Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Grenelle de l'environnement...
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> La Politique intérieure, source de rigolades sans fin...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
véro


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 56

MessagePosté le: Dim 28 Oct - 20:31 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

Patrice Guyot a écrit:
Les gens qui sautent par la fenêtre pour échapper à une police terrifiante ce n'est pas l'horreur ?

Je serais curieux de voir votre réaction si 12 policiers sonnaient à votre porte avec des armes terrifiantes et l'intention de vous envoyer 6.000 kilomètres plus loin, avec des menottes, histoire de voir si la vie est plus belle là-bas !

Il n'est pas interdit de se mettre à la place des autres, à l'occasion !

***




Sincèrement,il n'y a aucun pays où vous puissiez demeurer sans papiers.

Je voyage assez souvent, vous aussi et vous savez même que pour un voyage touristique il faut une tonne de papiers, visas..je ne pense pas devoir passer par la fenêtre , non.
Il est évident que je suis une nantie dans la mesure où je suis ici et maintenant, mais il est évident aussi que je ne supporte pas entendre parler de rafles quand il s'agit de reconduire des clandestins dans leurs pays (je rappelle juste quil y aurait comme une petite différence à être envoyé dans un camp de la mort).
Je ne connais pas la solution, la misère est insupportable, mais je ne pense pas que cela passe par la régularisation de tous les sans-papiers car le même problème se reposerait six mois après , et il n'y a plus de fric en France, vous le savez comme moi .
Quand Stoleru a fait voter la loi sur le regroupement familial, la France était riche mais elle a laissé bien des situations se pourrir et n'a rien prévu pour les nouveaux arrivés , d'où la getthoîsation , les révoltes compréhansibles de ceux qui n'ont pu bénéficier de l'ascenseur social et la montée à 17% du FN.
Je ne crois pas que c'est en ne faisant rien, ou en faisant l'autruche si vous voulez, que cela se terminera bien .
Croyez-vous vraiment que c'est en distribuant de l'argent n'importe comment dans beaucoup de banlieues sans volonté politique derrière, sans réforme de l'éducation, sans réelle et immédiate prise en main des problèmes des immigrés de trois générations que ça ira mieux ? Je parle de tous ceux qui sont déjà français et qui ne sont pas traités comme des français, justement. Allez leur expliquer à eux qu'il faut accueillir de nouveaux clandestins ...
Maintenant, je suis bien d'accord avec vous que les situations individuelles crèvent le coeur.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Oct - 20:31 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 28 Oct - 21:42 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant


Nous sommes très d'accord, dans l'ensemble...

Ce qui me fait honte c'est que nous n'avons pas été foutus, avec nos innombrables fonctionnaires, d'interdire l'entrée à tous ces gens qui n'ont rien à faire ici !

Je ne parle pas de ceux qui sont en danger dans leur pays, ceux-là sont traditionnellement bienvenus en France et je souhaite que cela reste vrai... Je parle de ceux qui ne viennent que pour croquer la sécu et les allocations pour lesquelles ils n'ont jamais cotisé !

Ceux-là nous plombent, c'est évident... Mais on ne peut pas les mettre à la porte à coup de fusil !

Ou alors on commence par Sarkozy, et là je commence curieusement à être d'accord, je ne sais pas pourquoi !

Bon, je suis très enfant, je vais aller voir Harry Potter sur la 2, il me semble que je n'ai pas vu ce film...


***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 01:26 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

Désolé, je n'ai pas mes mêmes valeurs !

De tous temps, en tous lieux, depuis au moins un million d'années, les populations humaines se sont déplacées au gré des modifications -climatiques entre autres- de l'environnement.

De plus, tout le monde parle actuellement de mondialisation, d'explosion des échanges ...

Et c'est à ce moment que l'immigration "ferait peur", que naîtrait "le racisme" qui s'expriime par un score FN ?

C'est absurde, voilà ce qui me gêne ....

Les mouvements de population sont inarrêtables, prouvez moi le contraire, même l'Allemagne de l'Est n'a pas réussi (et elle a essayé, non ?) à maintenir sa population chez elle !

