Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La République bananière...
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Vœux au fil des années
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 11 Juin - 00:22 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

De pire en pire :

Moi, moi et encore moi...

Et puis moi et moi !

Hallucinant et pathétique !

Il explose quand ce ballon ?



***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 11 Juin - 00:22 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 10:51 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

manquerait plus qu'il nous impose sa moitié en portrait de "Marianne" Evil or Very Mad Bannir
_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 12:47 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

10 photos de lui sur une si petite page : c'est un comique troupier ce type ou un gibier d'HP !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mar 29 Juil - 15:10 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

LBDH : La France critiquée par le Comité des droits de l'Homme des Nations unies
COMMUNIQUE de : Ligue Bretonne des droits de l'Homme
Porte parole: Michel Herjean
Publié le 28/07/08

GENÈVE — La France a ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et, à ce titre, le Comité des droits de l'Homme des Nations Unies a procédé à l'examen, en audience publique, de la situation des droits humains en France les 9 et 10 juillet 2008 à Genève.

Afin de préparer cet examen, les organisations non gouvernementales qui avaient présenté des contre-rapports se sont préalablement réunies pendant près de 2 heures avec les experts internationaux membres du Comité.

Étaient présents Giza Eskubideen Euskal Herriko Behatokia (Observatoire Basque des Droits Humains), Human Rights Watch, la FIDH (Fédération Internationale des droits de l'Homme), l'ACAT (Association des Chrétiens pour l'abolition de la Torture), la Ligue Française des Droits de l'Homme ainsi que la CIMADE.

La délégation du Gouvernement français, qui fut longuement interrogée par les membres du Comité, était composée de près d'une vingtaine de fonctionnaires provenant essentiellement des ministères de la Justice et de l'Intérieur.

Suite à cet examen approfondi, le Comité a adopté ses observations finales par lesquelles il a fait part publiquement, « le 25 juillet 2008 », de ses principaux sujets de préoccupation et de ses recommandations.


Les droits des peuples et des minorités

Auprès des experts du Comité, Behatokia était intervenu de manière spécifique en faveur des droits des peuples et des minorités. L'Observatoire Basque des Droits Humains a souligné l'absurdité de la position de l'Etat français pour lequel, dans une déclaration interprétative du Pacte, les minorités ne peuvent avoir de droits reconnus puisqu'en France les minorités ne peuvent pas juridiquement exister.

« Ainsi, la Constitution française refuse de reconnaître d'autres peuples que le peuple français. » A cet égard, à plusieurs reprises devant le Comité, les autorités françaises se sont réfugiées derrière la conception « française » des droits humains pour refuser de reconnaître tout droit collectif et combattre ce qu'elles qualifient d'expressions du communautarisme .

Finalement, le Comité recommande à l'État français de « réexaminer sa position concernant la reconnaissance officielle des minorités ethniques, religieuses ou linguistiques, conformément aux dispositions de l'article 27 du Pacte .


La législation anti-terroriste

Dans leurs contre-rapports et interventions, Behatokia et Human Rights Watch avaient insisté sur les atteintes aux droits résultant de l'application en France de la législation anti-terroriste.

À ce sujet, dans ses observations finales, le Comité note que les actes de terrorisme représentent une menace pour la vie mais il s'inquiète de ce que la loi no 2006/64 du 23 janvier 2006 permet de placer en garde à vue les personnes soupçonnées de terrorisme pour une période initiale de quatre jours, avec une prolongation possible jusqu'à six jours, avant de les déférer devant un juge qui décidera l'ouverture de l'instruction judiciaire ou la remise en liberté sans inculpation.

Il relève aussi avec préoccupation que dans le cas des personnes en garde à vue soupçonnées de terrorisme l'accès à un avocat n'est garanti qu'au bout de soixante douze heures et peut encore être reporté jusqu'au cinquième jour quand la garde à vue est prolongée par un juge.

Le Comité note aussi que le droit de garder le silence pendant l'interrogatoire de la police concernant toute infraction pénale, qu'elle soit ou non liée à des actes de terrorisme, n'est pas explicitement garanti dans le Code de procédure pénale .

