet âne de Franck Louvrier…Cré nom d’un chien, malgré des doutes énormes j’ai commandé cette daube, me faisant escroquer une fois de plus… Et là je dis : REMBOURSEZ !





Et puisque vous avez été sages…




***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 01:53 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Le N° 52...



Mes amis vous êtes toujours aussi précieux,Mes ennemis sont si grotesques que je ne sais plus quoi leur dire...



Pauvre Daniel Schneidermann…

De plus en plus à la ramasse !

Je cite le catastrophique matinaute :

“Ils n'aiment rien tant que piétiner Sarkozy à terre. Ils adorent. Ca les venge. Il faut donc en revenir aux vieilles explications: leur soumission, structurelle, à l'air du temps. Or, l'air du temps est à la remontée de Sarkozy.”

D’abord il y a une cédille à Ç (Alt+0199) Quand on veut jouer sur le net encore faut-il apprendre les régles des raccourcis clavier, en plus de l’orthographe !

Ensuite personne n’a envie d’entendre que l’homme de petite taille remonte dans les sondages, sans hélium sous les chaussures il aurait toujours le nez au ras du comptoir, dans les cacahuètes.

Et enfin “L’air du Temps” c’est un parfum qui m’intéresse particulièrement. D’abord parce qu’une jeune fille que j’ai beaucoup aimé le portait, ensuite parce que j’ai travaillé pendant quelques années avec son créateur Robert Ricci, le fils de Nina…



C’est comme ça, la preuve dans le texte.



Enfin le fond de l’air est frais et Daniel Schneidermann a l’air fin !

Il y en a qui sont sur e-darling, moi je suis sur une Harley…

L’ambiance, nous raconte aujourd’hui le déconnaute, est à la mise à mort d’Eva Joly, la sympathique ex-juge… Mais lentement, pour en profiter. C’est assez amusant, effectivement.

Je n’ai pas de sympathie pour les juges, pas plus que pour les flics ou les gardiens de prison…

Ou alors je vote Roy Bean, Justice de paix et bière glacée à l’ouest du Pecos, et je rêve de son ours apprivoisé qui amenait les contrevenants à la raison et les conduisait à exécuter leur peine sans la ramener ni rechigner bêtement.

Je regardais ce matin le jeu de Nagui… En général les candidats se répartissent harmonieusement entre flics, profs et chômeurs avec un bon paquet de retraités… déjà c’est inquiétant. Mais aujourd’hui il y avait un gaillard, en première année de Sup de Co à Sophia Antipolis. Aux frais de ses parents (pas foutu de trouver un petit job d’appoint pour les aider).

Le rêve de ce petit con ? Partir à la retraite, fortune faite, entre 40 (?) et 50 ans… Le modèle que nous avons donné, sans doute : travailler peu et prendre le max de pognon ! Désolé pour ce brave garçon, je pense que ça ne va pas être possible.

Salut, bande de glands !

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 27 Nov - 01:57 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Et voila, le 53 est là...

C'est dur ?

Je sais !



Le texte est ici, pour ceux qui n'en croiraient pas leurs oreilles :


Mes amis, vous savez ce que je pense de vous,

Si mes ennemis, qui disent du mal de moi, savaient exactement ce que je pense d’eux, ils en diraient bien davantage, je vous l’assure tout en remerciant Sacha Guitry pour m’avoir devancé avec talent dans la détestation des vermines et dans la description des sentiments que nous leur portons…

J’écoutais la radio :

"Pour votre santé évitez les aliments gras, salés, sucrés.

Ne fumez pas et ne buvez pas d'alcool, ne roulez pas trop vite, ne stationnez pas.

Ne baisez pas et surtout pas avec n'importe qui et avec le maximum de précautions."

Bon ! Et rester au lit tout seul en grignotant des cailloux avec un peu d'eau pour faire glisser, on peut ?

Réponse des autorités :

"Oui ! On peut, on en profitera pour glisser des prunes sous votre essuie-glace."

Pouf ! pouf !