Pourquoi les pays africains réussiraient-ils ?

Les pays "riches", d'une façon mécanique, voient leur natalité dininuer, ce qui constitue un problème en soi-même, toute autre considération mise à part, ils ont donc BESOIN de nouveaux arrivants !

Au lieu de dépenser des fortunes en billets d'avion (reconduite à répétition, ils reviennent !), en emplois de policiers en tous genres qui appliqueront des lois inhumaines, ce qui inévitablement amènera un pourrissement moral, on ferait mieux de prendre le problème "à bras le corps".

Et la prise en compte de ce problème est accepter d'abord une "mondialisation" de sa propre population !

Il faut enseigner aux enfants dans les écoles que nous, les humains, sommes tous pareils, que d'ailleurs nous sommes capables de nous reproduire entre nous quel que puisse être le "sentiment d'étrangeté" envers tel ou tel.

Ceci afin, non pas de "cultiver le racisme", mais de l'exterminer.

Ensuite la mixité sociale est indispensable, est c'est très difficile à organiser, on ne doit pas "parquer" les pauvres, les noirs, les "arabes" comme on a parqué les juifs autrefois !

Pour finir, il faut accepter la "mixité économique", que tous ne soient pas justiciables des mêmes carcans réglementaires, introduire la "micro-économie" en provenance du tiers-monde !

Voilà ce qui me paraît constructif ...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 01:31 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

Oups, je viens de constater que le fil est "le Grenelle de l'environnement" !

Etrange déviation, mythe obsessionnel ?
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 02:47 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

Pour Véro,
 

NB : je m’excuse de ne pas avoir pu vous répondre de suite et plutôt : ma vie privée prend ses droits sur le virtuel ; quoi de plus normal ?
 

Soyons précises :
 

v      Je ne suis pas de gauche, ni de droite, ni même du centre (et encore moins des extrêmes).
 

v      Je serais plutôt une libérale, mais à « ma façon » et ne me sens pas réellement représentée par un parti ; je n’ai pas voté blanc au premier tour des élections présidentielles. Je n’ai voté pour aucun candidat au second tour.
 

v      Enlevons de notre esprit la collaboration avec le régime nazi.
 

v      Prenons juste en compte, la méthode politique appliquée par les deux hommes en France.
 

Pour moi :
 

Sarkozy n’est pas un antirépublicain : il est profondément républicain et populiste ;
 

Pétain était un républicain et profondément populiste.
 

L’histoire est jonchée de républicain populiste comme Pinochet ou Perón (d’ailleurs je trouve également beaucoup de similitude entre ce dernier et Sarkozy).
 

Mais restons en France, son histoire moderne n’est pas vraiment parsemée de ce genre de républicain ayant accédé à la tête de l’État.
 

Nous avons eu Pétain et nous avons aujourd’hui Sarkozy, l’époque n’étant pas la même, il est évident que les conséquences sont et seront différentes ; n’ayons pas peur : aucune dictature ne pointe son nez !
 

Et c’est en cela que Sarkozy est le plus abouti des populistes.
 

Il est le seul qui n’aura pas besoin d’instaurer un gouvernement particulier (comme le régime de Vichy pour Pétain).
 

Ce n’est pas le grand méchant loup, dans la bergerie, loin de là. Mais c’est l’état d’esprit, sa manière de se présenter de façon démagogique comme favorable aux intérêts du peuple, comme l’unique défenseur du peuple.
 

Comme l’autre homme de droite qu’était Pétain en son temps, Sarkozy :
 

