Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

On recommence les PV bidons !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> Coups de Gueule
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 8 Mai - 13:19 (2012)    Sujet du message: On recommence les PV bidons ! Répondre en citant

Monsieur l’Officier du Ministère Public
 
 
Paris, le 28 avril 2012
 
 
 
 
 
Monsieur l’Officier,
 
Je vous adresse ci-inclus trois PV pour stationnement sur le trottoir, deux en face de mon domicile dans une rue extrêmement calme et sur un trottoir assez large pour qu’il n’y ait aucune gêne pour les passants, y compris en chaise roulante. Un troisième à un endroit où le trottoir fait près de six mètres de large et ou, d’ailleurs, la police n’hésite pas à se garer en double file avec ma moto sans gêner le moins du monde les piétons (voir photo jointe)
 
La ville de Paris souffre d'un déficit important de places de stationnement adaptées aux deux roues. Environ une place pour dix deux roues… Nous ne pouvons par ailleurs pas stationner sur les emplacements prévus pour les voitures, la sécurité des deux roues n'y étant pas assurée. L’invasion des “Vélib” a d’ailleurs sérieusement dégradé la situation en monopolisant d’immenses espaces de stationnement et en donnant l’occasion à d’innombrables utilisateurs inexpérimentés d’envahir dangereusement les chaussées.
 
Détenteur du permis de conduire (12 points à ce jour) depuis le 21 juin 1971, ayant parcouru plus d’un million de kilomètres, tant en voiture qu’en moto, je suis aujourd’hui l’objet d’un harcèlement qui ne me semble pas acceptable.
 
En français cette méthode porte divers noms : harcèlement, abus de pouvoir, tentative d’extorsion de fonds !
 
Je suis profondément désolé que mon pays soit en faillite mais je ne me sens pas chargé de le sortir de l’ornière à moi tout seul, je ne suis d’ailleurs en rien responsable de sa gestion - catastrophique - et mes modestes moyens ne me permettent pas de le sauver, hélas.
 
Faire respecter des Lois écrites, justes, connues et claires, pourquoi pas, des Lois qui n’existent pas, est-ce bien utile et bien digne ? Des Lois dictées par un dramatique besoin d’argent… Comment qualifier cet abus d’autorité ?
 
J’attends de vous, Monsieur l’Officier, l’annulation de ces punitions qui n’ont aucune raison d’être.
 
Je joins d’ailleurs à la présente les instructions du Directeur de l’Ordre Public et de la Circulation, Pierre MURE, ainsi que du Préfet de Police, Michel GAUDIN dans une Note N° 27 / 2008. Si le code de la route avait changé depuis vous seriez aimables de m’en informer.
 
J’attends également de vous que vous donniez des instructions claires à votre personnel car je n’ai pas l’intention de consacrer mes journées à vous écrire et à vous adresser des lettres recommandées (que je dois payer), alors que je n’ai rien à me reprocher. Je dois aussi gagner l’argent qui me permet de payer les innombrables impôts, taxes et charges que m’inflige notre État en faillite, et cela suppose une activité plus productive !
 
Je vais adresser dès aujourd’hui cette lettre qui, dès lors, deviendra “ouverte” à plusieurs centaines de sites Internet – dont Auto Plus qui a révélé les innombrables manquements au code de la route de nos élus ainsi qu’à la Fédération Française de Motards en Colère (FFMC) où je compte de nombreux amis - et à l’essentiel de la presse française (Le Figaro, Le Monde, Libération, Le Parisien, Le JDD, Marianne, Le Nouvel Observateur, l’Express, Le Point, L’Auto Journal, Moto Magasine, Moto Revue, etc.)
 
Si cela s’avérait nécessaire, dans le cas improbable où ma requête ne trouverait pas d’écho auprès de vous, je ferai appel dans un premier temps au Tribunal administratif, puis à la Cour Européenne des droits de l’Homme, quel que soit le prix à payer (il s’agit d’une question de principe).
 
Veuillez agréer, Monsieur l’Officier, l’expression de ma parfaite considération.
 
           
 
 
 
                                                                                                                           Patrice Guyot
 
P.J. (4) :
 
-         Instructions du Directeur de l’Ordre Public et de la Circulation, Pierre MURE, ainsi que du Préfet de Police, Michel GAUDIN dans la Note N° 27 / 2008
 
-         3 PV ne correspondant à aucune infraction répertoriée dans le code de la route.
 
-         Photo de mon véhicule (Harley-Davidson) dont le modèle est “ignoré”, faute de savoir lire sans doute : c’est écrit assez gros comme le montre la photo ! Sur le lieu des prétendues “infractions”
 
-         Photo montrant l’état des rares emplacements réservés aux deux roues dans mon quartier (1 place pour 10 véhicules) Très tentant au demeurant : on a tout de suite envie de s’y garer !
 
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Mai - 13:19 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 9 Juil - 17:03 (2012)    Sujet du message: On recommence les PV bidons ! Répondre en citant

Et encore un coup !

