Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

RESISTANCE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Résistance
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 10:23 (2008)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

SALUT , nous sommes dans le trou noir , tous les politiciens du monde sont les seuls et uniques coupables , coupables d'avoir autoriser l'ultra libéralisme vampiriser la planète , mais les peuples ont leur part de responsabilité , par avidité ils ont cautionné l'ascension au pouvoir des rapaces politiciens et spéculateurs , à nous de jouer et de chasser du pouvoir ces malfaisants , avant qu'il ne soit trop tard !

Le poids des mots...

Par CnR
le mardi 16 septembre 2008, 08:04 - Initiatives - Lien permanent

Voici le texte de l'appel des résistants du CNR lancé en 2004 à l'occasion du 60ième anniversaire du programme du CNR.

L’APPEL DES RESISTANTS :



Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle. Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et sœurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n’a pas totalement disparu et notre colère contre l’injustice est toujours intacte.



Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d’accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais : Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15mars1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des " féodalités économiques", droit à la culture et à l’éducation pour tous, une presse délivrée de l’argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc. Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales,alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’ Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.



Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations,institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau "Programme de Résistance " pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l’intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales. Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous.

Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : " Créer, c’est résister. Résister, c’est créer ".



:

Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.

Article 35, Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen 24 juin 1793 : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 30 Sep - 10:23 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 14:06 (2008)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

mardi 30 septembre 2008 (08h55) :
Abats nauséeux et carne dans la gastronomie capitaliste.LOTY MALEBRANCHE Camille

