Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

un raport secret ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> La politique extérieure et l'état du monde...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Ven 5 Sep - 17:35 (2008)    Sujet du message: un raport secret ? Répondre en citant

Citation:
Maintenant le Pentagone avertit Bush : le changement climatique nous détruira,
The Observer


Mark Townsend et Paul Harris, à New York,
Dimanche 22 Février 2004-02-23 The Observer (l'Observer)

- Un rapport secret annonce des insurrections et la guerre nucléaire
- La Grande-Bretagne deviendra « sibérienne » en moins de vingt ans
- La menace sur la planète est bien supérieure à celle du terrorisme


Dans les vingt prochaines années, le changement climatique pourrait provoquer une grande catastrophe entraînant la perte de millions de vies au cours de désastres naturels et de guerres…

Un rapport secret, mis sous silence par les chefs de la Défense américaine, que l'Observer a réussi à se procurer, avertit que de grandes villes européennes seront englouties par la montée du niveau des mers et que la Grande-Bretagne sera plongée dans un froid sibérien d'ici 2020. Conflit nucléaire, sécheresses monstres, famine et vastes émeutes éclateront de par le monde.

Le document prédit qu'un brusque changement climatique pourrait mener la planète au bord de l'anarchie générale, dès le moment où des pays déploieront leurs arsenaux nucléaires pour défendre ou se procurer les ressources en nourriture, en eau et en énergie en voie de diminution. La mise en péril de la stabilité mondiale éclipsera largement la menace terroriste, disent les quelques experts dans le secret.

« La vie se caractérisera par des conflits et des perturbations continuels, conclut l'analyse du Pentagone, encore une fois, la guerre dominera la vie des hommes. »

Ces conclusions s'avèrent plutôt humiliantes pour l'administration Bush qui a constamment nié jusqu'à l'existence du changement climatique. Certains experts ont dit qu'elles seront d'une lecture alarmante pour un Président qui a toujours fait de la défense nationale une priorité.

Ce rapport a été commandé par un important conseiller de défense auprès du Pentagone, Andrew Marshall, qui a exercé une emprise considérable sur le mode de pensée des militaires américains depuis trois décennies. Il était derrière la grande réforme récemment lancée sous le secrétaire de la défense Donald Rumsfeld, en vue de transformer l'armée états-unienne.

Le changement climatique « devrait sortir du débat scientifique pour devenir un sujet de sécurité nationale des Etats-Unis » déclarent les auteurs, Peter Schwartz, consultant à la CIA et ancien responsable du planning à la Royal Dutch/Shell, et Doug Randall de Global Business Network en Californie.

Un scénario imminent de changement de climat catastrophique est « plausible et mettrait en cause la sécurité des Etats-Unis à un degré tel qu'il faudrait immédiatement le prendre en considération », concluent-ils. Dès l'année prochaine, des inondations dues à la montée du niveau des mers provoqueraient un grand bouleversement pour des millions de personnes.

La semaine dernière, l'administration Bush a été prise à partie par un aréopage de scientifiques respectés qui lui reprochaient de tirer de la science ce qui peut servir son programme politique et de supprimer les recherches qui ne lui conviennent pas. Jeremy Symons, un ancien tireur de signal d'alarme de l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA), dit que la suppression du rapport depuis quatre mois montre encore une fois que la Maison Blanche essaye d'enterrer la menace du changement climatique.

Cependant, des climatologues de haut rang croient que leurs conclusions pourraient bien être l'élément déclencheur qui forcera Bush à considérer le changement climatique comme un phénomène réel et effectif. Ils espèrent également convaincre les Etats-Unis de rejoindre les accords mondiaux pour réduire l'allure du changement climatique.

Un groupe d'éminents savants britanniques se sont récemment rendus à la Maison Blanche afin de donner à entendre leurs craintes sur le réchauffement planétaire, ceci faisant partie d'une action qui va en s'intensifiant pour mener les Etats-Unis à prendre la question au sérieux. Certains informateurs ont indiqué à l'Observer que des officiels américains ont paru particulièrement sensibles au problème quand ils ont entendu des critiques touchant à la position publique de l'Amérique qui paraît de plus en plus déphasée.

