Index du Forum


Le Forum garanti sans casse-pieds, avec de vrais morceaux d'intelligence dedans...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ?
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> L'actualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 15 Aoû - 13:28 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

Selon Arrêt sur Images :


(Désolé les illustrations ne passent pas !)

Une pure invention pour effrayer la population ? Une diversion pour éviter que les citoyens ne s'intéressent de trop près à la crise financière ? Une volonté d'exterminer une partie de la population au profit des plus puissants ? Une stratégie des laboratoires pharmaceutiques pour s'enrichir ? Un peu tout ça ?
La pandémie de grippe A partie du Mexique au mois de mars réveille sur Internet, appels aux dons à l'appui, des théories complotistes qui ne sont pas encore contre-expertisées par les sites spécialisés, comme Hoaxbuster, ou les medias traditionnels.
@si les recense, en commençant à vérifier ce qui peut l'être.



Connaissez-vous Jane Burgermeister ? Pas encore ? Pourtant, le nom de cette journaliste scientifique est en train de faire le tour d'internet à la vitesse de l'éclair. Cette femme se présente comme une "journaliste d'investigation austro-irlandaise". Elle vit en Autriche, et est une ancienne collaboratrice de titres de presse comme Nature ou The Guardian. Elle était jusqu'à récemment correspondante en Europe pour le site web Renewable Energy World . Un emploi dont elle a été licenciée, assure-t-elle sur son blog, après avoir porté plainte contre l'Organisation mondiale de la santé et les laboratoires Baxter, entre autres.

Elle assure avoir porté plainte une première fois en avril 2009 contre les entreprises Baxter AG, et Avir Green Hills Biotechnologie pour avoir produit un vaccin contaminé contre la grippe aviaire (le virus H5N1, apparu en 2004). Son blog incite les internautes à faire une donation via Paypal pour financer la plainte. La plainte qui serait "actuellement instruite en Autriche" aurait été faite "auprès du FBI (à l'ambassade américaine de Vienne)", toujours selon son blog.

Licenciée pour avoir porté plainte contre de puissantes organisations : ce détail biographique a assuré à Jane Burgermeister une renommée galopante. On le retrouve par exemple ici ou . Elle indique d'ailleurs qu'elle intente une action contre son ancien employeur, Pennwell. Si l'on en croit les archives du Guardian , de Nature et de Renewable energy world, Jane Bugermeister a bien travaillé pour ces médias. Une traduction française de la plainte est en ligne ici.

Aujourd'hui, elle accuse l'Organisation Mondiale de la Santé, les Nations Unies, et plusieurs hauts responsables de gouvernement et d'entreprises de "tentative de meurtre de masse". Elle aurait par ailleurs déposé une demande en injonction contre la vaccination forcée préventive contre la grippe A (ou H1N1), un "acte de bioterrorisme", qui, assure-t-elle, a pour but de commettre un génocide de masse contre la population des Etats-Unis en utilisant un virus génétiquement modifié, fabriqué en laboratoire, avec pour intention de provoquer la mort. Ce groupe aurait infiltré les bureaux des hauts responsables de l'administration aux Etats-Unis. Le but : réduire la population mondiale, afin qu'une élite internationale puisse profiter de la terre et de ses ressources naturelles.

Cette théorie a de très nombreuses reprises sur le net, en particulier dans les milieux conspirationnistes. L'animateur radio Alex Jones, franc partisan de la théorie du complot, en particulier sur le 11 septembre, a repris et étayé ces théories.

Sur cette vidéo, il a interviewe Wayne Madsen, qui selon le réseau voltaire est un ancien officier de renseignement de la Marine US qui remet en cause la version officielle des attentats du 11 septembre. Celui-ci partage les conclusions de Burgermeister. "Cette grippe est en train de muter", explique-t-il, "et le vaccin ne sert à rien." D'ailleurs, le virus est de fabrication humaine, explique-t-il, il a été élaboré à partir des gènes d'une femme esquimau décédée en 1918. C'est une grippe "hybride", une création "comme Jurassic Parc", précise-t-il. Tout ça pour vendre des vaccins, conclut-il, avant que l'animateur ne rechérisse sur l'éradication de l'humanité.
Alex Jones


Dans l'extrait, Jones s'en prend aux médias et regrette que la mort de Michael Jackson ait éclipsé les vraies questions sur cette grippe. Pourtant, sur le net, certains voient un lien entre les deux événements : selon cette vidéo, c'est la CIA qui a assassiné Michael Jackson parce qu'il s'apprêtait à donner la parole aux tenants de la théorie du vaccin-génocide lors de ses concerts. (Peut-être s'agit-il se second degré, mais @si n'a pas tranché). Selon ce blog, Jane Burgermeister veut porter plainte contre un certain Sorcha Faal, qui aurait propagé cette rumeur pour la décrédibiliser.

