Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Nos passions... Sans limite ! -> Vive la Corse, terre de résistance !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mar 2 Sep - 13:46 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

Le "M. sécurité" de la Corse limogé après l'affaire Clavier
LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 02.09.08 | 11h12 • Mis à jour le 02.09.08 | 11h15



http://www.rinnovu.com/index.php?action=article&numero=960&PHPSESSI…



http://levante.fr/loi_littoral/loi_accueil.html

http://levante.fr/padduc/index.html#

http://levante.fr/loi_littoral/loi-0709-conf.html

http://levante.fr/loi_littoral/loi-0709-pres.html

Dominique Rossi, coordonnateur des services de sécurité intérieure en Corse, a été démis de ses fonctions, lundi 1er septembre, deux jours après l'occupation par des militants indépendantistes de la villa de l'acteur Christian Clavier, a-t-on appris de source préfectorale. Les autorités lui reprocheraient d'avoir laissé une cinquantaine d'élus et de militants indépendantistes occuper pendant une heure le jardin de la résidence secondaire de l'acteur, ami personnel de Nicolas Sarkozy. Le ministère de l'intérieur a confirmé dans la matinée le lien de la sanction avec l'occupation de la villa de l'acteur, précisant que M. Rossi était muté à l'IGPN (la police des polices).

Après avoir organisé un rassemblement à Porto-Vecchio, les manifestants avaient occupé pacifiquement la villa de Chritian Clavier, située dans un lotissement luxueux près de la plage de Palombaggia, une des plus réputées de l'île. Ils entendaient protester contre le Padduc (plan d'aménagement et de développement durable de la Corse), qu'ils considèrent être une "colonisation". Ce document polémique, qui dessine pour les années à venir le nouveau visage urbain et immobilier de l'île, sera soumis au vote de l'Assemblée de Corse courant 2009.

Absent, Christian Clavier a été prévenu par ses gardiens par téléphone et avait demandé à ses employés de servir des rafraîchissements aux manifestants. Ces derniers avaient passé quelque temps au bord de la piscine avant de repartir sans autre incident. L'action faisait écho à une scène humoristique similaire de la bande dessinée à succès L'enquête corse de René Pétillon, adaptée au cinéma, avec notamment Christian Clavier. Malgré la présence de gendarmes, Dominique Rossi semble avoir choisi de tolérer cette action plutôt que de l'empêcher par la force, au risque d'éventuels incidents.

BAYROU : "LE FAIT DU PRINCE"

Dominique Rossi, natif de l'île de 59 ans, qui a le grade élevé de contrôleur général, chapeautait jusqu'ici police et gendarmerie sur l'île de Beauté. Il avait été directeur de cabinet du préfet délégué à la sécurité, Christian Lambert, au moment de l'arrestation d'Yvan Colonna, assassin présumé du préfet de Corse Claude Erignac, en 2003. Le poste de coordonnateur avait été ensuite créé sur mesure pour lui. Il aurait pu faire valoir ses droits à la retraite en avril mais il lui avait alors été demandé de rester dans ses fonctions.

François Hollande a déclaré mardi "ne pas vouloir croire" que c'est parce que l'incident impliquait un ami de Nicolas Sarkozy que le responsable des forces de sécurité dans l'île a été sanctionné. "La violation d'un domicile, c'est inacceptable. En Corse, depuis des mois, il y en a eu des violations de domicile, des attentats. Je veux croire que ce n'est pas parce que c'est le domicile de Christian Clavier qu'il y a cette sanction. En matière de sécurité, il n'y a pas des citoyens qui seraient plus protégés que d'autres", a déclaré le premier secrétaire du Parti socialiste sur Europe 1. "Cela mérite qu'on ait des explications", a-t-il ajouté. Le président du Mouvement démocrate (MoDem), François Bayrou, a dénoncé "un fait du prince". "Ce sont des décisions arbitraires et disproportionnées et qui montrent à quoi on arrive quand les pouvoirs sont ainsi concentrés entre les mêmes mains, quand le copinage avec les puissants remplace la raison d'Etat", a-t-il indiqué sur France-Inter, mardi.



