Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Nos passions... Sans limite ! -> Vive la Corse, terre de résistance !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 10:28 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant


Les patriotes de la refondation enfoncent le clou après l'action de Punta d'oru
Dans une conférence de presse à Aiacciu à la CTC le 5 septembre, les organisations de la refondation ont récusé le mélange des genres du président de l'assemblée de Corse, et les manipulations de la présidence française sur l'action de Punta d'oru. Ce site qui illustre les méfais du PADDUC, sur lequel elles sont revenues en demandant son retrait. PHOTOS à suivre


TEXTE DE LA CONFERENCE DE PRESSE DU 5 SEPTEMBRE 2008
"Les organisations indépendantistes engagées depuis plusieurs mois dans une démarche de refondation tiennent à préciser les motivations et le déroulement de leur action de samedi dernier, au domaine de « Punta d'Oru ».

1.La vérité sur l'action de la Punta d'Oru.

Cette enclave, haut lieu de la spéculation immobilière en Corse, est révélatrice de la dépossession du foncier qui sévit dans notre pays avec la complicité active, voire à l'initiative, d'élus directement et financièrement intéressés par ces menées spéculatives.
Le propriétaire et promoteur de « Punta d'Oru », n'est autre que Camille de Rocca Serra, Président de l'Assemblée de Corse, l'un des concepteurs à ce titre du PADDUC, plan d'aménagement ayant pour objectif de mettre la Corse à l'encan, par ailleurs ami personnel du président de la République française ainsi que de Christian Clavier et des autres membres de la jet set ayant acheté des propriétés à prix d'or dans la région de Porti Vecchju.
Lors de son mandat de maire de Porti Vecchju, Camille de Rocca Serra a grandement favorisé la spéculation immobilière sur sa commune (spéculation qu'il pratique lui-même personnellement par ailleurs). Aujourd'hui, il le fait comme Président de l'Assemblée de Corse, comme député, et fort de ses amitiés au plus haut niveau de l'Etat français. Ce mélange des genres relève d'un fonctionnement de république bananière. Cela explique la volonté de Camille de Rocca serra de “désanctuariser” la Corse exprimée en préalable à la mise en place du PADDUC il y a quelques mois.
C'est cette situation - inadmissible et gravement préjudiciable aux intérêts du peuple Corse - que nous avons voulu dénoncer par notre action de samedi.

Les conditions de cette occupation sont aujourd'hui parfaitement établies, d'une part par le témoignage des journalistes présents, et d'autre part par les auditions de Monsieur Clavier et de son personnel : il n'y a eu aucun incident, aucune menace, aucune voie de fait, donc, moralement et juridiquement, aucune violation de domicile. Pourtant, le parquet d'Aiacciu, ne tirant pas les conséquences de sa déroute judiciaire dans l'affaire des « organisateurs » de la manifestation de janvier 2008, se ridiculise à nouveau en ouvrant une enquête du chef d'une imaginaire violation de domicile.
Dans cette affaire comme dans les précédentes, on comprend que la marge de manœuvre du parquet est extrêmement réduite, la décision de poursuivre étant prise au plus haut niveau politique en raison d'éléments n'ayant rien à voir avec l'administration de la justice.
Mais, ce qu'il y a de plus grave, ce n'est pas la position du procureur français mais celle de Camille de Rocca Serra qui, voyant ses agissements démasqués aux yeux de l'opinion corse et française, s'est livré à des interviews surréalistes relevant du mensonge le plus grossier, n'hésitant pas à déclarer que l'occupation avait donné lieu à des dégradations et que le personnel de Monsieur Clavier avait été molesté. Ces déclarations, formellement contredites par tous les éléments du dossier, sont gravement diffamatoires à l'endroit des militants nationalistes présent sur les lieux. Elles pourraient valoir à ce collaborateur du système français de comparaître dans les semaines à venir devant un tribunal correctionnel de son pays, pour diffamation !

Au delà du cas, anecdotique, du responsable policier Dominique Rossi, cette affaire a permis de jeter un éclairage cru sur les pratiques de la France et de ses relais dont elle couvre toutes les turpitudes moyennant leur totale allégeance.
Pour leur part, les indépendantistes engagés dans la démarche de refondation entendent bien continuer à dénoncer ces dérives et à s'opposer au PADDUC, document organisant la dépossession de la communauté corse.

Le lotissement de luxe de Punta d'Oru (qui a débaptisé pour faire tendance, car son vrai nom en langue corse est CALA PURCINA, en français LA BAIE DES COCHONS!!!...) illustre ce que nous réserve le PADDUC : économie résidentielle, privatisation du littoral pour quelques peoples et autre nantis alors que la Corse (et Porti vechju en particulier) manque de logements pour les plus modestes et mêmes les catégories moyennes, grosse spéculation avec un rapport financier énorme, collusion voir confusion entre les politiques et les opérateurs immobiliers.


2. La question de fond du PADDUC.

Le plan de développement durable de la Corse doit être présenté aux élus de cette assemblée à l'automne après des commissions confidentielles et des travaux médiocres grassement payés à des cabinets parisiens. Le document qui va ête présenté est inquiétant.
Ce PADDUC persiste dans des choix catastrophiques qui sont le contraire du développement durable pour la Corse et les Corses :

> la colonisation de peuplement.
Page 15, le document nous explique qu'il faut encourager en Corse les migrations et la « séniorisation » (Installation de riches retraités de toute l'Europe). L'objectif de 320 000 habitants à l'horizon 2030 est fixé ! C'est une colonisation de peuplement sans équivalent dans le monde en terme de proportions sauf peut-être au Tibet. Le texte tente de nous rassurer en vantant les mérites de la langue Corse et du bilinguisme. Les exemples des pays Baltes, du Québec ou de la communauté autonome de Catalogne sont évoqués pour leur politique linguistique intégrative sans préciser que ce sont des entités souveraines où leurs langues sont officielles (PAGE 34) !