  • est considéré comme l’homme providentiel ;
  • souhaite la régénération morale de la France ;
  • arrive à la tête d’une France traumatisée par une « crise » particulière ; une perte d’identité…
  • a la volonté de mettre en œuvre un projet de société mûrit depuis longtemps ;
  • a l’ambition de faire don à la France de sa personne pour la sortir de son malheur ;
  • prépare la mise à mort de la République (pour Pétain la 3ème ; pour Sarkozy la 5ème) ;
  • rassemble autour de lui, dans son gouvernement, des hommes venus de dives horizons (Pour Pétain cela allait des parlementaires classiques, comme Laval, aux syndicalistes pacifistes, comme René Belin, en passant par des technocrates, tels Yves Bouthillier ou Paul Baudouin)
  • profite des très larges pouvoirs qui lui sont conférés pour mettre en œuvre une « révolution » nationale ;
  • bénéficie d’un prestige médiatique et populaire, qui dépasse ses véritables mérites ;
  • manie adroitement une rhétorique culpabilisante ;
  • consomme un certain art de la propagande et du culte de la personnalité qui lui assure une grande popularité, avec quelques contestations marginales (surtout les « Villepinistes ») dans son propre camp à droite (pour Pétain, il n’y avait guère que le général de Gaulle).


« Lorsque nos jeunes gens, lorsque nos jeunes filles entreront dans la vie […] nous leur dirons […] que la liberté réelle ne peut s’exercer qu’à l’abri d’une autorité tutélaire, qu’ils doivent respecter, à laquelle ils doivent obéir […]. Nous leur dirons ensuite que l’égalité [doit] s’encadrer dans une hiérarchie, fondée sur la diversité des fonctions et des mérites […]. Nous leur dirons enfin qu’il ne saurait y avoir de fraternité véritable qu’à l’intérieur de ces groupes naturels que sont la famille, la cité, la Patrie. » Ces propos à quelques détails prêts auraient pu être tenus par Sarkozy qui entend redéfinir un retour à un ordre moral et à la valeur travail (ils ont été écrit par Pétain dans la Revue des deux mondes). Quand Sarkozy dit qu’il ne veut pas de repentance ; ça rappelle la vision de la Patrie de Pétain, rappel qui n’aurait pas eu lieu si Nicolas avait dit : La France ce n’est pas que la repentance (donc que la collaboration, la colonisation, la guerre d’Algérie). Quand il remet la valeur travail au goût du jour (comme si les Français ne voulaient pas travailler !) et son slogan « travailler plus pour gagner plus », ça rappel la divise de Pétain dont le premier principe était la valeur «Travail ».
 

Évidemment, il n’y a rien de mal à tout cela en soit.
 

Mais mis les uns avec les autres, avec certaines mesures aberrantes (comme l’amendement sur le Test ADN avant son passage au Sénat ; à l’instar de ses réactions à vifs sur chaque fait divers médiatiques pour en tirer parti en proposant une nouvelle mesure judiciaire : sans réfléchir au préalable aux conséquences de la mise en application de telles mesures…) : cela a un arrière-goût de ranci.
 

Cela ne fait pas de Nicolas Sarkozy un monstre, ni quelqu’un de particulièrement détestable.
 

Mais je ne l’apprécie pas.
 

Cela ne m’empêchera pas de reconnaître si je pense que l’une de ses mesures est bonne ou souhaitable.
 

Mais cela fera toujours que je resterais circonspecte à son égard.
 

{Je ne pense pas non plus que Pétain était un monstre dans le sens où nous le comprenions - à l’instar d’un Hitler ; d’ailleurs De Gaulle devait aussi le penser ayant commué sa sentence de peine de mort à la prison.}
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
véro


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 56

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 05:34 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

Pour moi Pétain reste un monstre, un collabaorateur qui a fait assassiner ,par l'intermédiaire de sa police, cent mille personnes au moins.

Je ne suis en rien d'accord avec vous, ni avec aucun memebre du forum:je n'adhère pas au thèses nationalistes qui y sont invoquées, et n'adhère en aucun cas aux thèses persifleuses que vous tenez , Betty-Patrice-Zénon, qui se voudraient être des critiques à la Marianne.

Quand il aura fait quelque chose de bien ?
Eh ben! Même les ecolos trouvent que l'état d'esprit a changé!
L'Europe ? Ahoui , c'est vrai, vous votez non !