Abats nauséeux et carne dans la gastronomie capitaliste
LOTY MALEBRANCHE Camille
Avec la crise qui frappe le capitalisme nord-américain et mondial, la mise à nu des rois économistes, des ridicules oracles du néolibéralisme et de la finance boursière, l’économie capitaliste montre encore sa réalité de système constamment en crises expédiées mais jamais résolues. De partout, de pseudo-débats prennent allure de messe propitiatoire pour un système maudit, infernal en décomposition et dont la pourriture puante menace de constant pourrissement le niveau de vie déjà précaire de la plupart des citoyens et travailleurs de par la planète entière. Le capitalisme à visage humain proposé et ressassé est resté marginal, simple image d’Épinal d’un monde heureux par le profit que seule la masse des aliénés crédules attendent de l’idéologie - cette sorte de communication que j’appelle médiolecte vu son dosage médiatique spécifiquement behaviouriste de propagande véhiculée par la presse gouvernementale ou commerciale - sans jamais interroger les clous acérés de la privation et du travail infernal en pleine société d’abondance. Ce n’est ici point une utopie mais une disutopie, c’est-à-dire un cauchemar sans fin, où le rêve du meilleur restera toujours sans avenir alors que sévit le pire ! Car de fait, il ne s’agit pas d’une crise exceptionnelle mais d’un habitus pathologique constamment accoutré de santé factice par la drogue de la consommation et du loisir. La communication sociale ici se pare d’un soupçon d’analyse de surface pour éviter de révéler l’horreur. C’est exactement le contraire du logos apophantique aristotélicien qui émanerait de ce qu’il exprime pour le rendre accessible à l’auditeur. Le discours actuel du système ploutocratique est un jeu de confusion et d’ironie magistralement et cyniquement monté pour berner les peuples, ces principaux concernés de cette chose commune qu’est l’économie politique. L’on comprend que lorsque l’économie des nations se joue par quelques jongleurs appelés financiers au nom des quelques familles qui mènent le monde, le crime et la misère sont le partage des majorités.
Bush, liturge du sauvetage capitaliste catastrophique…
On sait que la liturgie est étymologiquement le travail public que le ministre de la religion offre aux fidèles à la différence de la vie interne conventuelle ou monacale de la confrérie. Dans le séisme actuel que les adeptes de Mammon vouent à leur seul dieu, l’oseille, il est curieux que l’un des pires myrmidons que cette terre ait portés et qui pis est, dirige l’empire de tous les maléfices de l’argent sale, soit aujourd’hui propulsé au rang de liturge capitaliste qui convie les masses étasuniennes et du monde à éponger les bévues des repus indécents des multinationales et de la mafia bancaire, qui gaspillent des millions de dollars pour leurs bas-ventres et les dentelles de leurs maîtresses alors que la masse doit travailler dans la souffrance au jour le jour rien que pour manger ou se soigner en cas de maladie. C’est du Garbage Bush que de prôner le sacrifice aux non nantis toujours trop frugaux par nécessité et bouclant avec peine leur fin de chaque mois. C’est aussi vulgaire et plat de la part de ses émules simiesques que de le soutenir à demander aux non riches de sauver la racaille prodigue de la planète, quand on sait que la faune sordide des chacals économistes de ce système, depuis les années 1990, n’ont jamais cessé d’afficher un triomphalisme où ils étaient les seuls chantres du sens et de la connaissance alors que tout dissident était un con !
Que le peuple cesse d’être le sot, le vilain autogarroté.
« Quand le sot berné donne sans comprendre ce qu’il a, il n’y a que l’imbécile à ne pas s’en repaître, dit un proverbe populaire haïtien »
Quand on sait qu’un radoteur comme Alain Minc et ses pareils partout dans le monde, nous disaient que le capitalisme déréglementé est un système sans défaut ni faille et que l’État doit se pâmer devant l’autorégulation de l’économie rendue entre les désidératas des grandes entreprises et transnationales, de quel droit les fatras anthropomorphes du néolibéralisme s’autorisent-ils d’utiliser maintenant ce même État pour se reconstituer après avoir bêtement échoué par idiotie idéologique et cécité mercantile ? Il est toutefois masochiste que le peuple étasunien l’accepte sans broncher comme si le sort du peuple est d’être le paillasson des voleurs autorisés et vauriens dissipateurs de la ploutocratie financière et bancaire. Ce temps est curieux dans son faciès de dégénérescence des caractères et de dégradation des tempéraments ! Car à l’époque où le génie militaire associait la guerre et la conquête à la gloire des rois combattants, et où la terre conquise était étoile de la couronne royale, il y avait au moins un sens de dépassement - quoique criminel et indigne de l’humanité, parce que prédateur - par le risque du souverain militaire qui mettait sa vie en jeu dans son aventure de chasseur de gloire. Aujourd’hui, hélas ! ne reste que la reptation des charognards de l’argent sale, incapables même d’être prédateurs tant ils sont vilains et répugnants, réduits au vol avéré sans pudeur de l’économie des masses contribuables qu’il détourne pour renflouer leur caisse privée !
Du triomphalisme d’un capitalisme sauvage, néolibéral faisant franche lippée, la table dégarnie ne garde même plus le goût de la gastronomie, les ploutocrates éhontés et sagouins osent désormais servir aux peuples les abats et la carne de leur curée défaite, décomposée !
Que les peuples cessent d’être plus sots que la sottise dans cette conjoncture macabre et abjecte d’utilisation de leur sueur, de leur torture au travail forcé du quotidien, au profit de ceux qui débouchent du champagne à 1000 dollars rien que pour mouiller le ventre nu des putes de Saint Tropez, qui ont toujours joui à leurs dépens dans le plus marmoréen des dédains.
CAMILLE LOTY MALEBRANCHE
Makhno

 
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article71862
De : Makhno
mardi 30 septembre 2008

_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Jeu 20 Nov - 19:06 (2008)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITE AVEC LE COMITE DE TARNAC
jeudi 20 novembre 2008 (17h22)

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITE AVEC LE COMITE DE TARNAC

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITE AVEC LE COMITE DE TARNAC Quand la finance tue l’Etat ment

La spéculation financiére qui ici provoque des licenciements en cascade est a l’origine ailleurs d’une famine qui touche des millions de personnes . A cause de cela , 19 millions d ’enfants sont condamnés a mourir de faim dans les prochains mois .