> Le choix de « l'économie résidentielle » (PAGE 32)
« L'économie résidentielle » est définie par le document comme « une forme d'économie où les résidents viennent s'installer pour dépenser ce qu'ils ont gagné ailleurs pendant leur vie active. » L'installation peut être plus ou moins intermitente et elle peut aussi concerner des actifs, et c'est le développement sans limites des résidences secondaires ( il y en a plus de 60 000 en Corse contre 100 000 principales, elles représentent près de 45 % des résidences sur le littora)l. De nombreux PLUs actuellement en cours favorisent les résidences secondaires alors que c'est une erreur de développement , elles créent un phénomène de concurrence avec le tourisme locatif, elles entrainent des surcoûts pour les réseaux, ainsi que des dégats écologiques.
L'immobilier résidentiel est l'ennemi du tourisme locatif intégré. Dans ce cadre la place des Corses est de pus en plus restreinte démographiquement, économiquement. Quelques franges seulement s'enrichisssent : dans l'immobilier et quelques services, les transports, la grande distribution...
Cette économie a fait des dégats énormes dans d'autres contrées, au Pays basque dit français, dans des régions françaises comme le Lubéron, les Corses eux ne souhaitent pas ce "développement"

> Le sacrifice des terres à potentialités agricoles.
Page 128 le texte précise que le PADDUC n'interfère pas sur les PLUs en vertu du principe de subsidiarité. La cartographie est déficiente, elle a choisi l'échelle 1/150 000 ème qui rend inopérente toute définition fine des espaces agricoles par rapport aux espaces voués à l'urbanisation. Ce document n'a aucune vertu régulatrice contre la pression sur le foncier.

>l'application de la loi littoral.
Le document vise à favoriser la continuité de l'existant (ce qui à terme est très dangereux sans une planification spatiale fine) et les fameux « hameaux nouveaux » qui seront des zones de spoliation foncière pour populations permanentes ou « temporaires ». Parmis eux, on le comprend bien, il y aura surtout des nantis voulant privatiser la beauté des paysages.

Ce PADDUC aurait du être un document régulateur et de prospective, mais il n'est qu'un plan de mise en vente de la terre corse. Le président de l'Assemblée de Corse nous parle de démocratie et nous indique qu'il y a le droit à l'amendement dans cette assemblée. Ce texte n'est pas amendable, car ce sont ses orientations qui sont mauvaises. Nous demandons le retrait du PADDUC et son remplacement par un document complètement refondé qui, lui, pourra être soumis à la consultation populaire des Corses par un referendum.
Nous somme confiants dans la démocratie en la matière car nous savons que les Corses ne sauraient accepter un plan qui sacrifierait leur existence même, en tant que communauté vivante sur sa terre. "


Les organisations de la refondation nationale CNI , RINNOVU, STRADA DRITTA, ANC-PSI.





Vendredi 05 Septembre 2008
G D
Lu 28 fois

_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Sep - 10:28 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 10:53 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

après avoir lu tout ce texte j'ai pensé ceci..
Porto-Vecchio sera t-elle Neuilly surCorse???
ce sont vraiment des pourris ..qui renoncent à l'indépendance de la Corse
pour mieux la posséder

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 15:07 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

mimibig a écrit:
après avoir lu tout ce texte j'ai pensé ceci..
Porto-Vecchio sera t-elle Neuilly surCorse???
ce sont vraiment des pourris ..qui renoncent à l'indépendance de la Corse
pour mieux la posséder


salut mimi , au delà du nationalisme et le rêve d'indépendance , les pires ennemis de la nation sont les corses eux même , ceux des clans asservis , ceux qui aiment l'argent facile et le coté ma-tu-vu !
la majorité des corses votent pour ces pourris et ainsi participent à la mise à mort de ce qui reste de la nation , seuls , tel les derniers des mohicans 25 à 30 000 corses natios ou pas, luttent depuis plus de trente ans et tentent de sauver le peux qui reste à sauver .
petit rappel historique ;

1729 - 1755 vingt six ans de révolution contre gène (aidée par la france)

1755 - 1769 quatorze ans de nation corse sous pasquale paoli

1768 traité de dupes de versailles

1769 invasion des troupes de louis XV

en 1960-1961, s'engage timidement, un processus nationaliste qui va aboutir à la situation que nous connaissons aujourd'hui.

1964-1965, les frères Edmond et Max Siméoni créaient, en 1967, l'Action régionaliste corse ( ARC)

Le 21 août 1975, aleria.

dans la nuit du 4 au 5 mai 1976,des militants nationalistes créent Front de Libération Nationale de la Corse (FLNC)

aout 2008 union pour une refondation du mouvement soit QUARANTE HUIT ANS DE LUTTES !






soit en tout quatre vingt huit ans de révolution , pour arriver à ses fin , il faut beaucoup de temps et de patience ! Wink Wink
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Eric


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 22

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 15:24 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

En peu de temps, Che vous me persuaderez de devenir indépendantiste et corse. Ayant des origines algériennes, je dois reconnaître que la Corse ne m'inspirait que trois mots : fascisme, racisme, violence... Comme quoi, nous avons tous des préjugés qui peuvent s'atténuer, voire disparaitre, avec un examen plus approfondit.
_________________
«Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent.» Lucie Aubrac
Revenir en haut
MSN
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 16:16 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

CHE est un Corse magnifique !

