Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Cette fois je suis doublement d'utilité publique !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La télévision et ses avatars -> Arrêt Sur Images sur le net (et en vrai)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 9 Juin - 11:34 (2008)    Sujet du message: Cette fois je suis doublement d'utilité publique ! Répondre en citant

Je ne le crois pas !

Je deviens populaire sur @si.net...

D'utilité publique et doublement, la preuve :



Bon voila les textes :

Magnifique émission, vraiment !

Et surtout passionnante réflexion sur le “Service Public”, spécialité bien Française avec les 300 fromages et le temps de travail toujours plus bref que le monde entier nous envie…

Service Public la Justice ? Non, domaine régalien, très malmené par une Garde des Sceaux qui confond hermine et Christian Dior, sans parler des juges qui pourchassent sans fin des innocents…

Service Public la Santé ? Pourquoi pas, mais le privé fait souvent mieux et surtout moins cher…

Service Public l’audiovisuel ?

Ah ! Bon ! Pourquoi ? Service de quel public d’ailleurs ? Et surtout à quel prix ?

L’ignorance encyclopédique de Nicolas Demorand sur ce sujet est, au sens propre, éclairante : dans le “Service Public” tout le monde s’en fout de l’argent du contribuable, comme de l’an quarante ! On le claque sans compter sans même savoir ce qu’on a claqué, il serait bien vulgaire d’y songer : on n’est pas des épiciers, mais des artistes ce qui est fondamentalement différent, on s’en doute !

Est-il vraiment nécessaire d’employer 50 personnes autour d’un plateau quand 10 feraient parfaitement l’affaire et une émission encore meilleure ? Qu’importe, comme ça on emploie les copains, on se tient chaud et de toute façon le cochon le payant signe le chèque – S’il n’est pas d’accord on envoie l’huissier et on saisit le compte bancaire avec éventuellement une petite saisie-arrêt sur salaire…

Soyons vulgaires, parlons argent et résultats : le “Service Public” dispose de 3,6 milliards d’€uros, 76% en provenance de la redevance et autres ressources publiques (soyons simples pendant que nous y sommes il s’agit toujours de la poche du contribuable enthousiaste) et 24% provenant de la publicité et des sponsors !

C’est beaucoup d’argent…

Pour faire quoi ? France Inter que j’ai écouté avec bonheur du temps de Radioscopie (Jacques Chancel) ou du Tribunal des Flagrants Délires (Claude Villers, Pierre Desproges, Luis Rego, etc.) est en grève régulièrement, tentant de m’imposer des compilations pré-enregistrées entrecoupées de “en raison d’un arrêt de travail de certaines catégories… bla, bla, bla… allez vous faire voir, vous avez payé la redevance et vous n’aurez rien en échange !”

Et merde, j’ai laissé tomber cette station si aimée mais qui m’a tellement trompé et déçu !

Pour ce qui est de la télévision France 2 est un sous TF1, à peine moins populiste, France 3 qui récupère l’essentiel du pognon (35% contre 27% seulement pour France 2) est une bonne chaîne, un peu mourante cependant (Plus Belle la Vie –Ah ! Bon ! Plus belle que quoi ? Thalassa, très bien mais un peu ron-ron et vaguement usé, non ?)

Restent France 5 et Arte qui se partagent le même canal analogique (tout le monde n’a pas la TNT)

France 5 nous a offert Arrêt sur Images, puis nous l’a volé sans sourciller malgré une pétition que nous avons tous signé (et Dieu sait que nous étions nombreux)…

Mais la vraie caractéristique du “Service Public” est de se moquer du public, c’est même à ça qu’on le reconnaît, semble-t-il !

Comment expliquer que les chaînes privées vivent grassement, rien qu’avec la pub, alors que le “Service public” en fait pratiquement autant (Ah ! le “tunnel” de 20 minutes entre le journal du soir et l’émission indigente qui suit, qui n’a pas vécu cela ne sait rien des plaies d’Egypte !)… Mais a besoin d’une colossale redevance pour couvrir l’essentiel de ses besoins ?