L'un d'eux a même cité un cas où la Maison Blanche avait écrit un courrier se plaignant de certains commentaires attribués au professeur Sir David King, premier conseiller scientifique de Tony Blair, parce qu'il avait qualifié la position du Président sur cette question d'indéfendable.

Parmi les scientifiques présents aux entretiens de la Maison Blanche, se trouvait le professeur John Schellnhuber, ancien conseiller en chef pour l'environnement du gouvernement allemand et responsable du plus remarquable groupe de spécialistes du climat du Royaume Uni, au Centre Tyndall pour la recherche sur le changement climatique. Il a déclaré que les craintes ressenties au sein même du Pentagone pourraient bien faire pencher la balance et persuader Bush d'admettre le changement climatique.

Sir John Houghton, ancien directeur général de l'Office météorologique - et premier haut responsable à avoir comparé la menace du changement climatique à celle du terrorisme - a dit : « si le Pentagone envoie ce genre de message, alors c'est un document véritablement important. »

Bob Watson, directeur scientifique de la Banque Mondiale et ancien président du Comité intergouvernemental sur le changement climatique, a ajouté que les sinistres avertissements du Pentagone ne pourraient pas être ignorés plus longtemps.

« Bush peut-il ignorer le Pentagone ? Il est très difficile d'anéantir ce genre de document. C'est extrêmement embarrassant. Après tout, l'unique et la plus grande priorité de Bush, c'est la défense nationale. Loin d'être un groupe de libéraux farfelus, Le Pentagone d'une manière générale est conservateur. Si le changement de climat représente une menace pour la sécurité et l'économie nationales, alors il se doit d'agir. Il y a deux groupes que l'administration Bush a tendance à écouter, le lobby pétrolier et le Pentagone » a ajouté Watson.

« Vous avez un Président qui dit que le réchauffement global est un canular, et sur l'autre rive du Potomac, vous avez un Pentagone qui se prépare à des guerres climatiques. Il est assez effrayant de voir Bush se mettre à ignorer son propre gouvernement sur la question. » a dit Rob Gueterbock de Greenpeace.

Selon Randall et Schwartz, la planète porte déjà un plus grand nombre d'habitants qu'elle ne peut en nourrir. D'ici 2020 les manques "catastrophiques" d'approvisionnement en eau et en énergie deviendront de plus en plus difficiles à surmonter, plongeant la planète dans la guerre. Ils nous avertissent qu'il y a 8.200 ans les conditions climatiques ont entraîné de vastes pertes de récolte, la famine, la maladie et le déplacement massif de populations, ce qui pourrait bientôt se reproduire.

Randall a indiqué à l'Observateur que les conséquences possibles d'un brusque changement climatique créeraient un chaos généralisé. « C'est quelque chose de déprimant, a-t-il dit, c'est une menace pour la sécurité nationale qui est exceptionnelle, car il n'y a aucun ennemi sur lequel braquer nos armes et nous n'avons aucun contrôle sur cette menace. »

Randall a ajouté qu'il était déjà probablement trop tard pour empêcher un désastre de se produire. « Nous ne savons pas exactement où nous en sommes dans le processus. Cela pourrait commencer demain, et nous n'en saurionspas plus pour les cinq années à venir » a-t-il dit.

"Les conséquences du changement climatique pour certains pays sont incroyables. Il paraît évident que la réduction de l'utilisation des combustibles fossiles vaudrait la peine."

Selon Watson, les scénarii du rapport sont si dramatiques qu'ils peuvent s'avérer déterminants lors des élections américaines. Le candidat démocrate favori, John Kerry, est connu pour admettre que le changement climatique est un réel problème.Les scientifiques désillusionnés par la position de Bush sont passés à l'offensive pour s'assurer que J. Kerry se servira du rapport du Pentagone dans sa campagne.