L’émission de ce très mauvais site qui prétend s’arrêter sur les images, tout en glissant dessus en dérapage pas du tout contrôlé, est assez intéressante.

Je n’ai pas encore tout vu, mais le sujet (L’Allemagne ne cédera pas) est intéressant : on confirme ici que ces bons Teutons sont en train de gagner la troisième guerre mondiale, thèse que je professe depuis près de dix ans.

De plus le fait qu’Anne-Sophie anime et conduise Daniel à s’écraser la plupart du temps est une bonne chose… Et la présence de la géniale Marie-France Garaud est un réel bonheur !

Bon ! Je n’ai pas encore tout vu, je n’ai pas que ça à faire non plus. Nous en reparlerons, ou pas…

Il n’y a pas que les émissions d’@si sur terre, il y a aussi la bouffe, la bite, le cul et les mains qu’on peut y mettre, la littérature, le théâtre, la peinture, la sculpture, la musique ancienne, baroque, classique, le rock, la photographie, le Casanis, les orchidées, les belles bagnoles, les motos puissantes.

Et les têtes à claques sur lesquelles on peut expérimenter l’art de l’aller et retour…

Bonne nuit…

Flic-flac !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 00:38 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Et Bing ! Le 54 derechef...



C'est dur, non ?

Voici le texte :


Mes amis, je vous lèche la poire avec frénésie, tel un chien importun mais affectueux…

Mes ennemis, je ne me prive pas de lever la patte sur vous, lancequiner et lissebroquer pour inonder joyeusement vos pantalons de paysans impécunieux d’un jet d’urine chaude et odorante !

Ce soir j’ai envie de vous parler de la mendicité.

Sujet difficile et douloureux sans aucun doute. Conscient d’être assez privilégié je n’ai nulle envie de me moquer ou de stigmatiser des gens qui ont moins de chance que moi…

Et pourtant ! J’ai déjà donné aux égoutiers, que je ne vois qu’une fois par an, à l’occasion des étrennes. Quand je dis une fois c’est optimiste, tous les quartiers de Paris défilent chez moi à partir d’octobre… Mais comme je tiens le compte de ceux pour qui j’ai déjà cotisé, seuls les premiers arrivés sont servis. En général ils viennent d’un lointain quartier et n’ont aucune légitimité à tendre leur sébile chez moi…

J’ai donné également aux éboueurs, qui eux aussi s’ébrouent par botte de douze, jour après jour…

Puis aux pompiers… Il ne manque plus que les flics et les fonctionnaires des impôts. Il semble qu’ils n’osent pas faire la manche, on ne sait pourquoi !

Les flics, de toute manière, mendient jour et nuit, n’hésitant pas à verbaliser à tort et à travers (mais plutôt à travers)… Ils ont découvert l’électronique et n’hésiteront plus désormais à nous envoyer la note sans avoir jamais à prouver la prétendue infraction qui nous vaudrait d’avoir à payer pour une faute imaginaire…

En supposant que nous acception cette indignité, il ne faudrait pas nous plaindre de fait que notre pouvoir d’achat s’amenuise sans cesse…

Par ailleurs je voyais hier les bénévoles des Restos du Cœur tendant la main dans les grandes surfaces. Il se trouve que j’ai un peu connu Michel, le fondateur plus souvent nommé Coluche. Aurait-il vraiment, et si passivement, accepté l’aggravation incessante de la pauvreté en France ? Sans piquer un énorme, un gigantesque coup de gueule ? Je ne le crois pas !

La semaine prochaine le Télécon va venir quêter sur tous les écrans pour tenter de soigner des maladies affreuses mais rarissimes… Puis le Sidaction va essayer de nous faire les poches pour soigner ceux qui baisent sans trop faire gaffe… L’UMP va nous demander des fonds parce que Gbagbo est indisponible et Liliane empêchée.

