Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Parlons de la Campagne !
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 512, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> La candidature de PG en 2012
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 20:21 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

je viens de recevoir ce lien....vidéo
chaque jour nous apprenons des choses intéressantes ....

http://www.youtube.com/watch?v=EaWhA0viuoE


_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Mar - 20:21 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 23:13 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

C'est clair que le fonctionnement de l'euro est une grosse c.nnerie côté Banque Centrale, et accepter d'avoir un Zident français en échange de statuts imbéciles est très révélateur d'un état d'esprit de parasite social !

Les teutons craignaient que tout le monde "tire" de l'argent à n'en plus finir sur la Banque, faisant couler l'euro, alors ils ont voulu interdire ce procédé commun à toutes les autres banques centrales ...

Malgré çà, certains pays -à la place- ont triché sur leurs comptes, se sont endettés jusqu'au cou et au-dessus et on est dans la m... malgré tout !

Et l'euro s'est "effondré" malgré tout, ce sont les américains qui font joujou avec sa parité rien que pour nous faire ch.er (et nous faire payer leurs dettes en plus).

Cool
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 14:53 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Bien fait pour nous : on est quand même trop cons !

Quand on entend le niveau des conversations des Français dans l'avion on est édifié. Et pas surpris de ce qui nous arrive...

De plus cette marée de retraités, traîne-savates désoeuvrés, laids, stupides et rigolards... c'est hideux.

La fin de notre civilisation n'inspire que de la pitié, et encore pas tellement !

Enfin, comme d'habitude je n'ai pas aimé rentrer !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 11:21 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Patrice Guyot a écrit:

De plus cette marée de retraités, traîne-savates désoeuvrés, laids, stupides et rigolards... c'est hideux.



Laughing pauvres retraités  qui osent se payer des séjours chez les étrangers!!!ha ha ha ...
faites comme moi restez chez vous !!!!hi hi hi
n'empêche que si j'avais l'occasion je partirais bien "râler" dans les avions !!hi hi hi
non..je plaisante je ne serais que trop contente de pouvoir le faire !!!sans râler et toujours avec le sourire Razz

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 11 Mar - 17:29 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Il ne faut jamais oublier de râler, ni s'en priver... Hi ! hi !

Tiens le très ignoble Guaino, qui dit n'importe quoi, comme d'habitude !

C'EST ICI

Il a intérêt à chercher du boulot vite fait celui-là, parce que c'est le chomedu dans deux mois pour lui !

Ah ! Le goût délicieux des bureaux foireux du Pôle Emploi...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 10:34 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Un pitre et un perroquet ânonnant le discours de Guaino, pompeux, très bien écrit mais nullement révélateur de vraies émotions du scripteur (bien trop duplice pour ça) et encore moins de celles du locuteur qui ne comprend pas la moitié de ce qu'il lit et n'aurait jamais (et de loin) été capable de l'imaginer et de l'écrire tout seul avec les 324 mots qui composent la totalité de son vocabulaire...



P.S. : Ce n'est pas de la pub mais de la moquerie... De plus il faut connaître son ennemi pour le combattre, c'est la moindre des choses !

P.S. 2 : 08:00, il n'a toujours parlé que de lui et de ses remarquables talents... C'est comique !

P.S. 3 : Il nous explique tout ce qu'il a (soi disant) appris... On s'en fout, on n'est pas là pour payer son éducation... De plus il oublie de parler de tout ce qu'il n'a pas appris et ne saura jamais...




***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 11:34 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Ben moi, j'ai remarqué qu'après avoir roulé Hollande dans la farine car il veut renégocier un accord non encore ratifié, lui se lance dans la renégociation tous azimuts d'à peu près tout en Europe !

En fait, il s'enfonce de plus en plus, je viens de lire un sondage où plus de 60% trouvent que ce discours ne change rien ...

Cool

PS (!) : Il fait encore plus petit que nature sur cette grande estrade LOL

Re : "Car nous, nous sentons fort !" ( Wink ), une simple virgule, à peine plus petite que lui ... (ILS PUENT)
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 12:06 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Punaise ! Je viens de tout m'infuser... C'est effroyable !