Selon les recommandations du Comité, la France devrait veiller à ce que toute personne arrêtée du chef d'une infraction pénale, y compris les personnes soupçonnées de terrorisme, soit déférée dans le plus court délai devant un juge, conformément aux dispositions (…) du Pacte.

Le droit de communiquer avec un avocat constitue également une garantie fondamentale contre les mauvais traitements et l'État partie devrait faire en sorte que les personnes en garde à vue soupçonnées de terrorisme bénéficient sans délai de l'assistance d'un avocat. Toute personne arrêtée du chef d'une infraction pénale devrait être informée qu'elle a le droit de garder le silence pendant l'interrogatoire de police, conformément au paragraphe 3 g) de l'article 14 du Pacte.

Le Comité demeure préoccupé par la longueur de la détention provisoire dans les affaires de terrorisme et de criminalité organisée, qui peut atteindre quatre ans et huit mois.

Le Comité note que l'assistance d'un avocat de la défense et le réexamen périodique de la détention par le juge des libertés et de la détention en ce qui concerne le fondement factuel et la nécessité invoquée de la détention sont garantis et qu'il existe également un droit d'appel. Néanmoins, la pratique institutionnalisée d'une détention prolongée aux fins d'enquête, avant la mise en accusation définitive et le procès pénal, est difficilement conciliable avec le droit garanti dans le Pacte d'être jugé dans un délai raisonnable .

Pour le Comité, l'État partie devrait limiter la durée de la détention avant jugement et renforcer le rôle des « juges des libertés et de la détention ».


Les autres principales constatations du Comité

Plusieurs autres questions importantes ont fait l'objet de recommandations du Comité. Pour le Comité, « la France devrait réexaminer la pratique consistant à placer des personnes condamnées pénalement en rétention de sûreté après qu'elles ont accompli leur peine de réclusion » en raison de leur «dangerosité à la lumière des obligations découlant du Pacte.

Selon le Comité, la France devrait intensifier ses efforts pour diminuer la surpopulation dans les prisons et renforcer son contrôle des établissements pénitentiaires de façon énergique, afin de garantir que toutes les personnes en détention soient traitées conformément aux prescriptions (…) du Pacte, dans le respect de la dignité humaine et à l'ensemble de règles minima pour le traitement des détenus.

Le Comité a aussi examiné de nombreux aspects de la politique gouvernementale à l'égard des étrangers : rétention administrative, droit d'asile, regroupement familial, mesures d'éloignement, Le Comité a souligné les nombreuses insuffisances de la législation française dans ce domaine.

Le Comité a critiqué la multiplication des fichiers en France et a recommandé que l'État partie devrait prendre toutes les mesures voulues pour garantir que la collecte, le stockage et l'utilisation de données personnelles sensibles soient compatibles avec les obligations qui lui incombent en vertu du Pacte.

Le Comité critique la législation française qui interdit le port de signes religieux dans les établissements scolaires.


Le suivi des recommandations du Comité

Selon l'article 55 de la Constitution française, les stipulations des traités, et notamment celles du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, ont une valeur supérieure à la loi.

La France, État partie au Pacte, doit s'efforcer de mettre en œuvre les recommandations du Comité. Pour leur part, les organisations non gouvernementales doivent se fixer pour tâche d'en assurer le suivi.


LBDH
M. Herjean
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 29 Juil - 19:48 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

La France une République Bananière ?

Même pas : il y en a qui sont plus démocratiques que ça !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
sili


Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2008
Messages: 191
Localisation: fr

MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 14:37 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

Ouai!! 

Et faut dire que cette dernière année n'est pas allé de le sans de l'amélioration.

Depuis la révolte des anti(s) casse-pieds qui empêchent les casse pieds de se révolter, la démocrassie n'en fini pas de s'encrasser.

J'ai entendu à la télé que la légendaire censure chinoise n'était qu'une légende, en effet, plus d'un chinois sur quatre possède un téléphone portable et que pour l'info sur le net, il est trés simple de changer pour des serveurs moins restrictifs.(c'est à se demander si l'intelligence fait partie des impératifs du journalisme)

Dommage que les huit cents millions de chinois qui n'ont pas acces à l'information soient aussi loin de ceux qui peuvent téléphoner.

