Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Philippe Val a viré Siné !
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> L'actualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 00:55 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Ce type est ignoble, vomitif, nous en reparlerons, croyez moi !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 00:55 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Raoul


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2007
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 10:34 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Salut la compagnie.
Hé oui, Val est un communautariste bas de gamme qui fait payer à Siné des positions (humoristiques, je précise) qu'il juge "antisémites".
P.S. ce même Val trouvait pourtant normal de reproduire les caricatures danoises montrant Mahomet en terroriste.

C'est vrai qu'avec un Sarko ouvertement pro-sioniste à la tête de l'Etat, les looseur comme Val se sentent pousser les ailes... Bannir
_________________
le compromis n'est pas la compromission
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 13:46 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Salut Raoul, très content de te revoir !

Oui ça chauffe sur @si à propos de Siné (que j'admire beaucoup et je ne suis pas le seul)

Et puis Daniel Schneidermann a osé écrire que le texte de Siné était antisémite, hier matin...

Devant le tollé il a été obligé de tenter de s'excuser hier soir, je passerais les textes,

Amitiés

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...


Dernière édition par Patrice Guyot le Jeu 17 Juil - 18:14 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Raoul


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2007
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 13:52 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Patrice Guyot a écrit:
Salut Raoul, très content de te revoir !

Oui ça chauffe sur @si à propos de Siné (que j'admire beaucoup et je ne suis pas le seul)

Et puis Daniel Schneidermann a osé écrire que le texte de Siné était antisémite, hier matin...

Devant le tollé il a été obligé de tenter de s'excuser hier soir, je passerait les textes,

Amitiés

***



Oui, j'ai vu ça et tes interventions sont de bonne facture Okay .
J'hésite depuis un moment sur un éventuel abonnement à ASI (qui est payant comme tu sais) et l'attitude de Schnédermann n'est pas faite pour m'inciter à le faire...
Qu'en penses-tu ?
_________________
le compromis n'est pas la compromission
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 18:18 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Moi j'aime beaucoup le site, c'est la première fois que DS me déçoit, je lui ai envoyé un MP (pour la première fois aussi) je pense qu'il est trop chatouilleux sur ce qui touche l'antisémitisme, qu'il ne connait pas Siné (ce qui est impardonnable) et qu'il doit copiner avec Val - ce qui est une mauvaise idée !

Je posterais quelques textes ce soir, il y a aussi l'histoire d'Auto-Plus qui est intensément ignoble, enfin on n'est pas sortis de l'auberge ! Le journaliste risque 5 ans de prison... On ne le fusille pas ?

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...


Dernière édition par Patrice Guyot le Ven 18 Juil - 09:18 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Raoul


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2007
Messages: 57

MessagePosté le: Ven 18 Juil - 09:07 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Patrice Guyot a écrit:
Moi j'aime beaucoup le site, c'est la première fois que DS me déçoit, je lui ai envoyé un MP (pour la première fois aussi) je pense qu'il est trop chatouilleux sur ve qui touche l'antisémitisme, qu'il ne connait pas Siné (ce qui est impardonnable) et qu'il doit copiner avec Val - ce qui est une mauvaise idée !

Je posterais quelques textes ce soir, il y a aussi l'histoire d'Auto-Plus qui est intensément ignoble, enfin on n'est pas sortis de l'auberge ! Le journaliste risque 5 ans de prison... On ne le fusille pas ?

***


OK
je vais attendre encore un peu avant de me décider.
_________________
le compromis n'est pas la compromission
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 16:43 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant


_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 20:07 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Siné est parti sur le Nouvel Obs

Vive Siné, Merde à Val !

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20080723.O…






Pour ceux qui ont du mal à le lire (un peu énervé cette semaine !) :

"Je ne partirai que par la force des baïonnettes !