Un type extraordinaire, il a été pompier à Marseille bien longtemps,

C'est un homme fier et courageux, comme on les aime,

Un vrai homme,

et un ami...

Je suis content que tu l'apprécies

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Eric


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 22

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 16:33 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

Je découvre tous vos messages aux uns et aux autres, et je découvre des êtres très intéressants. Je comprends de mieux en mieux l'intérêt que Rosy porte à chacun d'entre vous et à ce forum.

J'apprécie effectivement Che, il connaît son sujet, sait ce qu'il défend et le fait à merveille ; difficile de rester insensible à cette Corse qu'il dépeint et à un homme d'une telle envergure.
_________________
«Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent.» Lucie Aubrac
Revenir en haut
MSN
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 18:47 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

salut , au delà de vos flatteuses réponses , qui font évidement plaisir , mon "combat" depuis toujours à été ici , sur le continent à défendre même sous les insultes les pires , mes frères corses engagés dans une lutte de libération au combien juste , et surtout contre l'immonde propagande de l'état qui depuis trente ans n'a de cesse avec une puissante répression que de faire passer aux médias le message suivant , les nationalistes sont des truands ,racketteurs et tous les noms d'oiseaux qui vont avec , il y a une infime partie qui a choisit la clandestinité , la lutte armée , des les années 70 , les barbouzes françaises
ont infiltrées les véritables truands qui achetés ont infiltré à leur tour le milieux natio , d'où les dérives , cela c'est terminé dans un bain de sang dans les années 90 , plusieurs dizaines de truands et de natios sont resté sur le carreau !

je soutiens toutes les luttes du monde à partir du moment qu'un peuple à été colonisé par la force .

et pour toi eric qui est d'origine algérienne , je peux te dire que la colonisation de l'algerie par la france est une copie conforme ........exactement la même méthode !

* Mémoire

De 1830 à 1871, sous cinq régimes différents, depuis la restauration jusqu’à la Troisième République, en passant par Louis-Philippe, la République et l’Empire, la bourgeoisie française va poursuivre la conquête de ce territoire à peine peuplé de cinq millions d’habitants.

Quarante ans de combats, de meurtres et de pillages, quarante ans pendant lesquels, à chaque moment, telle région qu’on avait hier « pacifiée » se soulevait à nouveau et devait être « pacifiée » à nouveau, à coup de « razzia » et de massacres. Quarante ans pour cinq millions d’habitants ! Quarante ans de guerre entre, d’un côté, un peuple dépourvu de toute organisation matérielle moderne, et, de l’autre côté, l’armée française, alors, sans conteste, la première armée d’Europe, l’armée qui était, hier, celle de Napoléon et qui sera encore celle de Sébastopol et de Magenta.
suite :

http://ww.rebellyon.info/article1484.html





Le 24 janvier 1845 en Algérie : « Je brûlerai vos villages et vos moissons » (Bugeaud)

http://ww.rebellyon.info/article1481.html

Publié jeudi 24 janvier 2008



La conquête de l’Algérie fut une guerre atroce. Ainsi en témoignent les lettres de Saint-Arnaud, qui devait devenir Maréchal de France. Extraits...

« Nous resterons jusqu’à la fin juin nous battre dans la province d’Oran, et à y ruiner toutes les villes, toutes les possessions de l’émir. Partout il trouvera l’armée française, la flamme à la main (mai 1841) ».

JPEG - 39.3 ko
Le maréchal Saint-Arnaud

« Mascara, ainsi que je te l’ai dit, a dû être une ville belle et importante. Brûlée en partie et saccagée par le Maréchal Chauzel en 1855 ».

« Nous sommes dans le centre des montagnes entre Miliana et Cherchell. Nous tirons peu de coups de fusil, nous brûlons tous les douars, tous les villages, toutes les cahutes. L’ennemi fuit partout en emmenant ses troupeaux ».

« Entouré d’un horizon de flammes et de fumée qui me rappelle une petit Palatinat en miniature, je pense à vous tous et je t’écris. Tu m’a laissé chez les Brazes, je les ai brûlés et dévastés. Me voici chez les Sindgads, même répétition en grand, c’est un vrai grenier d’abondance... Quelques-uns sont venus pour m’amener le cheval de soumission. Je l’ai refusé parce que je voulais une soumission générale, et j’ai commencé à brûler (Ouarsenis, octobre 1842) ».

« Des tas de cadavres pressés les uns contre les autres et morts gelés pendant la nuit ! C’était la malheureuse population des Beni-Naâsseur, c’était ceux dont je brûlais les villages, les gourbis et que je chassais devant moi (région de Miliana, 1843) ».

« J’ai laissé sur mon passage un vaste incendie. Tous les villages, environ deux cents, ont été brûlés, tous les jardins saccagés, les oliviers coupés (Petite Kabylie, mai 1851) ».

