Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

REVOLUTION

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Résistance
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 10:08 (2008)    Sujet du message: REVOLUTION Répondre en citant

La méthode de révolution

Promis et ayant besoin de s'étendre, le nouveau système social défait de toute obligation envers son état pourrait ensuite se connecter à d'autres structures identiques situées dans d'autres pays et commencer à voir plus grand.
Le but de la manoeuvre est véritablement de larguer le monde politicien, les gouvernements, les institutions, les banques et tout le système pourri qui se nourri de guerre là où il se trouve, et de le dépouiller petit à petit de ses citoyens.

La finalité est que les gens soient complètement désintéressés de la politique, qu'il y ait moins de 10% de votants aux élections étatiques, et que tout l'intérêt soit tourné vers ces coopératives à but social dont la fonction première, écrite dans le marbre de sa fondation, est de pourvoir aux besoins élémentaires vitaux de chaque habitant actif et inactif grâce à un système informatique et algorithmique de juste répartition des richesses, dont la facilité de mise en oeuvre est tellement ridicule qu'on sera étonnés de ne pas l'avoir fait lus tôt.


http://w41k.info/?read=21028

Disons que c'est une grande tradition, de temps en temps les peuples se lèvent pour donner un petit coup de pied au derrière des institutions, qui ensuite s'empressent d'adapter leur discours à la nouvelle mode dans le but de conserver la gloire de leur posture.

Peut-être même bien que toutes les révolutions réclamées ont été résolues uniquement par un jeu d'apparences donnant au peuple rebelle les illusions de ce qu'il demandait, plus de liberté, plus de démocratie, plus de paix, plus de justice, moins de racisme, et qu'à chaque fois on le leur a donné, sous forme d'une illusion grandiloquente et de discours ainsi formatés, sans que rien ne change en vérité, puisque si on voulait vraiment obtenir ces résultats ce qu'il aurait fallu changer en vérité était le système, dont ensuite seulement découlent les conséquences attendues.

Les politiciens adorent croire qu'en stimulant artificiellement l'apparition de symptômes cela fera naître la structure systémique qui ensuite les engendre, mais ça ne marche pas, mais quand même l'apparence est indubitable.

De là on peut conclure que les révolutions antérieures n'étaient que superficielles et n'ont rien fait d'autre que de construire des mensonges de plus en plus éhontés et criminels. Pis, ceux-là ont fini par croire en leurs mensonges tout en dissociant leurs actes de ceux-ci, sans ne plus même être capables de voir cette brisure, tout en faisant de cette brisure le fond de leur idéologie.

Peut-être que les peuples ont inconsciemment connaissance de cela, et qu'ainsi ils soient démoralisés de l'idée de faire des révolutions populaires, qui de toutes manières seront conduites par des collaborateurs naïfs du système, tous disloqués de l'intérieur, prêt à scander les nouveaux paradigmes qu'on aura su mettre en vie, tout en étant incapables d'en comprendre ne serait-ce que l'essence, et automatiquement voués à les détourner ou les dénaturer.

Quelle que soit la révolution, c'est ceux à qui elle s'adressera que ça profitera, et c'est encore les peuples qui paieront le prix des forfaitures qu'ils auront eux-mêmes engendrées.

Sans cela nul doute que depuis longtemps les peuples se seraient élevés contre l'horreur mentale que représentent les politiciens, tous plus malades les uns que les autres, tous plus déhanchés et éberlués les uns que les autres, incapable de rationalité, ce qui du coup les conduit à déclarer que c'est la seule chose qui explique leur action.

Regardez ce gars une fois que j'ai vu à la télé, il disait « dans l'urgence, nous avons conclu qu'il fallait absolument permettre aux chômeurs qui n'en ont pas, d'obtenir un permis de conduire et une voiture à des prix préférentiels, de sorte qu'ils puissent trouver plus facilement un travail loin de chez eux, ça, au moins c'est une mesure rationnelle, et c'est ce que nous allons faire avec toute la force et la détermination qui est la nôtre ».