"Il a préféré s’exclure de nos colonnes et je le regrette." C’est dans ces termes que Philippe Val terminait son éditorial dans le dernier Charlie. Mes avocats sont formels : cela ne signifie aucunement que je sois viré. Il laisse seulement croire que j’ai démissionné, ce qui est absolument faux. Je continuerai donc, jusqu’à la réception d’une lettre officielle de licenciement à envoyer régulièrement ma rubrique ! Je vais, aujourd’hui, vous dire mon intime conviction : Philippe Val ayant tous les pouvoirs à Charlie et régnant en maître absolu sans jamais tenir aucun compte de l’avis de ses collaborateurs, m’en voulait à mort d ‘être le seul résistant depuis la mort de Gébé et d’écrire, dans ce qu’il appelait, avec un certain culot, "SON" journal, des propos souvent diamétralement opposés aux siens. Il caressait, depuis longtemps, l’envie de m’évincer mais craignait de violentes réactions. (A juste titre, car on assiste, depuis une semaine, à un véritable tsunami de protestations indignées). Il n’osait m’attaquer de front, mais m’asticotait souvent, me demandant lui-même ou par sectateurs interposés, de changer un mot ou de corriger une phrase qui le choquait. L’excuse invoquée, à tous les coups, était la crainte d’un procès. Certains de mes propos pouvaient, d’après lui, être mal interprétés et passer pour homophobes, antiféministes mais, le plus souvent, antisémites. Je luttais pied à pied mais abandonnais toujours et finissais par trouver une formule moins percutante mais qui le satisfaisait. (Je ricane doucement quand il prétend ne pas avoir lu mon texte car, quand il ne les épluchait pas lui-même, il envoyait au charbon Gérard Biard, Oncle Bernard ou carrément Richard Malka, son avocat (qui est aussi celui de Clearstream !) Ma dernière "zone" où je prenais la défense de Denis Robert l’a mis dans tous ses états. Fou de rage, il a confié le soin à l’un de ses copains, n’osant le faire lui-même, un dénommé Askolovitch du Nouvel Obs, de me régler mon compte. Je vous fais grâce des épisodes sordides et la plupart du temps, douloureux, au cours desquels Charb, que j’appelais jusque là affectueusement mon "neveu", s’est conduit d’une façon invraisemblable qui défie toutes les lois de l’amitié ! Je ne l’ai pas encore digéré, j’en ai gros sur la patate ! Au final, je poursuis en correctionnelle l’imprudent journaliste qui s’est permis de me traiter d’"antisémite" sur les ondes de RTL à une heure de grande écoute et de répéter les propos de son pote Val me qualifiant, en plus d’antisémite, d’« ordure » ! Ils vont apprendre qu’on ne diffame pas impunément ! Quant à mon supposé antisémitisme, je n’ai jamais été antisémite, je ne suis pas antisémite, je ne serai jamais antisémite. Je condamne radicalement ceux qui le sont mais je n’ai guère d’estime non plus pour tous ceux, juifs ou non, qui jettent inconsidérément ce mot abject à la gueules de leurs adversaires pour les déconsidérer sachant que cette accusation est l’insulte suprême depuis la Shoah. Cela devient proprement insupportable ! En ce qui me concerne, j’éprouve autant d’antipathie pour tous ceux qui, encore une fois, juifs ou non, qui défendent le régime israélien que pour ceux qui défendaient l’apartheid en Afrique du Sud. Depuis 60 ans, j’ai toujours lutté contre toute forme de racisme et si j’avais eu l’âge de cacher des Juifs pendant l’Occupation, je l’aurais fait sans hésiter, comme je l’ai fait pour les Algériens pendant la guerre d’Algérie. Je suis du côté de tous les opprimés ! Si Val me cherche des poux dans la tête, peut-être est-ce pour remercier le président de la République de lui avoir manifesté son soutien au cours du procès des caricatures de Mahomet ? Je sais qu’il me prépare un coup fourré… Il est en train de trier fébrilement tout le courrier ne gardant, pour les publier, que les lettres hostiles beaucoup moins nombreuses. Le pire est qu’il va publier aussi des lettres d’antisémites notoires, genre Dieudonné et consorts, me félicitant… D’avance je dénonce cette entourloupe qui ne convaincra, je l’espère, que les convaincus. Les autres ne seront pas dupes de ce stratagème déloyal. Je suis très déçu de l’attitude de la plupart des collaborateurs du journal qui n’ont pas su saisir la balle au bond quand leur « patron » a menacé de démissionner s’ils ne me désavouaient pas tous, tant pis mais LA LUTTE CONTINUE !"