En France, la théorie de Jane Burgermeister connaît une résonnance particulière : en effet, une très mystérieuse association appelée SOS Justice, regroupant des "amoureux du Bien et de la Justice" (et son site ne dissipe pas le mystère) a envoyé de nombreux communiqués de presse pour expliquer qu'elle avait saisi le parquet de Nice car "ces exactions s'inscrivent en violation directe de la Loi antiterroriste concernant l'emploi d'armes biotechnologiques. Elles constituent des actes de terrorisme et de haute trahison." "Jane Burgermeister vise notamment dans sa plainte, les promoteurs et instigateurs du Nouvel Ordre Mondial, soit la société secrète Illuminati (l'élite de la Franc-maçonnerie) et leurs organisations mondiales dont l'ONU, l'OMS et les Banques Mondiales.(...) Elle a les preuves que ces vaccins seront volontairement contaminés pour provoquer à dessein des maladies mortelles", continue le communiqué.
Le parquet de Nice, contacté par @si, déclare qu'il ne "communique pas" sur cette question.



A nouveau est évoqué un "plan de réduction de la population mondiale par les élites Illuminati, qui prévoient de nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial." Les mis en cause sont, dans le désordre, Barack Obama, le banquier David Rockefeller, l'OMS, l'Onu, sans oublier le chancelier d'Autriche, Werner Faymann.
Mirella Carbonatto, responsable de l'association, a déclaré à Rue89 : "Ils sont déjà à mes trousses, je suis sur écoute".




Dans son combat, Jane Burgermeister n'est pas seule. En effet, dans les commentaires de son blog, on peut lire le message d'une certaine Désirée Röver, qui souhaite l'inviter dans une émission de radio. Désirée Röver a elle aussi fait parler d'elle, aux Pays-Bas cette fois-ci. Pour cette journaliste hollandaise de 61 ans, dont une interview a été publiée dans le quotidien De telegraaf, la pandémie est aussi le résultat d’une conspiration internationale visant à réduire la population mondiale.
Par contre, les "comploteurs" auraient selon elle pour ancêtres les Khazars, un peuple caucasien converti au judaïsme il y a douze siècles dont descendraient les Juifs ashkénazes. "[Ils] prient un autre dieu ; Lucifer, Satan ou quel que soit le nom que vous voulez lui donner. [Ils] s’appellent Rockefeller, Rothschild, Brzezinski et Kissinger", rapporte le journal israélien Haaretz (relayé par blog Conspiracy Watch).
Désirée Röver


Sur Facebook, la vaccination est aussi montrée du doigt. Un groupe est intitulé "non à l'obligation du vaccin contre la grippe H1N1", composé de 361 membres, et se fait l'écho d'un blog du même nom. Celui-ci relaie une idée qui a fait son apparition très tôt dans la pandémie : "Quelques semaines avant le début de la pandémie Sanofi-aventis investit 100 millions € pour construire une usine contre la grippe et une posible pandémie. Contrat signé au mexique (hasard) par l'intermédiaire de Nicolas sarkozy. Bizarre vous avez dit bizarre ?". Suit le communiqué de presse de Sanofi , qui confirme les faits.

En février 2009, une erreur des laboratoire Baxter
Comme toutes les théories du complot, ces rumeurs concernant la grippe sont souvent basées sur des faits réels, ensuite extrapolés.
Si les vaccinations suscitent autant de méfiance, c'est qu'il y a des précédents, comme le vaccin contre l'hépatite B soupçonné d'avoir provoqué des scléroses en plaques. Les laboratoires pharmaceutiques, comme Roche qui fabrique le Tamiflu, ou Baxton, qui prépare un vaccin, sont soupçonnés d'encourager par tous les moyens la consommation de leurs produits. La concurrence que se livrent les laboratoires pour être les premiers à commercialiser le vaccin, et leur stratégie de communication (très bien décrite dans cet article du Figaro), ne risquent pas de rassurer les partisans des thèses complotistes.

Les controverses scientifiques n'aident pas non plus les citoyens à y voir plus clair. L'efficacité du tamiflu, par exemple, est un sujet de controverse entre médecins depuis l'apparition de la grippe aviaire en 2004. Encore récemment, selon une étude du British Medical Journal dont tous les médias se sont fait l'écho, le tamiflu provoquerait trop d'effets secondaires chez les enfants : nausées, vomissements, etc., tout en réduisant à peine la durée de la maladie. Le médicament serait donc à utiliser avec parcimonie.
Mais c'est surtout le laboratoire Baxter, au centre des accusations de Jane Burgermeister, qui a des choses à se reprocher. L'an dernier, le groupe avait reconnu sa responsabilité dans le scandale de l'héparine, rappelle Rue89 : 81 décès à l'héparine altérée, 758 cas d'allergies sévères à cet anti-coagulant. En cause: l'utilisation d'une molécule moins coûteuse, le sulfate de chondroïtine sursulfaté (SCS) à la place de l'héparine.

C'est un autre incident, sur lequel se base Burgermeister. Il date de février 2009 : la presse canadienne expliquait qu'un "virus expérimental" basé sur la grippe humaine mais contaminé par la grippe aviaire, le H5N1, avait été dustribué par une compagnie autrichienne en république tchèque, en Slovénie et en Allemagne. Des tests sur des furets avaient donné l'alerte.
C'est cet incident qui a poussé Jane Burgermeister à déposer sa première "plainte", auprès de l'ambassade américaine de Vienne. La journaliste ne semble pas prête d'abandonner : elle vient de créer un site web pour prendre le relais de son blog et appuyer ses théories et son combat : theflucase.com. Elle incite, là aussi, les internautes à faire un don pour financer sa bataille "contre les gouvernements et les organisations".