Mais à part ça le gars il ne s'est pas dit que si chacun avait besoin d'aller de plus en plus loin de chez lui pour trouver un travail, cela voulait dire que, étendu à une population, tous ces gens allaient donc trouver un travail proche du domicile d'un autre.

Ou encore que, s'il ne l'avait pas remarqué, le lobby des fabricants de voitures avait tout fait pour empêcher les moteurs à énergie quasiment gratuite et n'utilisant pas le pétrole, qui est devenu tellement hors de prix que c'est un produit de luxe, d'ailleurs taxé comme tel, d'apparaître.

Nous somme dans le double-monde où, d'une part, si on arrive avec une nouvelle théorie démontrant scientifiquement que la terre est ronde, les politiciens s'empressent de reprendre l'idée à leur compte en en tirant des conclusions qui empêchent toute évolution, du style « maintenant qu'on a découvert ça, la science n'est plus utile ! », et d'autre part, ceux qui viendraient à dire des théories sans usage à leur yeux, seraient tout comme le premier de cette lignée (qui disait que la terre était ronde) sommés de s'excuser en public d'avoir troublé son bon ordre, comme l'en témoigne le clown télévisé JM Bigard, qui n'étant pas fou, a ainsi tenté de sauver sa peau et de ne pas devenir un nouveau « Dieudonné », c'est à dire banni de la société et utilisé comme adjectif qualificatif de ce qu'il faut détruire, après avoir osé dire que les attentats du 11 septembre 2001 n'en avaient pas vraiment l'air.

Ainsi à la question « pourquoi les peuples ne se révoltent-ils pas alors que le seuil de tolérance a déjà été franchi depuis longtemps », on peut émettre l'hypothèse que la méthode de révolution n'a pas encore été complètement élaborée, puisqu'on sait d'avance qu'il ne faut surtout pas que les politiciens soient au courant de ce qu'on veut obtenir.

Aller scander dans la rue « nous voulons plus de justice », après avoir été dûment réprimé à coup de matraques, infiltré par de faux casseurs démystifiants, élagué de la zone informative et étouffé sous des critiques virulentes et hautaines, même si ça passe tous ces barrages, ça ne sera jamais rien d'autre que récupéré à mauvais escient dans le but de faire souffrir encore plus les peuples, en fabriquant le nouvelles explications d'actes qui eux, ont toujours été de même nature, c'est à dire répondant à la loi du plus fort en gueule.

-

La méthode de révolution doit être révolutionnaire, ce doit être une surprise, un peu à l'image de ces groupes qui s'accordent par SMS pour se figer à une heure précise dans un lieu précis, créant subitement un espace dédié à la quatrième dimension, dans le but de la beauté de l'art.

C'est sûrement cette raison qui motive la proposition qui consistait à fédérer sous une seule société à but non lucrative tout un ensemble de sociétés conventionnelles, qui utiliseraient une monnaie locale, au sein d'un système entièrement expérimental.
Car de cette manière aucune loi n'est brisée, aucun slogan n'est scandé, et même mieux aux yeux de la loi aucun argent n'est inclus dans les transactions, ce qui fait que les adhérents de ces coopératives ne sont aucunement redevables d'impôts envers la société.

Dans cette zone à but social, il pourra apparaître des écoles et des hôpitaux, des services de transport en commun enfin non polluants et des flux de marchandise enfin complètement robotisés, qui seraient complètement isolés de toute l'activité politique et de toute réglementation étatique, puisque tout serait sous l'égide d'une seule organisation, disposant d'un seul compte en banque du type bêtement postal, qui à son tour serait administré de l'intérieur.
On y construirait nos propres systèmes de paiement et nos propres valeurs, lois, en faisant voter démocratiquement et très régulièrement toutes les décisions d'ordre systémique, dans le but de consolider la structure du système.
Il pourrait même y en avoir de différentes natures pour voir ce qui marche le mieux.

Promis et ayant besoin de s'étendre, le nouveau système social défait de toute obligation envers son état pourrait ensuite se connecter à d'autres structures identiques situées dans d'autres pays et commencer à voir plus grand.
Le but de la manoeuvre est véritablement de larguer le monde politicien, les gouvernements, les institutions, les banques et tout le système pourri qui se nourri de guerre là où il se trouve, et de le dépouiller petit à petit de ses citoyens.