***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 20:18 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Magnifique Betty ! "On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle" c'est une de mes phrases cultes, pour montrer qu'on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui, comme disait Desproges qui était génial et naturellement pas antisémite, comme chacun peut en témoigner !


***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...


Dernière édition par Patrice Guyot le Sam 28 Mai - 13:38 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 20:33 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

C'est toi, dans un texte défendant Siné qui a parlé de cette phrase de Desproges - je ne connaissais pas tellement cet homme, juste de nom évidemment. Par curiosité, j'ai été cherché, et j'adore ! J'adore son humour ! On n'en fait plus des comme lui !

Desproges avait raison on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui.

Le problème, c'est qu'on peut rire de moins en moins, parce qu'il y a de plus en plus de n'importe qui ! Mort de Rire

Reste juste les blagues belges... voir sur les blondes... et encore...

Ces hommes, ces vrais hommes, comme Desproges, Bedos (l'ancien surtout)... ça manque pour décoincer notre société qui s'inventent de nouveaux tabous... Sarkozy aurait dû souci avec eux pour les "embrigader" !

Bravo au Nouvel Obs. ! Okay
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 21:18 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Tu es vraiment formidable Betty, tu ne te trompes jamais dans tes jugements !

Quelle classe !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 17:01 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Embarassed "presque", et encore, je ne suis pas certaine... mais c'est un peu grâce à vous tous, dont toi...  Okay

Non contentant de tomber dans la calomnie (considérer Siné comme antisémite), Val tombe dans la censure :

La chronique de Siné non publiée
dans Charlie Hebdo cette semaine
NOUVELOBS.COM | 23.07.2008 | 16:39
Siné, dont la chronique hebdomadaire n'a pas été publiée, mercredi 23 juillet, par Charlie Hebdo avec lequel il est en conflit après un texte accusé d'antisémitisme, a fait parvenir à nouvelobs.com le texte non paru. Le dessinateur, qui affirme n'avoir pas été formellement licencié de Charlie après l'affaire concernant sa chronique sur une supposée conversion au judaïsme de Jean Sarkozy, a tenu à envoyer son texte "comme chaque semaine" à l'hebdomadaire. Il affirme que Philippe Val lui a demandé sa démission mais qu'il a refusé et compte donc poursuivre sa collaboration au journal.
Nous publions ci-dessous la version retranscrite de la chronique et que l'on retrouve plus haut sur le forum, grâce à Patrice Guyot !
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 26 Juil - 14:14 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Je ne sais plus ce que j'avais retranscrit sur ce débat, peut-être que je redonde...

Finalement Daniel Schneidermann, devant la bronca des abonnés (ils sont très bien), avait écrit ça, le soir même :




Evidemment. Il fallait s'y attendre. Vous êtes plusieurs, à me tomber dessus, sur le cas Siné. Ses phrases incriminées, soutenez-vous, ne sont nullement antisémites. Pas trace. Mais où vais-je chercher tout ça ?

Bon. Reprenons les phrases en question.

« Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l'UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n'est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! »

Relisez ces phrases. Oubliez qu'elles ont été écrites par Siné, et mettez dans la bouche, tiens, de Le Pen, par exemple. Il aurait bien pu les prononcer, j'imagine, en privé (en tout cas, la seconde partie. Pas le passage sur le plaignant arabe, d'accord).

En penseriez-vous exactement la même chose ? Les exonéreriez-vous pareillement du soupçon d'antisémitisme ?

Et si maintenant, on les plaçait sous la plume de Desproges. Là encore, en ferions-nous la même lecture ?

Un texte, ce n'est pas seulement un texte. C'est aussi son auteur. Quand on se forme une opinion sur un texte, malgré soi, l'idée qu'on se fait de l'auteur concourt aussi à cette opinion. C'est ce que j'ai voulu dire, en mettant en rapport ces phrases, avec d'autres phrases de Siné aussi violentes envers les musulmans et les catholiques.