Un sujet qu'il va falloir creuser sérieusement !

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Aoû - 13:28 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Sam 15 Aoû - 21:33 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

C'est cet incident qui a poussé Jane Burgermeister à déposer sa première "plainte", auprès de l'ambassade américaine de Vienne. La journaliste ne semble pas prête d'abandonner : elle vient de créer un site web pour prendre le relais de son blog et appuyer ses théories et son combat : theflucase.com. Elle incite, là aussi, les internautes à faire un don pour financer sa bataille "contre les gouvernements et les organisations".

Je vois comme une contradiction entre lutter "contre les gouvernements ..." et se plaindre auprès du
plus puissant d'entre-eux !

Pour le côté "souscription", je veux bien contribuer à fournir de nouveaux fusibles à la dame qui
a manifestement "pété les plombs" ...

Rolling Eyes
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Sam 15 Aoû - 22:07 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

Ce n'est pas exclu, le côté "conspirationniste" me gêne assez,

D'un autre côté je ne vois pas bien comment nos dirigeants vont se sortir de la merde dans laquelle ils se sont foutus...

En général une bonne guerre faisait l'affaire,

Déblayait le terrain et faisait de la place...

Technique rendue impossible du fait du nucléaire !

Donc faut voir, la France a commandé (et paiera à tempérament) 95.000.000 de doses de vaccin, il y a du gros pognon derrière tout ça.

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Dim 16 Aoû - 11:23 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

des douleurs dans la poitrine
une respiration "fatiguée"
éternuements fréquents
serais-je déjà contaminée??
en tous les cas je ne me ferai pas vacciner
j'ai placé le lien de cette page sur mon facebook
et bien oh!!surprise le lien affiche les chats de MengWan!!!
bon et bien ils voyagent ses fidèles compagnons!!! Laughing

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Dim 16 Aoû - 11:40 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

mimibig a écrit:
des douleurs dans la poitrine
une respiration "fatiguée"
éternuements fréquents
serais-je déjà contaminée??
en tous les cas je ne me ferai pas vacciner
j'ai placé le lien de cette page sur mon facebook
et bien oh!!surprise le lien affiche les chats de MengWan!!!
bon et bien ils voyagent ses fidèles compagnons!!! Laughing


C'est une erreur, nous ne sommes pas sur fesse-bouc ... Embarassed

(un chat n'a pas de fesses et n'aime pas l'odeur du bouc -beurk)
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Dim 16 Aoû - 11:48 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

en plus de la grippe
une baisse de la vue pourrait bien vous atteindre!!! Mort de Rire

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Dim 16 Aoû - 11:57 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

C'est déjà commencé -je confirme ...

Je suis né "super-miro" et en plus maintenant je deviens presbyte (en un seul mot
tout de même) Embarassed

Moralité, je voyais mal de loin, ben en plus je vois mal de près ... qui dit mieux
(non, pas les aveugles)

Arrow
Revenir en haut
mimibig


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 2 649
Localisation: landes

MessagePosté le: Dim 16 Aoû - 12:07 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

j'ai appris que les "myopes" devenaient aussi ...
presbytes...
c'est carrément "casse......." Mort de Rire

_________________
http://artmag.e-monsite.com

http://www.artmajeur.com/ludwigvonbiglee/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tarzan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 929
Localisation: jungle

MessagePosté le: Dim 16 Aoû - 13:01 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

Moi mon épouse et mes enfants nous demandons si les chats peuvent attraper cette fameuse grippe A ?
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Dim 16 Aoû - 13:39 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

Bonne question ...

Pour la grippe aviaire, je sais que des tigres (zoos) en sont morts, mais je ne sais pas
pour la grippe A H1N1 !

(en plus de çà, il n'y a pas de masque pour chat !)

Surprised
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 16 Aoû - 14:26 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

Oui, mais c'était des tigres-poulets !

Pour la myopie et la presbytie, c'est vrai, mais pendant longtemps la myopie corrige la presbytie et permet de lire sans lunettes,

Enfin il faut les enlever quand même, les lunettes,

Autrement on se retrouve comme les non-myopes, incapables de voir de près !

Aujourd'hui encore je lis sans lunettes, mais je peux voir mieux avec des verres adaptés à la lecture,

C'est ce qui précède les béquilles et la chaise roulante, je suppose...

***
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Dim 30 Aoû - 23:02 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

Le blogue de Martin Winckler (Dr Marc Zaffran)
Le Dr Marc Zaffran a exercé la médecine de famille en France, de 1981 à 2008. Parallèlement, il a publié près de 35 ouvrages sous le pseudonyme de Martin Winckler. Son roman le plus connu : La Maladie de Sachs. Depuis février 2009, il vit à Montréal. Il dirige, aux Éditions de l’Homme, la collection «La Santé en Questions». Il y a déjà publié Choisir sa contraception (2008) et Les menstruations (2009).