La finalité est que les gens soient complètement désintéressés de la politique, qu'il y ait moins de 10% de votants aux élections étatiques, et que tout l'intérêt soit tourné vers ces coopératives à but social dont la fonction première, écrite dans le marbre de sa fondation, est de pourvoir aux besoins élémentaires vitaux de chaque habitant actif et inactif grâce à un système informatique et algorithmique de juste répartition des richesses, dont la facilité de mise en oeuvre est tellement ridicule qu'on sera étonnés de ne pas l'avoir fait lus tôt.


pense ce qu’il pense, j’aime bien sa vision d’une méthode révolutionnaire qui consisterait à ignorer ceux qui croient dominer et de construire à leur nez et à leur barbe un autre monde sans qu’il s’en aperçoivent et qu’ils viennent s’approprier nos efforts. Je crois qu’effectivement en ce moment il est difficile de penser autrement tant les gouvernants de notre monde, les élites, les exploiteurs semblent vraiment être un cancer dont on ne peut se débarrasser. Mais je dois dire mon désaccord plein et entier avec l’idée qu’il n’y aurait jamais eu de révolution, ou de révolutionnaire, ça c’est ce que l’on voudrait nous faire penser. Faire douter de la politique, des militants, des dirigeants qui consacrent leur vie aux autres. Moi je serais d’accord au contraire avec ce que dit Chavez, il faut étudier, comprendre les révolutions et les révolutionnaires parce que nous en avons une à mener. mais peut-être faut-il aussi retenir ce que disent 8110 et le Commandant Chavez, la Revolution se construit à partir de chaque village, chaque ville, au plus près des communautés pour lutter contre la bureaucratie et l’inefficacité. L’extra terrestre solitaire un peu pierrot lunaire sur internet et le Commandant qui mène une révolution avec les masses d’Amérique latine se rencontrent par hasard dans le moteur qu’est l’utopie, j’aime bien ces rencontres surréalistes. Ne jamais oublier que la révolution c’est un réel de plus, quand l’homme refait la marche il invente la roue disait Aragon à propos du surréalisme mais aussi du réalisme socialiste. Le réalisme socialiste ce n’est pas simplement la reproduction du réel puisqu’il est socialiste. Alors moi le week end j’aime bien bagnauder dans des tas d’univers qui pensent à la Révolution, trés loin de moi. (note de danielle Bleitrach)

http://w41k.info/?read=21009
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Oct - 10:08 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CHE


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 663
Localisation: BDR

MessagePosté le: Ven 28 Nov - 19:24 (2008)    Sujet du message: REVOLUTION Répondre en citant