Dans la foulée des marchands de calendriers aussi misérables qu’ignobles @si nous fourgue sa daube annuelle dénommée cette année “L'interview impossible”, destinée – j’imagine – à payer des primes de fin d’année à “ses” journalistes, car @si est propriétaire de son personnel… Rien pour “ses” @sinautes qui ne sont que des cochons de payants, mais qui appartiennent cependant au site très à cheval sur ses prétendues propriétés avec une naïveté presque touchante… Dans le style de cette dinde d’Élise Lucet qui commence tous ses journaux par un tonitruant “Bienvenue dans VOTRE édition du treize heures” Comment cette édition serait-elle à nous ? Elle est à elle et qu’elle la garde !

Vous l’avez compris, les mendiants et autres porteurs de sébiles m’emmerdent. Il me semble qu’il y a des moyens plus dignes pour tenter de survivre, et je crois de plus qu’en donnant on encourage finalement les pouvoirs publics à ne rien faire… Et même les assistés à laisser filer : pourquoi se lever pour aller gagner de quoi bouffer quand les organismes charitables sont disposés à fournir le nécessaire à l’œil ?

Rien n’est facile ? Je sais, mais ce n’est pas nouveau…

Allez, bon vent moussaillons, laissez donc la très ridicule interview imaginaire du nain de jardin dans les bacs : elle n’aurait été intéressante que si elle avait vraiment eu lieu. Et l’escroquerie qui a présidé à son lancement ne mérite que mépris…

Avec toutes mes amitiés pour les uns et tous mes quolibets pour les autres…


***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 01:50 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Rhôôôhhh, le 55, déjà !

C'est effrayant, non ?



Et le texte qui va bien :


Mes amis, pour une fois je vais vous infliger la prose hilarante de Monsieur Schneidermann,

Avant de vous fournir mes commentaires et de les infliger à mes ennemis, ces fantastiques peignes-zizis…

La musique, c'est là :



LE BAZOOKA DE LA BCE, NOUVELLE PENSEE UNIQUE ?

Et si on tentait, pour changer, de réfléchir hors de la boîte ? J'entendais ce matin l'excellent Philippe Lefébure, sur France Inter, ricaner à propos des allers et retours du gouvernement, qui s'évertue à trouver quelques milliards d’économies à réaliser sur la sécu. Augmenter le nombre de jours de carence, dans le privé, dans le public, le re-diminuer, pour les uns, pour les autres, renoncer le lendemain à une solution que l'on vantait la veille, diminuer le plafond des remboursements: qu'est-ce qu'on rigole ! Mais il ne faut pas rire. C'est le triste spectacle auquel nous condamne, dans les mois et les années qui viennent, la politique unique Sarkozy-Hollande d'alignement sur les injonctions schizophrènes des marchés.

En musique de fond, les politiques français de droite et de gauche, de Sarkozy à Hollande, mais jusqu'à Mélenchon cette fois, les économistes de toutes obédiences (et même une proportion non négligeable d'économistes critiques) ont trouvé la solution miracle: il faut "monétiser la dette". Autrement dit, il faut autoriser la BCE à racheter, à un taux raisonnable, les obligations des Etats attaqués. "Yaka" sortir le gros bazooka de la BCE: tel est aujourd'hui le discours unique, la pensée unique française. Excellente solution, qui se heurte à un inconvénient minime: le refus de l'Allemagne, laquelle "ne cédera pas", prédisait Marie-France Garaud, sur notre plateau de vendredi dernier.

Discours unique, pensée unique, donc solution unique ? Pas tout à fait. Car il existe une autre voie de sortie: un défaut français. Oui, vous avez bien lu, mais je répète cette incongruité: un défaut partiel français, identique à celui que l'Europe vient de consentir à la Grèce. Cette hypothèse, tellement folle, tellement irresponsable, qu'elle n'est soulevée par aucun des économistes invités à s'expliquer sur les scènes médiatiques les plus exposées, a été évoquée sur le même plateau de vendredi, dans la même émission. Elle a été évoquée par un drôle d'oiseau, Olivier Berruyer, actuaire, blogueur, écolo, et qui considère d'un oeil chomskiste la fabrication du consentement sur la monétisation, qui s'est exclamé, sous les yeux horrifiés de Guillaume Duval, d'Alternatives Economiques: "j'ai 36 ans, et je ne veux pas passer vingt ans de ma vie à payer pour Liliane Bettencourt".

