Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES VAMPIRES , BIS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> Coups de Gueule
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Ven 1 Fév - 15:13 (2008)    Sujet du message: LES VAMPIRES , BIS Répondre en citant

vendredi 25 janvier 2008 (17h19) :
Laurence Pineau-Valencienne payait l’ISF et touchait le RMI

Reuters Charles PlatiauJustice : Laurence Pineau-Valencienne payait l’ISF et touchait le RMI vendredi 25 janvier 2008 12h48

La fille de Didier Pineau-Valencienne, l’ancien patron de Schneider, a été condamnée à huit mois de prison avec sursis et 25.000 euros d’amende pour avoir perçu sans raison le RMI entre 1999 et 2005. L’héritière, qui a expliqué qu’elle ne connaissait pas tous les "tenants et les aboutissants "des démarches, payait par ailleurs l’impôt de solidarité sur la fortune. 11 Ecouter : C’est au moment où Laurence Pineau-Valencienne s’est installée avec son compagnon qu’elle a commencé à percevoir le RMI. Les explications de Frédéric Nicolas.

e délit est "insupportable au corps social, encore plus quand on a les moyens d’y réfléchir" : jeudi, la présidente de la 15e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre, Isabelle Prévost-Desprez, a condamné sans appel le comportement de Laurence Pineau-Valencienne et de son compagnon. Tous les deux ont été condamnés à huit mois de prison avec sursis et 25.000 euros d’amende pour avoir indûment perçu le RMI de février 1999 à mai 2005. Un détournement de prestations sociales estimé à 40.000 euros parce qu’en parallèle Laurence Pineau-Valencienne a payé pendant plusieurs années l’ISF, l’impôt de solidarité sur la fortune.

Avec son concubin, la fille de l’ancien PDG du groupe français Schneider a rempli et signé tous les trois mois entre 1999 et 2005 une déclaration de revenus suffisamment basse pour percevoir un RMI "couple sans ressources". A la barre, Laurence Pineau-Valencienne a expliqué qu’elle était persuadée que ce dossier ne concernait que son compagnon qui lui percevait à juste titre le RMI avant que le couple s’installe ensemble. "Je ne connaissais pas du tout les tenants et les aboutissants du RMI (...) mais jamais, jamais nous n’avons voulu escroquer qui que ce soit", a expliqué la prévenue.

L’affaire avait été révélée lors de la diffusion en novembre 2006 par France 3 d’une édition de l’émission "Pièces à conviction" consacrée aux fraudes, avec la révélation d’un rapport d’enquête confidentiel d’un agent de la CAF datant de mai 2005. Laurence Pineau-Valencienne a déjà remboursé la somme de 14.000 euros au conseil général des Hauts-de-Seine.
_________________
http://www.dailymotion.com/visited/search/a%2Bfiletta/video/x1d8e1_i-impicc…


A VERITA CENSURATU DA I MERDIAS( medias )FRANCESE
Revenir en haut
 
 
che


Inscrit le : 07 Déc 2006
Messages: 1305

Posté le : |25 Jan 2008| 21:13    Sujet du message:
 
 
 
 

vendredi 25 janvier 2008 (16h23) :
La Société Générale invente le Dreyfus-Trader
7 commentaires

La Société Générale, troisième plus grande banque française, a annoncé une perte de 7 milliards d’Euros, dont 4,9 milliards aurait pour origine « une fraude interne », du fait d’un seul employé.

Incompétent notoire, fraudeur génial ou grossière manipulation de communication, les experts financiers ont déjà tranché : un seul homme ne peut être responsable d’une fraude d’une telle ampleur.

Depuis plusieurs semaines, la crise financière s’aggrave, provoquant même un véritable Krach boursier ces derniers jours. Dans ce paysage financier apocalyptique, tout les coups de communications sont permis pour masquer la faillite du capitalisme financier. Quel dramatique aveu d’échec pour la troisième banque française, et plus largement pour le système financier que d’être dans l’incapacité à s’auto-réguler !

C’est ainsi, que la Société Générale invente le dreyfus-trader. Plus c’est gros, plus ça passe.

