Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Chatte sur un toit brûlant

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Les Arts (autrement dit : les choses vraiment intéressantes) -> Le cinéma, les films dont nous avons envie de parler
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 12:06 (2008)    Sujet du message: La Chatte sur un toit brûlant Répondre en citant

Aujourd'hui, quand on cite le titre, beaucoup (ceux de ma génération) pensent à un film... pornographique... Allez savoir pourquoi !

Mais qu'est-ce que j'ai pu aimer ce film de Richard Brooks ; une adaptation cinématographique de la célèbre et sulfureuse pièce d'un grand et torturé dramaturge, Tennessee Williams, qui a su recréer le climat moite et électrique cher à l'auteur, même si elle a dû subir quelques modifications pour échapper à la censure.

Après le suicide de son ami, le héros masculin (interprété par Paul Newman) se détourne de sa femme (Élisabeth Taylor) parce qu'il croit qu'ils ont eu une liaison et qu'elle est responsable de sa mort.

Les deux acteurs principaux sont beaux comme des Dieux mais, leur talent est encore plus immense.

La magnifique Élisabeth Taylor, en femme frustrée et assoiffée de maternité et d'amour, dégage dans ce film un pouvoir de suggestion érotique absolument stupéfiant. Mais elle n'est pas qu'une resplendissante et troublante femelle, qu'une créature hollywoodienne de plus... C'est une actrice dont le talent coupe le souffle : derrière le frémissement de la chair et la brûlure de son regard, on entend le battement d'un cœur affolé et les craquements d'une âme en peine.

L'irrésistible Paul Newman laisse passer dans son interprétation cette homosexualité qui ne peut s'avouer et qui est la clé de son comportement autodestructeur ; il est d'une telle expressivité aussi... un réel talent.

_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.


Dernière édition par Betty Boop le Dim 28 Sep - 12:19 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Sep - 12:06 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 12:14 (2008)    Sujet du message: La Chatte sur un toit brûlant Répondre en citant

Des yeux bleus incomparables, une vie privée exemplaire, un quelque chose d'insoumis et d'éternellement jeune qui l'empêche à jamais d'être prisonnier d'un genre ou d'une catégorie Paul Newman n'était pas un acteur comme les autres...

Et une star de plus, du grand Hollywood, qui tire sa révérence... comme pour signifier que l'âge d'or disparait pour toujours... Qui restent-ils de cette belle époque révolue ? Lauren Bacall, Elizabeth Taylor, Kirk Douglas ... ... ... ils sont peu nombreux !

Avec Paul Newman, c'est un grand acteur, un grand artiste, qui part, mais aussi un bel homme, une grande âme, ce qui le rendait irrésistible...

Une des dernières vraies stars, quand le mot n'était pas encore galvaudé par les niais de la star ac et compagnie et avait encore toute sa signification...

Un homme discret, qui n’avait pas besoin d’étaler sa vie pour obtenir la gloire… Rien avoir avec ces artistes « modernes » qui doivent passer par la case : « choc », « scandale », « à poil », « divorce à la une », ... pour pouvoir capter l’attention.

Vanité, suffisance, scandale voilà d’où ils tirent leur reconnaissance, quand Paul Newman la reçoit grâce à sa modestie, son humilité et son humanité !

À chaque décès d'une star de cet acabit, d'un humain de cette classe (célèbre ou non), c'est un peu plus la noirceur du monde qui prend le pas, un peu plus de médiocrité qui s'installe...

"Si l'on devait vivre éternellement, tout deviendrait monotone. C'est l'idée de la mort qui nous talonne. C'est la hantise et le désir de l'homme de laisser une trace indélébile de son éphémère passage sur cette terre qui donnent naissance à l'art." croyait Brassaï.

Force est de constater que Paul Newman a laissé une trace indélébile, dans le monde du septième art, en jouant, avec une grande intensité émotionnelle, dans des films souvent sublimes ; pour ne citer que mes préférés, outre La Chatte sur un brûlant déjà cité ci-dessus : Marqué par la Haine, Le Gaucher, Exodus, Doux oiseaux de jeunesse, L'Arnaqueur, Le Plus sauvage d’entre tous, Détective privé, Le Rideau déchiré, Hombre, Luke la main froide, Butch Cassidy et le Kid, L’Arnarque, Le Verdict, La Tour infernale...