Sources: http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html
_________________
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 2 Sep - 13:46 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Mar 2 Sep - 15:01 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

J'avais précédemment mis le texte cité dans "coups de gueule"... parce que je voyais comme un signe de ce que l'avatar de Pétain à l'Élysée fait de notre Pays ; cette affaire Corse en est emblématique ...

En enlevant l'idée du "grade", de la "personnalité" de la personne qui a été virée, je trouve cette affaire scandaleuse, si les "motifs" sous-jacents sont vrais (amitié Clavier / Sarkozy = traitement différent), parce que cela voudrait dire qu'on a droit à un traitement spécial selon qu'on soit ou non ami de Sarkozy, que les forces de l'ordre doivent, non pas "protéger" les français... mais "sécurisés" les amis de Sarkozy...

étrange aussi quand des voyous brûlent des voitures... on demande à la police de ne surtout pas intervenir (rappelez-vous : les émeutes dans les banlieues !), prenant le risque d'éventuels incidents (pas si "éventuels" d'ailleurs... même si on a peu parlé des "conséquences" humaines...).

Et là, Dominique Rossi choisi de tolérer cette action plutôt que de l'empêcher par la force, au risque d'éventuels incidents (qui n'ont pas eu lieu) dans une maison de Clavier... et le voilà démissionné ...

C'est certain pour Sarkozy... la villa de Clavier en Corse vaut plus que toutes les voitures saccagées, brûlées... que les locaux détruits... dans les banlieues... Clavier lui-même a plus d'importance que tous les banlieusards réunis !

Je suis outrée !

 
Citation:



Citation:

Le coordinateur des forces de sécurité en Corse, Dominique Rossi, a été démis lundi de ses fonctions par le ministère de l'Intérieur, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Cette sanction qui a été annoncée lundi soir à M. Rossi par un appel téléphonique du ministère de l'Intérieur, serait liée à sa gestion d'un incident survenu samedi lorsqu'une cinquantaine de militants indépendantistes corses ont occupé pendant une heure le jardin de la villa de l'acteur Christian Clavier à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud). Les militants nationalistes entendaient ainsi protester "symboliquement et pacifiquement" contre la "spoliation foncière" des Corses sur l'île. A l'appel de plusieurs organisations indépendantistes, ils s'étaient rassemblés samedi matin dans un premier temps devant la mairie de Porto-Vecchio pour protester contre le Plan d'aménagement et de développement durable pour la Corse (Padduc) qui privilégie selon eux "l'économie résidentielle" et encourage l'installation de personnes qui ne sont pas d'origine corse sur l'île. Une partie d'entre eux s'était ensuite dirigée vers la plage de Palombaggia et avait pénétré dans l'enceinte de la maison de l'acteur Christian Clavier.


Tout en a jugeant "inacceptable" la violation du domicile de Christian Clavier en Corse, François Hollande a affirmé mardi "ne pas vouloir croire" que c'est parce que l'incident impliquait l'acteur, ami de Nicolas Sarkozy, que le responsable des forces de sécurité dans l'île a été sanctionné. De son côté, le président du Mouvement démocrate (MoDem), François Bayrou, a protesté contre ce limogeage. "C'est le fait du prince, ce sont des décisions arbitraires et disproportionnées et qui montrent à quoi on arrive quand les pouvoirs sont ainsi concentrés entre les mêmes mains, quand le copinage avec les puissants remplace la raison d'État", a-t-il dit sur France inter. Dominique Rossi, contrôleur général, est le chef de l'ensemble des forces de sécurité intérieure en Corse, police et gendarmerie. Il aurait pu faire valoir ses droits à la retraite en avril mais il lui avait alors été demandé de rester dans ses fonctions.