Je l'ai mal dit. Quand, à la question de savoir si le texte de Siné est antisémite, je réponds "En soi, incontestablement", je n'exprime pas ce que je pense, puisque je viens ici d'expliquer le contraire, (aucun texte ne peut s'apprécier "en soi"). Mal dit, parce qu'écrit trop vite. La pression de l'horloge, que je me suis collée à moi-même. Pan sur le bec. Personne n'est à l'abri d'une formulation trop rapide.

(Parenthèse aggravante: grâce à un de nos @sinautes, on a retrouvé la source de cette rumeur de conversion. Elle se trouve dans un article de Libé. Cela ne signifie pas que la rumeur soit vraie. Mais cela fragilise l'argument de Val, selon lequel Siné "colportait une fausse rumeur". Cette rumeur avait été colportée, avant Siné, par le président de la Licra, Patrick Gaubert, présenté par Libé comme "ami de Sarkozy". Fermez la parenthèse aggravante)

Autre chose. Ce que je souhaitais exprimer sur le texte de Siné n'était pas un jugement, au sens judiciaire. Je ne suis pas juge. Chacun doit parler de sa place. C'était une impression de lecteur, fondée notamment sur, comment dire, des relents. Les Juifs et l'argent. Les Juifs et la réussite sociale : autant de rapprochements qui font naitre des relents. J'exprimais une intuition olfactive, si vous voulez. Mais c'est mon intuition à moi, et elle seule. Avec mon olfactitude à moi. Je revendique le droit de dire "moi, je trouve ce texte raciste, ou pas raciste". Comme vous le faites d'ailleurs tous, dans le forum.

Ces intuitions olfactives peuvent être trompeuses. En l'occurrence, elle l'a été. Quand Siné prête un comportement intéressé à quelqu'un (Jean Sarkozy) qui n'est, par définition, pas juif, puisqu'il est présenté comme prêt à se convertir, il est évident qu'il n'associe pas comportement intéressé et judaïsme. Donc, mon intuition m'a trompé. J'ai lu les phrases trop vite. OK. Ici et solennellement, je dédouane ces phrases de Siné du reproche d'antisémitisme.

Dernière chose, quand je dis à la fin de la chronique que j'étais prêt à tolérer davantage de dérapages d'un texte drôle que d'un texte pas drôle (passage qui a aussi choqué certains d'entre vous), je ne prétends évidemment pas être le Grand Décideur du Drôle et du Pas Drôle. Dans ce passage-là, je me place en tant que relecteur, directeur de publication, celui qui en dernier ressort doit décider "ça passe, ou ça ne passe pas". Je tente de donner mes critères. Ce sont les miens. Je n'oblige personne à avoir les mêmes. J'ai une coupable indulgence pour ce qui me fait rire. Mais je me soigne, docteurs.

Tiens, à propos de ça.

Je n'avais pas lu depuis longtemps Charlie. Depuis quelques décennies, le mercredi, je suis davantage Canard que Charlie. A la faveur d'un trajet en train, ce matin, actualité oblige, je m'y suis replongé. Vous saviez, vous, que Cavanna y écrivait encore ? C'est fou. Il a conservé le même style impeccable, exactement le même, la même voix. O petite madeleine. Son texte sur Ségolène de cette semaine, c'est le grand Cavanna des seventies, tel qu'en lui-même. Pourquoi n'est-il jamais repris dans les revues de presse ?


Et moi j'ai répondu ça :



De telles arguties sont terribles Daniel et parfaitement indignes de vous !

Prenons un exemple simple pour démontrer que votre idée selon laquelle cette phrase écrite par un autre aurait un autre sens :

Daniel Schneidermann s’approche de moi, avec un grand sourire, et me tend la main en prononçant un cordial “bonjour !”… Je m’empresse de saisir sa dextre, de la secouer virilement et de prononcer à mon tour un “bonjour” plein de chaleur et de sympathie !

Jean-Marie Le Pen, sortant du formol, s’approche de moi, avec un grand sourire, et me tend la main en prononçant un cordial “bonjour !”… Je m’empresse de le toiser d’un air méprisant, je garde mes deux mains dans les poches et je fais demi-tour sans l’ombre d’une hésitation !

