Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Poste (on sent bien que ça va mal se passer !)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La télévision et ses avatars -> Arrêt Sur Images sur le net (et en vrai)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 20 Sep - 12:44 (2008)    Sujet du message: La Poste (on sent bien que ça va mal se passer !) Répondre en citant

Daniel Schneidernann lance le sujet :

Jean-Paul Bailly, patron de La Poste, a besoin d'argent. Il le disait ce matin à Aphatie, sur RTL.

http://www.dailymotion.com/rtl-fr

On n'a pas exactement compris pourquoi, mais il en a besoin.

Trois milliards exactement. Pas deux ni quatre, trois. Guère d'autre solution, donc, que "d'ouvrir le capital " comme on dit.

Mais que l'on se rassure : parole de Bailly, ce n'est pas une étape vers la privatisation. Le précédent GDF (rappelé par Aphatie) ne vaut pas.

Pourquoi ? Parce qu'il ne vaut pas. De la même manière, Bailly est opposé au référendum. Pour une question aussi secondaire que l'avenir de La Poste, le Parlement est bien suffisant.

A propos de La Poste, toujours, Askolovitch (non, je ne suis pas obsédé, mais j'ai l'esprit de l'escalier) remarquait hier sur Europe 1 que sa privatisation éventuelle mobilise moins, sur le Web, que la peur d'Edvige.

Il a raison: sous ma chronique d'hier, dans laquelle j'amorçais le sujet pour les matinautes, se bousculent...six messages dans le forum en tout et pour tout, à l'heure où j'écris ces lignes. Six. De mémoire de matinaute, ce doit être le record absolu d'indifférence.

Pourtant, pour vous lire, je vous sais majoritairement attachés au service public. Alors ? Est-ce à dire que le matinaute moyen tremble d'être fiché sur Edvige, mais se moque de La Poste comme de son premier mel ?

Est-ce à dire qu'il envisage avec ravissement le radieux paysage postal de demain, où le tarif des timbres sera devenu aussi opaque que les forfaits de téléphones portables, ou la politique tarifaire de la SNCF ?

Peut-être. Peut-être cette indifférence est-elle dûe à la sociologie du matinaute moyen. Peut-être, tout à ses claviers, l'internaute pénètre-t-il de moins en moins dans les bureaux de poste. Peut-être l'addict du haut débit n'habite-t-il pas majoritairement des villages reculés dans lesquels La Poste a fermé, ou menace de. D'où la pertinence de la suggestion du bon vieux référendum bien réel qui -je vous l'avoue- me séduit de plus en plus.

D.S.

Voila la suite :

Par Patrice Guyot

Des coqs… et des ânes ! 12:01 le 19/09/2008

C'est vrai : record de faible participation sur ces deux sujets fédérateurs : la nullité du PS et la privatisation annoncée de la Poste, avec en arrière plan la mise à mal éventuelle d'un pan du service public (non conforme, j'ai nettement tendance à prononcer "sévices publics")

Bon ! Mais vous le faites exprès : la nullité du PS c'est une non-nouvelle depuis des années, tous les commentaires possibles ont déjà été faits, jusqu'à l'épuisement ! La seule chose vaguement drôle c'est que le Nouvel Obs en fasse une couverture, mais c'est plutôt du comique involontaire ou du contre-emploi mal maîtrisé… Et ce qui est sinistre c'est que les ânes des radios trouvent le moyen de braire gloser sur ce non-sujet… Faut-il être désespéré pour en arriver là ! Faut-il n'avoir à dire, dans le vide sidéral des médias…

Mais revenons une seconde aux "sévices publics", et puisque nous étions dans la Poste, restons-y. Il y a une trentaine d'années je dirigeais une petite entreprise industrielle (150 personnes malgré tout), la Poste se mettait en grève assez régulièrement et en particulier une fois ou deux pendant un mois. En ces temps préhistoriques nous adressions toutes nos factures à travers le monde par courrier et nos clients payaient par chèque ou par traites et lettres de crédit.

Nous étions au bord du gouffre, d'autant que l'Etat, malgré tout responsable du non-fonctionnementt de son monopole postal, réclamait sans délai le paiement des impôts et taxes variées tandis que pas un sou ne rentrait… Il fallait aussi payer le personnel et parvenir à obtenir des matières premières auprès de fournisseurs au bord de l'asphyxie.

Pour vous faire une idée, imaginez une grève des tuyaux d'Internet : comment (et pourquoi) renouvellerions-nous nos abonnements ?