Hallucinant... 1/4 heure de queue à la Poste et 4,78 € la LRAR







Monsieur l’Officier du Ministère Public


Paris, le 6 juillet 2011



Monsieur l’Officier,

La ville de Paris souffre d'un déficit important de places de stationnement adaptées aux deux roues. Nous ne pouvons par ailleurs pas stationner sur les emplacements prévus pour les voitures, la sécurité des deux roues n'y étant pas assurée. L’invasion des “Vélib” a d’ailleurs sérieusement dégradé la situation en monopolisant d’immenses espaces de stationnement et en donnant l’occasion à d’innombrables utilisateurs inexpérimentés d’envahir dangereusement les chaussées… D’autant que ces engins ne disposent même pas de rétroviseurs (alors que, compte tenu de leur vitesse, le danger vient de l’arrière !) Que font donc vos policiers si je roule sans rétroviseur… Ils me rappellent le Code de la Route, je suppose, et verbalisent !

Détenteur du permis de conduire depuis le 21 juin 1971, ayant parcouru plus d’un million de kilomètres, tant en voiture qu’en moto, je suis aujourd’hui l’objet d’un harcèlement qui ne me semble pas acceptable.

Y compris sur des lieux de stationnement qui ne gênent nullement la circulation des piétons, tellement bien que la Police gare ses vélos à côte de moi (voir photo jointe !)

Je suis profondément désolé que mon pays soit en faillite mais je ne me sens pas chargé de le sortir de l’ornière à moi tout seul, je ne suis d’ailleurs en rien responsable de sa gestion - catastrophique - et mes modestes moyens ne me permettent pas de le sauver, hélas.

Faire respecter des Lois écrites, justes, connues, claires et applicables, pourquoi pas, des Lois qui n’existent pas, est-ce bien utile et bien digne ? Des Lois dictées par un dramatique besoin d’argent… Comment qualifier cet abus d’autorité ?

J’attends de vous, Monsieur l’Officier, l’annulation de cette punition qui n’a aucune raison d’être.

Je joins d’ailleurs à la présente les instructions du Directeur de l’Ordre Public et de la Circulation, Pierre MURE, ainsi que du Préfet de Police, Michel GAUDIN dans une Note N° 27 / 2008. Si le code de la route avait changé depuis vous seriez aimables de m’en informer.
  
J’attends donc de vous que vous donniez des instructions claires à votre personnel car je n’ai pas l’intention de consacrer mes journées à vous écrire et à vous adresser des lettres recommandées (que je dois payer), alors que je n’ai rien à me reprocher. Je dois aussi gagner l’argent qui me permet de payer les innombrables impôts, taxes et charges que m’inflige notre État en faillite, et cela suppose une activité plus productive !

Je vais adresser dès aujourd’hui cette lettre qui, dès lors, deviendra “ouverte” à plusieurs centaines de sites Internet – dont Auto Plus qui a révélé les innombrables manquements au code de la route de nos élus ainsi qu’à la Fédération Française de Motards en Colère (FFMC) où je compte de nombreux amis - et à l’essentiel de la presse française (Le Figaro, Le Monde, Libération, Le Parisien, Le JDD, Marianne, Le Nouvel Observateur, l’Express, Le Point, L’Auto Journal, Moto Magasine, Moto Revue, etc.)

Si cela s’avérait nécessaire, dans le cas improbable où ma requête ne trouverait pas d’écho auprès de vous, je ferai appel dans un premier temps au Tribunal administratif, puis à la Cour Européenne des droits de l’Homme, quel que soit le prix à payer (il s’agit d’une question de principe).

Veuillez agréer, Monsieur l’Officier, l’expression de ma parfaite considération.

           



                                                                                                                           Patrice Guyot

P.J. (4) :

-         Instructions du Directeur de l’Ordre Public et de la Circulation, Pierre MURE, ainsi que du Préfet de Police, Michel GAUDIN dans la Note N° 27 / 2008

-         1 PV ne correspondant à aucune infraction répertoriée dans le code de la route.

-         Photo de mon véhicule (Harley-Davidson) dont le modème est 883R, comme l’ignore le fonctionnaire verbalisateur qui le juge “inconnu”, faute de savoir lire sans doute : c’est écrit assez gros comme le montre la photo ! Sur le lieu de la prétendue “infraction”

Photo montrant l’état des rares emplacements réservés aux deux roues dans mon quartier (1 place pour 10 véhicules) Très tentant au demeurant : on a tout de suite envie de s’y garer !

La circulaire sur la tolérance est là :

http://www.ffmc75.net/nos-combats/le-stationnement/

Et les photos ici :



Recto



Verso (j'adore commenter mes photos !)

Ah ! le Service 337 : imparables salauds... Toujours prêts à racketter les braves gens.

Je songe à porter plainte contre eux, en justice !



Et c'est le même dégueulasse : un analyse graphologique simplette le démontre en 5 secondes ! Je vais me le farcir, le petit asticot !


***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 25 Juil - 00:06 (2012)    Sujet du message: On recommence les PV bidons ! Répondre en citant

Cette fois ça va chier :

Premier PV électronique... Je suppose qu'ils veulent les balancer par 12 :

C'est un peu comme pour les camps de concentration, on industrialise !

Tarés !



***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:50 (2016)    Sujet du message: On recommence les PV bidons !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> Coups de Gueule Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com