GIF - 22.3 ko
L’émir Abd El Kader

Le général Bugeaud écrit le 18 janvier 1843 au Général de la Moricière :
« Plus d’indulgence, plus de crédulité dans les promesses. Dévastations, poursuite acharnée jusqu’à ce qu’on me livre les arseanaux, les chevaux et même quelques otages de marque... Les otages sont un moyen de plus, nous l’emploierons, mais je compte avant tout sur la guerre active et la destruction des récoltes et des vergers... Nous attaquerons aussi souvent que nous le pourrons pour empêcher Abdelkader de faire des progrès et ruiner quelques-unes des tribus les plus hostiles ou les plus félonnes ».

Le 24 janvier, il écrit au même :
« J’espère qu’après votre heureuse razzia le temps, quoique souvent mauvais, vous aura permis de pousser en avant et de tomber sur ces populations que vous avez si souvent mises en fuite et que vous finirez par détruire, sinon par la force du moins par la famine et les autres misères ».

JPEG - 26.5 ko
Le maréchal Bugeaud

Thomas Bugeaud déclare dans un discours à la Chambre le 24 janvier 1845 :
« J’entrerai dans vos montagnes ; je brûlerai vos villages et vos moissons ; je couperai vos arbres fruitiers, et alors ne vous en prenez qu’à vous seuls ».

Les colonnes infernales de Thomas Bugeaud [1] et de ses adjoints mettent largement à exécution ces menaces à l’égard des populations insoumises ou en révolte. L’objectif n’était-il pas de vider l’Algérie de ses habitants, de n’y tolérer tout au moins que des esclaves ?

Pour compléter, voir l’article "La conquête coloniale de l’Algérie" à paraître le 25 janvier...

- bio de Saint-Arnaud, devenu Maréchal de France...
- également celle de Thomas Bugeaud, devenu aussi Maréchal de France.
- bio de l’Émir Abdelkader.

Sources :
- Robert Louzon [2], Cent ans de capitalisme en Algérie, 1830-1930, La révolution prolétarienne, 1er mars et 15 mai 1930, réédité par Acratie p. 8-10.
- Jean Luc Einaudi, Un rêve algérien, Dagorno, 1994, p. 18-19.
- Medhi Lallaoui, Kabyles du Pacifique, Au nom de la mémoire, 1994.
- François Maspero, L’honneur de Saint-Arnaud, Plon, Points, 1993.
_________________

_________________
« Si l’issue nous est favorable, nous serons appelés défenseurs de la liberté, si elle nous est défavorable, nous serons appelés rebelles »P. PAOLI


Revendication du FLNC CANAL HISTORIQUE DU 12 OCTOBRE 1995

Les événements tragiques de ces derniers mois, en plongeant l'opinion corse dans l'angoisse et le désarroi, ont compromis provisoirement toute possibilité d'avancée politique.

Contrairement aux affirmations véhiculées par les médias français, ces événements ne trouvent pas leur origine dans de prétendues dissensions idéologiques entre nationalistes.

Un conflit d'intérêts pour la mainmise économique sur la Corse du Sud, à travers la présidence de la Chambre de commerce, a dégénéré en affrontement entre bandes mafieuses rivales - affrontement qui s'est soldé par la mort de Jean-Pierre Leca et Luc Belloni.

Notre organisation est totalement étrangère à ces règlements de compte mafieux.

Pour échapper aux responsabilités qui sont les siennes dans cette spirale criminelle, Alain Orsoni  a tenté de donner une coloration politique à ses activités mafieuses, en commanditant auprès de son cousin germain l'attentat meurtrier de Suartellu.

Cet attentat constituait pour notre organisation une atteinte sans précédent; nous nous devions de riposter en conséquence.

Après avoir identifié les tueurs de Suartellu, nous avons procédé à la neutralisation d'une partie d'entre eux par les opérations contre:

- Antoine Giacomoni, pour avoir fourni les moyens matériels nécessaires aux assassinats de Stéphane Gallo et Jean-Nicolas Bachelli.

- Frédéric Giacomoni, pour avoir participé directement à l'assassinat de Stéphane Gallo.

- Lucien Antona, pour avoir participé à l'assassinat de Stéphane Gallo.

- Pierre Albertini, pour avoir participé notamment à l'assassinat de Vincent Dolcerocca.

L'attentat meurtrier sur Vincent Dolcerocca visait à déstabiliser le mouvement national, à la veille des Journées Internationales, et à empêcher le déroulement de cette manifestation.

Il devait être suivi d'autres attentats sanglants contre des militants nationalistes publics, comme le prouve l'attirail saisi dans le véhicule de Pierre Albertini. Là encore, il s'agissait pour l'instigateur sans scrupule de ce groupe mafieux de faire diversion, camouflant ainsi ses activités en tentant de faire porter au mouvement national le poids d'un conflit exclusivement crapuleux.

Notre souci des responsabilités qui nous impose d'être constamment à l'écoute des préoccupations de notre peuple, nous conduit, aujourd'hui, à répondre à toutes les voix qui s'élèvent pour appeler à l'apaisement.

À compter de ce jour, ayant pris en compte cette aspiration profonde de notre peuple, nous décrétons, dans le cadre de notre riposte à ces agressions, un cessez-le-feu sans aucun préalable.

Cette initiative ne signifie nullement qu'Alain Orsoni et ses tueurs puissent continuer impunément à se livrer à leurs activités mafieuses.

De tels agissements, qui ont fait suffisamment de mal à notre peuple, doivent être bannis de la société corse.