CRISE FINANCIERE ,, SUITE ET PAS FIN

http://www.box.net/shared/qfm4cp5d2h
par Kuhing
Comme l’indique le journal « Le Monde » du dimanche 26 octobre 08,
ce sont 25000 milliards de $ qui se sont évaporées depuis de début de
l ‘année 2008, ce qui correspond à 2 fois et ½ le Produit intérieur brut
des Etats-Unis. Certains pays sont plus atteints que d’autres comme
l’Islande dont la bourse à perdu 94% de sa valeur. Mais la liste de
pays menacés de faillite s’allonge avec l’Ukraine, le Pakistan,
l’Argentine la Hongrie. La baisse des taux d’intérêt des banques
centrales qui arrivent à 1 ,5% de taux directeur pour la réserve fédérale
des Etats-Unis , à 0,5%pour la banque centrale du Japon, ou 3,75%
pour la banque centrale européenne et l’injection massive de 2000
milliards de dollars, mais au moins le double est prévu, n’y font rien :
les investisseurs ne parviennent pas à retrouver la confiance en un
système qui ne fonctionne plus. Sans la participation des capitaux des
actionnaires , c’est toute l’économie de marché qui se paralyse et les
bourses anticipent cette récession qui frappe maintenant l’économie
réelle : l’action Renault a perdu 74 % depuis le début de l’année et le
prix du pétrole est passé de 1 47 $ en juillet à 64 $ hier. Même si le
consommateur bénéficie à court terme de cette baisse du prix du
pétrole, celle ci participe de l’effondrement de l’économie puisque
l’exploitation des gisements comme ceux du Canada, du Brésil ou de
l’Arctique ne peuvent fonctionner qu’à partir d’un taux de rentabilité
minimal. Le chute libre continue donc et le système capitaliste mondial
continue de voir ses bases se fissurer. Socialement, ce sont des
licenciements massifs qui vont s’accélérer non seulement en Europe
mais sur tous les secteurs de la production mondiale et Chine comme
Inde ne seront pas épargnés. Les pays pauvres vont voir leur situation
se dégrader plus encore : « quand les gros maigrissent, les maigres
meurent » Et quand il ne sera plus possible de produire de quoi se
nourrir parce que les entreprises n’en auront plus les moyens, nous
nous apercevrons que les billets de banque ne sont pas comestibles.
Alors qu’en est-il de l’avenir possible ? Alan Greenspan , ancien
président de la réserve fédérale américaine, celui pour qui « les
marchés libres et concurrentiels était de loin la meilleure façon
d’organiser les économies , sans équivalent » fait part aujourd’hui de
son « grand désarroi » Dans le même temps en Italie, les nostalgiques
de Mussolini, se regroupent plus nombreux et font à visage découvert
le salut fasciste devant les caméras de télévision. Ceux là nous
indiquent la voix de la guerre. Nous sommes de toutes façons à une
croisée des chemins et au devant d’une période qui risque d’être
particulièrement difficile. Alors plus que jamais nous devons diffuser
largement le projet d’une société autogestionnaire, débarrassée du
profit financier, coordonnée horizontalement et en démocratie directe.
Regrouper sur cet objectif. Sur nos lieux de travail quand c’est
possible organiser le lien entre les usines et les entreprises pour tous
ensemble préparer la grève générale et basculer ensuite vers l’
économie parallèle qui mettra à bas et définitivement le capitalisme.
27 octobre 2008
_________________
STINTU RIBELLU

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »

Louise Michel

http://www.dailymotion.com/video/xtla2_30-anni-di-resistenza_news
Revenir en haut
clohai


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 25

MessagePosté le: Jeu 25 Déc - 09:18 (2008)    Sujet du message: REVOLUTION Répondre en citant

Citation:
Mais à part ça le gars il ne s'est pas dit que si chacun avait besoin d'aller de plus en plus loin de chez lui pour trouver un travail, cela voulait dire que, étendu à une population, tous ces gens allaient donc trouver un travail proche du domicile d'un autre
J'ai aussi pensé cela, certainement nous sommes nombreux a tirer les conclusions même avec un compte en banque mini

Citation:
Ainsi à la question « pourquoi les peuples ne se révoltent-ils pas alors que le seuil de tolérance a déjà été franchi depuis longtemps », on peut émettre l'hypothèse que la méthode de révolution n'a pas encore été complètement élaborée, puisqu'on sait d'avance qu'il ne faut surtout pas que les politiciens soient au courant de ce qu'on veut obtenir.
Pourtant s'ils savaient que ça va leur tomber sur la tête, ils auraient une possibilité de calmer "le jeu" en s'enfuyant ou démissionnant. Evitant ainsi la colère d'un peuple et les effusions de sang au moins dans un pays donné ou un autre. Mais une fois débarassé des policiens voyoux en complet veston bien taillé, le peuple refusant d'honorer les dettes envers les autres pays, parce qu'il n'est pas responsable de la folie capitaliste criminelle, on ne pourra eviter la guerre internationale. sauf à se mettre d'accord entre tous les peuples opprimés. Et là c'est une énorme tache, silencieuse effectivement mais qui prendra combien de temps. La révolution disent certains, ne vient pas quand les gens sont en souffrance "mais quand il y a reprise"
Encore une façon de gagner du temps, de déjouer les desseins du peuple car la reprise c'est pas dans 120 ans ?! Les médias dans les médias uniquement pour sauver le système criminel ! tous complices.