Bye...Juste vous rappeler que votre comparaison sordide ârle d'un homme appelé au pouvoir par l'occupant, et que dans notre bon régime démocratique sarko. a juste été élu à la majorité.
Je vous laisse vous entresaluer sur votre blog.

adieu Monsieur.
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 08:52 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

véro a écrit:
Pour moi Pétain reste un monstre, un collabaorateur qui a fait assassiner ,par l'intermédiaire de sa police, cent mille personnes au moins.

Je ne suis en rien d'accord avec vous, ni avec aucun memebre du forum:je n'adhère pas au thèses nationalistes qui y sont invoquées, et n'adhère en aucun cas aux thèses persifleuses que vous tenez , Betty-Patrice-Zénon, qui se voudraient être des critiques à la Marianne.

Quand il aura fait quelque chose de bien ?
Eh ben! Même les ecolos trouvent que l'état d'esprit a changé!
L'Europe ? Ahoui , c'est vrai, vous votez non !

Bye...Juste vous rappeler que votre comparaison sordide ârle d'un homme appelé au pouvoir par l'occupant, et que dans notre bon régime démocratique sarko. a juste été élu à la majorité.
Je vous laisse vous entresaluer sur votre blog.

adieu Monsieur.

Pétain n'a pas été "appelé au pouvoir" par l'occupant, il a été doté des pleins pouvoirs par l'Assemblée Nationale, et à une très forte majorité, droite comme gauche.

Il est donc arrivé au pouvoir très démocratiquement, à l'époque on n'élisait pas au suffrage direct ce genre de personnage, si tel avait été le cas il aurait (d'après différentes sources) obtenu le même score que Chirac en 2002 !

Mais bien sûr que Sarko n'est pas Pétain, qui était un vieillard, gâteux par moments ...

Par contre, un certain nombre de lois qu'il fait voter sentent très fort l'eau de Vichy, et se révolter contre çà me paraît un devoir.
Revenir en haut
Betty Boop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 674

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 12:49 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

véro a écrit:
Pour moi Pétain reste un monstre, un collabaorateur qui a fait assassiner ,par l'intermédiaire de sa police, cent mille personnes au moins.
Je ne suis en rien d'accord avec vous, ni avec aucun memebre du forum:je n'adhère pas au thèses nationalistes qui y sont invoquées, et n'adhère en aucun cas aux thèses persifleuses que vous tenez , Betty-Patrice-Zénon, qui se voudraient être des critiques à la Marianne.

Quand il aura fait quelque chose de bien ?
Eh ben! Même les ecolos trouvent que l'état d'esprit a changé!
L'Europe ? Ahoui , c'est vrai, vous votez non !

Bye...Juste vous rappeler que votre comparaison sordide ârle d'un homme appelé au pouvoir par l'occupant, et que dans notre bon régime démocratique sarko. a juste été élu à la majorité.
Je vous laisse vous entresaluer sur votre blog.

adieu Monsieur.

Tss, tss,
 

Je suis profondément européenne. Si j’ai voté non au dernier référendum sur l’Europe (la « Constitution ») c’est parce que je ne signe jamais un contrat sans l’avoir compris ; en aucun cas, parce que je suis contre l’Europe.
 

Peut-être est-ce plus facile de s’imaginer Pétain en monstre parce que cela dédouane la France et les Français de leur responsabilité ; ou alors parce que ça nous réconforte dans l’idée que nous, n’étant pas des monstres, nous n’aurions jamais été des collaborateurs.
 

C’est sans doute aussi pour vous rassurer que vous prétendez que Pétain a usurpé le pouvoir, et que c'est l'occupant qui l'y a mis : mais affirmer cela est une falsification de l’histoire.
 

Pétain comptait parmi les artisans de la victoire française durant la Première Guerre mondiale et jouissait d’un immense prestige.
 

En vertu de quoi, à 81 ans, il fut rappelé en France (17 mai 1940) pour occuper la fonction de vice-président du Conseil auprès de Paul Reynaud. Le 10 juillet 1940, enfin, le maréchal Pétain reçoit de l’Assemblée nationale, par 569 voix contre 80 et 17 abstentions, « tous pouvoirs [...] à l’effet de promulguer une nouvelle Constitution de l’État français », garantissant « les droits du Travail, de la Famille et de la Patrie ». Le lendemain, les Actes constitutionnels reconnaissent le maréchal Pétain comme chef de l’État français, investi du pouvoir législatif.
 