Il y a plusieurs problèmes dans cette "prestation" (quel mot ridicule !)

D'abord, comme je l'ai toujours dit, ce nain qui est un président aussi déplorable que néfaste... est un excellent candidat !

C'est un tribun, adroit dans le maniement des phrases creuses qui caressent l'électeur dans le sens du poil,

C'est un renégat, capable de dire que l'Europe c'est de la merde (Dieu sait combien je suis d'accord, ayant toujours voté contre) alors qu'il l'a toujours défendue et qu'il nous l'a infusée dans le dos malgré notre NON à la constitution...

Enfin, j'espère qu'il est grillé parce que son bilan est honteux... Ce qui ne l'empêche pas de tendre la main avec une feinte sympathie à tous ceux qu'il a laissé tomber depuis cinq ans !

Sans rien leur proposer ni leur promettre d'ailleurs, du vent... paroles... paroles... D'autant que pour faire quelque chose il faudrait être réelu (et en avoir envie) deux conditions qui ne semblent pas remplies...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 11:06 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Notre bon Schneidermann est excellent aujourd'hui !

Puisque c'est en accès gratuit je vous fait profiter de sa prose matinale :

Quelques chocolats, Monsieur l'inspecteur ?

Pan et ratapan ! Attention les exilés fiscaux, vous allez voir ce que vous allez voir.

Sur le même plateau de TF1 où Hollande avait dégainé sa tranche d'impôts à 75% pour les très hauts revenus, Sarkozy défouraille son pistolet en bois contre les "exilés fiscaux". Attention, citation: «Tout exilé fiscal qui est parti à l'étranger dans le seul but d'échapper à l'impôt français devra déclarer à l'administration française ce qu'il a payé comme impôt à l'étranger. Et si c'est inférieur à ce qu'il aurait payé sur ses revenus de son capital en France, on lui fera payer la différence».

Attention: seuls les "vrais" exilés fiscaux sont menacés. Dans la phrase ci-dessus, que l'on est prié de lire et relire, les mots importants, qui risqueraient de passer inaperçus, sont "dans le seul but". Les rentiers partis en Belgique pour l'amour des moules frites, ou en Suisse pour le simple plaisir de la contemplation du Léman, ceux-là ne sont pas visés. Et comme le rappelle le Huffington Post, c'est au fisc français qu'incombera "la charge de la preuve". Bonjour Monsieur l'inspecteur. Ravi de vous recevoir. Une tasse de thé ? Que puis-je pour vous ? Ah, désolé, mais mon amour du pays d'accueil est profondément sincère, regardez donc sur la cheminée cette statuette du Manneken Pis. Et goûtez donc ces chocolats.

Autrement dit, une promesse de vent supplémentaire, bien entendu, mais qu'importe puisque ce vent fait tourner les moulins des sondages, et gagner un point et demie à Sarkozy au premier tour. Enfin, pas ce vent-là, mais la bourrasque de la veille: c'est après le grand meeting de Villepinte, celui où le candidat a bazardé dans un élan lyrique les accords de Schengen (on va finir par s'y perdre) et piqué une mesure à Montebourg, que l'on a assisté, ô miracle, au fameux "croisement des courbes" d'intentions de vote au premier tour. Dans un sondage, Sarkozy est passé devant Hollande, grapillant apparemment des intentions de vote à Le Pen, tandis que Hollande en perd au bénéfice de Mélenchon. Encore quarante jours. Ca tombe bien: les programmes de Le Pen et Mélenchon recèlent encore bien des merveilles cachées.



Il ne fait pas bon être riche ces temps-ci !