Plutôt que de s’en prendre aux responsables de ce crime contre l’humanité (constitué entre autres par la spéculation sur les produits alimentaires durant le printemps 2008 ) le pouvoir nous a organisé le 11 novembre dernier une grossiére opération de diversion .

Le coup médiatique qui a consisté a focaliser l’actualité sur un groupe de jeunes gens et a leur faire endosser un étiquette de « terroristes » au prétexte que des TGV ont pris du retard ne trompe en effet personne . Si tout ceci est destiné a tenir une bonne place dans les annales de la manipulation d’Etat il n’en demeure pas moins qu’a l’heure actuelle

Le pouvoir continu de mentir pour nous préparer a subir les conséquences de sa crise

Le pouvoir continu de mentir pour éviter de parler de la réalité

Le pouvoir continu de mentir pour protéger les financiers criminels

Assez de mensonges ! Assez de crimes !

RESISTANCE POPULAIRE !

RASSEMBLEMENT EN SOLIDARITE AVEC LE COMITE DE SOUTIEN DE TARNAC POUR LA LIBERATION DES JEUNES DE CE VILLAGE

SAMEDI 29 NOVEMBRE 14 Heures

DEVANT LE MONUMENT DE LA RESISTANCE Allées Frédéric Mistral , TOULOUSE

CNT- AIT TOULOUSE

7 rue St rémésy 31000 TOULOUSE
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Ven 21 Nov - 14:42 (2008)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

Cellule invisible et medias collabos
vendredi 21 novembre 2008 (00h56)
1 commentaire

cellule invisible

connerie visible

Libérez les prisonniers d’opinion de la prétendue "Cellule invisible" ! De l’incendie du Reichstag à l’épicerie de Tarnac, en passant par les Irlandais de Vincennes.

2008 n’est pas 1938, Sarkozy n’est pas Hitler, les gendarmes français ne sont pas les SA, ni les SS, l’UMP ne défile pas au pas de l’oie, Copé ne met pas de chemise brune.etc. nous disent les "démocrates" bien pensants de la droite a la "gauche" sociale démocrate

Mais les manipulations du pouvoir sont aussi tordues que celles de l’époque.

Et il n’y a même pas besoin d’interdire les partis (ils se ridiculisent tout seuls, de Hollande à Besancenot), les syndicats (ils font le minimum.syndical : trois journées de grève, bien séparées cette semaine), de fermer les journaux, au contraire, la propagande est gratuite (ils colportent la parole du Chef), ni d’ouvrir, sauf pour les étrangers, (pour les Français, ça viendra) de camps.

Depuis le début de cette ridicule affaire de caténaires, nous avons dit que c’était cousu de fil blanc.

On assiste à une vaste manipulation de l’opinion publique, avec la complaisante contribution volontaire de la plupart des grands médias.

Le plus fort, c’est que les articles qui paraissent, sans signature, émanant des agences de presse qui formatent l’opinion de tous et toutes, (totalitarisme "démocratique") et qui relatent "les faits", contiennent presque chaque fois quelques discrets éléments d’auto-destruction des affirmations véhiculées.

Il en va de même pour les déclarations des autorités policières et/ ou judiciaires, preuve, s’il en est besoin, du mépris dans lequel ILS tiennent les "citoyens".

Il faut croire que la camarilla qui nous "gouverne" (2 à 300 personnes à Paris, selon le président de la région Alsace, Adrien Zeller lui-même, qui l’a dit, entre quatre oreilles, à la salle blanche de la librairie Kléber à Strasbourg) compte sur le recul effarant du jugement critique, supposé formé par l’école, puis soumis au bombardement idéologique à la grosse Bertha bolloro-bouyguo-lagardérienne.

Cependant, quelques esprits, les résistants, n’ayant pas renoncé à exercer leur jugement (merci, Descartes, Kant, Hannah Arendt.) et disposant encore de la possibilité de le diffuser sur le ouèbe, (mais bientôt, on y mettra fin), en attendant, les gardiens du capital se contentent d’une sur"veille de l’opinion" : salut "camarade" DGRI ex RG, syndiqué ou pas.), quelques esprits, donc ayant quasi miraculeusement échappé au formatage, pensent encore.