Parti communiste français

Paris, le 25 janvier 2008
_________________
http://www.dailymotion.com/visited/search/a%2Bfiletta/video/x1d8e1_i-impicc…


A VERITA CENSURATU DA I MERDIAS( medias )FRANCESE
Revenir en haut
 
 
che


Inscrit le : 07 Déc 2006
Messages: 1305
vendredi 25 janvier 2008 (17h19) :
Laurence Pineau-Valencienne payait l’ISF et touchait le RMI

Reuters Charles PlatiauJustice : Laurence Pineau-Valencienne payait l’ISF et touchait le RMI vendredi 25 janvier 2008 12h48

La fille de Didier Pineau-Valencienne, l’ancien patron de Schneider, a été condamnée à huit mois de prison avec sursis et 25.000 euros d’amende pour avoir perçu sans raison le RMI entre 1999 et 2005. L’héritière, qui a expliqué qu’elle ne connaissait pas tous les "tenants et les aboutissants "des démarches, payait par ailleurs l’impôt de solidarité sur la fortune. 11 Ecouter : C’est au moment où Laurence Pineau-Valencienne s’est installée avec son compagnon qu’elle a commencé à percevoir le RMI. Les explications de Frédéric Nicolas.

e délit est "insupportable au corps social, encore plus quand on a les moyens d’y réfléchir" : jeudi, la présidente de la 15e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre, Isabelle Prévost-Desprez, a condamné sans appel le comportement de Laurence Pineau-Valencienne et de son compagnon. Tous les deux ont été condamnés à huit mois de prison avec sursis et 25.000 euros d’amende pour avoir indûment perçu le RMI de février 1999 à mai 2005. Un détournement de prestations sociales estimé à 40.000 euros parce qu’en parallèle Laurence Pineau-Valencienne a payé pendant plusieurs années l’ISF, l’impôt de solidarité sur la fortune.

Avec son concubin, la fille de l’ancien PDG du groupe français Schneider a rempli et signé tous les trois mois entre 1999 et 2005 une déclaration de revenus suffisamment basse pour percevoir un RMI "couple sans ressources". A la barre, Laurence Pineau-Valencienne a expliqué qu’elle était persuadée que ce dossier ne concernait que son compagnon qui lui percevait à juste titre le RMI avant que le couple s’installe ensemble. "Je ne connaissais pas du tout les tenants et les aboutissants du RMI (...) mais jamais, jamais nous n’avons voulu escroquer qui que ce soit", a expliqué la prévenue.

L’affaire avait été révélée lors de la diffusion en novembre 2006 par France 3 d’une édition de l’émission "Pièces à conviction" consacrée aux fraudes, avec la révélation d’un rapport d’enquête confidentiel d’un agent de la CAF datant de mai 2005. Laurence Pineau-Valencienne a déjà remboursé la somme de 14.000 euros au conseil général des Hauts-de-Seine.
_________________
http://www.dailymotion.com/visited/search/a%2Bfiletta/video/x1d8e1_i-impicc…


A VERITA CENSURATU DA I MERDIAS( medias )FRANCESE
Revenir en haut
 
 
che


Inscrit le : 07 Déc 2006
Messages: 1305

Posté le : |25 Jan 2008| 21:13    Sujet du message:
 
 
 
 

vendredi 25 janvier 2008 (16h23) :
La Société Générale invente le Dreyfus-Trader
7 commentaires

La Société Générale, troisième plus grande banque française, a annoncé une perte de 7 milliards d’Euros, dont 4,9 milliards aurait pour origine « une fraude interne », du fait d’un seul employé.

Incompétent notoire, fraudeur génial ou grossière manipulation de communication, les experts financiers ont déjà tranché : un seul homme ne peut être responsable d’une fraude d’une telle ampleur.

Depuis plusieurs semaines, la crise financière s’aggrave, provoquant même un véritable Krach boursier ces derniers jours. Dans ce paysage financier apocalyptique, tout les coups de communications sont permis pour masquer la faillite du capitalisme financier. Quel dramatique aveu d’échec pour la troisième banque française, et plus largement pour le système financier que d’être dans l’incapacité à s’auto-réguler !

C’est ainsi, que la Société Générale invente le dreyfus-trader. Plus c’est gros, plus ça passe.

Parti communiste français

Paris, le 25 janvier 2008
_________________
http://www.dailymotion.com/visited/search/a%2Bfiletta/video/x1d8e1_i-impicc…


A VERITA CENSURATU DA I MERDIAS( medias )FRANCESE
Revenir en haut
 
 
che


Inscrit le : 07 Déc 2006
Messages: 1305

Posté le : Aujourd'hui, à 14:07    Sujet du message:
 
 
 
 
 

Révélations sur le patrimoine français de chefs d'Etat africains




PARIS (Reuters) - Une enquête préliminaire de police menée à Paris l'an dernier à la demande d'associations révèle que plusieurs chefs d'Etat africains sont à la tête d'un important patrimoine immobilier dans les beaux quartiers de Paris et dans des localités huppées.

Le rapport des policiers, dont le journal Le Monde fait état vendredi et dont une source judiciaire a confirmé à Reuters les grandes lignes, répertorie 33 appartements, hôtels particuliers et maisons possédés par le président du Gabon, Omar Bongo, et ses proches, au pouvoir depuis 40 ans.