16 août 2009
La grippe : ne vous laissez pas terroriser! (quelques définitions et un point de vue iconoclaste)
On parle beaucoup de la grippe, et la plupart des informations données au public sous-entendent que tout le monde sait de quoi il s'agit, mais ce n'est pas toujours vrai.
Alors (pardon si j'enfonce des portes ouvertes, mais il vaut mieux ça que de croire qu'elles sont ouvertes alors qu'elles sont fermées) voici quelques définitions... et une opinion plutôt iconoclaste sur les mesures à prendre (vaccination, en particulier).

Qu'est-ce que la grippe?
Une maladie virale qui atteint essentiellement les voies respiratoires (nez, gorge, trachée, bronches) et qui provoque le plus souvent une fièvre élevée, des courbatures, des maux de tête, une toux. Comme toutes les maladies virales, elle n'est pas sensible aux antibiotiques.

Comment attrape-t-on la grippe?
Au contact d'une personne qui tousse, crache ou éternue le virus. Il n'est pas nécessaire de la côtoyer de près, ça peut arriver dans la rue, le bus ou le métro. Une personne est contagieuse 7 jours. Il se passe de 1 à 4 jours entre le contact avec une personne infectée et le début de la maladie qui, le plus souvent, se termine en 5 à 7 jours.

Est-ce qu'on peut l'attraper dans une pièce où un grippé vient de passer?
Oui, mais il faut vraiment qu'il soit passé là dans la journée. Le virus de la grippe, pour vivre, doit nécessairement infecter une cellule vivante. S'il ne le fait pas, après quelques heures, il meurt; il ne supporte pas bien la chaleur et se dessèche très vite; c'est pour ça qu'il survit mieux aux périodes froides qu'aux périodes chaudes; c'est pour cela aussi qu'une personne infectée par le virus de la grippe (ou par n'importe quel microbe) fabrique de la fièvre : la fièvre, c'est une réaction du malade visant à empêcher le microbe de se multiplier; parfois, ça marche si bien que la maladie dure seulement quelques heures; parfois, ça ne marche pas, car le virus s'est déjà multiplié dans l'organisme avant que l'hôte n'ait commencé à faire monter sa température.

Et les courbatures, et les maux de tête, ils sont dus à quoi?
À la fièvre, également : ce sont les contractions rapides et intenses de tous les muscles du corps qui font monter la température. Et des muscles qui se contractent en permanence, de manière intense et rapide, ça fait mal. Or, on a des muscles partout (y compris tout autour de la tête : c'est ce qui nous permet de la tenir droite).

Et la toux, d'où vient-elle?
La toux est la réaction de l'organisme à l'inflammation provoquée par le virus dans les tissus qui tapissent l'arbre respiratoire (nez, gorge, trachée, bronches). L'inflammation fait mal et provoque des sécrétions (mouchage, glaires) qui contiennent des globules blancs dont l'objectif est de tuer le virus. La toux et les éternuements sont destinés à « dégager » ces sécrétions.

Pourquoi la grippe est-elle dangereuse?
Le plus souvent, elle ne l'est pas. La grippe n'est qu'une des milliers de maladies respiratoires virales répertoriées ou non qui donnent de la fièvre et font tousser. C'est la plus connue parce qu'elle est très contagieuse et a provoqué des pandémies à plusieurs reprises. La plus grande pandémie connue, et la plus meurtrière, date de 1920. Qualifiée de « grippe espagnole » (ce qu'elle n'était pas du tout, car elle venait des États-Unis!), elle a tué, dit-on, plus de personnes que la Première Guerre mondiale.
Et cela, précisément parce qu'on sortait de la guerre et parce qu'à l'époque, d'autres maladies chroniques comme la tuberculose, mais aussi la malnutrition et les séquelles de guerre fragilisaient les populations; en 1920, il n'y avait ni antibiotiques pour lutter contre les pneumonies qui sont la complication la plus fréquente de la grippe, ni perfusions pour lutter contre la déshydratation, ni médicaments pour traiter le coeur, etc. Une personne fragile qui attrapait la grippe pouvait mourir de déshydratation à cause de la fièvre (les nourrissons, en particulier) ou de complication respiratoire (pneumonie) ou tout simplement parce que la grippe déséquilibrait une maladie préexistante (tuberculose, maladie cardiaque), lesquelles étaient TRÈS fréquentes, et pas du tout soignées. Ce n'était donc pas la grippe en elle-même qui était grave, c'était la grippe chez quelqu'un de fragile. C'est toujours le cas aujourd'hui, à ceci près que, dans les pays développés comme la France ou le Canada, la proportion de personnes fragiles est infinitésimale par rapport à ce qu'elle était à l'époque.
Chez les personnes fragiles des poumons, la grippe contribue aux infections plus graves (pneumonies à bactéries); chez les personnes fragiles du coeur, elle fatigue le coeur; chez les personnes âgées et les nourrissons, elle déshydrate (à cause de la fièvre), etc. Autrement dit, la grippe « déséquilibre » ceux dont la santé est déjà vacillante. Ce n'est pas la grippe qui tue, mais ses conséquences et ses complications.

Pourquoi la grippe fait-elle peur?
À cause de cette grande pandémie de 1916-1920 et aussi du souvenir ancestral des épidémies – de peste, de choléra, de variole, etc. - qui ont fait des milliers de morts en Europe, puis en Amérique après avoir été importée par les Européens.