Quel romancier gouvernemental, quel Ponson du Sérail a inventé la "Cellule invisible" -appellation d’origine policière contrôlée- (avec un C majuscule, s’il vous plaît !?

Chaque jour, ou presque, de nouveaux épisodes s’offrent à notre émerveillement candide. Encore !

Chaque semaine, des détails plus pittoresques s’inventent.

La possession d’un horaire de chemin de fer (bientôt dénationalisé) est une preuve de complot terroriste mondialisé.

Porter une lampe frontale (gaffe, les spéléos ou les cyclistes) vaut carte d’adhésion à Al Qaida international. Même être bi-national franco-belge est aussi louche qu’être bi ou trans ! Signe d’appartenance à une Internationale souterraine.

Creuse vielle taupe ! La DGRI surveille tes tunnels, avec l’aide du Mossad, et du FBi aie ! et, au besoin, elle les fabrique.

La "Cellule invisible" (sauf avec des lunettes médiatico-policières) a même son Feltrinelli.

Il s’appelle Eric Hazan, excellent éditeur - La fabrique - entre autres, de "L’insurrection qui vient" (en vente libre dans toutes les bonnes librairies). Robert Grossman l’avit même invité l’an dernier sous le chapiteau de la Bibliothèque idéale. (A surveiller, ce Grossmann.).

"Tous les moyens sont bons pour construire l’ennemi intérieur. Construire l’ennemi intérieur, c’est très important pour un pouvoir qui tient en partie la route par l’inflation policière. Il faut justifier l’empilement de lois antiterroristes, qui n’ont plus rien à voir avec le droit. L’ensemble des forces antiterroristes, aujourd’hui, est énorme, avec un outillage technique extrêmement élaboré. Il faut justifier cet appareillage légal et militaire.

L’antiterrorisme n’a rien à voir avec le terrorisme. C’est un mode de gouvernement. On voit les séquelles du plan Vigipirate de Giscard (instauré en 1978, ndlr) qui continue d’être en ouvre aujourd’hui. Quand on voit dans les gares et les aéroports, les soldats en treillis et en armes, ce n’est évidemment pas destiné à dissuader d’éventuels suppôts de Ben Laden. C’est pour que la présence de gens en armes dans les gares et les aéroports nous paraisse, à nous autres, les braves gens, normale. Parce qu’un jour, ça aura son utilité.

Dans l’affaire qui défraie les journaux en ce moment, comme dans celles qui ont valu les arrestations de jeunes gens fin 2007 et début 2008, où on a trouvé des fumigènes et d’autres substances, la police a construit de toutes pièces le mouvement anarcho-autonome. Il n’existe pas. C’est une pure construction des renseignements généraux, reprise par la presse avec une docilité digne d’éloges. Avec si peu de fondement qu’en ce qui concerne les jeunes arrêtés début 2008, ils ont été obligés de les relâcher. Ça ne tenait pas la route mais ça préparait le terrain pour ce que nous vivons en ce moment."

On notera aussi que ce danger intérieur tout neuf présente bien des similitudes avec le danger extérieur, cet islamisme terroriste dont on nous rabat les oreilles depuis des années et qui fonde la politique extérieure de Nicolas Sarkozy :

L’idée que le danger menace de s’étendre, prosélytisme et propagande aidant. Dans le cas des « anarcho-autonomes », la ferme de Tarnac devient ainsi, dans la bouche du procureur de la République de Paris, Jean-Claude Marin, « le lieu de rassemblement, d’endoctrinement, une base arrière pour les actions violentes ».

La conviction que les preuves ne sont pas indispensables et qu’on peut se jouer des règles habituelles de la justice et de la police en raison de l’urgence du danger. Dans le cas des « anarcho-autonomes », on évoque des « éléments de preuve pas encore solidifiés » pour cacher le fait qu’on n’a aucun élément tangible à leur reprocher.