Le président congolais Denis Sassou-Nguesso, revenu au pouvoir à Brazzaville en 1997 après une guerre civile, enregistre un total de 18 propriétés pour lui et ses proches.

Omar Bongo possède en propre 17 propriétés immobilières, dont un hôtel particulier près des Champs-Elysées acquis pour 18,875 millions d'euros en juin 2007. Il a en outre deux appartements avenue Foch de 88 et 210 m2 et un autre de 219 m2 dans le XVIe arrondissement de la capitale.

Sur la Côte d'Azur, il détient deux appartements de 170 m2 et 100 m2, trois maisons dont une de 176 m2. Omar Bongo a été l'un des premiers chefs d'Etat reçus officiellement par Nicolas Sarkozy à Paris après son élection. Le président français l'a revu ensuite à Libreville lors d'une tournée africaine.

Denis Sassou N'Guesso possède une maison de 485 m2 au Vésinet (Yvelines), un logement de neuf pièces dans le XVIIe arrondissement de Paris acheté l'an dernier pour son épouse pour le montant de 2,47 millions d'euros. Un hôtel particulier de sept pièces avec piscine à Neuilly a été acquis pour 3,15 millions d'euros en 2006 par sa fille cadette Julienne.

En revanche, la police n'a rien découvert à Paris qui appartienne au président angolais Eduardo dos Santos, visé par l'enquête de police, ou qui concerne le président du Burkina Faso, Blaise Campaoré. L'épouse de ce dernier possède cependant deux logements dans le XVIe arrondissement.

Les enquêteurs se sont en outre rendus chez des concessionnaires d'automobiles de luxe et, exhumant chèques et paiements, ont découvert notamment trois Bugatti à un million d'euros pièce achetées par Teodoro Nguema, fils du président de la Guinée équatoriale. Ce dernier a acheté une quinzaine de véhicules pour montant estimé à 5,7 millions d'euros.

Edith Bongo, épouse du président gabonais, a acheté une Maybach - marque de luxe de Mercedes - à 424.000 euros.

Le parquet a classé sans suite l'enquête, déclenchée par une plainte déposée le 27 mars 2007 par plusieurs associations pour "recel de détournement de biens publics".

Ces associations estiment que ces biens pourraient provenir de fonds publics détournés, ce que nient catégoriquement les chefs d'Etat concernés et leurs avocats parisiens.

L'instruction de l'affaire de détournement de fonds à Elf de 1989 à 1993 avait mis en cause Omar Bongo et Denis Sassou N'Guesso pour des sommes versées par la compagnie pétrolière sur des comptes bancaires off-shore détenus par des proches.

Les associations plaignantes pourraient poursuivre leur action par une plainte avec constitution de partie civile. L'aboutissement d'une telle procédure est toutefois incertaine, le droit international coutumier stipulant que les chefs d'Etat en exercice bénéficient d'une immunité pénale.

Thierry Lévêque

Posté le : Aujourd'hui, à 14:07    Sujet du message:
 
 
 
 
 

Révélations sur le patrimoine français de chefs d'Etat africains




PARIS (Reuters) - Une enquête préliminaire de police menée à Paris l'an dernier à la demande d'associations révèle que plusieurs chefs d'Etat africains sont à la tête d'un important patrimoine immobilier dans les beaux quartiers de Paris et dans des localités huppées.

Le rapport des policiers, dont le journal Le Monde fait état vendredi et dont une source judiciaire a confirmé à Reuters les grandes lignes, répertorie 33 appartements, hôtels particuliers et maisons possédés par le président du Gabon, Omar Bongo, et ses proches, au pouvoir depuis 40 ans.


Le président congolais Denis Sassou-Nguesso, revenu au pouvoir à Brazzaville en 1997 après une guerre civile, enregistre un total de 18 propriétés pour lui et ses proches.

Omar Bongo possède en propre 17 propriétés immobilières, dont un hôtel particulier près des Champs-Elysées acquis pour 18,875 millions d'euros en juin 2007. Il a en outre deux appartements avenue Foch de 88 et 210 m2 et un autre de 219 m2 dans le XVIe arrondissement de la capitale.

Sur la Côte d'Azur, il détient deux appartements de 170 m2 et 100 m2, trois maisons dont une de 176 m2. Omar Bongo a été l'un des premiers chefs d'Etat reçus officiellement par Nicolas Sarkozy à Paris après son élection. Le président français l'a revu ensuite à Libreville lors d'une tournée africaine.

Denis Sassou N'Guesso possède une maison de 485 m2 au Vésinet (Yvelines), un logement de neuf pièces dans le XVIIe arrondissement de Paris acheté l'an dernier pour son épouse pour le montant de 2,47 millions d'euros. Un hôtel particulier de sept pièces avec piscine à Neuilly a été acquis pour 3,15 millions d'euros en 2006 par sa fille cadette Julienne.