Handicapé par son grand âge (certains témoins assureront qu’à la fin le maréchal n’avait plus que quelques heures de lucidité par jour), entouré par un cercle de fidèles (dont le général Laure, le docteur Méténier, le commandant de Gorostarzu) qui entrent fréquemment en conflit avec le gouvernement, le maréchal Pétain, surtout préoccupé par sa volonté de mettre en pratique le programme de la Révolution nationale et par celle d’obtenir la libération des prisonniers de guerre, se laisse convaincre de rencontrer Hitler, à Montoire, le 24 octobre 1940.
 

Si Pétain accepte de prononcer le mot de collaboration, il semble que, à la différence de Hitler, il lui ait donné un sens restreint, concevant cette politique comme un moyen d’éviter à la France le sort des autres pays occupés et de limiter autant que possible les prélèvements économiques qui pèsent lourdement sur la population française. Il entreprend parallèlement de nouer des contacts avec les États-Unis, par l’entremise de l’amiral Leahy, qui reste ambassadeur à Vichy pendant toute la durée de la guerre. Cette volonté de modération, de plus en plus critiquée par Laval, aboutit d’ailleurs au renvoi de ce dernier, le 13 décembre 1940.
 

Arrêté par les Allemands après le débarquement d’août 1944, tandis que son envoyé, l’amiral Auphan, tente vainement de négocier une passation de pouvoirs avec de Gaulle, Pétain, qui se considère désormais comme un prisonnier de guerre, est contraint de suivre les Allemands dans leur retraite à Sigmaringen, où il se refuse à cautionner les activités de la délégation française mise en place par Fernand de Brinon. Réfugié en Suisse après la chute du IIIe Reich, il se livre aux autorités françaises en avril 1945, alors que son procès s’ouvre à Paris.
 

Inculpé d’intelligence avec l’ennemi, jugé par la Haute Cour du 23 juillet au 15 août 1945, Pétain, qui ne prononce qu’une courte déclaration, faisant valoir que le pouvoir lui avait été confié légitimement, et qu’il en avait usé comme d’un bouclier pour protéger le peuple français, est condamné à la peine de mort, à l’indignité nationale et à la confiscation de ses biens. Gracié par de Gaulle, il est emprisonné à l’île d’Yeu où il meurt en 1951.
 

Philippe Pétain (né en 1856) n’était pas un monstre ; un collaborateur sénile de 85 ans en 45, certes, mais pas un monstre – ce n’était pas « un » Hitler ou « un » Staline.
_________________
Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'État te le demande.
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 14:05 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

Pour en revenir à l'environnement, ce que j'ai trouvé très bien, c'est le site qui recueillait les suggestions sur lesquelles on pouvait voter (+/-).

Il y avait, bien sûr, les "fouteurs de merde" habituels, mais dans l'ensemble de très bonnes idées.

Comme la taxation spéciale des produits en provenance d'Etats "crado" ... (Dommage que ce soit Bruxelles seul qui puisse le faire).
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 14:27 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant


Ah ! Bandit ! Tu aurais pu nous filer l'adresse !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 14:31 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

Désolé, il y a un mois environ ...

J'étais encore en habit de "Garuda" ... survol de trop haut + myopie = ...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 14:36 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant


Tiens, au fait tu as vu que notre chère Liz va venir ici ?

J'ai parlé longtemps avec elle hier, sa vie a complètement changé et je crois qu'elle est profondément heureuse... Ce qui me fait très plaisir, j'ai beaucoup d'affection et de respect pour elle !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 14:40 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

....

Dernière édition par MengWan le Lun 29 Oct - 14:45 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 14:43 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant


Chuuuut !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 14:44 (2007)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement... Répondre en citant

Ah, désolé
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:58 (2016)    Sujet du message: Le Grenelle de l'environnement...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le PG Express -> La Politique intérieure, source de rigolades sans fin... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com