La "Justice" passe étrangement et différemment selon qu'on soit ou non ami de Monsieur Sarkozy...

Journalistes virés... Rédacteurs en chef démissionnaires... Carrière brisée... --> l'affaire Tapi... l'affaire Clavier... l'affaire Bruni... l'affaire Cécilia... etc.

Sarkozy a-t-il reçut une éducation "française" républicaine --> laïcité, séparation des pouvoirs, démocratie, respect du pluralisme, refus du communautarisme, notion de citoyens, liberté d'expression... ? Je suis de plus en plus sceptique... Rolling Eyes


_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mar 2 Sep - 15:19 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

je te comprend d'être outrée , pour ma part cela confirme ce que je pensais déjà du mode de fonctionnement de "notre démocratie" , qui entre définitivement sous le règne sarko premier, dans le clud des démocraties bananières pipolisées , les gens me prenne pour un débile quand je leurs dis que le roi est une graine de dictateur , prend sarko , tu l'expédie en 1940 , il se transforme en pétain et certainement en beaucoup plus "mechant" !


ceci dit , je ne vais pas verser une larme pour ce corse traitre , il à deriere lui une grosse carrière alimentaire( i manghjaconi , ils mangent dans la main ) , aura un poste de nantis et profitera ..............en corse d'une retraite qu'il pensera bien méritée !









BASTIA CORRESPONDANT
Quel argument pouvait bien justifier le limogeage du plus haut représentant des forces de sécurité en Corse ? Un attentat meurtrier ? Des incendies en série ? Des règlements de compte au sein du milieu ? Non. A cette question, Nicolas Sarkozy a apporté une réponse ex abrupto : un "happening" de militants nationalistes sur la pelouse de Christian Clavier.



Les faits Les nationalistes corses s'invitent chez Christian Clavier





Lundi 1er septembre, moins de quarante-huit heures après l'occupation symbolique de la villa du comédien et ami du président de la République à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud) par quelques indépendantistes (Le Monde du 2 septembre), le contrôleur général Dominique Rossi, "coordonnateur des forces de sécurité intérieure en Corse", apprenait sa "démission" d'office, sur ordre exprès de l'Elysée.
Après avoir accompli l'essentiel de sa carrière à la Direction de la surveillance du territoire (DST), où il avait pris la tête du cabinet du directeur du contre-espionnage, ce natif de Piana (Corse-du-Sud), avait regagné la Corse en 1999 comme "dircab" du préfet chargé de la sécurité. Depuis sa nomination en 2005 en tant que responsable de la police et de la gendarmerie à la préfecture de région, il pouvait se féliciter d'un excellent bilan à un poste réputé intenable, surtout pour un insulaire. En 2007, les attentats ont baissé de 22 % et le taux d'élucidation (43 %) affichait une performance supérieure à la moyenne nationale (36 %), ce qui avait valu à M. Rossi une rosette à sa boutonnière début 2008. Le contrôleur général Rossi était aussi un expert de la mouvance indépendantiste.
Las ! Ces qualités ne lui ont été d'aucun secours face à la vindicte du président de la République, après que des militants nationalistes ont dénoncé la "spéculation immobilière" depuis le jardin de son ami Christian Clavier. L'inaction des services de police en dépit de renseignements faisant état du projet des indépendantistes aurait suffi à causer la perte du "premier flic de Corse". "Nous savions surtout que les choses n'iraient pas loin, que les "natios" se contenteraient d'un petit coup de pub, analyse un policier ajaccien. La préfecture a pris une bonne décision : envoyer des CRS aurait été le meilleur moyen de faire monter la sauce." Lundi soir, à Ajaccio, le téléphone portable de M. Rossi restait sans réponse.
Antoine Albertini
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Mar 2 Sep - 16:11 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

 
Citation:

les gens me prenne pour un débile quand je leurs dis que le roi est une graine de dictateur , prend sarko , tu l'expédie en 1940 , il se transforme en pétain et certainement en beaucoup plus "mechant" !

oui, je me le dis souvent... et je me fais aussi traiter pareil... Seulement, je garde un peu de naïveté, en me disant... y'a des chances que je me trompe sur son compte... mais plus ça va... plus je me rends compte que mon premier jugement était le bon... et ça m'effraie de découvrir combien les gens sont, pour la plupart, aveuglés et ne voient pas ce nous nous voyons...
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 10:14 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

A la cour du roi Louis XVI.