Il y a me semble-t-il quelque chose d'indigne à mettre en péril la survie financière des autres lorsqu'on est à l'abri à vie, par contrat, simplement pour obtenir de nouveaux avantages plus ou moins légitimes (souvent moins que plus) !

Il me semble surtout que c'est une conception inadmissible du service public, un contresens en quelque sorte… C'est pourquoi j'écris généralement "sévices publics"…

Pour ce qui est des tarifs postaux je suppose que vous n'envoyez pas beaucoup de courrier, autrement vous sauriez que pour aggraver la complexité (sans parler des hausses incessantes) des tarifs il faudrait faire appel à une équipe de pervers polymorphes particulièrement redoutables et vicieux…

Pour être honnête j'ajoute que j'ai croisé beaucoup de facteurs(trices) charmant(e)s, ce qui complique un peu l'explication du problème. Mais il n'y a pas que des facteurs, à la Poste, il y a aussi des quantités de "bureliers"…

A part ça tout le monde a besoin d'argent, je ne sais pas pourquoi ? C'est un mystère qui dépasse mes capacités cognitives ! Pour ma part c'est (seulement) un milliard qu'il me faut, mais je suis en promo, en ce moment.

Passant froidement du coq à l'âne (encore cet équidé), il paraît que Carolis va se faire botter en touche par notre aimable président grâce à une nouvelle Loi prévoyant que seuls des hauts fonctionnaires pourront diriger l'audiovisuel public, Loi qui entrera en application dès son vote, amusant, non ?

Encore les sévices publics finalement, avec des coqs… et des ânes !

***

Soudain apparaît l'inévitable prof aigri :

alixyz

Re: Et La Poste, on s'en fout ? 20:38 le 19/09/2008

si j'ai bien compris, voilà la tactique de la privatisation :

1) Les français sont plutôt contents de leurs services publics et y sont attachés.
2) Ca emmerde nos gouvernants qui doivent pour faire plaisir à bruxelles et à leurs copains les grands patrons privatiser les services publics
3) Comment faire?
4) Mettons les batons dans les roues à tous les fonctionnaires en compliquant leurs tâches à merveille pour que même s'ils voulaient bien faire leur travail (mais ils ne le veulent pas on le sait bien ce sont des fonctionnaires) ils ne puissent pas le faire. Insistons sur le besoin de financement pour rester compétitifs. Lançons et engraissons des idées reçues sur les fonctionnaires paresseux et privilégiés, et les services publics dépassés par leur tâche dans cet univers de compétitivité... Parlons de modernité....
5) Laissons pourrir un peu la situation.
6) Faisons figure de sauveur, une fois la situation bien pourrie, quand on en vient enfin à privatiser ou à ouvrir le capital...

De toutes façons tout le monde s'en fout puisque la France des vrais privilégiés ne se sert plus de ces services publics dépassés, mais bien commodes pour les autres et moins chers.
Puisque les autres se résignent... Puisque ces autres se résignent à être traités d'archaïques ou à accepter enfin la modernité....
Vu les dégâts provoqués un peu partout par les privatisations, la question ne devrait même plus se poser. Mais bon les français n'en ont pas encore profité à fond pour se rebeller vraiment.

En tant que professeur à l'éducation nationale, j'attends patiemment qu'on en vienne aux mêmes conclusions concernant enfin le mammouth archaïque... Déjà les parents fuient de toutes parts le public, où manquent des surveillants pour assurer la sécurité des enfants, où manquent des postes pour éviter qu'on ne soit trente par classes, où manquent des crédits pour changer les vieux manuels et acheter des ordinateurs qui marchent, où manquent des remplaçants et des profs tout simplement pour assurer certaines options ou le remplacement de profs qui partent en congé maternité, ce qui fait que les enfants sont quelques semaines sans professeur livrés à eux mêmes sans surveillants ou salle de permanence...

J'attends qu'on vienne me dire que vus les dysfonctionnements énormes de tous ces services publics, qu'on laisse gentiment péricliter, il faut privatiser....
Vraiment n'importe quoi ...

Petite déprime du vendredi soir....

Ma réponse :

Patrice Guyot

La Poste on s'en fout totalement ! 22:52 le 19/09/2008

Ah ! On attendait l’auto-panégyrique du membre de l’éducation nationale, ça ne rate jamais, ils sont tellement nombreux : le voilà !

Enchanté des services qu’il rend à la France à titre personnel, et de ses deux millions de collègues, tous formidables, compétents, bosseurs, dévoués, pédagogues… Et pour tout dire très mal payés au regard de ces qualités inouïes et rarissimes.