Qu'est-ce que le virus A/H1N1? Un nouveau virus de la grippe?
Oui et non. Non, car il existe depuis longtemps; c'est un des deux virus de la grippe les plus répandus (l'autre, c'est le A/H3N2, qui est plus agressif). Oui, parce que tous les virus de la grippe « mutent » (ils s'adaptent et changent), et parce que la variante du H1N1 qui est apparue au Mexique est différente des autres.

Pourquoi dit-on qu'il s'agit d'une grippe « porcine »?
Pour de mauvaises raisons. Les premiers cas ont été décrits dans une populaiton qui était au contact de grands élevages de porcs, mais on n'a jamais pu montrer que le virus venait du porc. D'ailleurs, l'Organisation mondiale de la Santé animale (OIE,
www.oie.int/fr/fr_index.htm) a demandé qu'on ne parle plus de « grippe porcine ».
Et s'il est vrai que parfois les virus de la grippe peuvent passer de l'homme au porc et inversement, c'est toujours par voie aérienne (si le porc ou l'humain a la grippe!). On ne peut pas attraper un virus de la grippe (porcine ou humaine) en mangeant du porc. Seulement en fréquentant des porcs grippés... C'est donc peu fréquent...

Alors, d'où vient-il, ce virus?
C'est un virus grippal humain, qui a muté; il est devenu un peu plus contagieux qu'il ne l'était avant. Il atteint plus facilement les adultes jeunes que les souches précédentes (c'est pourquoi l'épidémie a inquiété les autorités sanitaires, qui avaient plutôt l'habitude que ce soient les personnes de plus de 65 ans qui soient atteintes). Mais il n'est pas plus « mortel » (le nombre de décès à ce jour est similaire à ce qu'on observait les années précédentes), comme en témoigne le fait que l'épidémie dans l'hémisphère sud (où c'était l'hiver, favorable à la propagation de la grippe) n'a pas fait plus de victimes que les années précédentes.
On peut d'ailleurs consulter le site de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé), qui explique tout ça très posément. www.who.int/fr/index.html

Mais alors, pourquoi tout ce bruit dans les médias?
Parce que les épidémies antérieures de grippe restaient limitées par le fait qu'une partie de la population gardait une certaine immunité après les épidémies antérieures. Ce virus-ci, comme il a changé, risque de rendre malade un plus grand nombre de gens qu'auparavant – même parmi ceux qui sont en bonne santé et ont déjà eu la grippe par le passé.
Le virus A/H1N1 a déjà été répertorié et a provoqué des épidémies par le passé, en 1958 en particulier. Donc, les personnes qui l'ont déjà rencontré sont toutes nées avant 1958. Comme il ne s'est pas répandu beaucoup après, les personnes nées APRÈS 1958 sont donc, paradoxalement, plus exposées. C'est ce qui explique le fait que les jeunes soient plus susceptibles de l'attraper et que les femmes enceintes (qui le plus souvent ont moins de 50 ans) soient plus exposées qu'elles ne l'étaient aux épidémies antérieures. Mais les femmes enceintes sont plus exposées à la grippe de toute manière, car la grossesse diminue temporairement l'immunité (pour "accepter" le foetus, qui est un organisme étranger...). Ca ne veut pas dire que la grippe lié à A/H1N1 sera forcément plus grave chez les femmes enceintes, mais qu'elle sera peut-être plus fréquente qu'avec un autre virus grippal.
Cela dit, comme on l'a vu en Amérique Latine, l'épidémie n'a pas fait plus de morts que les années antérieures. Il n'y a donc pas de raison qu'elle en fasse plus dans les pays développés de l'hémisphère nord. Les virus mutent, mais les êtres humains s'adaptent, eux aussi, et rien ne dit qu'ils soient « plus fragiles » qu'avant. L'augmentation de l'espérance de vie, ainsi que la diminution nette d'un grand nombre d'infections dans la population, montre même le contraire. L'amélioration des conditions sanitaires et de l'alimentation ne « fait » pas seulement des personnes obèses, mais aussi des individus plus grands (regardez la taille moyenne des ados d'aujourdh'ui) et en meilleure forme physique que leurs parents ou leurs grands-parents (qui étaient contaminés par le bacille tuberculeux avant d'avoir atteint l'âge de 2 ans) ne l'étaient.

Est-ce que le Tamiflu et les médicaments antiviraux marchent vraiment?
C'est ce qu'on dit... Par précaution, les gouvernements stockent ce médicament (son nom est oseltamivir; « Tamiflu », c'est le nom de marque) et d'autres antiviraux antigrippaux, mais leur utilité est discutable. Car, comme la grippe est une maladie qui guérit le plus souvent toute seule, et qui infecte différemment chaque personne, c'est très difficile à prouver. Il faut prendre les antiviraux dès les premiers symptômes; mais beaucoup de maladies commencent comme la grippe, et si les symptômes disparaissent ça ne veut pas dire que le médicament a marché, mais peut-être simplement que ça n'était pas la grippe... De plus, encore une fois, l'immense majorité des personnes qui auront la grippe vont guérir en 3 à 5 jours.