A la cour du roi Louis XVI, quelles sont les nouvelles ?
Un groupe d’indépendantistes corses a osé pénétrer dans le jardin du courtisan Christian Clavier !
Scandale !
Le courtisan Christian Clavier a téléphoné au roi Louis XVI pour pleurnicher.
Aussitôt, le roi Louis XVI a pris des sanctions pour laver l’affront fait à son courtisan !
" L’éviction manu militari du coordinateur des forces de sécurité en Corse, Dominique Rossi, après l’intrusion, samedi, d’une cinquantaine de militants nationalistes dans la propriété, à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), de Christian Clavier, ami personnel du Président, suscite un tollé.
Les hommes politiques mais aussi les commissaires de police et même les élus corses dénoncent le fait du prince.
C’est en effet sur ordre de Nicolas Sarkozy que la ministre de l’Intérieur a décidé de «relever de ses fonctions» Dominique Rossi, 59 ans, «grand flic» corse pourtant réputé «loyal» et «compétent» à ce poste sensible d’adjoint à la sécurité du préfet de région. Il a appris sa mutation-sanction à l’IGPN (la police des polices) lundi soir, par un coup de fil du cabinet de Michèle Alliot-Marie, qui a justifié la punition par sa «mauvaise gestion» de l’occupation de la villa de Christian Clavier.
A l’issue d’une manifestation contre le projet de Padduc (Plan d’aménagement et de développement durable de la Corse), qui doit être discuté cet automne à l’Assemblée de Corse, les militants nationalistes ont poussé jusqu’au domaine de Punta d’Oro, le lotissement sélect du président de l’Assemblée de Corse et député de Porto-Vecchio, Camille de Rocca Serra (UMP) : «Il est le promoteu r de ce lotissement, il y est propriétaire et, en tant que président de l’Assemblée de Corse, il fait le Padduc que nous combattons», explique Jean-Guy Talamoni, leader de Corsica nazione indipendente (CNI). «En plus, il est ami avec Christian Clavier et Nicolas Sarkozy. Tout cela sent la république bananière !» Une fois sur place, les manifestants se rendent chez Christian Clavier, absent. «Nous n’avons rien contre lui mais il est caractéristique des étrangers fortunés qui font grimper les prix du marché immobilier et qui font que les Corses ne trouvent plus à se loger», poursuit Talamoni. L’occupation est symbolique et bon enfant selon les manifestants. Pour Talamoni, «ça s’est passé dans la plus grande décontraction».
A Paris, Nicolas Sarkozy apprend la nouvelle après coup par un appel de Christian Clavier et - selon une source en haut-lieu - «ça le met très en colère. Mécontent de ce qui est arrivé, et de ne pas en avoir été informé, le Président exige une enquête qui détermine rapidement que ses services, avertis de l’occupation par le ministère de l’Intérieur, ne l’ont pas tenu au courant. Et qui révèle au passage la petite faute de Rossi.» L’enquête express du cabinet de MAM montre que Dominique Rossi a été «averti vendredi soir par une note écrite de la Direction centrale du renseignement intérieur du risque que des nationalistes investissent ce lotissement». Or, justifie le cabinet de MAM, «aucune disposition n’a été prise par le coordinateur des services de sécurité intérieure dans l’île afin d’empêcher l’envahissement, alors même qu’il disposait d’un escadron de gendarmes mobiles. Il s’agit d’une erreur d’appréciation d’ordre public». Quand Nicolas Sarkozy, «déjà de très mauvaise humeur, a appris cela», selon notre source en haut-lieu, «il a demandé à virer le fautif» . Le cabinet de MAM ne s’étend pas sur la volonté présidentielle mais lâche juste : «Nous avons échangé avec ses collaborateurs à l’Elysée»… Du côté de l’Elysée, c’est «no comment» : «Il s’agit d’une décision de mutation d’un contrôleur général de police qui relève du ministère de l’Intérieur.» Son successeur a été nommé hier : Gilles Leclair, numéro 3 de la police judiciaire, qui briguait le poste suprême de directeur, déjà réservé pour un autre.
La sanction de Dominique Rossi, ancien expert du renseignement, qui a passé 18 ans à la DST avant d’épauler les préfets délégués à la sécurité en Corse à partir de 1999, a déclenché la foudre des commissaires, qui la jugent «disproportionnée», «injuste». «Son choix a été excellent car il n’y a pas eu de dégâts chez Christian Clavier», soutient Emmanuel Roux, numéro 2 du syndicat des commissaires de police : «Qu’aurait-on fait à Rossi si face à des forces de police lourdes, des manifestants s’étaient rebellés devant la "provocation policière" et avaient cassé le lotissement ? On l’aurait fusillé ?»
Le premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, juge certes «inacceptable» la violation du domicile de Christian Clavier mais ne veut «pas croire que c’est parce que c’est chez lui qu’il y a sanction», ironise-t-il. De son côté, François Bayrou, président du Modem, dénonce «le fait du prince» et «le copinage avec les puissants» qui, dans le régime actuel, «remplace la raison d’Etat» : «Autrefois, il existait le crime de lèse-majesté. Maintenant, il y a le crime de lèse-copain de sa Majesté.» Talamoni n’en revient pas que sa petite manif tourne à l’affaire d’Etat : «La sanction montre bien comment la Corse est gérée. C’est l’arbitraire total ! D’habitude, c’est nous qui en faisons les frais. Là, c’est un rouage de l’Etat français.» Le procureur de la République d’Ajaccio a ouvert une enquête pour «violation de domicile» sans effraction ni dégradation, et a fait entendre, hier, Christian Clavier et les gardiens de sa villa. L’ami du Président peut ajouter un nouveau sketch à son rôle désopilant dans l’Enquête corse, adaptation de la BD de Pétillon.
http://www.liberation.fr/actualite/societe/349707.FR.php
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 12:37 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