Grincheux est revenu de chez les mimimoïs, il doit regretter sont séjour, pour une fois qu'il était RELATIVEMENT grand...

Allé, c'était juste pour vous faire un p'tit coucou, portez vous bien

NB Le premier qui m'corrige mes fautes, j'y cause plus!!
_________________
Défendre une idée n’implique pas forcement qu’on y adhère
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 18:30 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

Salut mon Sili,

T'es pas en vacances ?

Nous on a pris 8 jours (on vient de rentrer), mais comme d'habitude on va aller passer un mois au Vietnam cet hiver...

Grincheux m'a l'air tout chafouin ces temps-ci ! D'ailleurs son ex-top tapé ne l'a pas accompagné en Chine, c'est con elle aurait pu parler de putitude, pour faire écho à la bravitude de l'autre pintade...

Je crois que ça a du l'agacer le nain que sa meuf ne vienne pas, surtout qu'il doit vachement se demander ce qu'elle branle quand il n'est pas là (quand on la connaît il y a de quoi se faire du souci !)

Pour ce qui est du net je dois dire que je n'ai jamais eu le moindre problème pour accéder à tous les sites au Vietnam qui est tout aussi communiste que la Chine...

En fait seul le FAI peut limiter l'accès à certains sites, et il n'est pas certain qu'il existe des FAI cools en Chine !

Coucou à toi,

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 12:37 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant


_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 15:27 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

Je sens qu'on nous encule, là !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 19:05 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

Patrice Guyot a écrit:
Je sens qu'on nous encule, là !

***


et là!

Propagande à la télévision : nous ne verrons que des OUIstes débattre avec d’autres OUIstes !
mardi 25 novembre 2008 (11h59)
5 commentaires

Dans un droit de réponse publié sur le site du Taurillon

http://www.taurillon.org/Alain-Lamassoure-exerce-son-droit-de-reponse-au-Ta…

le député européen UMP Alain Lamassoure reconnaît que Lisbonne jette les bases d’un Etat fédéral :

“Que prévoit-il, ce traité ? Que le pouvoir législatif de l’Union sera partagé entre une chambre basse, le Parlement européen, directement élu par les citoyens, et une chambre haute, représentant les Etats, le Conseil des Ministres. Et qu’il y aura enfin un « Monsieur » ou une « Madame Europe », le Président de la Commission élu par le Parlement. Ça ne vous rappelle rien ? C’est exactement le modèle fédéral allemand.”

Alain Lamassoure, ancien ministre des affaires européennes, devenu député UMP au Parlement européen, ne s’y trompe pas : “Monsieur Europe” sera bien le président de la Commission, pas celui du Conseil européen.

Alain Lamassoure annonce que les europartis fédéralistes (PSE et PPE) devraient chercher à bipolariser le débat des Européennes :

“En décembre 2008, le PPE désignera son candidat pour la présidence de la future Commission. On lui demandera de faire campagne dans les 27 pays. Si nous y parvenons, le PSE, pour être crédible, devra faire de même. Les grandes chaînes de télévision devront alors organiser entre eux des face-à-face du type de ce que nous avons vu récemment en France et aux Etats-Unis. Et le Président élu(e) sera ainsi choisi par les 500 millions de citoyens européens, comme l’est le Premier Ministre britannique ou la Chancelière allemande.”

En clair, Alain Lamassoure veut que la campagne électorale des élections européennes ne donne la parole qu’à deux partis politiques, et seulement à ces deux partis politiques :

1- le PPE (qui regroupe les OUIstes de droite : UMP, etc.)

2- le PSE (qui regroupe les OUIstes de gauche : Parti Socialiste, etc.)

Conclusion : à la télévision, la campagne électorale des élections européennes ne présentera que deux partis seulement : le PPE et le PSE. Dans les débats télévisés, les télespectateurs ne verront que des OUIstes de droite qui débattront avec des OUIstes de gauche.


De : BA
mardi 25 novembre 2008
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 01:24 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

Je pouffe !