Je ne prétends pas ici qu'un défaut français soit une solution idéale, ni même qu'il soit une solution moins mauvaise que le recours à la BCE. Je dis simplement que cette solution doit être étudiée, dans toutes ses implications. Elle doit être sur la table. Et la placer sur la table, c'est répondre à quelques questions simples, au premier rang desquelles celle-ci: qui détient, in fine, la fameuse "dette française"? Autrement dit, si la France décrète qu'elle ne paie plus, qui se trouvera pénalisé ? "Liliane Bettencourt", comme dit Berruyer, c'est à dire une poignée de très gros intérêts, ou bien le modeste détenteur d'une assurance-vie à 5000 euros ? Les deux sans doute, mais dans quelles proportions ? Quelles sont les implications respectives de ces deux mauvaises solutions (le bazooka, le défaut) pour les Français, selon leur niveau de revenu et de patrimoine ? Quelles sont ces implications selon leur tranche d'âge ? (L'indifférence radicale de la classe dirigeante française, depuis 30 ans, à l'égard de sa jeunesse, et des "générations qui viendront" autorise pour le moins à poser cette question). Quand on objecte que la France, dans ce cas, "ne trouverait plus à se financer sur les marchés", est-ce exact ? Et quelles en seraient les conséquences, quelles seraient les parades ? Telles sont les questions qu'avec notre éconaute préférée, Anne-Sophie Jacques, nous allons poser en priorité dans les semaines qui viennent. Nous ne sommes pas économistes ? Non. Nous n'avons aucune légitimité particulière à engager ce débat ? Non. Aucune autre que le souci de comprendre, et de vous expliquer.


Fantastique Daniel Schneidermann. Si ce garçon n'avait pas la bonne idée d'exister et d'écrire de surcroît il faudrait vraiment l'inventer, ne serait-ce que pour contribuer à ma bonne humeur.

Je vais vous dire tout cru ce qu'il a imaginé ce matin, mais asseyez-vous d'abord parce que vous risquez de tomber du haut de l'armoire.

L'idée (si j'ose dire) de notre bon éditorialiste c'est qu'il faut étudier de près l'hypothèse du défaut partiel ou total de la France. Vous avez bien lu : notre petit génie vient de s'aviser qu'il est plus pratique, après avoir emprunté de façon totalement déraisonnable, de déclarer qu'hélas on n'est pas en mesure de rembourser. Circulez, il n'y a rien à voir !

Le tout en admettant qu'il ne connaît rien à l'économie. Sauf son respect c'est assez visible…

Malgré tout il se pose une ou deux questions pertinentes, avec une vague inquiétude… Mais il en oublie d'autres qui se posent cruellement.

Ses inquiétudes – très fondées – portent sur les réactions des prêteurs. Sont-ils du bois dont on fait les pigeons sans inconvénient ou pourraient-il se montrer agressifs.

Je rappelle à cet égard que, jusqu'à nouvel ordre, on envoie en France, une douzaine de camions de police remplis d'hommes en armes pour le plus modeste braquage. Pour un hold-up de 1.800 milliards d'€uros une armée avec chars, avions et bombes très explosives ne serait pas disproportionnée.

De plus l'aspect moral fait tout de même question, de quel droit ne pas rembourser un argent qu'on a bel et bien emprunté, signant des deux mains qu'on remboursera promis juré craché, cochon qui s'en dédit…

Enfin il reste deux os dont chacun, en travers de la gorge est capable de tuer n'importe quel mammifère :

1) Comment continuer à dépenser 78% de plus que nos revenus sachant que…

2) Ceux que nous aurons volés comme dans un bois seront très mal disposés envers nous, et même ceux que nous n'aurons pas volés se méfieront un peu en voyant comment nous traitons les imbéciles qui ont été assez abrutis pour nous faire confiance !