Une illustration, avant de finir sur l’incroyable supériorité du privé sur le public : tout le monde ici suit les émissions hebdomadaires d’@si, leur qualité technique est réellement excellente… Voici maintenant un exemple de ce que propose le “Service Public” aux éventuels spectateurs de “Parlons Net”, l’émission de David Abiker…



Le décalage progressif image-son est hallucinant, rendant impossible le visionnage (il faut choisir entre l’image ou le son, le divorce est consommé… Cinéma muet ou radio, à chacun son menu !)

Il s’agit de la 14ème émission, lorsque je me suis risqué à évoquer ce problème on m’a répondu que c’était “petit”…

Et disposer d’un tel budget pour se moquer royalement du public, c’est “grand” peut-être ?

Ces gens n’ont pas la même conception de la grandeur que moi, c’est certain !

Merci Daniel de faire une émission synchronisée avec un budget modeste, j’ai suggéré à France Info de vous contacter pour que vous leur indiquiez le nom du logiciel de montage que vous avez acheté à la FNAC, je ne doute pas que vous leur fournirez volontiers les coordonnées de l’éditeur, et peut-être même une copie pirate, autrement je vais passer pour une truffe !

***

Et celui-ci pour un fan (ventilateur) qui se plaint de la canette de Coca Light sur la table de l'émission (en fait il à raison, light, en plus, quelle horreur !)

Le fan de canard (enchaîné) écrit ça :

... la canette de cclight pendant les trois quarts de l'émission... comme relevé en premier lieu ci-dessus par Tefy Andria, puis d'autres. C'est anecdotique, mais important selon moi. Car ici, c'est faire de la pub. On montre quelqu'un en train de boire du décapant. Marque filmée. C'est pas comme faire une chronique sur des crèmes chocofootées.
De la pub sur un site sans pub, même si elle n'apparait pas en forme de médaillon sur les pages du site.
J'espère un petit mot de Daniel Schneidermann à ce sujet, si c'est un couac ou si c'est un "pô bien grave".

Concernant l'émission, je trouve que Nicolas Demorand a la bonne vision de ce que l'on peut attendre de la télévision publique. Qui peut permettre d'étoffer le panel déjà existant d'émissions de qualité, qui contrebalancent parfois le divertissement et le documentaire (ce qui ne me dérange pas outre mesure).
Pour le reste, "wait and see", comme il le dit lui même en ponctuant l'émission à intervalles réguliers...
Bref, une bonne émission quant à la tentative de tirer le maximum d'infos chez l'invité, et même si l'aspect connivence télé / pouvoir politique n'a pas été reconnu ici.

No pub s'il vous plait à l'avenir sur le site.



Et moi :

Si ce n’était que ça ! Il y a aussi la pub omniprésente pour l’eau… Dois-je rappeler que les trois quarts des accidents de la route sont causés par des buveurs d’eau et qu’il est donc très mal venu de faire l’apologie de ce breuvage que les humains seraient bien inspirés de laisser aux grenouilles (elles ne conduisent pas, elles !) Ne parlons pas de la pub 4x3 pour l’arobase, donc pour le net, lieu des turpitudes les plus sordides…

Et j’oublie les écrans informatiques, des Dell, semble-t-il… Michael a-t-il réellement besoin de DS pour promouvoir ses produits au demeurant excellents ?

Et il y a la presse : qu’est-ce que c’est que cette promotion des derniers arrivages des plus mauvais journaux Français (le Canard bien-sûr, mais aussi l’Express, l’Obs, Libé, le Figaro, le Parisien, Match…) Pourquoi pas Play Boy ou Lui, pendant qu’on y est ?

Enfin le mystère de “Régie” et “Montage” : je n’ai toujours pas réussi, malgré une enquête approfondie, à déterminer s’il s’agit de barres chocolatées ou de lessives !

Je me joins donc à vous, aimable ventilateur, pour clamer : Assez de pub sur @si ! (les puristes apprécieront l’allitération !)

***




_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Juin - 11:34 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 00:50 (2008)    Sujet du message: Cette fois je suis doublement d'utilité publique ! Répondre en citant

Par Patrice Guyot (Nicolas Princen, le flic Internet de Sarkozy s'est inscrit sur @si)
Un flic derrière chaque arbre...
00:39 le 10/07/2008


Vraiment content d'avoir un invité de cette qualité parmi les @sinautes. Heu ! Non ! Pardon ! Les @sinautes écrivent, ce qui n'est pas le cas de ce bon Monsieur... Il observe, lui, le carnet à souche en bandoulière et le bic décapuchonné, la langue tirée... !