Bon ! D’accord, ils ont un nombre d’heures de présence absolument ridicule par rapport à n’importe quel employé d’une petite boîte privée, mais donner un cours c’est fatigant (surtout quand on domine mal son sujet, à vrai dire) et puis le temps de préparation des cours et de correction des copies, c’est fou ! (pas tant que ça, entre vous et moi !)

De plus l’immense majorité d’entre eux dispose du sens pédagogique de l’huître adulte, de l’enthousiasme du lombric vulgus et du charisme de la tarentule ménopausée… C’est d’ailleurs ce qui permet à tant de jeunes gens intelligents, vifs et prometteurs, de devenir des rebuts dont aucune société sérieuse ne souhaite s’encombrer (sous peine de prompte faillite) et donc des accros des divers minima sociaux…

Seulement ces prodigieux résultats sont le fait du service public, et c’est quelque chose qu’il est interdit de critiquer ! Pas touche ! Car non contents de s’auto-promouvoir, de nous faire les poches toujours davantage, les membres de cette armée stalinienne prétendent interdire la critique et faire taire les impertinents qui osent contester leur action…

Ils doivent oublier que chez eux une “journée d’action” c’est une journée de galère pour les autres et des impôts qui grimperont inévitablement pour financer les avantages qu’ils auront arrachés avec leurs petites dent (en profitant de leur situation de monopole, en réalité…)

Il fut un temps, c’est vrai, où les mots “service public” avaient un sens, où des fonctionnaires se dévouaient pour leurs concitoyens, c’était il y a très longtemps, du temps des grottes…

Aujourd’hui on tente de prendre tous les avantages et de laisser tous les inconvénients, si ça ne marche pas on bloque la vie de la nation le temps qu’il faut pour faire plier les politiques qui n’hésitent jamais longtemps pour promettre l’argent qu’ils n’ont pas et qui n’est pas le leur de toute façon…

C’est quand la prochaine grève, au fait, dans huit ou dans quinze jours ?

Ne soyez pas déprimé(e), la Poste sert surtout à déposer dans votre boîte les innombrables appels de fonds et réclamations du trésor public (Desproges disait "Mon Trésor")...

Et les tonnes de prospectus totalement inutiles, sauf pour la déforestation et le chiffre d'affaires de l'imprimeur !

... Je vous souhaite d'avoir trouvé de meilleurs moyens pour transmettre et recevoir vos lettres d'amour !

***

Réaction immédiate :


Par alixyz

Re: La Poste on s'en fout totalement ! 23:24 le 19/09/2008

Vous les avez trouvés où vos innombrables clichés??? Vous parlez comme un mec de droite dans les années 80 qui était prêt à émigrer lorsque Mitterand a été élu....

J'imagine que vous prenez la violence de votre diatribe pour de l'humour et que vous attendiez vous aussi depuis longtemps de la placer, peu importe si elle avait un rapport avec le sujet ou ce que je venais de dire...

Ceci dit en passant les profs ont bien changé (ni en bien ni en mal rassurez-vous) depuis votre passage sur les bancs de l'école.

Moi, derechef :

Par Patrice Guyot

Je vous confirme qu'on se fout de la Poste comme de l'an quarante ! 01:15 le 20/09/2008

Ah ! Le changement, alors là, bien sûr, j'ai le bec cloué...

Et vous me parlez de clichés ? Peut-être pourriez vous étudier la paille et la poutre c'est un sujet bateau mais intéressant !

Par ailleurs vous prêchez un convaincu, quand je vois passer vos collègues boulevard Raspail, aux abords du ministère, sous leurs banderoles, rigolant sous les ballons de baudruche, partageant le festif sandwich aux merguez grasses, je mesure le changement de leur tenue !

Mais j'ai bien compris que j'avais gaillardement franchi la ligne jaune en daubant vos valeureux et dévoués (à leur propre cause) collègues, péché inexpiable s'il en est et que vous aimeriez bien verbaliser avec la dernière sévérité, sans oublier de vider autant que possible mon portefeuille en compensation de l'effroyable préjudice moral subi (et accessoirement pour pouvoir faire fonctionner encore un peu un système tellement déficitaire qu'il est condamné à très court terme... Au plus grand désespoir de vos confrères qui auraient aimé profiter longtemps encore d'un fromage aussi goûtu !)

C'est d'ailleurs le point commun entre les membres de la grande famille des "sévices public", cette volonté de "faire payer" l'usager, de l'humilier, de lui infliger des punitions...

Le problème c'est qu'il a tellement payé (et pour tellement peu de service réel) l'usager... Qu'il en a carrément soupé !

Ce qui fait que beaucoup d'observateurs prévoient une fracture proche et brutale.