Le fait que Marshall soit derrière ces amères conclusions facilitera la cause de Kerry. Marshall, 82 ans, est une légende du Pentagone, qui dirige dans l'ombre un groupe de réflexion consacré aux risques pesant sur la sécurité nationale, appelé le Bureau d'évaluation nette. Surnommé "Yoda" par les initiés du Pentagone qui respectent sa vaste expérience, il passe pour être à l'initiative du développement des missiles de défense balistique au Ministère de la défense.

Symons, qui a quitté l'EPA (Environmental Protection Agency/ Agence pour la protection de l'environnement) en signe de protestation contre les ingérences du politique, a indiqué que la suppression du rapport est un exemple de plus de la manière dont la Maison Blanche tente d'enterrer tout signe du changement climatique. « Encore un autre exemple de la raison pour laquelle ce gouvernement devrait cesser de s'enfouir la tête dans le sable à propos de cette question. »

Symons a indiqué que les liens étroits entre l'administration Bush, le secteur de l'énergie à haute puissance et les compagnies pétrolières, étaient essentiels pour comprendre pourquoi le changement climatique a été accueilli avec tant de scepticisme au Bureau ovale. « Cette administration refuse l'évidence afin de ménager une poignée de sociétés dans le secteur de la haute énergie et du pétrole » a-t-il ajouté.




"Now the Pentagon tells Bush : climate change will destroy us" by Mark Townsend and Paul Harris in New York The Observer (Sunday February 22, 2004)
Source : www.guardian.co.uk/climatechange


http://www.humains-associes.org/forums/?;act=ST;f=9;t=628
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Sep - 17:35 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 11:42 (2008)    Sujet du message: un raport secret ? Répondre en citant

Putain ! On est cuits...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
sili


Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2008
Messages: 191
Localisation: fr

MessagePosté le: Mer 10 Sep - 23:01 (2008)    Sujet du message: un raport secret ? Répondre en citant

Patrice Guyot a écrit:
Putain ! On est cuits...
***

En plus, avec tous ceux qui ont travaillé à ces prévisions, pourquoi ne réagit-on pas?

C'est vrai, si on allait cherché les glaçons avant qu'ils fondent, on aurait de l'eau fraiche et la mer ne mont'rait pas!!!

J'sais bien, c'est pas drôle mais, vu qu'ils font de la destruction de la planète leur pognon, pourquoi nous, nous n'en ririons pas?

Eh oui Ché, tout l'monde s'en fout et ceux qui y pourraient quelque choses sont bien trop occupés à compter leur pognon.

C'est dégoûtant, mais ce qui est rassurant, c'est qu'ils creveront avec les autres en faisant cramer leur biftons pour se rechauffer!!!

 
_________________
Défendre une idée n’implique pas forcement qu’on y adhère
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Jeu 11 Sep - 14:32 (2008)    Sujet du message: un raport secret ? Répondre en citant

sili a écrit:
Patrice Guyot a écrit:
Putain ! On est cuits...
***

En plus, avec tous ceux qui ont travaillé à ces prévisions, pourquoi ne réagit-on pas?

C'est vrai, si on allait cherché les glaçons avant qu'ils fondent, on aurait de l'eau fraiche et la mer ne mont'rait pas!!!

J'sais bien, c'est pas drôle mais, vu qu'ils font de la destruction de la planète leur pognon, pourquoi nous, nous n'en ririons pas?

Eh oui Ché, tout l'monde s'en fout et ceux qui y pourraient quelque choses sont bien trop occupés à compter leur pognon.

C'est dégoûtant, mais ce qui est rassurant, c'est qu'ils creveront avec les autres en faisant cramer leur biftons pour se rechauffer!!!

 


ié , ils crèverons mais surement lapidés par les foules déchainées ! nous sommes tous un peu responsable , mais les décideurs et profiteurs sont en tête de liste et nous les connaissons tous !
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:48 (2016)    Sujet du message: un raport secret ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> La politique extérieure et l'état du monde... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com