Ses diplômes me scotchent, moi qui n'ai eu le Certif qu'à la quatrième tentative et après avoir accepté les privautés de l'inspecteur d'Académie (Il y a toujours un moment où il est indispensable de comprendre qu’entre coucher et réussir il faut choisir, choisir l’un pour avoir l’autre…)

Comment peut-on avoir autant de diplômes, c'est pas humain, c'est réservé aux génies, je suppose, aux extra-terrestres...

Trêve de plaisanterie, je suis surpris que les réactions soient aussi modérées face à cette intrusion à visage découvert :

Nous assistons depuis quelques mois à l'installation d'un flic derrière chaque arbre et chaque pylône, assisté d'une équipe de trois ou quatre durs, armés jusqu'aux dents, prêts à porter main forte en cas de résistance du prétendu contrevenant habilement piégé par le traquenard ou l'embuscade...

Quel autre rôle Monsieur Princen joue-t-il ? (je mets son nom à dessein afin qu'il trouve vite mon post impertinent grâce à ses talents d’informaticien familier du « ctrl+f »)

Aucun ! Il est posté en embuscade au bord des chemins d'Internet dans l'espoir de planter l'andouille qui aurait le culot de traiter notre modeste président d'une façon inconvenante (je me demande soudain si “modeste” est acceptable, enfin on pourra toujours plaider que sa taille n'est pas des plus élevées...)

Élevons le débat une seconde (si j’ose dire) : un pouvoir qui joue son rôle et gère le pays qu'il a en charge n'a besoin d'aucun de ces artifices :

- Inutile de déployer des moyens qui ne sont plus à notre portée depuis longtemps pour sauver la vie des usagers des routes en les harcelant jour et nuit avec pour unique objectif de leur faire les poches en se permettant accessoirement de les traiter comme des chiens galeux...

- Inutile de publier sa vie privée de rêve pour faire oublier que la vie du peuple devient un cauchemar, selon les règles ultra-simples de l'arithmétique à l'usage des écoles primaires l'argent dépensé par tous ces happy few n'est plus dans la poche du Français moyen. Par quel miracle ? La fiscalité, mon bon monsieur... La fiscalité vous dis-je !

- Inutile de tenter de faire croire qu'on a participé à la libération d'Ingrid Betancourt quand on s'est contenté de promouvoir le CD de sa petite femme...

- Inutile de prétendre que l'on fait de la défense des droits de l'homme la priorité de son mandat quand on se jette comme un petit garçon impatient sur la cérémonie d'ouverture des J.O. et qu'on reçoit des dictateurs sanguinaires comme des héros... (Zut ! Je vais finir comme PPDA, moi !)

- Inutile de mettre des talonnettes quand on se fait envoyer dans les cordes par un simple ambassadeur qui vous intime l'ordre de ne pas recevoir le Dalaï Lama...

J'en oublie tellement que j'en ai honte !

Mais je vais vous livrer un scoop : la France me dégoutte à un point tel que je vais la quitter dans les douze mois qui viennent et si possible avant.

Pas une grosse perte ? C'est selon ! Mon percepteur m'aimait bien (il oubliait de m'envoyer ses vœux mais ces gens-là n'ont pas d'éducation), l'URSSAF à laquelle j'adresse largement plus de 100.000 € de cotisation patronale annuelle s'en foutra comme d'une guigne, 0,1% de plus sur tous les blaireaux encore disponibles compenseront très largement ma disparition... Ne parlons pas du GARP, et des innombrables parasites accrochés à mes basques qui devront trouver d'autres dupes...

Si mes malheureux concitoyens sont disposés à servir de paillasson à une administration ivre de son pouvoir et qui a totalement perdu la tête je peux le comprendre (comment faire, en effet ?) Mais je ne compte pas me joindre au triste bataillon des soi-disant coupables : mon départ pour l'Asie du Sud Est est pour un avenir très proche… J’échange un pays que j’aimais - mais qui est fini - contre un pays que j’aime et qui émerge avec tous les bonheurs que je vous laisse deviner ou imaginer…

Le rôle de pigeon n’est pas pour moi, cocu sans doute, mais pas content, absent plutôt !