Le niveau de nullité de cette andouille fait peur !

Il se ridiculise totalement, même l'infect  Claude Askolovitch, énorme vermine sarkozienne, qui est à l'origine de l'affaire Siné et qui est maintenant éditorialiste sur Europe 1 disait : “Le chef de l'état n'a pas toujours le sens de l'humour… Et ça pourrait lui jouer un mauvais tour !

Dans l'esprit des gens il n'est jamais sorti du Fouquet's, il est vrai qu'il n'avait qu'a ne pas y entrer !"

Ce sombre crétin est en train de perdre ses derniers partisans, tout simplement parce que tout le monde se rend compte que ce qu'il fait est injustifiable, qu'il se conduit comme un gros nul… Et qu'il va mordre la poussière.

Il devient donc urgent de montrer qu'on était pas tellement pour lui, enfin pas jusqu'au bout !

L'expression est déjà prête : LES RATS QUITTENT LE NAVIRE…

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 13:27 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant



Deux crétins !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 14:18 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

Patrice Guyot a écrit:





Deux crétins !

***

salut patrice , la presse dans son ensemble tire à boulet rouge sur sarko-la-fripouille , enfin un réveil salutaire !
l'incroyable minable personnage élu par 53 pour cent de" français votants" reste droit sur ses talonnettes
comment à t'il pu berner autant de gens , pour moi cela représente le plus gros mystère de notre aire ,pourtant nous l'avons testé à maintes reprises !
nous avons eu plusieurs présidents , même chichi que je gratifiais "du plus mauvais" était par moment assez sympa , je n'ai plus de mots pour le roi même la vulgarité , encore presque quatre ans à ce farcir le sinistre ....................

ce mec fait régner la terreur dans son entourage , tous les rouages de la république sont à ses pieds , nous avons la l'exemple type de la lâcheté légendaire française , tous bouffent au râtelier et s'aplatissent comme des larves devant le roi , carrière oblige la pudeur de l'avilissement disparait , depuis pas mal de temps nous plaisantons sur le thème de la république bananière  , qui preuves à l'appui est bel et bien réalité  .
 

_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Jeu 4 Sep - 12:56 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

Tu as raison, mais je crois que cette fois il a vraiment chié dans la colle : j'en connais (les vermines) jusque dans ma propre famille - quelle honte - qui le soutenaient encore il y a 8 jours et qui faiblissent sec tout d'un coup ! Le vent de la défaite a une odeur très caractéristique !

Et les rats quittent TOUJOURS le navire avant le naufrage...

C'est même en les regardant nager qu'on peut être sûrs que le bateau va couler !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...


Dernière édition par Patrice Guyot le Sam 6 Sep - 16:18 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Jeu 4 Sep - 20:30 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

UN AFRICAIN VOUS PARLE

http://www.bakchich.info/article4886.html?debut_forums=15#pagination_forums

La France est devenue la risée du monde avec ce Gouvernement, même nous Africains victimes depuis 50 ans des régimes dictatoriaux, nous sommes médusés par la non démocratie française, lmerta et le mandarinat qui fonde la gent journalistique. Ce pays va mal, un entraineur de l’équipe nationale minable, incompétent et pas du tout à la hauteur est reconduit sans que les gens s’en offusquent, un musicien ami du Chef obtient la tête d’un haut fonctionnaire de police, on accepte, la presse complice. Même aujourd’hui en Afrique la France n’est plus regardée comme une démocratie, regardez en Afrique du sud le chef d’Etat est mis en minorité par son parti l’ANC, son adversaire Jacob Zuma est sorti vainqueur, mais en France Sarko gère l’UMP comme sa chose, pas de débat, l’UMP un parti anti démocratique, c’est le polit buro, vieille recettes des démocraties populaires de l’est, le chef fait peur. Moi le congolais de Brazzaville qui aime tant ce pays j’ai pitié de la France, elle a cessé d’être une démocratie. Martin
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 16:23 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

Putain !

On passe vraiment pour des cons, d'une force énorme...

Et dans le monde entier !

On aurait mieux fait de se tirer une balle dans le pied plutôt que d'élire ce débile...

(enfin personne n'a voté pour ce gnome sur le PG Express, je suis témoin !)

Mais maintenant on est dans une merde énorme !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Mar 9 Sep - 15:39 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

J'ai trouvé un article intéressant de l'Express.fr dont le titre est Les internautes dénoncent "la République des copains concernant la raison du limosage du Préfet en Corse. Peut-être que les français comment à se réveiller de leur torpeur...
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Mar 9 Sep - 22:31 (2008)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE Répondre en citant

En arriver à défendre un flicard, sous prétexte que le leader minimo l'a viré comme un malpropre, c'est quand même un comble !

De la même façon on nous fait croire que c'est formidable que le super soit revenu autour de 1,40 € (autour de 10 Francs)

Il devrait être bien plus bas mais l'Etat se goinfre comme un porc et l'Emir du Quatar s'est commandé un Airbus A 380... Entièrement décoré selon ses goûts...

Il est furieux parce qu'on ne sait pas comment installer une piscine qui ne déborderait pas dans les virages ou les trous d'air !

L'enculé !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:02 (2016)    Sujet du message: LE ROI VIRE SON SBIRE CORSE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Nos passions... Sans limite ! -> Vive la Corse, terre de résistance ! Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com