Au moment où le système explose...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Jeu 27 Nov - 18:39 (2008)    Sujet du message: La République bananière... Répondre en citant

République «irréprochable» ou république des copains ?
Par Laurent Pinsolle. Alors que l'audiovisuel public va être sacrifié, de grands groupes privés comme TF1 recevront le soutien de l'Etat. Un nouvelle preuve de l'avènement de la «république des copains».

http://www.marianne2.fr/Republique-irreprochable-ou-republique-des-copains-…

Pour les amis de Nicolas Sarkozy, tout devient possible ? (photo : Guillaume Paumier - flickr - cc)
Dans une tribune au Monde quelques semaines avant les élections présidentielles, Nicolas Sarkozy s’était fait le défenseur d’une « république irréprochable ». Un peu plus de 18 mois après son élection, c’est plutôt la « république des copains » qui s’est mise en place.

L'Etat au secours des groupes privés
Le débat sur le financement du Service Public de l’audiovisuel en est la preuve flagrante. Le gouvernement ne s’en cache même pas en disant qu’il est important de renforcer les groupes privés Français par rapport à leurs concurrents. En clair, il annonce de manière à peine maquillée que les groupes privés (au premier rang desquels TF1, qui capte plus de 50% du marché publicitaire) vont être soutenus par l’Etat.

Pourtant, ce n’est pas comme s’il y avait la moindre menace d’un groupe étranger. TF1 reste la première chaîne d’Europe par l’audience. Le discours sur la nécessité de renforcer la compétitivité des groupes privés par rapport aux concurrents est complètement bidon et vise uniquement à donner un prétexte à un arsenal législatif qui est un concentré de favoritisme pour les groupes privés au détriment du Service Public.

Nicolas fait pire que Silvio
Dans une configuration digne de Berlusconi, Nicolas Sarkozy favorise économiquement TF1 et M6 (ce qui ne devrait pas pousser leurs actionnaires à la critique vis-à-vis d’une équipe au pouvoir qui les nourrit) tout en reprenant la main sur le service public, en nommant directement la direction tout en contrôlant une plus grande part de ses recettes.

C’est ainsi que les chaînes privées devraient gagner le droit de diffuser davantage de publicité à partir de janvier pour compenser sa suppression sur le Service Public : Nicolas Sarkozy donne l’argent de France Télévisions à TF1 et M6 ! Mieux, certains députés, inquiets de l’audience des coupures publicité du privé, essaient, par voie d’amendements, d’imposer au Service Public la diffusion de messages courts informatifs et citoyens pour que France Télévisions n’en profite pas pour récupérer l’audience de TF1 et M6. Sarkozy fait pire que Berlusconi !

L'habileté du président
N’oublions pas que Martin Bouygues a été le témoin de mariage du président. Il faut dire que ce n’est que le énième épisode de la « république des copains » … Après tout, les mesures du « paquet fiscal » de l’été 2007 étaient déjà destinées à ses nombreux amis. Et puis, comment ne pas soupçonner un retour d’ascenseur dans l’incroyable arbitrage de l’affaire Tapie qui permet à celui qui a soutenu Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle de récupérer 400 millions d’euros de l’Etat alors qu’il n’est pas évident qu’il aurait dû recevoir le moindre centime (voir note de lundi).

On peut également penser à l’épisode de l’occupation de la villa de Christian Clavier par des nationalistes corses, qui avait provoqué le renvoi d’un haut fonctionnaire ou au refus d’extradition d’une ancienne terroriste protégée par la première dame.

Nicolas Sarkozy est habile : son omniprésence médiatique ne permet à l’actualité de se fixer sur de graves conflits d’intérêt qui auraient dû se transformer en scandale tant ils sont caractéristiques d’une république des copains qui a plus à voir avec Silvio Berlusconi ou François Mitterrand.

Retrouvez le blog de Laurent Pinsolle.

Jeudi 27 Novembre 2008 - 15:18
Laurent Pinsolle
Lu 1870 fois
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:58 (2016)    Sujet du message: La République bananière...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Vœux au fil des années Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com