Quelle différence entre les deux situations ? Ce que je sais des personnages, de leurs choix, de leurs options… Tout ce qui fait que l’un me semble respectable et l’autre non…

En ne tenant pas compte de cette règle simplissime envers Siné vous avez obtenu 2/20 à l’épreuve de Philo 2008, malgré l’extraordinaire indulgence des correcteurs, priés par le ministère de bien vouloir diplômer même les pires andouilles !

Ce qui est terrible c’est que nous aurions voulu que vous défendiez Siné, mais c’est une idée qui ne vous est même pas venue semble-t-il, obnubilé par le soupçon – totalement infondé – d’antisémitisme…

Un contre sens de cette ampleur c’est comme si vous prétendiez que Staline était un démocrate, Genghis Khan un doux, Hitler un ami des juifs, Pinochet un tendre ou les Sarkozy (père et fils) des gens élégants… De quoi déclencher des quolibets très fondés !

Et puis les soupçons, dans notre société vérolée par le flicage, on en a un peu soupé, vous ne croyez pas ?

Desproges pouvait dire très froidement, après un silence significatif : “On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle…” Personne n’imaginait une seule seconde qu’il soit antisémite, peut-être les gens de ce temps-là étaient-ils moins stupides que ceux d’aujourd’hui !

Ou peut-être est-il plus facile de faire révérence aux idoles reconnues et mortes si possible, je n’apprends rien à personne ici, j’imagine, en rappelant que Baudelaire fut interdit pour pornographie avant d’entrer dans tous les programmes scolaires ! L’ennui c’est que les flics et les censeurs ne parviennent pas à être sympathiques, même si on tient compte de l’époque dans laquelle ils sévissent (Ah ! Le “J’accuse” de Zola et ses conséquences)

Bon ! Trêve de billevesées Daniel, je ne vais pas vous faire une scène de ménage : tout le monde sait que nous ne vivons pas ensemble, d’ailleurs je n’aime que les femmes (pour vivre) mais j’admire votre vision du monde, votre exigence, votre volonté…

Et pour la première fois aujourd’hui vous m’avez déçu, mais vous vous rattrapez vite – un peu parce que vous sentez que les lecteurs n’adhérent pas à votre vision – quel talent !

Vous savez quoi ? J’aime Siné depuis très longtemps, c’est un type merveilleux, quand j’ai du blues je sors un de ses bouquins, aucun chagrin ne résiste à un quart d’heure de lecture d’un de ses bouquins, essayez, vous verrez !

En plus ce n’est pas un gamin, le lourder comme un malpropre parce qu’on fait dans son froc en imaginant l’éventuelle réaction de l’Elysée c’est totalement minable, honteux, et il aurait été bon que personne ne cautionne cette bassesse ! Mais on peut aussi changer de civilisation : les vieux qui ne pensent pas bien et qui sont mal lavés : une balle dans la tête et on n’en parle plus ! On ne va pas s’emmerder avec ces vieux cons 107 ans, sans blague !

Allez ! Je plaisante, mais je ne serais pas mécontent qu’un petit hommage à Siné vienne compenser l’affront qui lui a été fait au moment où il est bien injustement sanctionné, à défaut je n’en chargerais, j’ai un clavier et même un scanner pour faire passer des images qui rendront justice à cet homme dont la qualité et le talent sont à cent coudées du très médiocre Philippe Val…

P.S. : J’aime bien que vous admettiez ne plus guère lire Charlie et le redécouvrir par exemple ce matin, Cavanna est un grand, les fondateurs de Charlie étaient des gens merveilleux (Gébé, Wolinski, Choron), qu’en reste-t-il, sous le règne du très stalinien Val ? Je ne lis plus Charlie non plus, à cause de Val, j’achète les bouquins de Siné et ceux de Cavanna. Et c’est tout ! Ce qui vient de se produire ne risque pas de me faire changer d’avis !