Ce que rappelle Le Monde : « Aucune arme n’a été trouvée lors des perquisitions. Aucune trace ADN n’a pu être exploitée, ni aucune écoute. Il n’y a aucun témoin direct des dégradations commises contre les voies ferroviaires. L’enquête repose sur le compte rendu de la filature policière dont ont fait l’objet Julien Coupat et sa compagne, Yldune L. Le couple a été épié, à distance, dans la nuit du 7 au 8 novembre, à Dhuisy (Seine-et-Marne), tout près du lieu où un crochet en fer de forge, arrimé sur un câble, a endommagé une caténaire. »

Rien de plus. Le recours à l’image de l’hydre international, pieuvre du terrorisme comptant des relais un peu partout dans le monde. Des attaches à l’étranger qui deviennent des éléments de très forte suspicion pour le procureur Jean-Claude Marin, baratineur de première :

« S’il n’a pas été démontré par l’enquête une organisation internationale autour de ces concepts de cellule invisible, il apparaît à l’évidence des liens avec des cellules équivalentes agissant en Allemagne (.), en Grèce, en Italie. » La dématérialisation du danger, d’autant plus inquiétant qu’il est clandestin. Qu’il s’agisse des pseudo-cellules dormantes des affidés de Ben Laden ou de la « cellule invisible » de Tarnac, le pouvoir fait son miel de leur caractère fantômatique, sur lequel il peut coller à l’envie ses peurs et ses fantasmes.

Ainsi du procureur Jean-Claude Marin (il n’en rate pas une.) évoquant avec gourmandise, en conférence de presse, « cette cellule invisible qui avait pour objet la lutte armée ».

On est tous et toutes pas dupes face a de tels coups tordus du pouvoir en place

La farce policiaro-mediatique n’a que trop durée

On se laissera pas faire et On laissera pas faire !!!!


De : des individuEs
vendredi 21 novembre 2008
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 16:46 (2008)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

nos dirigeants oublient très vite et trop souvent, l’un des articles fondamentaux, le 35ème en l’occurrence, de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1793, qui stipule : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. ».

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article74868

le roi et sa clique de nullards commettent une énorme erreur , ils sont en train d'auto-alimenter une puissante lame de fond , aujourd'hui ils s'acharnent à fabriquer des boucs émissaires tels les fameux irlandais de Vincennes, pendant ce temps des centaines de milliers de français qui ont les yeux et les oreilles bien ouvertes passeront tôt ou tard à l'action , l'exaspération monte d'un cran , de jours en jours. que les "intouchables" soient assurés , il y aura toujours quelqu'un qui "sait" ce que vous faites , ou vous le faites et qui vous êtes .
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 23 Nov - 14:24 (2008)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

:

Article 35, Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen 24 juin 1793 : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 14:27 (2008)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

Tarnac, collège de Marciac, un journaliste du quotidien Libération ... qui sera le prochain ?
mardi 2 décembre 2008 (07h30)
10 commentaires

Tarnac, collège de Marciac, un journaliste du quotidien Libération ... qui sera le prochain ? La tension monte au Sarkoland

décembre 2008, une série inquiétante de faits qui se répete

Le 28 novembre 2008 à 6h30 du matin, la police sonne au domicile d’un journaliste de Libération. Il est, devant ses jeunes enfants, menotté, humilié, traité de manière insultante. En garde à vue, il sera contraint de se déshabiller entièrement et soumis à deux fouilles intégrales. Motif : 2 ans plus tôt, un commentaire avait été laissé sur le site de Libération par un internaute à propos d’une procédure judiciaire ; la personne visée par cette procédure avait porté plainte pour diffamation contre le journaliste qui était à l’époque directeur de publication. Affaire banale, la justice de la République en a traité des centaines.