Fronte di Liberazione Naziunale di a Corsica

_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Eric


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 22

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 23:13 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

CHE a écrit:

salut , au delà de vos flatteuses réponses , qui font évidement plaisir ,


La flatterie suppose que nous t’envoyons des louanges exagérées ou par intérêt. Je ne crois pas qu’elles soient surestimées et je n’ai aucun intérêt à le faire.

mon "combat" depuis toujours à été ici , sur le continent à défendre même sous les insultes les pires , mes frères corses engagés dans une lutte de libération au combien juste , et surtout contre l'immonde propagande de l'état qui depuis trente ans n'a de cesse avec une puissante répression que de faire passer aux médias le message suivant , les nationalistes sont des truands ,racketteurs et tous les noms d'oiseaux qui vont avec , il y a une infime partie qui a choisit la clandestinité , la lutte armée , des les années 70 , les barbouzes françaises
ont infiltrées les véritables truands qui achetés ont infiltré à leur tour le milieux natio , d'où les dérives , cela c'est terminé dans un bain de sang dans les années 90 , plusieurs dizaines de truands et de natios sont resté sur le carreau !

je soutiens toutes les luttes du monde à partir du moment qu'un peuple à été colonisé par la force .

et pour toi eric qui est d'origine algérienne , je peux te dire que la colonisation de l'algerie par la france est une copie conforme ........exactement la même méthode !
Je comprends tout combat pour accéder à l'indépendance, la famille de mon père est algérienne. Franco-Algérienne plus exactement, car elle a aussi connu l'Algérie française. C'est une déchirure.


Toutes les colonisations ont usé de la force ; la colonisation est, à mes yeux, synonyme d’occupation, d’exploitation, de pillage, d’extermination, d’aliénation ou de viol d’un peuple, de sa culture, de son histoire.


L’ennui chez certains indépendantistes, c’est qu’il y en a qui choisisse de poursuivre une noble cause – c’est-à-dire que leur nation devienne souveraine – mais dans un but beaucoup moins digne. L’Algérie indépendante a connu une très longue période d’autocratie et si depuis moins de vingt ans elle semble enfin se démocratiser, ce n’est pas sans fraudes. J’ose croire que, si la Corse obtient un jour son indépendance, elle sache bien mieux la gérer ; le peuple corse a un avantage certain par rapport au peuple algérien, historiquement la Corse a toujours été une terre éprise de Liberté.


Malheureusement, la lutte légitime est trop souvent occultée par des exactions racistes ; ayant souffert du racisme, je suis très sensibilisé à la lutte contre l’intolérance et je refuse que mes enfants subissent ce genre de rejet. Mon tord c’est d’avoir fait ce que je reproche aux xénophobes : faire d’un fait divers une généralité ; fonder son opinion sur une action ou une affaire médiatisées, sans réellement prendre le temps de faire un examen critique.


D'où mon intervention.






_________________
«Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent.» Lucie Aubrac
Revenir en haut
MSN
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Dim 7 Sep - 21:44 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

salut éric , l'être humain est loin d'être parfait et quoi que l'on fasse il y aura toujours quelqu'un qui voudra "dominer" l'autre , à partir de ce constat il sera dur de créer un jour une société parfaite , il nous faut des repères , les miens sont au 17 éme siècle , il parait que c'était LE siècle des lumières , et pasquale paoli y a laissé une empreinte indélébile , à jamais .

en ce qui concerne le racisme , je serais un menteur de dire qu'il n'existe pas en corse mais certainement pas plus qu'ailleurs et à ce sujet les déclarations officielles des natios sont claire et nette , pas de racisme , mais il existe surement un germe de droite extrême qui a conduit la dérive des clandestini corsi , une bande de jeunes manipulés , et surtout ne pas oublier la propagande de l'état qui exploite tous les filons pour bousiller les natios , à ce sujet certaines agressions sont à coup sur à mettre sur le compte des barbouzes !

je pourrais donner mes deux mains à couper , en proportion le racisme sur le continent est beaucoup plus important , et je dirais "sournois" et les corses s'en sont toujours pris plein la tronche ;voici un texte dev la bonne pensée francese !
honteux ..

http://www.atechja.com/pages/lamentable.htm

1°/ La corse est la plus belle île du monde. Enfin, c'est ce qu'on dit quand un Corse vous colle un flingue sur le crâne.

2°/ La différence entre une poubelle française et une poubelle corse : la première a un couvercle, la seconde une cagoule.

3°/ Ne demandez jamais du feu à un Corse. Il serait capable de confondre son briquet avec une grenade.

4°/ Les Corses ne pètent pas, ne rotent pas. A la place ils font des polyphonies.

5°/ Les Parisiens sont tous devenus indépendantistes. Ils ne veulent plus d'un maire corse.

6°/ Les Corses ne sont pas des Français comme les autres. Ca tombe bien, les Français ne sont pas des Corses comme les autres.

7°/ Depuis Tino Rossi, faire chier les Français est une tradition corse.

8°/ Si vous louez une voiture en Corse, vous vous exposez à deux risques, une bombe dans votre moteur et une polyphonie dans votre auto radio. On ne sait toujours pas quel est le plus grand de ces deux risques.

9°/ Les Corses n'ont toujours pas compris qu'une capote ça se met sur la bite pas sur la tête.

10°/ Pour toucher du fric de l'Europe, les Corses font pousser des vaches dans leurs HLM et des machines à choux dans leurs casinos.

11°/ Les femmes corses sont très belles jusqu'à 15 ans. Après on sait pas, on ne les voit plus.