Je n'ignore pas que cette sorte d'humour (?) vous passe très loin au dessus de la tête, hélas... Trop proche du niveau des pâquerettes ?

Mais peut-être quelques @sinautes équipés d'encéphale y trouveront-ils un peu d'agrément, sait-on jamais ?

***

Alors là les postiers montent sur leurs grands vélos :

Par karine et séb

Re: Je vous confirme qu'on se fout de la Poste comme de l'an quarante ! 08:18 le 20/09/2008

Sur la forme : quelle violence dans vos propos, ici et au dessus. Cela n'est pas digne des forums @SI, ne fait rien avancer, ne fait que braquer ceux qui ne sont pas d'accord avec vous au lieu de les convaincre au moins un peu, Cela me fait penser à du racisme, anti fonctionnaires, tellement il y a de généralités. Vos propos sont au ras des paquerettes pour reprendre votre expression, ils sont simplistes.

Sur le fond : Qui peut avouer que tous les fonctionnaires de l'education nationale se ressemblent ... Oui sur le lot il est évident qu'il y a des tire au flanc mais il y en a beaucoup plus qui se défoncent pour amener les enfants à leur meilleur niveau possible, avec les moyens qu'is ont. Je peux vous dire que j'ai travaillé dans plusieurs grosses entreprises privées très profitables côtées au CAC40, qui présentent les mêmes symptomes que toute grosse structure : il y a des salariés qui se planquent, qui cherchent à en faire le moins possible, et ce sont ceux qui réclament voire revendiquent le plus.

Sinon, personnellement, je n'ai fréquenté que des établissements scolaires publiques, y compris mon école d'ingénieur qui ne m'a rien couté, et j'en suis plus que satisfait ! Et pourtant, je suis allé dans des établissements soit disant pas très côtés. Et d'ailleurs, les meilleures écoles d'ingénieurs et de commerce sont publiques (X, Centrale, Mines, ..).


Maintenant, si cela vous soulage de "dégueuler" sur les fonctionnaires, comme certains le font sur les noirs, les juifs, les musulmans, ... : soignez vous !

Et voila : une proposition de soins ! Bingo !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Sep - 12:44 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Sam 20 Sep - 13:17 (2008)    Sujet du message: La Poste (on sent bien que ça va mal se passer !) Répondre en citant

"Sinon, personnellement, je n'ai fréquenté que des établissements scolaires publiques publics, y compris mon école d'ingénieurS qui ne m'a rien coûté, et j'en suis plus que satisfait ! Et pourtant, je suis allé dans des établissements soit-disant pas très côtés cotés. Et d'ailleurs, les meilleures écoles d'ingénieurs et de commerce sont publiques (X, Centrale, Mines, ..)."

Le français, c'est à l'école primaire qu'on est sensé l'apprendre, pas dans une Ecole d'Ingénieurs !

Pour la Poste, tout le monde a son anecdote de guichet, je n'en aurais qu'une de "facteur", factrice doit-on dire de nos jours, qui utilisait, avec sa mob', les aires piétonnières en bas de chez moi comme une annexe du circuit Carole.

Etant chargé par ce véhicule intempestif, je me suis écrié "Hé, Doucement !", et la demoiselle m'a répondu avec "un doigt levé" ...

Je ne sais pas si la donzelle était bien notée, mais elle n'était évidemment pas au service du public !
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 20 Sep - 13:38 (2008)    Sujet du message: La Poste (on sent bien que ça va mal se passer !) Répondre en citant

Voici ma réponse (daubant aussi sur l'orthographe...)


Patrice Guyot

La liste des staliniens qui m’ont aimablement proposé des soins... 13:37 le 20/09/2008

Il faudrait peut-être vous calmer !

Pourquoi devrais-je être doux ? Croyez-vous que les fonctionnaires soient doux avec le citoyen ordinaire ?

Je ne suis pas surpris que vous n’ayez fréquenté que l’enseignement public, votre orthographe vacillante en atteste !

Mais il y a plus grave : à vouloir, sans aucune réflexion réelle, tout justifier au nom du “service public” – qui est un avatar des théories communistes largement abandonnées pour cause de faillite dans le monde entier – on aide à conduire son propre pays à la faillite, ce qui est indigne…

La France détient le record mondial du pourcentage de fonctionnaires par rapport aux actifs (25% contre moins de 15% dans la quasi-totalité des pays développés)

Pourquoi ? Et pour quel résultat ?

Pour parvenir à dépenser depuis 30 ans 20% de plus que nos revenus (3% du PIB c’est juste pour cacher la merde au chat), malgré des impôts et des taxes qui atteignent le record du monde,

Pour parvenir à laisser 2.000 milliards d’€uros de dette à nos enfants ?