Ça me fait penser que j'aime beaucoup la Suisse, les montagnes, les lacs, le ski, le chocolat, les couteaux avec plein de lames, mes amis Jean-Pierre Gos (l'acteur) et Claude Goretta (le cinéaste). De plus comme le disait Frédéric Dard : "J'aime la Suisse, c'est le seul pays où les montagnes sont plus élevées que les impôts !" Pas Fou San-A...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 14:48 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

la politique vu comme cela j'en redemande!!!!
c'est génial

http://youtu.be/EpoRVFhn8Eo

tous les épisodes à voir chaque mercredi ou sur "Youtube"


_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 22:34 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

C'est quoi "un bolos" ? (je ne possède plus le vocabulaire ...)

Cool

NB: Pour "le reste", je me doute qu'après les élections comme avant, il vaudra mieux être riche et bien portant que pauvre et malade !
Le point décisif pour l'annonce par Sarko de cette taxation, c'est que ceux qui se sont mis à HURLER contre l'annonce de Hollande se taisent ...
(preuve que c'est "du vent")
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 15 Mar - 11:09 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

J'ai trouvé cette définition sur le net...

Parce que, moi non plus, je ne fréquente pas les cours de récré !

Un boulet, un paumé, un étron, un gars qui capte rien, un brave con...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 15 Mar - 12:22 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Libé, aujourd'hui, aux mains d'écrivains n'écrit nulle part le nom de l'innommable !

Il devient Ui, à cause de La Résistible Ascension d'Arturo Ui de Bertolt Brecht.

Hélène Cixous s'explique sur la blague ici :

Qui ?

Par HÉLÈNE CIXOUS

- Vous avez dit qui ?

- Ui. Comment ne pas parler de lui, c’est-à-dire de l’Ui, Arturo Ui, cette espèce de Matamore d’aujourd’hui qui prend des cours d’éloquence pseudo-shakespearienne pour haranguer les gangs des marchands de choux-fleurs.

- Ah ! Oui, lui ! Le bonimenteur qui se fait fort de vous faire acheter chaque année son épluche-légumes multi-usage nettoyeur, trancheur de vérité. Certes, c’est toujours le même carcheur, mais comme il sait enthousiasmer l’acheteur ! Le recordman du bagout. Juste le temps de changer de chemise, et voilà pour le public un multihistrion : selon l’heure Matamore, Rodomont, Polichinelle et Pantalon, dix pour le prix de Toutenun. Celui qui vous fait avaler l’épluchure et le couteau.

Celui qui invite Bachar al-Assad au 14 juillet à côté d’anciens résistants.

Celui qui embrasse Kadhafi avant de lui planter un poignard dans le dos, ou bien c’est après, on ne sait plus. Voyons : le reniement, la traîtrise, ce ne sont que des excès de vitesse. Des illusions.

Allons, je vais relire Brecht et Richard III : on retrouvera les modèles immenses de cet imitateur. Je sais, nous n’avons plus le temps !

Tiens, l’autre jour, il a fait De Gaulle : «Aidez-moi !» criait-il. Mais comme l’adaptation n’était pas à l’identique, on voyait passer sur la scène comme l’ombre d’un vieux maréchal. Vous vous souvenez ?

«J’ai tout donné ! Même ma personne j’en ai fait don à la France.»

Qui d’autre cabriole sous le chapiteau ? Ici un remake, cruel et sans poésie du terrible Assommons les pauvres de Baudelaire. Sauf qu’à la fin de cette version dégradée, le pauvre, mis en pièces, ne casse pas la figure à son assommeur, du moins pas sur cette page.

Passons. Il n’y a là qu’un seul être dont les hourras du public n’atténuent pas l’inépuisable solitude. «Aimez-moi ! Encore ! Encore ! Encore !» crie-t-il. Et j’entends «Moi encore Moi encore ! La chose publique, c’est moi !» Le pauvre homme ! C’est qu’il n’est pas donné à tout Ui d’imiter De Gaulle dignement.

Réveillons l’éthique !