J’ai dérivé, j’en conviens - c’est le sort des petits bateaux portés par des flots tumultueux - mais l’apparition de Monsieur Princen (dont le prénom ne m’inspire aucune indulgence) avec ses radars-jumelles-laser (objets très onéreux acquis grâce à mes impôts) braquées sur ce que j’ai le culot d’écrire sur le net et qui pourrait porter ombrage à son patron me persuade qu’il est plus que temps de se mettre à l’abri de gens dont l’unique objectif est de faire fuir les riches, de dépouiller les classes moyennes et d’expulser ceux qui ont eu le culot de se glisser en France pour vider les poubelles pleines de cadavres de bouteilles de Dom Pérignon péniblement ingurgitées par les invités des ministères dans les petits matins blêmes et frisquets de l’hiver parisien (on suppose volontiers que les enfants de Monsieur Princen - et ceux de ses innombrables confrères conseillers du pouvoir - reprendront le flambeau et la benne à ordures dès que ces places enviables seront enfin libérées par les usurpateurs qui ont le grossier culot de les occuper…)

Il est temps de conclure, j’ai été trop long déjà ! Mon mépris pour les imbéciles est sans borne : parvenir à faire fuir un type dans mon genre pour lui piquer le montant de quelques amendes injustifiées en oubliant que j’en aurais payé incroyablement plus (presque de bon cœur) si j’étais resté, c’est d’une telle nullité que ça ne mérite même pas le SMIC, plutôt la porte, sans indemnité !

Au fait combien Monsieur Princen est-il payé grâce à mes impôts (et à mes amendes), pour me surveiller ? Et à combien de journaux et de sites payants s’est-il abonné, à mes frais et aux vôtres pour surveiller les désagréables qui ont le mauvais goût de ne pas adhérer aux bling-blingueries de l’Elysée et de ses sponsors (Bouygues, Lagardère, Arnault…)

Et pour conclure, a-t-il conscience qu’il reste à peine plus de 30% de citoyens pour approuver cette politique pathétique ? Compte-t-il poursuivre 70% de mal-pensants ? Aider son patron à remonter la pente (bonne chance) ?

45.000.000 de gens en prison, je vais investir dès demain dans la construction ! Depuis l’Asie, on n’est jamais trop prudent !

Allons j’ai fini d’être désagréable, je comprends très bien qu’on ne soit pas gêné de vivre aux frais du contribuable pour ne rien faire d’utile à la communauté, c’est très à la mode depuis quelque temps, il faudrait être bien nigaud pour se priver d’en croquer ! Le contribuable a les moyens de payer, ses enfants et petits enfants ne manqueront pas de solder ce que celui d’aujourd’hui aura rechigné à régler, le pingre…

Il y a pourtant une piste que j’ai négligé d’explorer : peut-être Monsieur Princen est-il chargé d’expliquer à Monsieur Sarkozy (j’y mets les formes !) ce qui déplaît aux Internautes dans sa politique et sa façon de faire, pour qu’il adapte son action, pour qu’il change son fusil d’épaule, se parjurant chaque jour davantage… Dans ce cas je suggère une interruption du contrat : il est impossible que Monsieur Sarkozy remonte la pente du désamour !

Quel que soit le talent de Monsieur Princen dont rien ne prouve (hormis ses impressionnants diplômes) qu’il soit tellement grand !

P.S. : Ne prenez pas ombrage de mes rodomontades, Monsieur Princen, je suis un simple zéro qui répondra très vite à vos souhaits en quittant la France, puisque vous avez décidé de la vider de sa substance et de son humanité… Malgré mon inculture évidente je suis un admirateur et un familier de “l'Art de la Guerre” de Sun Tzu, si – ce que je n’ose imaginer – vous n’avez pas fait de cet ouvrage votre livre de chevet je ne saurais trop vous le recommander, ses richesses tactiques sont pratiquement inépuisables et vous seraient fort utiles pour vous accrocher à votre branche !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:40 (2016)    Sujet du message: Cette fois je suis doublement d'utilité publique !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La télévision et ses avatars -> Arrêt Sur Images sur le net (et en vrai) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com