Vous voyez, je ne m'en laisse pas compter, même par Daniel Schneidernann !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Sam 26 Juil - 14:36 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Oui, j'avais beaucoup apprécié ta réponse. Tu sais que BHL s'est mis du côté de Val ?
BHL : Siné réveille "l'écho de l'antisémitisme le plus rance"
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 26 Juil - 15:02 (2008)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné ! Répondre en citant

Voici la suite de DS, avec mention de BHL, mon ennemi intime...

Vous l'aurez compris, je ne suis pas lecteur régulier de la chronique de Philippe Val dans Charlie Hebdo.

Ni de ses livres.

Ni auditeur de ses différentes prestations radiophoniques.

Depuis quelques semaines, j'ai commencé à rattraper mon retard. Depuis qu'une chronique de Val est diffusée peu avant huit heures sur France Inter, il m'arrive de tomber sur lui. Le plus souvent, sans savoir que c'est Val (je ne suis pas encore très familier de sa voix), je suis plutôt d'accord avec ce qu'il dit (il est plutôt pour les sans-papiers, contre les intégristes, etc).

Et puis, Demorand remercie Philippe Val.

Et je me dis : "tiens, c'était Val".


Philippe Val !

Sans être un grand habitué des oeuvres du bonhomme, je tombe souvent sur le nom de Val. Le plus souvent au hasard d'un surf. Et le plus souvent, pas cité en bien.
Car Val est une des têtes de turc préférées de la mouvance alter, néo-bourdieusienne, fort active sur la Toile. Et c'est peu dire que cette mouvance ne peut pas encadrer Val. Pas un jour sans qu'il se fasse canarder. Ces jours-ci, la Toile republie des canardages d'anthologie, ici ou là. Tout en comprenant bien que le grand combat vallien contre l'intégrisme pouvait parfois virer à l'islamophobie, je me suis tout de même demandé pourquoi sa seule personne concentrait tant de haine. N'y a-t-il pas des cibles plus urgentes à canarder, pour l'ultra-gauche, que le directeur du journal où écrivent Cavanna, Polac, et (jusqu'à la semaine dernière) Siné ?

A chaque fois que j'ai examiné les productions valliennes ainsi canardées, je n'ai pas été très convaincu de l'urgence du canardage. Mais je n'ai jamais approfondi la question. L'impression d'inexpiables querelles de chapelle. D'autres sujets, plus urgents. Et les journées n'ont que vingt-quatre heures.

Depuis quelques jours, je refais mon retard. Pas possible d'ouvrir un journal sans entendre parler de Val. Encore dans Le Monde cette semaine, Val est défendu par BHL. Un texte curieux, d'ailleurs.

Lisez-le. Ce que j'y trouve de plus curieux, c'est le tutoiement béachélien final à Siné. Allez, Siné ! Rejoins-nous ! Viens rire avec nous, d'un bon grand rire franc du 21ème siècle, libéré de l'ignominie et du gâtisme. Dans la vie, je ne suis pas certain que BHL et Siné se tutoient. Je ne vois pas bien ce qui les rapprocherait. Ce tutoiement me semble donc un procédé. Passons.

http://abonnes.lemonde.fr/opinions/article/2008/07/21/de-quoi-sine-est-il-l…

Je voudrais vous parler d'un autre texte.

Grâce aux @sinautes vigilants, le contexte de l'affaire Val / Siné s'est peu à peu dessiné, dans nos forums.
Et dans ce contexte, on voit apparaitre Denis Robert.


Il y a quelques semaines, Val a rédigé un édito sur Denis Robert.
C'est cette chronique, avec laquelle Siné aurait été en désaccord, qui serait l'origine de l'accès d'énervement entre les deux, énervement ayant conduit à la conflagration de ces derniers jours.
Cette chronique est là, en face. Zoomez,

...et lisez-la entièrement, on se retrouve après




Je suis tombé sur ce texte.

Je l'ai lu. D'une traite. Comme vous venez de le faire.

Face à ce texte, j'ai d'abord un réflexe de collègue-chroniqueur.

Moi aussi, je chronique chaque semaine dans un journal. Moi aussi, je sais comme les mots, bien ajustés, bien calibrés, peuvent faire mal.

Et moi, je n'aurais jamais écrit ce texte sur Denis Robert.

Pourquoi ?