Et qu'il a marqué le cœur de tant de gens par sa générosité (Les enfants bien sûr, mais aussi son aide aux Noirs Américains pour leur droit civique, son action pour le désarmement...) qui n'avait d'égal que son talent...

Son éphémère passage lui vaudra, à n'en pas douter, une éternelle existence ! Ici bas mais aussi, certainement, là-haut... Je suis triste, mais en même temps, je me réjouis...

Après tout, n'est-il pas simplement allé rejoindre définitivement sa demeure :


Les Étoiles ?

_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 12:56 (2008)    Sujet du message: La Chatte sur un toit brûlant Répondre en citant

Je m'associe à ton hommage magnifique,

"Cat on a Hot Tin Roof" à l'origine est une pièce de Tennessee Williams

Ici "Cat" signifie "Garce" et n'a pas de conotation sexuelle, la traduction est pratiquement impossible sans trahir l'esprit du titre, l'ennui c'est que "chatte" en Français c'est l'équivalent de "pussy" en Américain ! Je ne fais pas de dessin, tout le monde à compris...

Pendant le tournage du film le mari d'Elyzabeth (je l'appelle comme ça, nous sommes intimes) Mike Todd s'est tué en avion, il a fallu interrompre le tournage pendant plusieurs semaines !

Ce soir sur France 2 (22:40) : La couleur de l'Argent :





[*]Genre : Comédie[*]Date de sortie : 1986[*]Durée : 1h59[*]Réalisé par : Martin Scorsese[*]Avec : Paul Newman - Tom Cruise - Helen Shaver[*]Tous publics

Résumé :
Ancien champion de billard, Eddie Felson n'a plus disputé de compétition depuis vingt ans. Dans un bar tenu par une amie, Janelle, il remarque un jeune joueur, Vincent, au talent indiscutable. Il lui propose de le prendre en main et de lui apprendre toutes les ficelles du billard, y compris les plus juteuses et les plus malhonnêtes. Vincent, plus intègre que son mentor, ne partage pas du tout ses principes. Pour lui, gagner est plus important que de se remplir les poches. Ne trouvant pas de terrain d'entente, les deux hommes finissent par se séparer. Eddie reprend l'entraînement et ne tarde pas à redevenir le champion qu'il était jadis. Il retrouve même Vincent sur sa route, au grand tournoi d'Atlantic City...

Avec : Paul Newman (Eddie Felson), Tom Cruise (Vincent), Helen Shaver (Janelle), Mary Elizabeth Mastrantonio (Carmen), John Turturro (Julian), Bill Cobbs (Orvis), Bruce A Young (Moselle), Forest Whitaker (Amos)

Caractéristiques techniques :
Pays : Etats-Unis - Nationalité : américaine - Année de réalisation : 1986 - Durée : 1h59 - Titre original : The Color of Money

Subsidiairement il aimait les voitures de course : il faut voir "Virages" de James Goldstone (1969) !


Il a tellement aimé ce sport en tournant qu'il est devenu un excellent pilote, il a même décroché la deuxième place des 24 heures du Mans 1979 en équipage avec Rolf Stommelen et Dick Barbour sur une Porsche 935.


Oui ! Paul Newman était un homme magnifique, extraordinaire, généreux, discret, talentueux !

Il reste parmi nous pour toujours.


***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 00:48 (2008)    Sujet du message: La Chatte sur un toit brûlant Répondre en citant

Les fabuleuses Queues Balabushka


http://www.kozoom.com/fr/general/boutique-billard/produits/263/

Quel beau Film !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 20:17 (2008)    Sujet du message: La Chatte sur un toit brûlant Répondre en citant

La "une" du Monde aujourd'hui



***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:31 (2016)    Sujet du message: La Chatte sur un toit brûlant

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Les Arts (autrement dit : les choses vraiment intéressantes) -> Le cinéma, les films dont nous avons envie de parler Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com