Et les autres ? Les Autres ! Vite ! Réveillons l’éthique ! Je ne viens à moi-même, à ma responsabilité, que depuis l’autre, nous disaient Derrida et Lévinas. Ne pas les oublier ! Ne pas oublier. Ne pas laisser oublier les plus faibles, les moins nantis, les plus confiants, les plus menacés. Ne pas laisser tomber les jeunes et ne pas «assumer» d’oublier les plus vieux.

Vous vous souvenez, comme il utilisait, le pauvre homme, le mot «courage», dans la pièce ?

Son courage à lui : taper fort sur les plus faibles. Avec quelle férocité, hein, on intervient dans les affaires de la Grèce. Par contre, en Syrie, on verra plus tard. Et pan ! sur les chômeurs, faut dire qu’ils votent peu, tant pis pour eux. Pauvre courage. Pauvre mot : les mots ont du mal à se défendre. La langue aussi, livrée au hachoir électrique, mordue, mise en bouillie, blessée.

Il va nous falloir travailler de toutes nos forces pour panser tant de plaies. Et pour nous remettre à penser.

Urgent. Appelés !


Il nous faut du temps pour penser aux Algéries.

Cela fait cinquante ans que nous ne trouvons pas le temps profond, patient, abondant, d’écouter tous ceux, si nombreux, pour qui le mot Algérie met le cœur à vif. Combien sont-ils ? Ceux qui pleurent, ceux qui ne sont pas pleurés, ceux qui ont été obligés de se taire et qui ont envie de parler avant de mourir, ceux qui… Je pense aux 600 000 ou 700 000 morts (sans distinction d’origine) en quelques atroces années de la guerre d’Algérie. Sans oublier les 20% de la population indigène massacrés par l’armée française en 1830.

Je pense aux appelés, deux millions, je crois, de jeunes que l’on a en quelques jours ordonné tueurs. Je pense au mot «pacification». Au mot «rebelle»… Je pense aux tués, et à ceux qui sont rentrés «tus», jusqu’à présent. J’entends qu’ils veulent dire, faire,la vérité. Je pense aux mutilés de l’exil et de l’exode, pieds-noirs ou musulmans : un million et demi peut-être en 62. Avec leur histoire encore blessée, pas encore soignée. Avec la douleur d’avoir goûté, du jour au lendemain, au défaut de l’Hospitalité.

Ne pas oublier. Ecouter chacun. C’est long. C’est vital pour nous. Nous ne devons pas être le pays sans temps, sans mémoire, sans égard, où trop de gens se sentent, même avec des «papiers» comme on dit, traités comme des corps étrangers. J’ai peur de celui qui attise la vieille xénophobie comme un apprenti-sorcier prêt à mettre le feu à tout ce qui n’est pas Egomoi : feu sur l’Europe, feu, aveuglément, indifféremment, sur la mémoire, sur l’amitié, sur la solidarité, sur la parole donnée, sur la promesse.

[L’Ui] l’agneau, l’autre le bouc émissaire. En quelques années le carcheur est devenu une pelleteuse géante. On enfouit. On efface. Il n’y a ni passé ni avenir. Et comme le présent ne fait que passer, l’humanité pourrait bien nous manquer.

Ne pas oublier l’eau, ne pas oublier l’air. Ne pas oublier l’art. Sauver la politesse qui fait attention à autrui.

Ne pas oublier le bonheur de créer au travail, le bonheur de travailler utile et honorablement. Jamais autant qu’aujourd’hui il n’y a eu autant de gens, autant d’entre nous, privés de travail ou travaillant comme des damnés.

Ne pas oublier les Japonais du peuple, pas les gouvernants, qui inventent des centaines de réponses à la catastrophe et à l’irresponsabilité des pouvoirs gouvernementaux.

Ne pas se laisser voler les mots de la bouche et le vrai courage du cœur. Ne pas laisser Toutenun confisquer l’avenir et ses surprises.

Réveillons l’éthique, pansons la langue, évoquons les amis qui sont partis et que nous ne quittons pas. Inventons l’avenir.

L'original est ici

Pendant ce temps Daniel Schneidermann rate le mot intéressant, celui qui s'imposait : innommable...