Non pas en raison de ce que Val pense des méthodes journalistiques de Denis Robert. Sur le fond, je pense à peu près la même chose. Je pense que Robert, hélas, comme enquêteur, n'est pas fiable.

Sur Clearstream, après de longues années d'enquête, Denis Robert a réussi à prouver que les instruments d'un blanchiment potentiel existaient. Il n'a pas prouvé que Clearstream se livrait effectivement à des opérations de blanchiment.

C'est rageant, c'est injuste, c'était peut-être une affaire de mois, de semaines, mais il ne l'a pas prouvé. Il est donc abusif, de sa part et de ceux qui le soutiennent, de laisser penser le contraire.

Pourquoi, malgré tout, n'aurais-je jamais écrit le texte de Val ? Parce que ce texte ne laisse pas un gramme d'oxygène à Robert. Il ne lui donne pas acte des acquis de son enquête. Il ne rappelle pas les procès gagnés par l'enquêteur solitaire. Il ne lui donne pas acte de son courage, ni de sa sincérité. A aucun moment, il ne reconnait la nécessité civique de cet acte d'enquête enragé. A aucun moment de son texte, je ne sens la moindre trace de rage devant ces vérités qui toujours se dérobent, rage qui devrait animer tout journaliste. Dans ce long texte, Val ne signale même pas que Robert vient de dire qu'il jetait l'éponge dans l'affaire Clearstream. Bref, ce texte est un acte de guerre. Franchement, Val, si comme aujourd'hui dans la tempête, vous vous réclamez "d'un journalisme qui stigmatise les idées en épargnant les gens", comment avez-vous pu écrire ce texte ?

Que peut bien avoir en tête quelqu'un qui, aujourd'hui, part en guerre contre Denis Robert, et ce qu'il représente ?Cette guerre est stupide. Sans objet. Contre-productive. J'ai des remarques professionnelles à faire à Denis Robert, et je les lui ai faites en face, sur le plateau d'Arrêt sur images, les yeux dans les yeux. Mais que pèse Denis Robert, face à TF1, face à la terrifiante machine qui aujourd'hui doit mobiliser toutes nos énergies ? Et puis, Denis Robert est la créature de la démission des médias. C'est parce que les journalistes professionnels, les investigateurs des grands journaux, ont renoncé à l'investigation, qu'il existe des Denis Robert, et qu'ils suscitent cette adhésion aveugle. Et moi, je préfère pointer la carence des grands medias, plutôt que le lutin Robert, qui s'agite dans le vide.

Je préfère réserver ma colère à ceux qui veulent détruire la télé publique, ceux qui établissent des quotas d'expulsions, ceux qui ricanent de la mise à sac de l'appartement d'une des chefs de l'opposition, à ceux qui expliquent sur LCI que Sarkozy a libéré Betancourt, à ceux qui révisent l'Histoire pour accueillir tranquillement Assad à Paris, à ceux qui clament que Bruni a inventé la chanson contemporaine, et tous ceux qui sont indulgents avec ceux-là.

Clearstream, avec ses millions, avec ses avocats, a de quoi se défendre sans moi.

Sans parler des questions connexes que pose cette chronique de Val. Val semble trouver tout naturel d'avoir le même avocat que Clearstream. Dans sa chronique, il désamorce par l'ironie les critiques qui pourraient lui être faites sur ce point, affirmant donc implicitement que cette double casquette de Richard Malka est connue, l'a toujours été, et que personne n'a jamais tenté de la dissimuler. OK. Pourtant, si j'en crois le blog de Sebastien Fontenelle, Malka a bel et bien tenté de cacher son engagement au service de Clearstream, avant que Denis Robert ne le révèle dans un livre (sous réserve que la chronologie de Fontenelle soit exacte).

Alors voilà. Après lecture, je comprends mieux la rage que déclenche Val. Oui, Val est, devrait être, une cible secondaire. Peut-être, en effet, a-t-il imperceptiblement transformé son journal en hebdo réactionnaire -ah ces lignes d'aujourd'hui à propos d'Internet!- et frôlant parfois l'islamophobie, mais ce n'est après tout que Charlie hebdo. Val paie aujourd'hui de s'être lui-même épuisé sur des cibles secondaires. Alors nous, ici, on tentera de ne pas l'imiter. Nous suivrons certes l'histoire (on vient d'ailleurs de créer un dossier, c'est dire si on s'attend à des développements). Mais en tentant de ne jamais oublier qu'il s'agit d'une affaire secondaire, sur un front secondaire. Un prétexte à envolées, un théâtre de postures.