12°/ J'ai vu une fois un Corse faire l'amour. C'est beau un âne monté sur une chèvre.

13°/ C'est bien connu, les Français pratiquent la purification ethnique en Corse. La preuve, on vient de découvrir un charnier de faux électeurs.

14°/ Votre assureur baise votre femme ? Vengez vous en faisant construire une maison en Corse.

15°/ Napoléon en avait tellement marre d'être corse qu'il est devenu "empereur des Français".

16°/ Les corses se feraient tuer pour rester corses. En attendant ils font des essais sur leurs voisins.

17°/ Les terroristes corses se demandent pourquoi les chaussettes se vendent par deux alors qu'ils n'ont qu'une seule tête.

18°/ Les Corses font du saucisson avec les bites des ânes. C'est peut de l'art culinaire mais les Corses sont le seul peuple à bouffer du saucisson tout en faisant une pipe à un âne.

19°/ En Corse tu n'as que deux choix : être corse ou corse. Et si tu hésite tu es mort.

20°/ L'autre jour j'ai baisé avec une Corse. Enfin, je lui ai juste demander mon chemin mais vous savez là-bas, la famille s'imagine très vite des choses.

21°/ Les terroristes corses sont les seul skieurs qui ne bronzent qu'autour des yeux.

22°/ Un Corse coûte plus cher qu'un handicapé. Qu'on les déporte à Lourdes.

"On l'a déjà remarqué, les Corses ne rient jamais. Et surtout pas sur eux-mêmes. Et c'est d'ailleurs c'est à ça qu'on reconnaît les cons. D'ailleurs ne disent-ils pas eux-mêmes : seules les fous rient en Corse. Et pourtant, ces blaireaux la nous ont donné ce mois ci au moins 22 raisons de se foutre de leur gueule. Ca ne les fera pas rire mais comme ils ne rient jamais, ça ne se verra pas "

Ce texte est extrait de "la vie parisienne magazine" en 1999.
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 7 Sep - 22:55 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

Bon ! Che,

Vas à Lourdes, le Pape des jeunesses hitlériennes y va aussi...

Tu pourras lui filer une pigne de ma part !

Au fait, en dehors de ses 6 gardes du corps d'élite enfouraillés jusqu'aux yeux, tu sais combien de poulets de grain élevés en liberté le contribuable met à sa disposition ?

100, 500, 1.000 ?

Tu veux rire !

6.000 flicards de chez monsieur Loué pour protéger ce naze nazi, dans un état qui ne daigne pas recevoir le Dalaï Lama...

Putain nos poches sont bonne pommes !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 8 Sep - 18:39 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

salut , incroyable le plus grand pote de la paix ex nazi parait -il (il était jeune et con !) déclenche une guerre nationale !

tous aux abris !

http://librepenseefrance.ouvaton.org/

Visite de Benoît XVI : Paris en état de saint-siège ?

Selon le journal le Figaro du 3 septembre 2008, un dispositif policier d’une ampleur rarement vue auparavant va être déployé pour assurer « la protection » du pape Benoît XVI. 6 000 policiers et gendarmes (3 500 à Paris et 2 500 à Lourdes), les troupes d’élites du RAID et du Service de protection des hautes personnalités seront mobilisées ainsi que la brigade fluviale. Des tireurs d’élite seront postés sur les toits de la Capitale. Des tenues NRBC pour incidents chimiques et bactériologiques seront à la disposition des policiers. Les démineurs sont partout à l’œuvre sur les parcours et lieux des réunions papales. Le porte-avion Clemenceau étant en désamiantage, le Charles de Gaulle et les sous-marins nucléaires lance-missiles étant pris sur d’autres terrains d’opération ne seront pas de la partie, mais c’est tout juste. Les Mirages et les Rafales peuvent intervenir à tout moment, au cas où. Disons-le nettement, c’est du délire.
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 8 Sep - 19:38 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

P'tain, si ce connard pouvait se faire trouer la paillasse ce n'est pas moi qui sortirait les Kleneex !

C'est garanti sur facture...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 14:42 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

'CORSICA LIBERA': A VOCE NOVA DI A LOTTA E DI A RIFUNDAZIONE
Dapoi sta cunsulta di u 28 di settembre, i patriotti di a rifundazione hanu messu in ballu un muvimentu, pluralistu, rinuvelatu, è unitu. Una muzione di struturazione è un antra per l'urientazione pultica so state vutate, dopu a scelta di u nome di u muvimentu.



Motion d'orientation politique

MOTION D'ORIENTATION POLITIQUE
Adoptée lors de la CUNSULTA DI U 28.IX.08 IN CORTI
A Cunsulta réaffirme solennellement l'accord du 28 mai 2008 qui constituera la déclaration de principe du mouvement CORSICA LIBERA
"Devant la situation de crise sans précédent que subit la Corse et en vue d'y faire face, les forces patriotiques s'engagent dans un processus de refondation autour d'un projet novateur au service du peuple corse.
L'objectif est de donner par étapes à la Corse un statut de nation indépendante dans le cadre européen, à l'égal de ce qu'ont déjà obtenu d'autres îles comme Malte ou Chypre.
Dans cette perspective, les forces patriotiques entendent développer leur action politique autour de leurs valeurs fondamentales, dont les principales sont :
1/ La promotion des droits historiques du Peuple Corse.
2/ La protection et le développement de notre patrimoine inaliénable – terre, langue culture – gravement menacé après plus de deux siècles d'oppression française aujourd'hui renforcée par une agression mondialisée.
3/ Le respect de la justice sociale à travers un développement économique performant et maîtrisé.
4/ Le respect des équilibres écologiques.
5/ La solidarité à l'égard de toutes les formes de lutte et avec l'ensemble des prisonniers politiques.droits du Peuple Corse, protection du patrimoine, justice sociale, respect des équilibres écologiques, solidarité à l'égard de toutes les formes de lutte"