Si la grippe n'est pas dangereuse en soi, pourquoi (se) vaccine-t-on?
On vaccine essentiellement :
1- pour protéger les plus fragiles (malades chroniques, en particulier);
2- pour limiter les épidémies (dans les crèches, les écoles) : quand une partie de la population est vaccinée, elle ne transmet pas le virus aux autres, elle sert de « barrière » au virus;
3- pour éviter que des personnes « clé » contaminent les autres (il est logique que les soignants ou les enseignants se vaccinent, pour continuer à assurer leur travail de service public et pour ne pas contaminer les personnes dont ils assurent le service);
4- pour diminuer l'impact économique de l'épidémie : plus il y a de personnes malades, plus ça perturbe la production économique. En période de crise, comme c'est le cas actuellement, les gouvernants sont très inquiets d'une épidémie de grippe plus importante que l'an dernier, et on peut le comprendre... Et ceux qui ont quelque chose à vendre pour calmer cette angoisse l'ont compris aussi.

Quelle est la différence entre une épidémie et une pandémie?
Une épidémie, c'est un grand nombre de personnes infectées en très peu de temps dans la même région ou dans le même pays, voire sur le même continent. Une pandémie (d'après la définition de l'OMS, Organisation mondiale de la Santé) c'est une épidémie sur plus de deux continents à la fois. Autrement dit, une épidémie potentiellement mondiale. Une situation « endémique », c'est la présence en permanence de sujets infectés par une maladie dans une même région. Exemple : le paludisme est endémique dans de nombreuses régions d'Afrique, d'Amérique Latine et d'Asie du Sud-Est.

Pourquoi une pandémie de grippe est-elle considérée comme une situation grave?
Pour les pays développés, une pandémie a des conséquences graves pour les personnes les plus fragiles et pour l'économie. Tous les ans, la grippe provoque des décès, mais on n'en parle pas. Dans les pays développés, ces décès sont terribles au plan individuel, bien sûr, mais ils sont quantitativement peu nombreux (à titre de comparaison, en France, cet été, il y a eu plusieurs centaines de décès par noyade, dont on ne parle pas ou presque pas. Notez qu'il n'est pas toujours simple de dire si quelqu'un est vraiment mort d'une complication de la grippe : il faudrait rechercher le virus chez chaque personne (ce qui est très lourd) et prouver que c'est bien la grippe qui a provoqué le décès (ce qui nécessiterait une autopsie chaque fois, ce qui est encore plus lourd). En outre, il n'est pas sûr qu'on pourrait prévenir tous les décès dus à la grippe, de même qu'on ne peut pas prévenir tous les morts par accident de la route. On ne peut que s'efforcer d'en faire baisser le nombre un peu plus chaque année en améliorant la prévention. Sur le plan économique, les pays concernés ont intérêt, bien sûr, à vacciner leur population pour éviter d'être paralysés par une épidémie (donc, pour que les gens continuent à bosser et à produire). L'un dans l'autre, on considère que le coût social de la vaccination est inférieur à ce que coûterait (directement et indirectement) une épidémie dans un pays développé sans vaccination. C'est ce qui justifie non seulement les campagnes de vaccination, mais aussi la prise en charge du vaccin par la collectivité pour les personnes âgées ou fragiles. Ça coûte moins cher de les protéger que de soigner leurs complications de la grippe (ou de les laisser mourir, bien sûr).
Pour les pays en développement, une pandémie peut être catastrophique, parce que l'état de santé des populations est bien moins bon que dans les pays du Nord, et l'activité économique encore plus fragile. Donc, à tous points de vue, ce sont les pays en développement les plus menacés, et ce sont eux qu'on devrait protéger en premier lieu.

Pour protéger une population d'une épidémie de grippe est-ce qu'il faut vacciner tout le monde?
Non, et heureusement, parce que ça n'est pas possible. On ne propose de vacciner TOUTE la population contre certaines maladies dans des cas très précis :
- parce que la maladie est presque toujours mortelle ou très grave, parce qu'il n'existe pas de traitement ou un traitement lourd et inconstamment efficace; par exemple, le tétanos, qui n'est pas contagieux, mais qui tue une fois sur deux la personne qui en est atteinte; la diphtérie, qui est fréquente chez les enfants, difficile à soigner et potentiellement mortelle; la poliomyélite, qui est très contagieuse, mortelle ou au moins invalidante et pour laquelle on n'a pas de traitement; la variole, pour laquelle on n'avait pas de traitement non plus (la vaccination de toute la population mondiale l'a fait disparaître);

- parce que la maladie est endémique, présente en permanence dans la population; c'était le cas de la tuberculose; c'est le cas de l'hépatite B en Afrique en particulier; c'est bien sûr le cas du HIV; quand il existera un vaccin fiable et sans danger contre le HIV, il sera parfaitement logique de proposer à tout le monde de se faire vacciner...
Hors de ces situations on ne vaccine pas tout le monde, même quand on dispose d'un vaccin. Ainsi, on ne vaccine contre la fièvre jaune ou le typhus que les personnes qui se rendent en région infestée par les vecteurs (moustiques, arthropodes) qui transmettent ces maladies.
S'agissant de la grippe, qui est une maladie épidémique, qui se répand vite en période froide (automne, hiver), mais beaucoup moins bien en période chaude (printemps, été), IL N'EST PAS POSSIBLE DE VACCINER LA POPULATION DE TOUT UN PAYS. On n'en a simplement pas le temps. La grippe va plus vite que les médecins ou les infirmières. Et d'ailleurs, ce n'est ni nécessaire, ni souhaitable.