Une guerre des bulles.

DS

Voici mes réponses :

Par Patrice Guyot


Desproges qui était mauvais parlait de cuistrerie... 23:45 le 23/07/2008

Bernard-Henri Lévy est philosophe...

Nous prévient-on pour conclure l'article et scotcher le lecteur ébahi par le ronflant du titre, c'est un gag ?

Qui l'a proclamé philosophe, à part lui-même ?

Le seul fait que ce niais, ce balourd, soutienne Val démontre combien il est nécessaire de tirer sur Val !

Vous devriez venir le voir se tortiller, le philosophe BHL, comme un nigaud, Aux Fins Gourmets, la brasserie qui lui sert de cantine en face de chez lui, 213 boulevard Saint Germain...

Lunettes de soleil à 11 heures du soir et tout le tremblement, avec Arielle excitée comme une puce qui sautille sur le tabouret du bar comme une jeune fille en pleine puberté !

Et puis soudain rideau (paravent plutôt) ! On dîne tranquilles à l'abri des manants qui nous ont assez vus, pas trop de confiture pour les cochons...

Ce qu'ils ignorent c'est qu'on aimerait autant ne pas le voir du tout, les grotesques !

Bon ! Pour ceux qui ne connaissent pas bien BHL - ils ne perdent rien - un tout petit rappel, histoire de bien mesurer son niveau de philosophie (on pense à Socrate tout de suite, irrésistiblement, vous allez voir... Desproges qui était mauvais parlait de cuistrerie, mais ça n'engage que lui !) :

BHL, philosophe...

Comment résister ?

Chaque attentat pâtissier est accompagné du célèbre cri de guerre « Gloup ! Gloup ! », ainsi que d'un alexandrin approprié à la victime, par exemple :

Bill Gates : « Entartons, entartons le polluant pognon »

Bernard-Henri Lévy : « Entartons, entartons les pompeux cornichons »

Arielle Dombasle et son mari Bernard-Henri Lévy : « Entartons, entartons le couple cornichon »


Philippe Douste-Blazy : « Entartons, entartons les ministres bouffons »

Daniel Toscan du Plantier : « Entartons, entartons les pontifiants croûtons »

Nicolas Sarkozy : « Entartons, entartons les cracks nauséabonds »

Pascal Sevran : « Entartons, entartons le chancre aux chansons »

Doc Gynéco : « Entartons, entartons les sarkochiants couillons »

Patrick Poivre d'Arvor : « Entartons, entartons le pire des faux jetons »

Benjamin Castaldi : « Entartons, entartons la télé attrape-couillons »

Bernard-Henri Lévy qui sera plusieurs fois entarté. D'ailleurs il prendra très mal sa tarte à la crème en 1985, flanquant par terre Le Gloupier, pour lui intimer ensuite : « Lève-toi vite, ou je t'écrase la gueule à coups de talon ! ». La scène, filmée et diffusée, notamment par Coluche et Pierre Desproges, ternira notoirement l'image de marque du philosophe. [1]

Depuis lors, BHL est une des rares personnalités à avoir subi plusieurs entartages. Le 18 mars 2006, il a été entarté pour la 7e fois par les « tueurs à gags » des « brigades pâtissières » de Noël Godin au 26e Salon du livre de Paris[2]. Godin a déjà déclaré plusieurs fois que ce qui pourrait ressembler à de l'acharnement prendra fin lorsque Lévy montrera que le « message » est passé en entonnant en public la chanson de Maurice Chevalier : « Le chapeau de zozo ».

Mais il ne l'a toujours pas fait ce qui démontre au passage que si sa dinde chante trop, lui ne chante pas assez !


***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:02 (2016)    Sujet du message: Philippe Val a viré Siné !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> L'actualité Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com