2bis) Comment diviser nos dépenses par deux ou doubler nos revenus, puisque aucune issue n'est possible hors de l'une de ces ceux manœuvres. Je sens qu'il va y avoir un vague mécontentement, là, quelle que soit l'option choisie, d'ailleurs… Voire un peu d'émeute et d'insurrection. Mais heureusement la Constitution Européenne signée, dans notre dos à Lisbonne, autorise – pas dérogation à l'interdiction de la peine de mort – autorise disais-je à tirer dans la foule.

Tenez puisque c'est vous je vais vous faire une confidence. Il y a quelques années (un bon nombre, je ne suis pas un perdreau de l'année comme l'atteste mon physique avantageux de noble vieillard)… Il y a quelques années disais-je, j'aurais volontiers acheté des obligations d'État pour autant que l'intérêt servi soit un peu supérieur à l'inflation réelle – je ne songe pas à l'inflation avouée archi bidonnée par les escrocs de l'INSEE avec la complicité de Bercy.

Aujourd'hui je ne prêterais pas un seul €uro, pas le moindre fifrelin, à ces bandits de grand chemin, je ne leur filerais même pas mon pied au cul de crainte qu'ils ne serrent les miches pour piquer la Jodhpur, la Lobb, la Church's ou la Weston qui protége, selon les jours, mes délicats ripatons, mes nougats de luxe… De toute manière leurs meules très répugnantes saliraient mes tatanes !

Pour finir l'apprenti escroc Daniel Schneidermann (il fait des progrès, maintenant il parvient à fourguer de fausses-vraies, mais finalement très fausses interviews du Zébulon Elyséen en tentant d'accréditer l'idée qu'elles sont vraies) se demande quelles seraient les parades pour continuer de dépenser plus que ce qu'on gagne et donc pour obtenir des emprunts, encore et toujours des emprunts… Savez-vous qu'une cellule spécialisée de Bercy lève chaque semaine trois milliards de nouvel emprunt qui viennent s'ajouter benoîtement au 1.800 milliards de la dette. Donc la semaine prochaine 1.803, la suivante 1.806 et celle d'après 1.809 pour parvenir à 1.812 dans un mois. 1.950 milliards dans un an. Ça ne vous fait pas peur ? Vous avez des nerfs d'acier !

Schneidermann prétend nous expliquer… Quoi donc et quel culot ! Je vais m'en charger et croyez-moi ce sera un peu plus intéressant.

J’embrasse mes amis comme toujours et avec toujours autant de plaisir… Mes ennemis ne méritent pas même la corde pour les pendre !


***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 02:21 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

+1

Je n'ajouterais qu'une seule chose : la politique des taux "à l'envers" !

Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêt "explosent", alors que la BCE les baisse, c'est ABSURDE ...

Prêter des milliards à taux zéro (ou presque) aux spéculateurs qui vous bottent le c.l, c'est ABSURDE !

Ou alors, c'est du masochisme ... sauf que ceux qui souffrent ne sont pas ceux qui reçoivent, comme d'hab',
il s'agit d'une "redistribution à l'envers", où le pékin moyen est dépecé pour engraisser les multi-milliardaires,
les escrocs mondialisés ...

Vole 10€, tu finis en prison, vole 10 milliards plutôt, tous se mettent à genoux !

NB: Cà ne signifie pas que la dette puisse continuer à gonfler, gonfler, on a beau être des "grenouilles", çà
finit toujours par éclater !

Cool
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 02:51 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Merci Meng !

Tu sais que tu fais partie de mes amis... Je pense toujours à toi lors de mon introduction !

Mon tonitruant : "Mes amis bonsoir !" t'es en partie destiné, tu l'avais deviné j'imagine...