EXPOSE DES MOTIFS
Les organisations et militants ayant initié la démarche de refondation ont décidé d'entreprendre à partir de la Cunsulta du 28 septembre à Corti, une nouvelle étape de construction et de rassemblement des indépendantistes. Cette phase de travail et de réflexion se poursuivra jusqu'à janvier 2009, qui verra se tenir le congrès fondateur d'un grand mouvement unifié. Lors du congrès sera présentée à la société corse une feuille de route afin de définir un cadre politique de règlement de la question nationale corse. D'autres questions font dès à présent l'objet d'un consensus, ce dernier s'étant traduit par de premières actions de terrain: problème bancaire, spoliation de la terre corse, langue, prisonniers…
S'agissant de ces questions, les dossiers élaborés par les partis et militants de la démarche peuvent être ainsi résumés.

I. Les problèmes les plus urgents rencontrés par notre peuple sont les suivants :
1/ Décorsisation des emplois et de l'économie:La décorsisation systématique des emplois s'est considérablement aggravée ces dernières années dans le cadre d'une véritable colonisation de peuplement. L'action syndicale visant à dénoncer ce phénomène est fortement réprimée (ex : récentes poursuites engagées à l'encontre des militants STC de La Poste).
Les banques détournent l'épargne locale et se refusent à jouer le jeu en termes de prêts aux particuliers ou entreprises corses, favorisant les étrangers à notre communauté (Cf. affaire BNP Paribas).
Par ailleurs, des forces financières étrangères s'emparent de secteurs stratégiques de notre économie.
À travers un tel processus, la communauté nationale corse perd rapidement la maîtrise de son devenir.
2/ Spoliation de la terre et des maisons:
Des étrangers fortunés s'emparent de notre patrimoine foncier avec la complicité extrêmement active des responsables de la CTC. Le PADDUC, préconisant une économie résidentielle, est à cet égard caractéristique d'une démarche globale visant à exclure les Corses du développement opéré sur leur terre. La hausse effroyable du marché de l'immobilier interdit aux Corses l'accès à la propriété et parfois même au logement locatif.
3/ Problèmes sociaux :
La précarité s'aggrave. Outre la crise de l'emploi et celle du logement évoquées précédemment, la question du coût de la vie est particulièrement préoccupante, ainsi que la situation de certains secteurs d'activité comme l'agriculture, la pêche, le petit commerce, l'artisanat… Dans un tel contexte, la grande distribution joue un rôle néfaste, s'agissant du niveau des prix ou de l'ostracisme frappant les producteurs locaux. Il convient en outre, plus que jamais, d'être aux cotés des travailleurs corses et d'œuvrer à la libération sociale.
4/ Recul de notre langue nationale :
Malgré un certain nombre de mesures alibis, la langue corse ne cesse de reculer.
En 2005, par une délibération unanime, l'Assemblée de Corse a missionné un comité d'expert pour évaluer l'usage du Corse au sein de notre société et formuler des propositions. Ces experts ont rendu un rapport affirmant que le seul moyen d'inverser la tendance - et donc de sauver notre langue nationale - était un statut d'officialité.
5/ Répression :
La répression s'abat de façon débridée sur ceux qui refusent la mise en coupe réglée de la société corse. Les arrestations se succèdent sans répit et les peines prononcées sont toujours plus lourdes. Les engagements du gouvernement français sur le rapprochement des prisonniers ont été honteusement trahis.

II. Les revendications immédiates de Corsica Libera:

1/ Création d'une citoyenneté territoriale, première étape vers la nationalité corse, comparable à celle instituée en Nouvelle-Calédonie. Cette citoyenneté, fondée sur 10 ans de résidence permanente, ouvrirait l'accès à la propriété immobilière, à l'emploi, à la création d'entreprise, ainsi qu'à l'inscription sur les listes électorales.

2/ - Contraindre les banques installées en Corse à prendre en compte les intérêts des corses
- Contraindre les groupes de la grande distribution à prendre en compte le problème du pouvoir d'achat des corses et les productions corses
- S'opposer à la main mise des multinationales sur nos richesses et notre patrimoine (Veolia, Total, Suez etc.…)
3/ Retrait du PADDUC et son remplacement par un véritable projet de développement durable pour les corses.
4/ Officialisation de la langue corse.
5/ Libération des prisonniers politiques et arrêt des poursuites, avec comme première étape un statut politique et le rapprochement en Corse.
MOTION

A Cunsulta di Corsica Libera donne mandat à la Coordination provisoire pour mettre en œuvre les orientations ainsi définies et organiser des actions de terrain en cohérence avec ces orientations.



Motion de structuration
Les différentes composantes engagées dans le processus de Refondation du Mouvement National ont décidé de construire un Mouvement et non un Parti.
Un Parti, compte tenu de sa rigidité, n'est pas conforme à la culture politique de la Lutte de Libération Nationale.