L'Ui, le dénommé

Comment l'appeler ? Depuis cinq ans, la plupart de mes confrères ne se posent pas la question. Dans leurs papiers, écrits, ou radiophoniques, ils le nomment selon les codes en vigueur, par son prénom et son nom lorsqu'ils parlent simplement de lui, et sinon par sa fonction, président de la République, chef de l'Etat. Face à lui, en studio, ils lui donnent du "Monsieur le président", comme si de rien n'était. Depuis sa déclaration de candidature, tout a changé. Le reçoivent-ils sur leurs plateaux, ils lui balancent du "Nicolasarkozy" long comme le bras, histoire de bien marquer la différence, ça n'a plus rien à voir, c'est désormais le citoyen que nous recevons, le simple citoyen qui est arrivé à pied en passant par la boulangerie, un parmi d'autres, tous égaux, quelle belle chose que la République, etc etc. Même lorsque (comme Europe 1 hier) ils décalent le carillon de 8 heures de trois minutes, parce que le simple citoyen arrivé à pied conserve tout de même le pouvoir de retarder la marche du temps et qu'il a débordé de trois minutes (si si je vous jure, ils ont décalé le carillon), même là, ils lui donnent du "Nicolasarkozy".

Je ne sais pas comment ils font pour l'appeler "Monsieur le président". Personnellement, je n'aurais jamais pu. Vous me direz que je ne me suis jamais, en cinq ans, trouvé face à lui. C'est vrai. Mais même à distance, je ne peux pas. S'agissant de lui, je n'ai jamais pu écrire "le président de la République" (les plus pointilleux peuvent plonger dans les archives du matinaute, un prolongement d'abonnement gratuit à celui qui me démentira). Même là, en tête à tête avec les touches du clavier, les mots ne seraient pas passés. Parce que je n'ai jamais vu en lui "le président", mais simplement un gars qui fait président, comme il ferait autre chose (des gaufres, des petites tour Eiffel, du business, etc). Je ne prétends pas que ce soit très professionnel. Mais c'est mon droit.

Tout ça pour parler de la tentative de Libé de ce matin. Salon du livre oblige, ils ont confié les clés à des écrivains. Rien que des écrivains. Et comme l'écrivain est joueur, plus joueur que le journaliste, les écrivains ont décidé de faire tout le journal sans écrire une seule fois son nom. Ils l'appellent "l'Ui" (Hélène Cixous, qui signe l'édito, explique pourquoi). Cela donne des phrases assez drôles, tout au long du journal (un journal bourré de pépites, d'ailleurs, bien plus inattendu que d'habitude, faudrait faire ça plus souvent...) Et non seulement c'est drôle mais, même tôt le matin, ça fait réfléchir. A la sommation qui nous est faite, à nous journalistes, de nommer les choses, les phénomènes, les crises, les doctrines, les institutions, ou les gens, comme ils ont toujours été nommés, comme on veut que nous les nommions. Et à l'incroyable et subversif pouvoir qui consiste à les dé-nommer, à les autre-nommer, quand ça nous chante, pouvoir que nous devrions exercer plus souvent.

Pouf ! pouf !


***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 17 Mar - 16:27 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

Le petit journal... Assez stupéfiant (mais compliqué avec des vitesses de chargement faibles - même à Paris !)

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3351-c-le-petit-journal.html?vid=610086

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Sam 17 Mar - 23:15 (2012)    Sujet du message: Parlons de la Campagne ! Répondre en citant

C+ qui sert la soupe à Sarko, moi çà ne m'étonne pas vraiment !

En fait, vouloir "humaniser" ce sale type est une tâche difficile, il faut mettre en oeuvre des efforts gigantesques (et très visibles) pour espérer y parvenir ...

Les sous-entendus de crocs de boucher qui attendent les présentateurs si jamais ... sont presque audibles

Cool
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:57 (2016)    Sujet du message: Parlons de la Campagne !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> La candidature de PG en 2012 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 512, 13, 14  >
Page 4 sur 14

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com