Quelques jours plus tôt, la police recherche en Limousin les auteurs de plusieurs sabotages, dont la ministre de l’Intérieur elle-même reconnaît qu’il n’ont mis aucune vie en danger. Là encore, intrusion violente en pleine nuit dans les domiciles ; fouilles et arrestations d’une brutalité qui a provoqué l’indignation dans toute la région. Les personnes arrêtées, pourtant présumées innocentes, sont présentées à l’opinion comme de dangereux terroristes, en violation délibérée du secret de l’instruction.

Une semaine auparavant, le 17 novembre 2008, 4 gendarmes et un maître-chien font irruption à l’improviste dans dix classes du collège de Marciac, dans le Gers. Sans un mot, le chien est lancé à travers les classes. Les enseignants ne peuvent obtenir aucune explication. Trente jeunes « suspects » sont regroupés dans une salle, fouillés, parfois déshabillés ; leurs témoignages relatent des propos humiliants, menaçants et agressifs face à ces élèves tous traités comme des dealers présumés. En sortant, les gendarmes, qui n’ont rien trouvés, félicitent tous les élèves pour avoir « caché leur came et abusé leur chien ».

Point commun entre ces trois affaires : un journaliste à Paris, quelques villageois en Limousin, quelques dizaines de collégiens dans le Gers, sont présumés être de dangereux malfaiteurs et traités de manière brutale, humiliante et pour le moins disproportionnée par rapport aux missions de la police judiciaire.

Liberté de la presse, présomption d’innocence, droit des justiciables, et simple respect en toute circonstance de la dignité des personnes : qu’est ce qui, dans l’attitude des autorités politiques, laisse croire à des magistrats, à des gendarmes, à des policiers qu’ils peuvent impunément ignorer toutes ces règles constitutionnelles et internationales de production des droits de l’Homme ?

La LDH considère qu’il est urgent de réagir contre des dérives de plus en plus inacceptables de pratiques judiciaires et policières qui deviennent incompatibles avec l’Etat de droit
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
clohai


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 25

MessagePosté le: Jeu 25 Déc - 08:33 (2008)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

Justement c'est rigolo, j'avais l'intention d'ouvrir LE forum RESISTANCE chez Xooit. Tous les coups bas y seront répertoriés de la refonte du code du travail à la perte complète de notre industrie compris le travail dimanche qui va devenir une messe et jusqu'a 70 ans (et toutes autres directives de nos envahisseurs). Il se passe trop de choses sous le manteau pour ne pas entrer en résistance. Les citoyens ont effectivement le devoir de sauver leur pays, et de ses politiciens mafieux et des envahisseurs qui achètent nos villes et nos villages à notre insu. Ceux qui achètent peuvent être des potes à sarkrottes style lagardère etc ou fillon soi-même. L'enrichissement personnel des politiques au départ on s'en tape. Mais là, nous mener droit dans le mur, fallait l'oser.
Ecoutez les parler les uns les autres (politiques et média dits "journalistes") ils disent les français ceci les français cela, vont pas bien nanana blabla. A croire que ceux qui causent des français n'en sont pas du troupeau de boeufs ! Pourqui se prennent-il ? ils nous toisent depuis leurs comptes bancaires. Ils ne savent même pas l'ampleur du problème qu'ils s'y sentent étrangers complètement.
Première chose à envisager : changer la monnaie, toutes les monnaies des peuples du monde ne seront qu'une seule pour commencer : les comptes en banque des élites ne vaudront plus rien car l'euro, le dollar etc et l'or seront interdits. et pif le chien.
Puis après investigations nous récupérerons leurs biens immobiliers acquis malhonnêtement et leurs grosses bagnoles polluantes et direct à Fleury, depuis le papy jusqu'aux petits nenfants. Il faut les empecher de se reproduire.
des questions ?

Bon et chaleureux nono à vous.
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 18:01 (2010)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

http://sarkononmerci.fr/
_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patrice Guyot
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 12:05 (2010)    Sujet du message: RESISTANCE Répondre en citant

Cet homme est profondément répugnant, le seul véhicule qui lui convienne c'est un vélo sans selle !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:00 (2016)    Sujet du message: RESISTANCE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Résistance Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com