Et pourquoi paieraient-ils ce que n’avons pas voulu payer pour notre petit confort quotidien ?

Bon ! C’est assez ! Permettez-moi de vous dire que ce qui est digne, pour un État comme pour un père de famille, c’est de vivre en fonction de ses revenus en faisant en sorte d’épargner un peu pour le jour où une difficulté se présentera !

Ceux qui claquent tout et empruntent année après année pour payer le loyer et le salaire de la bonniche sont des salauds et des escrocs.

Le problème d’un pays comme le nôtre c’est que le gouvernement en place claque tout pour faire plaisir à l’électeur (pour l’acheter, en fait) en sachant qu’il laissera les dettes à l’opposition qui reviendra bientôt au pouvoir. On appelle ça : “savonner la planche” !

Amusant, non ?

Finissons : Je ne dégueule pas, je ne suis ni raciste, ni homophobe, ni rien de toutes ces sympathiques appellations que vous utilisez volontiers pour tenter de discréditer vos contradicteurs à peu de frais… Partisan du sympathique Philippe Val, je suppose !

P.S. : Vous entrez dès cet instant dans la liste des staliniens qui m’ont aimablement proposé des soins, rêvant visiblement de m’envoyer des gardes armés pour me conduire en salle d’électrochoc…

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 20 Sep - 19:00 (2008)    Sujet du message: La Poste (on sent bien que ça va mal se passer !) Répondre en citant

On continue, pour le fun !

poisson

Re: Oui : On s'en fout ! 16:25 le 20/09/2008

Par exemple supposons que EDF vous coupe l'électricité parce que vous n'avez pas payé, ils vont avoir du mal à vous envoyez les factures de rappel par mail.


Patrice Guyot

Re: Oui : On s'en fout ! 18:54 le 20/09/2008

BINGO !

Vous avez remarqué aussi qu'EDF coupe le courant, chez les pauvres, ceux qui n'ont plus les moyens de payer ce produit hors de prix et sans offre concurrente ?

Voila qui laisse augurer de remarquables capacités d'observation chez vous !

Dans la foulée vous aurez remarqué que les coupures chez les gens aisés sont rarissimes, sauf oubli improbable ou voyage excessivement long sans prise de dispositions préalable (merde, le congélateur !)

Vous êtes en plein dedans : le service public pourrissant la vie des citoyens avec une nette prédilection pour les plus faibles, victimes toutes désignées pour des médiocres de ce style...

Il y a au moins deux choses que je tiens à mettre au point :

* D'abord je confirme qu'il y a beaucoup trop de fonctionnaires ou assimilés en France, ce n'est pas une opinion mais un fait confirmé par toutes les comparaisons avec les autres pays développés. Ce qui entraîne deux conséquences :

- Des dépenses beaucoup trop élevées (salaires, retraites, frais variés, sans limites et en constante augmentation).

- La nécessité pour d'innombrables agents de l'Etat d'emmerder leurs contemporains pour justifier leur existence et mettre à profit l'occasion d'exercer un pouvoir qu'on leur a bien légèrement confié...

* Ensuite je tiens à préciser, si possible une fois pour toutes, que je suis profondément hostile au LIBERALISME SANS FREIN,

Très profondément.

Pour moi quand un patron ou un "manager" gagne plus de 10 fois le salaire de ses employés de base il est un simple escroc,

Quand des banques spéculent sur le fait que les malheureux auxquels ils "prêtent" de l'argent ne pourront pas rembourser ce qui leur permettra, en profitant de la hausse de l'immobilier, de les foutre à la rue et de faire des bénéfices, moi qui suis depuis toujours contre la peine de mort, je trouve que certains banquiers seraient plus agréables à regarder en deux morceaux plutôt qu'en un seul !

Pour moi un Etat digne de ce nom doit faire régner l'ordre, non pas en embastillant les bronzés pour délit de "sale gueule" mais en faisant en sorte que les escroqueries "légales" deviennent illégales et soient lourdement réprimées... Ce qui ne suppose pas un "service public" mais de vraies Lois et une volonté de les appliquer...

Comme quoi rien n'est simple...

Et comme quoi le manichéisme n'est pas toujours la meilleure grille de décodage !

Do you understand ? Ou je dois ré-expliquer ?

Sans oublier que "Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet"

***

Hi ! hi !

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:57 (2016)    Sujet du message: La Poste (on sent bien que ça va mal se passer !)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La télévision et ses avatars -> Arrêt Sur Images sur le net (et en vrai) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com