Pourquoi n'est-ce pas nécessaire de vacciner tout le monde?
1- Parce que la grippe ne frappe pas tout le monde de la même manière : il y a des gens qui ne l'attrapent pas (ils tuent le virus avant qu'il ait eu le temps de se multiplier, notez que c'est vrai pour le HIV aussi : il y a ce qu'on appelle des « contrôleurs de virus », des patients naturellement immunisés); il y a des gens qui font une mini-grippe (un peu de fièvre, quelques courbatures un soir et le lendemain c'est fini); il y a des gens qui ne sont jamais en contact avec le virus (petites communautés isolées ou à l'écart, personnes vivant en milieu « fermé »); etc. Ainsi, certaines communautés du Canada ne sont pour ainsi dire jamais exposées à la grippe. Quand elles le sont, c'est parce que quelqu'un qui l'a « attrapée » ailleurs l'y a apportée.
2- Parce que si on vaccine de manière « ciblée » (les personnes à risque, les personnes « contact », par exemple) ça suffit à empêcher la propagation du virus. On considère ainsi que pour protéger au mieux la population d'un pays développé contre la grippe, il faut en priorité vacciner les personnes les plus menacées (enfants en bas âge, femmes enceintes, malades chroniques, personnes de plus de 65 ans), les personnels soignants (pour qu'ils s'occupent des malades et n'en contaminent pas d'autres), et les personnes qui travaillent dans les services publics (enseignants, conducteurs de bus, postiers, etc.)

Pourquoi n'est il pas forcément souhaitable de vacciner tout le monde contre cette grippe?
D'habitude, les fabricants de vaccin disposent de plusieurs mois entre l'apparition d'une souche de virus (en général, dans un pays du Sud...) et le moment où ils commercialisent leurs vaccins dans les pays du Nord. Mais cette fois-ci, le H1N1 a pris tout le monde de vitesse. Les fabricants de vaccin ont reçu des commandes considérables des gouvernements des pays riches, et vont être tentés (ou poussés à ) développer des vaccins plus vite. Trop vite, peut-être. Un vaccin, avant d'être administré à des grandes populations, doit être testé pour qu'on s'assure de son caractère sécuritaire. S'il ne l'est pas, on risque de rendre les gens plus malades à cause du vaccin qu'ils ne le seraient en attrapant (ou en passant à côté de) la grippe.
Dans l'état actuel des choses, de nombreux experts craignent que la fabrication du vaccin ne soit trop hâtive.
C'est très préoccupant, car on va d'abord vacciner les personnes à risque : enfants, femmes enceintes, personnes âgées, et les membres des services de santé...

Quelles précautions faut-il prendre?
Pour le moment, des précautions de bon sens :
éviter le contact de personnes ayant une maladie contagieuse en évolution (mais toutes les personnes qui toussent n'ont pas la grippe! La plupart, d'ailleurs, ne l'ont pas!); si vous toussez ou éternuez, faites-le dans un mouchoir en papier, ou dans votre manche, et lavez-vous les mains souvent.

Que faire si j'ai la grippe ou quelque chose qui lui ressemble?
Ne courez pas d'emblée chez le médecin ou à l'hôpital : vous risquez, si vous ne l'avez pas, de l'attraper dans sa salle d'attente; et si vous l'avez, vous risquez de contaminer tout le monde!
Au début des symptômes, il n'y a rien à faire que se coucher, prendre de l'acétaminophène ou de l'ibuprofène toutes les 4 heures, et boire beaucoup (de l'eau, du thé, du bouillon, mais pas d'alcool).
Vous n'avez besoin d'un médecin que si vous avez une fièvre élevée plus de 3 jours d'affilée (je sais, 3 jours c'est long, mais c'est comme ça...).
Si vous y tenez, faites-vous prescrire de l'oseltamivir à prendre dès les premiers symptômes, en sachant que ce médicament a des effets indésirables chez un grand nombre de patients (nausées et vomissements).