Ce Mouvement se veut : Pluraliste, Rénové et Unifié.
Jusqu'à aujourd'hui la démarche de refondation a été impulsée par une Coordination Provisoire qui s'est réunie régulièrement et à laquelle participent un certain nombre de militants volontaires et assidus.
Elle a toujours été ouverte aux militants souhaitant partager l'information, s'imprégner de la démarche et apporter leur contribution. (Convocations par mails et texto, compte rendu etc.)
Les taches de communication internes et externes ont été assurées suivant une répartition collégiale.
Il s'agit pour nous simplement, à ce stade de la refondation, d'officialiser ce fonctionnement.

Un objectif : identifier et officialiser le mouvement

La Cunsulta du 28 septembre doit désigner les membres d'une structuration souple et efficace, afin de permettre au nouveau mouvement d'exister et de répondre aux enjeux immédiats de la refondation à savoir :

Un fonctionnement commun qui permet de renouer la confiance,
L'émergence d'une dynamique favorisant le retour du plus grand nombre au militantisme.
Une implantation territoriale efficace et cohérente (favoriser la désignation d'u n délégué au moins par village et par quartier)
Un positionnement public clair et lisible de la démarcheLa mise en sommeil des organisations adhérentes de la démarche et la mutualisation des moyens est donc effective à compter d'aujourd'hui.

Le Mouvement de refondation s'articulera sur les niveaux suivants :

La section : c'est la base de la vie du mouvement, où se rassemblent des militants d'un même territoire.
(Il est important dans le rural de trouver le bon niveau de répartition.)
Elles ont l'initiative d'agir localement en concertation avec la Ghjunta.
Les sections désigneront a terme des délégués.

La Ghjunta « ou coordination » : 20/25 Militants désignés pour cette fois, par la Cunsulta du 28 Septembre.
Le travail y est facilité par les moyens de communications actuels (mails, texto, etc.) ; elle se réunit périodiquement (2 fois par Mois)
Elle est chargée de la structuration territoriale de la refondation. Ainsi, il est important qu'elle se déplace dans les micros régions, à l'occasion de réunions régionales.
Elle organise et met en œuvre au quotidien la politique du mouvement,
Elle désigne en son sein un secrétariat administratif interne et un bureau de communication afin d'assurer la communication et les prises de parole.
Elle demeure ouverte aux militants, qui en toute transparence peuvent assister a ses travaux mais sans disposer du droit de vote.

La Cunsulta : elle réunit 1 fois par an en assemblée générale, tous les militants et délégués des sections.
Elle définit par ses débats et par ses votes les orientations stratégiques et politiques du mouvement.
Une Cunsulta extraordinaire peut être à tout moment convoquée, à l'initiative de la Ghjunta, sur une question conjoncturelle afin de dégager la position du mouvement.

Cette structuration demeurera en place jusqu'à l'adoption des statuts complets et définitifs du mouvement, qui permettront notamment l'expression en son sein des éventuelles tendances d'idées.



i dibatti.
U travagliu di rifundazione disgia fattu he statu prisentatu à i militenti di sta cunsulta.. U nome per u muvimentu hè statu sceltu. Avemu fattu a scelta d'un nome cu a parolla "CORSICA". Altre pruposte so state fatte fora di quella di a cuurdinazione in lea cu una cummizione di cummunicazione. : Corsica è libertà, Libertà per a Corsica, Corsica incatenata, Corsica suvrana, ma hanu avutu pochi voti.

A muzione pulitica hè stata aduprata cu amendamenti nant'à l'introi, a lotta suciale, u PADDUC, i prighjuneri, a citadinenza corsa, o a lotta contra è sucietà capitaliste internaziunale per esempiu.

He statu vutatu dinù un sustegnu a Batasuna dopu a riprezione francese di a settimana scorsa è sustegni per militenti chi devenu passà in Tribunale in Bastia u 3 ottobre, l'appelu di u 24 per Antony Bozzi , un prucessu contra Felice Benedetti u 21 di nuvembre in Pariggi per una foto nant'à rinnovu. com.

Una questione dinù nant'à a dinuminazione di u gruppu d'eletti independentisti à l'Assemblea di Corsica chi deverebbe tene contu di a creazione di Corsica libera.

Strada diritta per "Corsica libera" per e settimane à vene cu e reunione reghjunale, e riunione di fondu è a Cunsulta di ghjenaghju 2009.


Altre foto dà vene.




Lundi 29 Septembre 2008

RINNOVU. COM

Lu 14 fois
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 17:25 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

J'approuve tout à fait :

J'aime les gens qui se battent, et en plus j'ai une féroce envie de chasser la fonction publique pervertie qui rançonne partout, aussi bien en Corse qu'en France Métropolitaine et dans les DOM-TOM !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 20:19 (2008)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION Répondre en citant

Patrice Guyot a écrit:

J'approuve tout à fait :

J'aime les gens qui se battent, et en plus j'ai une féroce envie de chasser la fonction publique pervertie qui rançonne partout, aussi bien en Corse qu'en France Métropolitaine et dans les DOM-TOM !

***
exemple à suivre , si les français avaient un peu de couilles , qui nous empêcherait ,nous le peuple d'instaurer un gouvernement parallèle et chasser une foi pour toute cette bande de rapace qui plonge le pays dans le chaos ! 
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:27 (2016)    Sujet du message: CONFERENCE DE PRESSE REFONDATION

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Nos passions... Sans limite ! -> Vive la Corse, terre de résistance ! Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com