En revanche, la police n'a rien découvert à Paris qui appartienne au président angolais Eduardo dos Santos, visé par l'enquête de police, ou qui concerne le président du Burkina Faso, Blaise Campaoré. L'épouse de ce dernier possède cependant deux logements dans le XVIe arrondissement.

Les enquêteurs se sont en outre rendus chez des concessionnaires d'automobiles de luxe et, exhumant chèques et paiements, ont découvert notamment trois Bugatti à un million d'euros pièce achetées par Teodoro Nguema, fils du président de la Guinée équatoriale. Ce dernier a acheté une quinzaine de véhicules pour montant estimé à 5,7 millions d'euros.

Edith Bongo, épouse du président gabonais, a acheté une Maybach - marque de luxe de Mercedes - à 424.000 euros.

Le parquet a classé sans suite l'enquête, déclenchée par une plainte déposée le 27 mars 2007 par plusieurs associations pour "recel de détournement de biens publics".

Ces associations estiment que ces biens pourraient provenir de fonds publics détournés, ce que nient catégoriquement les chefs d'Etat concernés et leurs avocats parisiens.

L'instruction de l'affaire de détournement de fonds à Elf de 1989 à 1993 avait mis en cause Omar Bongo et Denis Sassou N'Guesso pour des sommes versées par la compagnie pétrolière sur des comptes bancaires off-shore détenus par des proches.

Les associations plaignantes pourraient poursuivre leur action par une plainte avec constitution de partie civile. L'aboutissement d'une telle procédure est toutefois incertaine, le droit international coutumier stipulant que les chefs d'Etat en exercice bénéficient d'une immunité pénale.

Thierry Lévêque

_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 1 Fév - 15:13 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Ven 1 Fév - 17:57 (2008)    Sujet du message: LES VAMPIRES , BIS Répondre en citant

hello che!!
je comprends tes révoltes!!et les partage
j'avais effectivement entendu cette histoire de "rmi" pour cette pauvre Mr. Green femme!!!et son copain!!! Mr. Green
et on vient nous faitre "chier" quand on demande une aide justifier Bannir

par contre je ne sais se qu'il se passe avec ton message mais il "mange "toute la place!!!! Rolling Eyes

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Jeu 4 Sep - 20:13 (2008)    Sujet du message: LES VAMPIRES , BIS Répondre en citant

Le livre qui va révéler les privilèges des sénateurs et de leurs 1260 fonctionnaires


A quelques jours des élections sénatoriales du 21 septembre, un livre s’apprête à jeter un gros pavé dans la mare de la chambre haute de la République. Dans « le Sénat : enquête sur les superprivilégiés de la République », l’historien Robert Colonna d’Istria et le journaliste Yvan Stefanovitch ont calculé les avantages cachés et rémunérations discrètes des 331 sénateurs et des 1260 fonctionnaires à leur service exclusif.

Ainsi chaque sénateur empoche-t-il mensuellement 11.540 euros nets, dont la moitié environ (l’enveloppe destinée à couvrir ses frais professionnels) échappe légalement au fisc. A cela s’ajoutent de multiples avantages en nature : billets de train et d’avion gratuits, limousines mises à disposition... Malgré ce régime très favorable, seuls 90 sénateurs, selon les pointages très sérieux de cette assemblée, se donnent la peine de travailler assidument dans le cadre de leur mandat. En revanche, 120 n’y mettent jamais les pieds et 120 autres n’y sont qu’à temps partiel.

Pour autant, les auteurs de ce livre, à paraître jeudi 11 septembre aux éditions du Rocher, remarquent que les partis politiques se gardent bien de demander la stricte application de la loi qui prévoit la suppression des indemnités aux absentéistes.

Des administrateurs aux gardiens de square du jardin du Luxembourg, les fonctionnaires du Sénat ne sont pas malheureux non plus. Leurs rémunérations s’étalent de 2.300 à plus de 20.000 euros par mois, pour 32 heures de travail par semaine et presque quatre mois de vacances. Sans compter une kyrielle de privilèges minutieusement décrits dans le livre, dont la Cour des comptes ignore toujours l’existence, le Sénat s’étant toujours opposé, comme il en a le droit, à laisser ses magistrats enquêter dans ses murs.
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 12:30 (2008)    Sujet du message: LES VAMPIRES , BIS Répondre en citant

Ah ! Qu'il est bon l'argent du contribuable qui, lui, travaille et se le fait ensuite piquer par des parasites !

UN BON COUP DE BALAI S'IMPOSE,

ET VITE FAIT !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:24 (2016)    Sujet du message: LES VAMPIRES , BIS

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> Coups de Gueule Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com