Quand il y aura un vaccin, est-ce que je dois me faire vacciner?
Eh bien, sur ce point, personne n'a de réponse définitive (et ceux qui vous disent le contraire ne sont pas des scientifiques, mais des devins... ou des gens qui ont quelque chose à vous vendre). Parce qu'encore une fois, on peut s'interroger sur la sécurité d'un vaccin conçu en hâte. Et on peut, là encore, faire usage de bon sens.
- Si l'épidémie est très importante et très rapide, vous n'aurez probablement pas le temps de vous faire vacciner (le vaccin ne sera pas disponible avant la fin de l'année 2009, voire le début de l'année 2010) avant qu'elle ne soit passée par votre communauté; comme elle ne semble pas aussi grave que tout le monde le redoutait au printemps, vous en serez quitte... pour attraper la grippe (peut-être) cette année; étant donné les incertitudes sur le vaccin, je pense qu'en cas de grande épidémie, seules les personnes à grand risque (petits enfants, femmes enceintes, personnes de plus de 65 ans et/ou ayant une maladie chronique grave) et bien sûr les personnels de santé sont en droit de se faire vacciner, car le risque de la grippe sera pour eux supérieur aux risques du vaccin.
- Si, au contraire, l'épidémie est très modérée dans son ampleur (c'est-à-dire pas plus étendue que les années antérieures), il n'est pas sûr (et personne à ce jour ne peut affirmer le contraire, car on ne le saura... qu'après l'épidémie) que la vaccination par un vaccin nouveau et insuffisamment éprouvé soit dénuée de dangers ou plutôt, qu'elle soit moins dangereuse que le fait d'attraper la grippe... Autrement dit : si l'épidémie est modérée, la probabilité d'avoir une grippe grave deviendra moins grande que la probabilité d'avoir un effet secondaire grave du vaccin...
J'ai bien conscience, en écrivant ceci, d'aller à l'encontre de certains discours officiels, mais je pense qu'il serait contraire à l'éthique de ne pas exprimer des réserves justifiées et de ne pas mettre en garde contre une vaccination de masse dont personne ne peut mesurer les conséquences. Il n'a pas été possible de « prédire » l'évolution de la pandémie grippale – à l'heure actuelle, la situation est plutôt moins pire que ce qu'on prédisait au printemps. Et s'il n'est pas possible de prédire la gravité d'une épidémie (on le constate) il est encore moins possible de « prédire » les avantages et surtout les effets indésirables d'un vaccin qui n'existe pas encore !!!!

Lire en particulier : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/grippe-ah1n1-le-vaccin-…
Est-ce qu'il est moralement discutable de choisir de ne pas se vacciner?
Le discours habituel est bien sûr : « En vous vaccinant, vous protégez aussi les autres. » C'est un appel au civisme, et ce serait vrai, encore une fois, si la maladie était très très grave (elle ne l'est pas) et si le vaccin était parfaitement éprouvé (il ne l'est pas non plus). Le choix de se vacciner doit donc, à mon sens, rester un choix personnel, et non être influencé par des campagnes d'intimidation et de culpabilisation. La vie, c'est risqué. Et même si les médias (« aidés » par ceux qui ont quelque chose à vendre...) en parlent beaucoup, la grippe, à ce jour, est encore une maladie bénigne chez les personnes en bonne santé, et dans l'immense majorité des cas...

Martin Winckler (Dr Marc Zaffran)
_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 31 Aoû - 01:04 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

« En vous vaccinant, vous protégez aussi les autres. »

En voilà une phrase bien anodine, un "marketteur" vous dira même que
"c'est du mou", pas assez vendeur ...

Alors, lire quelques lignes plus loin :

"Le choix de se vacciner doit donc, à mon sens, rester un choix personnel, et non être influencé par des campagnes d'intimidation et de culpabilisation."

C'est plutôt indigne ...

Ou alors à chaque fois qu'on met sa TV en marche, on est assailli pas de telles
"campagnes d'intimidation" (sic).

On pourrait comprendre à la rigueur si le Monsieur qui a écrit ce texte était
ung peu méridionaleu et qu'il ait du mal à digérer la sardine qu'il a grillé
pour sa famille de 12 personnes, mais là c'est le nom qui colle pas Embarassed
Revenir en haut
Patrice Guyot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2007
Messages: 8 096
Localisation: Paris - Saïgon

MessagePosté le: Lun 31 Aoû - 13:05 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

En fait ils font effectivement de l'intimidation, probablement pour qu'on ne puisse pas dire qu'ils n'ont pas fait le boulot, et sans doute pour récupérer de copieuses commissions en provenance des laboratoires pour lesquels c'est une aubaine inouïe !

Il y a trois jours j'ai vu mon représentant en produits d'entretien, un copain depuis 15 ans... Il m'a dit (effondré) : "Ne me demande pas de masques ni de gel, il n'y a rien en stock !"

Je lui ai répondu que je n'avais pas l'intention de lui en demander... Mais il paraît qu'il y a des directives contraignantes de l'Etat !

Ce que je crois c'est qu'ils se foutent de notre gueule gravement, et que le racket bat son plein...

Combien de fois vont-ils nous le rejouer ce scénar hyper-foireux ?

- La vache hagarde
- Le mouton flageolant
- Le Syndrome du Ringard Ahuri et Stupide
- La grippe de la géline
- Le rhume du goret

Combien de temps va-t-on se foutre de nous en nous prédisant des apocalypses et quasi la fin du genre humain, histoire de nous faire les poches tandis que nous claquons des dents et des genoux sur des rythmes désynchronisés ?

***

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Revenir en haut
MengWan


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 2 859
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Lun 31 Aoû - 13:45 (2009)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ? Répondre en citant

Encore heureux, chez nous on a Mérieux, donc le fric restera en France ...

Pour la Thaïlande, ce sera de l'import !

M'enfin, je suis moins "violent", il vaut mieux mettre de l'argent "en l'air" par
précaution inutile que d'envoyer des troupes en Afghanistan par exemple ...

Le malheur, dans cette histoire, c'est qu'on ne sait qu'après que la dépense
était inutile !

J'ai oublié qui a dit "la difficulté dans les prédictions, c'est lorsqu'elles concernent
l'avenir !"

Cool
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:31 (2016)    Sujet du message: H1N1 Une attaque bio-terroriste et un génocide en vue ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'actualité -> L'actualité Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com