En fait ce qui est dit sur w41k on est nombreux à le penser ! j'ai l'impression que c'est moi qui cause. mais j'aurais été moins claire et donc plus longue... a mal expliquer.


Dernière édition par clohai le Jeu 25 Déc - 10:26 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
clohai


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 25

MessagePosté le: Jeu 25 Déc - 10:24 (2008)    Sujet du message: REVOLUTION Répondre en citant

Le montant de la crise financière va au dela de ce chiffre. La crise financière est partie de chez nous (je me répète peut-être). On pourra bientot prouver le ki du koi. Pour moi ya pas de doute. C'est les solutions sarko depuis/sous présidence chirac, sous baladur. Aujourd'hui il sait, il doit douter en même temps de l'ampleur de ses méthodes criminelles. Vous savez au départ c'est "un bon coup" "je vais m'en mettre plein les poches" etc comme un petit malfrat qui lui va se retrouver en prison. Mais là, lui, porté par les patrons voyoux (pouvoir de l'argent) dont il a fait les parachutes (pouvoir politique), multiplié par le nombre de profiteurs malfaisants du monde entier parce que la méthode sarko à fait le tout de la terre, peut-être bien même à son insu, qq ayant filé le tuyau ailleurs.en même temps voulant "sauver l'état" quelquepart surment....pfff tu parles charles
et depuis 10 ans que nous avons commencé à souffrir de cette situation, eux savent depuis 10 ans que la bulle allait éclater mais où kan comment... cela ne les a pas empeché de continuer dans le crime contre l'humanité

La méthode sarkrotte : mettre la dette de l'état sur le marché boursier. Ils ont vendu ce produit toxique même aux communes de gauche ! qui sont maintenant soit disant les plus dépensières ! c'est infâme. Donc quand tous les grands pays ont fait pareil avec leurs dettes et emprunts... tous s'explique. Le subprime immobilier n'a jamais été la cause. Les states ne sont pas les responsables malgré le bourrage de crâne. Les politi-cars français ont fait l'union europeenne pour ne pas être les seuls entrainés ou à payer. L'union était ruinée avant même le référendum. Tant de raisons qui ont mené à refuser l'union. Nous avions la chance d'être un peuple responsable, plus peut_être qu'ailleurs, avec plus de conscience des valeurs humaines, un peu comme aux states d'ailleurs. Et ils ont cassé tout. Ils doivent payer et ils paieront même si dans les débats "temps de parole offert à la majorité" on dit qu'il ne faut pas chercher la responsabilité Very Happy mais bien sur que si ! ils paieront à vie. Ce n'est pas être révolutionnaire ou marxiste ou troskiste etc comme ils vont m'appeler, c'est être lucide. Ils paieront et point

l'union européenne est allée mettre le chaos dans le monde. pas les states. ce sont les banques de chez nous qui s'y sont développées et qui ont agi.

Maintenant les scandales éclatent, les effets d'annonces, les détournements d'attention, tout est bon, tous les moyens sont utilisés pour gagner du temps et tenter d'effacer les preuves mais c'est impossible. Ya pu de copains maintenant c'est chacun pour soi et à celui qui bavera le preum's. d'où les scandales eads/villepin/sarko, dernièrement la parodie d'attentat c'est pour mieux nous contenir en cas de mouvement de foule "histérique", et j'en oublie l'essentiel. ah oui le climat Mr. Green
Comme il a été facile aux politiciens vereux actuels et passés de devenir actionnaires d'entreprises privées financées par nous, avec nos services publics comme produits. Mais ils ont ruiné aussi "leurs" entreprises qui par le fait du "hasard" ont investi dans des produits toxiques dont personne ne savait plus dans quoi ils invesstissaient. Le serpent se mord la keu.