À demain il est tôt ici !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 12:29 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/11/30/04016-20111130ARTFIG00716-tro…

Novembre en effet est un mois "de moissons très tristes" car il est difficile de donner quand on manque soi-même...
sans pour autant me plaindre ..je sais il y a plus malheureux mais il y a aussi plus heureux
et quelquefois"souvent même" je suis révoltée de voir le gâchis sur cette planète...
tout cela pour dire que ce mois-ci je ne sors pas le chéquier pour les étrennes
il y a trop longtemps que j'attends les miennes bien méritées avec les sacrifices que j'ai fait au long de ma vie ....
donc je ne donne plus!!!

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 12:51 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Charité bien ordonnée commence par soi même...

D'autant que personne ne sait de quoi sera fait demain ni vers quoi nous allons,

C'est ce que confirmaient deux Notaires que j'ai rencontrés hier !

Dans la rubrique "Qu'on m'apporte mon testament et une gomme !" (Woody Allen)

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...


Dernière édition par Patrice Guyot le Jeu 1 Déc - 13:54 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 13:01 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Puisqu'il est question d'étrennes ...

Lorsque j'étais dans ma tour, à Paris 13e, les "postiers" ne montaient jamais pour les recommandés, on avait directo le papillon marqué "vous étiez absent" dans la boîte au RdC !
(il fallait aller faire la queue à la Poste, et se coltiner le faciès désagréable des guichetiers/es)

Et, malgré çà, ils "faisaient les étages" avec leurs calendriers pour les étrennes ...

Moralité, je ne donnais qu'aux pompiers

Cool
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 13:11 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Je suis assez d'accord, il n'y a que les pompiers qui méritent...

Parce que ce sont les seuls qui sont dévoués !

(avec les infirmières... qui ne font pas la quête, elles !)

Dommage, on donnerait volontiers quelque chose à certaines d'entre elles... Un bisou par exemple !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 13:16 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Des pompiers, on en croisait assez souvent car les exercices d'incendie sont obligatoires dans les tours ...

Et puis j'ai assisté plusieurs fois à l'évacuation de personnes très malades ou même décédées !

La caserne de pompiers était à 200m de chez moi, sur le boulevard

Cool
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 13:50 (2011)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là ! Répondre en citant

Il m'ont aidé à diverses reprises au cours de ma vie, toujours avec une exceptionnelle gentillesse et une grande compétence.

Tu dois savoir, j'imagine, qu'ils sont militaires à Paris. Mais totalement pacifiques !

La dernière fois que je las ai vus de près c'est après avoir bloqué la roue avant de la 1.400 cc Suzuki après avoir vu trop tard une boule de radar au dessus du tunnel de l'avenue du Maine. C'était il y a dix ans comme j'étais autour de 120 km/h je me suis offert 60 mètres de glissade et pas mal arrangé le bras (en plus de tout casser ma moto)

Bon d'accord c'est trop vite, mais il n'y avait (comme d'habitude) personne dans le tunnel et aucun risque d'accès latéral.

Enfin j'ai félicité les poulets pour leur radar, du coup ils ont été très désagréables avec moi.

Mais les excellents pompiers les ont calmés vite fait ! Ah ! Les braves petits gars...

Ensuite (je raconte pour le fun) après trois heures d'attente aux urgences de Cochin on m'a mis dans les pattes d'une manipulatrice de scanner qui m'a déclaré derechef :

- Dans ce genre d'accident c'est bien souvent la rate qui éclate et on en meurt en quelques heures !

Pince-sans-rire je lui ai répliqué que c'était réconfortant mais de toute façon que je le savais depuis longtemps étant amateur de sports dangereux et pas totalement ignare en médecine, qu'elle serait donc bien aimable de parler moins et de se magner un brin le fion pour faire fonctionner sa putain de machine afin que je sache aussi vite que possible s'il était vraiment urgent de recommander mon âme à Dieu...

Selon mes calculs j'ai survécu 87.600 heures depuis cet épisode, ma rate n'était pas tellement touchée !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:42 (2016)    Sujet du message: Nous allons faire la guerre ! Les VIDÉOS sont par là !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Le Retour du Journal Express de PG avec son Billet d'Humeur Maussade Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 10, 11  >
Page 9 sur 11

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com