Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Manger ou conduire, il faut choisir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Les Hors-sujets intéressants -> Hors-sujets libres...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Sam 27 Oct - 15:31 (2007)    Sujet du message: Manger ou conduire, il faut choisir Répondre en citant

Il semblerait bien que les "bio-carburants" soient un piège pour affamer une partie de la planète en créant de super-profits pour certains ...

Biocarburants: un prix du pétrole élevé signifie moins à manger
Par Cécile Sportis (Programme alimentaire mondial) 14H10 05/07/2007

Chaque fois que nous faisons un arrêt à la station-service, nous réalisons que le prix mondial du pétrole a des conséquences directes sur notre portefeuille.
Mais nous ne réalisons pas forcément les conséquences directes sur les pauvres de la planète, qui souffrent de la faim et qui dépendent de l’aide alimentaire.

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) a vu ses opérations souffrir ces derniers mois à cause de l’instabilité des prix du pétrole.
Le prix élevé du pétrole pour le transport et une demande accrue pour la production des biocarburants a mis une pression considérable sur le budget du PAM, qui distribue de la nourriture à près de 90 millions de personnes les plus pauvres dans 80 pays.

Avec la question brûlante du réchauffement climatique, la transformation vers les biocarburants est présentée comme la nouvelle poule aux œufs d’or qui apporterait une solution gagnante pour le climat, les fermiers pauvres et les automobilistes.
Mais cette approche engendre une montée excessive du prix des céréales.
Devons-nous donner la priorité aux millions d’automobilistes ou aux millions de gens qui souffrent de la faim dans le monde?
La demande croissante de pays comme l’Inde ou la Chine en céréales s’ajoute aussi à la problématique du transfert vers les biocarburants.

L’ensemble de ces facteurs a provoqué ces dernières années une montée en flèche des prix, du maïs en particulier, mais aussi d’autres céréales comme le blé et le riz.
Dans les pays les plus pauvres, où certaines familles consacrent près de 90% de leurs revenus à se nourrir, la plus infime des variations à la hausse des céréales a de graves répercussions sur leur capacité à se nourrir à peu près normalement.

L’exemple du soja, très utilisé par le PAM dans ses distributions d’aide alimentaire dans le monde, est très parlant quant aux problèmes auxquels font face les pays en développement et le PAM.
Une tonne de haricots de soja coûte aujourd’hui deux tiers de plus qu’en 2002 et l’huile de soja a doublé de prix.
La demande accrue pour la production de biocarburants ne peut qu’aggraver ces tendances et les conséquences sur les pays les plus pauvres.

Mais quelle que soit la cause de la montée des prix des céréales, ses implications sont multiples.
Avec le gonflement des prix et le nombre de personnes souffrant de la faim qui ne diminue pas, des organisations comme le PAM font face à des défis de taille dans la conduite de leurs opérations.
Le prix élevé des céréales signifie que, pour un même budget, moins de nourriture peut être achetée, donc moins de gens être nourris.

Déjà, en décembre 2006, 90000 enfants pauvres dans le monde ont dû être privés de nourriture par manque d’argent.
Maintenant ce sont 70000 Cambodgiens, incluant des patients suivant des traitements contre le VIH/SIDA et la tuberculose, qui font face à la même menace.
En Zambie, en raison du prix des produits agricoles et du manque de crédits, le PAM a dû aussi réduire ses opérations.
Ainsi des dizaines de milliers de Zambiens ont un accès limité à l’aide alimentaire du PAM. Sans une aide alimentaire, ces familles, qui sont dans l’impossibilité de payer un prix élevé pour se nourrir, doivent vivre la faim au ventre.

Les projections de croissance de production des biocarburants pourraient compromettre la disponibilité de la nourriture et ses prix pourraient avoir pour effet de rendre encore plus vulnérables les plus pauvres sur cette planète.
Le PAM est essentiellement financé par des contributions volontaires des gouvernements et du secteur privé.
Les défis d’une pression accrue sur la production agricole et les conséquences sur les prix non résolus forcent les organismes de lutte contre la faim à devoir ajuster leurs financements à la hausse.

Il est donc important que les donateurs revoient leurs contributions en conséquence afin de faire face aux besoins urgents.
Ces fonds supplémentaires permettront de répondre à la demande le temps que les économies s’ajustent et que la pression sur la production de maïs se relâche par le développement de nouvelles méthodes de production de biocarburants à partir de produits non alimentaires.

*Directrice à Paris du Programme alimentaire mondial des Nations unies


Pour les hausses de prix alimentaires, je les constate dès à présent !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Oct - 15:31 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 28 Oct - 12:29 (2007)    Sujet du message: Manger ou conduire, il faut choisir Répondre en citant


Manger ou conduire, il faut choisir !

Je suis bien d'accord, une fois qu'on a payé l'essence, avec 80% de taxes dedans, les PV avec 100% de taxe à l'intérieur et qui sont distribués avec une générosité et une fréquence en augmentation exponentielle... Si on a encore de quoi acheter à bouffer, c'est qu'on est vraiment très, très riche !

Pour ce qui est des biocarburants on commence à dire que c'est beaucoup polluant que le pétrole (engrais pour la culture, résidus de combustion...)

Donc encore une fausse piste ou plutôt une escroquerie !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:53 (2016)    Sujet du message: Manger ou conduire, il faut choisir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Les Hors-sujets intéressants -> Hors-sujets libres... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com