Tout un monde à refaire, passé l'énorme chaos, sera passionnant avec l'investissement "cordial" de chacun, selon ses possibilités. dans un calme serein revenu quand les malveillants seront à l'ombre ou sur la lune.
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Jeu 19 Fév - 10:57 (2009)    Sujet du message: REVOLUTION Répondre en citant

la révolution ...vient des Antilles et pour cause....
il fait bon pour certains d'aller s'étaler sur les plages ....
de profiter du soleil et des fleurs .....
sans se soucier de la misère qui règne là-bas !!!!
et nos politiques les premiers se détournent de cette misère
vivre avec si peu alors que la vie est plus chère que sur le continent
il fallait s'attendre à ce que ça pète!!! Bannir

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Jeu 19 Fév - 11:31 (2009)    Sujet du message: REVOLUTION Répondre en citant

"la misère qui règne là-bas"

Je ne suis pas sûr que ce soit vrai ...

Regardez un peu les autres îles de la région, qui est dans la "misère" ?

Ce qui me gène, moi, c'est ce que m'ont dit tous ceux que je connais qui
reviennent de la Guadeloupe : ambiance épouvantable, habitants arrogants
et pas aimables du tout etc etc etc ...

40% de fonctionnaires, allez, un p'tit effort, les 100% ne sont plus très loin !

La vie plus chère, çà serait pas dû aux transports ?

Déjà qu'à Samui (40 km en mer seulement) tout est nettement plus cher ...
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Ven 20 Fév - 18:54 (2009)    Sujet du message: REVOLUTION Répondre en citant

MengWan a écrit:
"la misère qui règne là-bas"

Je ne suis pas sûr que ce soit vrai ...

Regardez un peu les autres îles de la région, qui est dans la "misère" ?

Ce qui me gène, moi, c'est ce que m'ont dit tous ceux que je connais qui
reviennent de la Guadeloupe : ambiance épouvantable, habitants arrogants
et pas aimables du tout etc etc etc ...

40% de fonctionnaires, allez, un p'tit effort, les 100% ne sont plus très loin !

La vie plus chère, çà serait pas dû aux transports ?

Déjà qu'à Samui (40 km en mer seulement) tout est nettement plus cher ...
je ne pense pas qu'il y ait 100% de fonctionnaires là-bas!!!
mais que les fonctionnaires soient bien payés c'est sûre!!!
ils perçoivent une prime pour compenser la vie chère sur les îles
et les autres  sont mal payés
la preuve il va y avoir une révision de tout cela
200 euros supplémentaires ...
ce qu'il faut là-bas c'est
réviser les prix (carburant et alimentaires "!!!
si le sujet est si "chaud" preuve qu'il y a un réel malaise

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Ven 20 Fév - 19:45 (2009)    Sujet du message: REVOLUTION Répondre en citant

Nous sommes bien d'accord Mimi, comme d'habitude nous nous conduisons comme des goujats et des pillards (Afrique noire, Afrique centrale, Indochine, Dom-Tom)

Et après nous prenons des airs de vierges outragées quand nos victimes ruent dans les brancards !

Comment peut-on être aussi ridicules et indignes ? C'est un mystère !

Par ailleurs Meng touche un point sensible chez moi : 100% de fonctionnaires c'est le rêve de tous les Français métropole et Dom-Tom à l'unisson, parce que dans le privé c'est trop dur, trop mal payé... Alors que dans la fonction publique c'est le pied !

Question : avec quel pognon on les paie ces fonctionnaires ?

Il faut le produire, le pognon, avant de le dépenser, non ?

Et on a jamais vu un fonctionnaire produire un centime, c'est un problème !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
tarzan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 929
Localisation: jungle

MessagePosté le: Ven 20 Fév - 21:41 (2009)    Sujet du message: Invention de postes et multiplications des lois Répondre en citant

Nous aurions dû en rester à la fonction publique telle qu'elle était au début des années 60 je pense qu'elle ne représentait même pas le tiers en effectif de ce que nous pouvons voir aujourd'hui, par contre l'état doit rester maître dans le secteur énergétique et de la distribution des eaux, il doit garder une banque nationalisée ouverte au public.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:39 (2016)    Sujet du message: REVOLUTION

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> Résistance Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com